Je suis très heureuse de faire ma toute 1ère interview avec Juliette que j’ai de suite trouvée très chaleureuse et talentueuse. J’aimerais donc vous la faire découvrir et vous faire voyager dans son univers créatif.
ju1

Juliette , ou Ju ? Tu es une des " petites jeunes " du groupe créationFimo, peux-tu nous dire un petit mot sur ton jardin secret ?

Avant de commencer à te répondre, je tiens à dire que j’ai été très étonnée et émue que tu veuilles m’interviewer !

Pour te répondre : je viens d’avoir 22 ans, et rentre en maîtrise (enfin, master depuis les nouvelles réformes) de sociologie. Mon jardin secret . . . créer en polymère en premier lieu bien sûr ! J’adore voyager aussi : je suis notamment partie un peu plus de deux mois en Inde après le bac. J’aime l’urbain, mais aussi me retrouver à faire les cueillettes dans la Drôme ! Pfff, tu sais, c’est dur de se décrire comme ça, en quelques mots !

Ah si : une grande passion, le cinéma ; je suis ouvreuse bénévole dans un ciné d’art et d’essai et je vais y voir de nombreux films, souvent trois, quatre dans la semaine!

Depuis quand et comment as-tu été contaminée par le virus de la polymère ?

La fièvre polymérique m’a prise il y a un peu moins de deux ans, je crois que je suis simplement tombée sur des blocs de polymère dans un magasin de loisirs créatifs. A l’époque, j’avais envie de me mettre aux bijoux, mais j’ai à peine eu le temps de faire un collier avec perles achetées que je suis tombée dans la polymère jusqu’au cou et ne me suis plus arrêtée !
ju11

Tu as fais tes premiers pas seule ou tu as rejoint d’autres polyméristes ?

Seule dans mon coin ! Je ne connaissais pas du tout cette pâte avant de tomber dessus, alors j’ai essayé en ayant l’avis de la famille et des amis pour me guider.

Lorsque je vois tes créations si hautes en couleurs, tes harmonies de lignes, je me demande si tu as commencé par d’autres activités créatrices ?

Et bien, oui, enfin pas trop ! Il y a maintenant cinq ans j’ai suivi pendant une année un atelier pluridisciplinaire où j’ai survolé : le dessin, la gravure, le modelage, le modèle vivant, mais rien d’approfondi. Sinon, cinq ans de cours de piano et quatre de violon  !
ju3

Tu te lances dans une création après avoir bien réfléchi à un projet, fait des croquis, ou bien tu as une démarche spontanée ?

Alors là. . . il y a quelques temps dès qu’une idée me venait je la notais dans un calepin que j’avais toujours avec moi, mais je me suis rendue compte qu’à chaque fois que je me mettais à tripatouiller c’était autre chose qui sortait de mes mains, donc j’ai un peu laissé tomber, mais c’est bête car finalement c’est toujours utile de garder dans un coin les idées qui nous traversent la tête. . . Bon, tu me permets de prendre une bonne résolution : remettre le p’tit carnet dans mon sac !

ju4

Quelles ont été les étapes dans ton parcours de " polymériste" ? Tu as débuté par une couleur, par un thème…. ?

Pas du tout, n’en ayant pas vu auparavant et ne connaissant pas le forum creation fimo ni aucun autre, c’est donc en parfaite autodidacte que je me suis lancée ! Donc non, pas de thème ni de couleurs précises, juste des perles, des essais. Ensuite est venue la découverte de créationFimo qui a été pour moi une source incomparable de créations : ce groupe est génial, il cumule techniques, leçons, photos de créations, personnes super sympatiques. . . . bref, ça ne pouvait que me booster à me perfectionner ! Aujourd’hui, j’essaie de faire plus de choses cohérentes, qui me ressemblent plus, je commence à être vraiment contente de ce que je réalise, cela me correspond vraiment.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Dur de répondre ! Je ne sais vraiment pas. Souvent cela sort de mon esprit directement par association d’idées, ou par essai. Sinon, bien sûr parfois je vois un joli modèle sur quelqu’un, qui me donne une idée mais finalement je me retrouve souvent à réaliser totalement autre chose ! c’est la même histoire qu’avec le carnet !
ju5ju5b

Tu travailles par petites séquences ou bien tu te plonges des heures dans la création ?

Parfois quand je n’ai pas le temps, je passe juste une demie heure, ou même un quart d’heure à faire de petites choses, juste par pure envie de tripatouiller la pâte ! Mais j’ai déjà passé des après midi ou des nuits sur mes blocs !

Peux-tu nous décrire l’univers et ton environnement lorsque tu travailles la pâte ?

Alors ça ! Bon, mes perles, pièces en polymère je les réalise chez moi. Mais étant souvent dehors avec mes amis (oui, je squatte dehors le soir ou même la journée avec les potos !) je me retrouve donc à poncer et monter mes colliers en bavardant et buvant du thé avec eux ! Et c’est vraiment sympa, car souvent l’un deux me donne un avis sur mes créations, ce qui est très appréciable ! Je les remercie (ils se reconnaîtront en lisant cet article !) car eux aussi me permettent d’être en constante évolution, grâce à leurs critiques, conseils. . . (merci à vous les gazouilles !)

Quels sont tes projets ?

Même chose, dur de répondre ! pour l’instant maîtriser ma maîtrise de socio !

Sinon, au niveau polymère, évoluer encore et encore, être plus perfectionniste dans mes créations. . .

Monter des ateliers " polymère " dans des centres sociaux (cet été j’en ai réalisé un avec une amie, et ça a très bien marché, les filles étaient toutes joyeuses de repartir avec chacune leur bijou à la fin de la journée !)  et peut être toujours avec cette amie monter une micro entreprise ou quelque chose du genre pour nous permettre de faire des expos ventes, ateliers etc... en étant rémunérées. J’ai aussi rencontré un gars bijoutier de son état qui m’a proposé quand il sera installé de m’apprendre à travailler l’argent... j’attends cela avec impatience. D’ici là je pars samedi aux vendanges !

As-tu présenté tes œuvres à un public ? par quels biais ?

Oui ! Et c’est génial d’avoir un avis totalement extérieur sur ses propres créations. Pour l’instant, j’ai fais des braderies, mais surtout des expos ventes avec d’autres amies créatrices de bijoux à leurs heures perdues, comme moi (mais ça s’agrandit, l’une des amies s’est notamment mise à la création de sacs, vêtements. . . ), on fait un flyer que l’on distribue aux connaissances, en les invitant à venir nous retrouver chez l’une d’entre nous pour un aprèm’. Sinon, des créatrices de vêtements de la métropole lilloise ont réalisé un défilé, et les nanas sur le podium portaient nos bijoux. . . J’aimerais bien participer aux fenêtres qui parlent : c’est une manifestation qui a lieu tous les ans à Lille, où des créateurs exposent leurs œuvres à la fenêtre d’habitants, et ces fenêtres donnent sur la rue.
ju6

Surtout Ju, n’arrête pas, continue à nous émerveiller et un grand merci pour ta gentillesse

Ah ça non ! Pas d’inquiétude, je n’ai pas du tout l’envie d’arrêter !

Mais surtout un grand merci à toi, pour l’étonnement et le plaisir que cette interview m’a provoqué ! Je te remercie énormément, ton interview est une sorte de reconnaissance à laquelle je ne m’attendais pas du tout !

Ju le blog, l' album

Interview réalisé par Nina