Une jeune femme polymériste de la miniature

ouvre les portes de la publication et de nos bibliothèques.

Pour notre plus grand plaisir partageons l'univers

de Nathalie Gireaud

miniatures_FIMO

Bonjour Nathalie, si cela n'est pas indiscret, pouvez vous nous dire quelques mots sur vous ?

Je m’appelle Nathalie Gireaud, j’ai 42 ans, je suis mariée et ai 3 enfants de 16, 12 et 2 ans, et j’habite dans un petit village provençal, près d’Aix en Provence. Après une première carrière d’Ingénieur en Informatique, je travaille depuis 5 ans dans l’Education Nationale, en tant que Conseillère Informatique.

scan1

Depuis combien de temps travaillez vous la polymère, comment l'avez vous découverte ?

Je travaille avec les pâtes polymères depuis une douzaine d’année, je les ai découvertes lors d’un voyage professionnel aux Etats Unis, pendant lequel j’avais des journées disponibles, alors même qu’il y avait de grosses tempêtes de neige. Un magasin de loisirs créatifs jouxtait l’hôtel, j’y ai trouvé un livre en Anglais sur les miniatures en pâte polymère, ainsi que tout un stock de pâte sculpey…J’ai modelé pendant 3 jours, et depuis mon enthousiasme n’a fait que croître. De retour en France, j’ai trouvé la gamme fimo, avec laquelle je travaille depuis. Je préfère la Soft, car ayant toujours les mains glacées, elle me rend le modelage plus facile. Mais j’utilise aussi certaines couleurs « classic ».

5qchoco

Quelles sont vos sources d'inspiration et pourquoi avoir choisi la miniaturisation ?

Je suis depuis mon enfance fascinée par la miniature. Ma soeur et moi possédions une maison de poupées « fait maison » et nous nous régalions à y jouer et à trouver et fabriquer de petits accessoires. Adulte, j’ai à la naissance de ma fille, il y a 16 ans, souhaité réaliser pour elle une petite vitrine pour décorer sa chambre. J’ai vainement cherché en France des matériaux et inspirations. Or lors de mes déplacements en Angleterre, j’ai découvert avec enchantement que ce loisir y était très répandu, et que salons, magasins et magazines professionnels y existaient. Vite j’ai réalisé que fabriquer meubles et décors n’était pas ce qui m’attirait le plus. Par contre, cette découverte du modelage fimo m’a passionnée, et j’ai commencé à modeler surtout de la nourriture (ah, ces mini tartes et éclairs au chocolat) et aussi de petits jouets et animaux miniatures.

ref181

L’inspiration vient du quotidien, je me surprends toujours à regarder un objet en me demandant comment j’arriverais à le reproduire en miniature, le challenge étant de reproduire de la manière la plus réaliste possible, tant dans les couleurs que les textures. La fimo est en cela un produit parfait, déclinable à l’infini dans ses couleurs et ses rendus.

8k_jouets

Vivez vous de votre passion ? Quelles sont vos activités liées à celle-ci ?

Non, ce n’est qu’un hobby. J’ai fondé une association, Provence Miniatures et je participe chaque année à plusieurs salons internationaux de Miniaturistes à travers l’Europe. Cette activité de l’association permet d’acquérir matières premières, ouvrages techniques, et frais d’exposition. J’anime aussi plusieurs fois par ans dans ce cadre des ateliers, où j’enseigne différentes techniques fimo appliquées à la miniature (millefiori )pour les tranches de fruits et légume, modelage, moulage, et utilisation de la fimo liquide).

9pcreche

Quel a été votre parcours pour la réalisation de votre livre ?

Depuis mes premiers essais fimo j’ai glané toutes les techniques et informations que j’ai pu trouver sur le sujet, afin de perfectionner ma technique. J’ai la chance de parler l’anglais couramment, ce qui m’a permis d’accéder au maximum d’informations, livres et internet, car il n’existe presque rien en français à ce sujet. J’ai ensuite eu l’occasion au cours des dernières années de rédiger divers tutoriaux et articles pour des magazines ou des forums de miniaturistes, en Français et en Anglais. J’aime expliquer, transmettre mon enthousiasme et ma passion, ainsi que la modeste expérience que j’ai pu acquérir. Par l’intermédiaire d’amies miniaturistes, j’ai été contactée par les éditions Dessain et Tolra, groupe Larousse, qui souhaitaient faire un livre sur les miniatures en pâte polymère. Ce projet m’a tout de suite enthousiasmé, le challenge étant double : en effet il sortait du cadre du seul monde des miniaturistes qui m’est désormais familier pour s’adresser au grand public également. Il s’agissait de s’adresser à des personnes ne connaissant peut être ni la miniature, ni la fimo, sans oublier ceux qui connaissaient déjà les deux, et de montrer aussi des projets miniatures n’ayant pas pour but la réalisation de vitrines ou autres scènes miniatures : par exemple des bijoux, des décors pour la maison. Donc des projets pour débutants ou non, avec un maximum de détails, auxquels j’ai essayé d’adjoindre le plus possibles de trucs et astuces pour intéresser tout le monde. Les premiers contacts avec Larousse ont eu lieu fin Mai 2008, j’ai soumis une première maquette en Août 2008, et le livre est sorti le 15 Mai 2009…beaucoup de travail, conception, réalisation, mise en page, relectures et adaptations. J’ai réalisé moi-même pour des raisons de facilité toutes les photos techniques (il y en a plus de 150 dans le livre) et les photographes de l’Editeur ont pris le pas pour les photos d’ensemble. Un lourd projet, si excitant et passionnant !

J’espère donc que ce livre permettra à tous ceux que la miniature passionne de trouver d’autres inspirations, et contribuera à développer leur usage de la fimo. A ceux qui aiment et connaissent déjà la fimo, j’espère ouvrir de nouvelles voies d’exploration de ce fabuleux matériau !

son livre

ref477

ref421

héligane