mercredi 7 juin 2006

Cadeau d'anniversaire...

RECTIFICATIF (8 juin)
après sondage auprès des journalistes,
on garde "petit journal de la polymère"


donc le texte à insérer dans votre bannière sera

Parole de pâte
petit journal de la polymère

couleurs au choix

Votre journal soufflera sa première bougie le 16 Juin prochain.

fete_118

A cette occasion , un concours est organisé entre nos lecteurs
pour lui offrir son cadeau d'anniversaire
Une nouvelle bannière.

Je vous propose donc de m'envoyer la bannière que vous aurez créée pour Parole de Pate
qui devient le "journal de la polymère" et non plus le "petit" journal de la polymère.

texte à intégrer :
Parole de pâte
journal de la polymère

Vous pouvez vous servir des créations déjà parues dans les galeries photos de notre journal.

mail4

Je recevrai vos bannières jusqu'au 14 Juin minuit par email à l'adresse suivante: lsfjc@cbn.net.id.

                                                          Tous les lecteurs pourront ensuite voter pour la bannière de leur choix, 

Alors vite à vos souris, j'attends vos oeuvres.

souris8

Florence de Jakarta.

Posté par lsfjc à 08:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


lundi 5 juin 2006

Ronit Golan , couleurs et soleil tout au long de l'année...

Depuis quelques mois dejà j’admire les merveilles de Ronit sur son album flick

J’avais envie de vous la présenter pour ceux qui ne la connaisse pas encore http://www.flickr.com/photos/ronitgolan/

 

91782620_1c98e60a6b

Voilà comment ronit nous présente son travail , ça laisse rêveur…

“Color
Color is everything.
It is Taste. It is Harmony. It is a feeling. It is nature
.
Color is breathing.

When working with color I feel it by breathing it unconsciously.
When I combine some colors together I feel my breathing, if it smoth then the colors are balanced, if it stops then there is no balance.
I have to be amused with my creation process, feel excited like a child, like the first time I’m doing it ever, like I just discovered something new, I have to feel stimulated like I never want to stop.
And then I feel joy.
Somehow all of those feelings are “melt” into my creations and finaly reflects Happiness.

Can you feel it? »

Ronit parle-nous un peu de toi, de ton parcours dans la polymère , de ta vie, de tes passions …

J’ai 38 ans, je suis célibataire. Je vis à Haifa, une très jolie ville ensoleillée d’Israel.

Je suis designer de profession et j’enseigne également les techniques de polymère aux adultes et aux enfants. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été dans la création et la créativité de toute sorte. Quand j’étais jeune je voulais être professeur de travaux manuels et aux alentours de 14 ans j’ai changé pour créateur de mode.

Après mon service militaire, j’ai fait une école de créateur de mode. Cela m’a formée à « penser modèles ». Après l’obtention de mon diplôme, j’ai travaillé plusieurs années dns une usine de textiles en tant que styliste. Pendant cette période, j’ai également appris l’enseignement, le dessin assisté par ordinateur , et la création sur internet . Par ailleurs j’enseignais la couture aux adultes et la magie aux enfants.

Une chose menant à une autre, c’est comme cela que j’ai démarré mon entreprise de graphiste. Je l’ai appelé Ronn-ha-yetsira, ce qui signifie « la joie de créer ».

J’aimais travailler pour moi mais cela ne me suffisait pas car ma passion première est de travailler avec mes mains. J’ai commencé à m’implqiuer dans un forum d’arts plastiques sur internet ce qui m’a conduite à renouer avec ma passion d’enfance, la création, notamment par la polymère.

Quand je ne fais pas de fimo, je fais de la peinture à huile, de la rénovation de meubles, je peins les murs de chez moi, je regarde des films. J’aime également cuisiner manger et j’adore jouer avec mes chats. En été, j’aime aller à la plage.

146127363_700a6a27a2

Comment as tu découvert la polymère ? et depuis combien de temps la travailles tu ?

Vers l’age de 18 ans, j’ai découvert la polymère pour la première fois. Il s’agissait de fimo classic. Je me souviens y avoir passé des heures, avoir crée et même vendu quelques pièces mais quand j’ai démarré mes études, j’ai arrêté.

Il y a deux ans j’ai acheté quelques pains et j’ai démarré une nouvelle technique excitante, le millefiori. La deuxième fois, je l’enseignais deja ! Il a donc fallu que j’approfondisse cette technique.

Quelles sont tes sources d’inspiration,

Mon veritable amour c’est la couleur, alors forcément tout m’inspire. Quand je ferme les yeux je vois des taches de couleurs et cela m’inspire.

Je pense que ma formation en école de design a influencé ma façon de créer en polymère, même si ma créativité est quand même très spontannée.

Bien souvent quand je m’assied à ma table de travail, je ne sais pas ce que je vais faire. Je me surprend en permanence.

J’ai écris quelque chose à propos de la couleur et de ma façon de créer :

La couleur est tout.

Elle est le gout. Elle est l’harmonie. Elle est un sentiment. Elle est la nature.

La couleur respire.

Quand je travaille la couleur, je la ressens en la respirant inconsciemment. Quand je marie certaines couleurs je sens ma respiration ; si elle est calme alors les couleurs s’équilibrent. Si elle s’arrête, c’est qu’il n’y a pas d’équilibre.

Je dois m’amuser pour créer, sentir l’excitation de l’enfance, comme si c’était la première fois, comme si je découvrais à chaque fois. J’ai besoin de me sentir stimulée au point de ne jamais vouloir m’arrêter.

Puis je ressens la joie.

D’une certaine façon tous ces ressentis se fondent dans mes créations et reflètent le bonheur.

Quels sont tes artistes coup de cœur,

Il y a tellement d’artistes talentueux qu’il serait injuste de n’en nommer que quelques uns alors ma liste est longue… Je peux nommer ceux qui me touche : Kim Korinnga, donna Kato, Jeffrey Lloyd Dever, Cindy's Art & Soul, Rasa Lazauskaite, Sarah Shriver…et d’autres encore.

J’ai participé à un atelier avec Donna Kato il y a quelques mois et fin Mai je vais rencontrer Sara shriver dans un atelier également. Je ne tiens plus en place !

94922669_3bd4826450

Est-ce que la polymère est une matière répandue en Israël ?

Oui, il y a beaucoup d’amoureux de la polymère ici. C’est un médium qui se développe fortement et nous avons un super forum sur internet. Beaucoup d’artistes connus sont invités et viennent animer des ateliers.

J’ai cru comprendre que tu animais des ateliers, raconte nous un peu.

Quand j’ai démarré avec l’argile polymère, j’ai enseigné la technique. A cause de ma formation j’ai réuni dans un livret l’ensemble des projets que j’enseigne. Ce livret explique pas à pas la technique du millefiori avec des illustrations claires.

J’aime mes réunions avec mes étudiants, la dynamique y est forte et je retire beaucoup de satisfaction de notre plaisir de créer. J’adore les voir se réjouir de ce qu’ils créent. Cela m’inspire également et je les en remercie.

Quels sont les autres artistes de la polymère en Israël ?

Nous en avons quelques excellents, mais ceux que j’admire le plus sont ceux qui ont crée une entreprise de leur passion.

Il y a Adi, une jeune femme femme. Voici son site. Adina-Plastelina (http://www.adinaplastelina.com/

Quelqu’un de très important aussi, Naama Zamir (http://www.livecity.co.il/site/index.asp?depart_id=2431. Elle est artiste et dirige le forum.

130012211_4054712689

Que préfères-tu travailler ? objet déco , bijoux … ?

A peu près tout.

Pour me relaxer quand j’ai du temps libre, j’aime faire des miniatures (comme mes pancartes de salle de bain).

Comme j’aime créer des choses qui m’amusent, beaucoup de mes créations sont des accessoires de mode ou des objets de décoration. J’adore faire toute sorte de perles et m’amuser avec.

Mais avant tout, j’adore le millefiori.

59997509_e473166f61

Est ce que tu as une "marque de fabrique" ?

Je ne sais pas vraiment. Mais les personnes qui voient mes créations réagissent au choix de couleurs et comme ils disent «  que c’est gai ! », et bien je pense que c’est devenu ma marque de fabrique.

Toutes mes créations démarrent par une surface sur laquelle j’assemble des tranches de millefiori.

Je crois que mon passé dans la mode et mon gout pour le tissu et les imprimés m’influencent énormément.

Quelles sont tes techniques favorites ?

J’aime construire des canes de millefiori et faire ces surfaces de plusieurs couches; c’est comme mon propre canvas de peinture sur lequel je peux jeter de la peinture et le résultat est harmonieux et me procure du plaisir.

Ronit merci d’avoir eu la gentillesse de répondre à nos questions, continue à nous émerveiller avec tes si jolies creations.

Merci de m’avoir fait l’honneur et le privilege de partager avec vous mes pensées et mon art.

heurebleue

traductions : florence de jakarta

Posté par heurebleue à 08:19 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

samedi 3 juin 2006

les canes transparentes- résultats challenge

voilà enfin les résultats tant attendus !

anne2

barbabidouille

chris1

chris2

chris3

chris4

chris5

couleurimagination1

emath1

emath2

fany1

fany2

ivana11

ivana2

ivana3

ivana4

luliane

maryline1

maryline2

maryline3

maryline4

nel2

nel1

thinaperles1

thinaperles2

dominiquect

att1

att2

merci et bravo à toutes , et rendez vous pour un prochain challenge !

heurebleue

Posté par heurebleue à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 2 juin 2006

pour bien commencer et bien finir

les bons outils

pinces

outils_pince_coupante

pince_anneler

 

fimo-info

19

Les Fils -cables-lacets

fils_nylon

 

les perles à écraser

perlesecraser


les embouts

embouts

les anneaux

jmtt62

 

Les fermoirs maison

 

 

 

fermoir02

t_fermoir5

he12

Posté par dominool à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 1 juin 2006

vous avez-dit faux ?

Vous aimez réaliser des faux mais vous avez déjà épuisé les recettes
de turquoises de Caty, l'ambre de Domi, les faux du livre d'Irène Semanchuk Dean

Alors je vous propose de découvrir une multitude de nouvelles pierres à imiter !

bible_cristaux1

 

La bible des cristaux de Judy Hall est une véritable encyclopédie qui, comme son nom l'indique, vous fera découvrir toutes les pierres précieuses et semi-précieuses que dame nature nous offre.

Un beau livre qui présente chaque pierre en détail : photo, couleurs, provenance, vertus (si vous y croyez)...

Et puis si vous ne réalisez pas de faux, ça peut aussi être pour le plaisir des yeux, et pour mieux connaître les pierres que vous utilisez dans vos montages !

Pauline

on le trouve
bouton11

Posté par polycreations à 07:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 31 mai 2006

miroirs magiques : première partie

j'ai rencontré Fany plus connue sous le pseudo de "trukabul" ,

elle fait de très beaux objets décoratifs et

elle  a bien voulu nous dévoiler ses secrets .

miroir_vierge_photo_1

tout d'abord prendre un miroir avec encadrement et retirer toutes les parties

qui ne passent pas au four.

mettre_de_la_colle_fany_photo_2

enduire l'encadrement avec de la colle et laisser poser quelques minutes ,

etaler_la_colle_fany_photo3

fany_photo5

préparer des bandes avec des chutes de pâte.

fany_photo6

puis en recouvrir tout le cadre ,

fany_photo7

fany_photo8

retourner le miroir et découper le surplus de pâte.

fany_photo9

prendre de la pâte de couleur unie , cela peut être un mélange de chutes de toutes les couleurs.

fany_photo10

la texturer à l'aide de feuilles de textures , de tampons (une leçon ici une autre là ), d'outils divers , de tissus (tulle)

de papier de verre , et en recouvrir tout le cadre.

fany_photo11

une fois le cadre complètement recouvert prendre un pinceau et étaler des pearl-ex tout autour.

fany_photo12

fany_photo13

le cadre est prêt à cuire : 30 minutes à 130 °.

fany_photo_14

après la cuisson vernir le miroir , il ne reste plus qu'à l'accrocher !

fany_15

merci Fany pour cette leçon en images , ainsi que de m'avoir

offert ce magnifique miroir !

trukabul et heurebleue

cette leçon en images est la propriété de son auteur,
merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son
autorisation.

This tutorial with images is an intellectual property of its author.
Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization.
The journal staff  will be glad to provide you with an English translation, if needed.

Posté par heurebleue à 08:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 30 mai 2006

une cane mosaïque arc-en-ciel

rien de plus simple :
faire une cane cible (1 en partant de la gauche) de 8 cm et la couper en deux.

Garder un morceau tel quel et entourer l'autre morceau d'une feuille de fimo d'une autre couleur.Réduire à 8cm de longueur, couper en deux, garder un morceau tel quel et entourer l'autre segment d'une feuille de fimo d'une autre couleur, réduire à 8 cm de longueur, couper en deux, etc...etc... et ceci autant de fois que vous le voulez.

dscn51101

Assembler tous ces segments

dscn5113

Compresser

dscn5114

réduire la cane

dscn5115

Là vous avez la possibilité de laisser comme cela ou d'entourer cette cane d'une feuille de polymère, noire ou blanche ou d'une couleur assortie pour souligner votre cane mais tout dépend de l'usage que vous souhaitez en faire.

Nadège

Exemples de réalisations:

perlesarc_en_ciel

parure_arc_en_ciel

parure_bleuvert

dscn5166

Posté par creaprovence à 07:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

lundi 29 mai 2006

Alicia

Qui ne la connait pas ? Elle est discrète, talentueuse, imaginative et toujours prête à aider. C’est notre sympathique italienne préférée – Alicia.

iw61


La description d’ ALIJOUX nous dévoile déjà beaucoup de choses sur elle. Alicia a créé ALIJOUX par son amour des couleurs, l’harmonie, l’esthétique et une passion illimitée pour la création. Ainsi Elle s’ouvre un monde de fantaisie où le mental et les mains parcourent des sentiers inattendus pour arriver finalement à son « château de contes de fées » qui deviendra réel grâce à la pâte polymère, les perles et le fil métallique.

Alicia, parles-nous un peu de ta passion. Quand as-tu découvert la pâte polymère pour la première fois ?

Un jour, une amie portait un très joli collier qui était très simple… quand je lui ai demandé où elle l’avait acheté, elle m’a répondu qu’elle l’avait fait elle-même.

A partir de ce moment, une lumière m’est apparue !!!

J’aurais pu créer mes bijoux avec mes propres goûts ; un collier, une bague, des boucles d’oreilles personnalisées. C’était génial !

Mais je n’arrivais pas à trouver l’endroit ou acheter mes perles. Je parle donc de 2000….La passion de « faire soi même » n’était pas encore connue. J’ai donc cherché sur internet et je suis tombée sur le site de Monica Resta . C’est elle qui m’a conseillé de faire les perles avec la pâte polymère!

iw8

As-tu d'autres passions artistiques ?

Comme beaucoup de personnes créatives, je suis passionnée par la peinture, la photographie, l’art...

En réalité j’aime trop de choses pour pouvoir approfondir jusqu’au bout (à part le dessin et la réalisation des bijoux!)

Peux-tu nous dire comment la pâte polymère est représentée dans ton pays ? Est-ce que les gens la connaissent ?

En Italie, le monde de la pâte polymère est bizarre, pour moi, il n’y a pas eu un grand boom comme dans les autres pays et je n'ai pas compris pourquoi. Je me suis fait une théorie : les italiens ont derrière eux une histoire importante concernant les différentes associations de produits artisanaux (le verre de Venise, le cuire de Florence, la céramique de Faenza, etc.), les artisans passent leurs secrets uniquement à ceux de leur association. Je pense qu’il y a quelque chose qui a du rester dans les gènes des italiens, car je trouve qu’ils ont peu d’envie de partager leur passion. D’un autre côté, il y a pas mal des gens qui travaillent la pâte polymère, mais la culture n’est pas diffusée.
Monica Resta (la fondatrice du groupe yahoo italyclay, qui a très peu de membres actifs) s’engage énormement à faire connaître la pâte (elle est Argentine). De mon côté étant inscrite sur différents groupes français, italiens, américains et espagnols, je me rend compte que la participation italienne est vraiment minime. Dommage ! Les autres pays ont déjà découvert quelles grandes sources intéressantes il y a dans la pâte, même le Brésil !

Si je ne trompe pas, tu as créé ALIJOUX pour partager tes idées et ta passion avec les autres en incitant à créer soi-même une bague, un collier ou toutes sortes d’autres objets. Tes leçons ont été utilisées par plusieurs d’entre nous. D’où vient cette grande générosité et envie de partager ?

Je dois beaucoup à la “communauté virtuelle”. Tout ce que j’ai appris, pendant les premières années, était réalisé grâce à la générosité d’autres artistes “polymères”, des grands artistes, aussi dans mon âme...qui n’ont pas peur de partager leurs connaissances ! Si tu apprends aux autres, tes “richesses” ne diminueront pas, au contraire !!! Je pense que celui qui a peur d’être copié et garde ses secrets pour lui, peut seulement retarder le moment où il sera copié...de toute façon il sera surpassé par quelqu’un un jour. Mais si quelqu’un est généreux, il augmentera sa “richesse intérieure” (je l’espère au moins) :).

Ces temps-ci, je n’ai pas pu actualiser les leçons mensuelles, mais c’est juste parce que je vais rénover mon site et lui donner un graphisme un peu plus moderne.

iw9

As-tu déjà exposé ou vendu tes bijoux ?

Exposé, pas encore....je ne suis pas si fameuse ;-). Vendu oui ! Au debut j’ai vendu à la famille/amis (en realité j’offrais mes créations, mais ces personnes m’ont fait comprendre que je pouvais au moins recupérer l’argent du matériel). Avec le temps j’ai eu plus de succés et j’ai vendu aussi à des magasins. La plus grande satisfaction est d’avoir vendu quelques pièces à une galerie francaise !

Je doit m’organiser mieux dans le secteur de la vente : j’aimerai que cela soit plus professionel.

Dans ton Guestbook tu as reçu beaucoup de messages d’admirateurs et pas seulement italiens, mais de partout dans le monde. Je sais que tu aimes beaucoup les pays latins et que tu adores voyager. As-tu déjà créé un bijoux en t’inspirant de ce que tu as vu lors d’un voyage ?

Beaucoup de mes créations sont nés de souvenirs, sensations, émotions qui me sont restés imprégnés après des voyages, mais comme un tableau abstrait, on ne reconnait pas tout de suite la relation.

Un exemple: un été, je suis allée à Paris et je suis tombée amoureuse des chansons françaises. J’aimais les mots, même si je ne les comprenait pas. Une fois de retour à la maison, j’ai créé une série de bijoux dans lesquels j’ai reproduit des mots...j’aurais voulu les avoir en français, mais comme toujours, l’anglais a pris le dessus.

iw11iw21
iw31
iw41iw51

A côté de ta famille, ton chien et ta maison, tu travailles. Quand trouves-tu le temps pour réaliser tes créations ?

Belle question ! En réalité je trouve très peu de temps pour me dédier à ma passion...juste le soir (malheureusement je travail à 100% et je finis qu’à 19.00h). C’est pour ça que depuis quelques années j’essaie de quitter mon travail et pour pouvoir investir plus de temps dans la réalisation des bijoux.

As-tu un rêve au fond d’un tiroir que tu aimerais réaliser un jour ?

Je ne suis pas originale! Je pense que c’est le rêve de 98 % des personnes qui aiment la creativité!

Mon rêve est de créer l’ATELIER ALIJOUX, passer les journées, les semaines et les années au milieu des bijoux !
iw7iw12

Alicia, un grand merci d’avoir partagé ta passion avec nous et de nous avoir fait découvrir un peu de ta vie et de ALIJOUX !

*Interview réalisée par Ivana*

Posté par marlasevy à 07:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

samedi 27 mai 2006

L'insoutenable légèreté de la fimo...

Matériel :
Support qui peut aller au four (perles en verre, billes, papier d'aluminium chiffoné, papier maché...)
Ce support ne doit pas comporter de formes bizarres qui pourraient gêner le démoulage.
Déchets de pâte
Pâte pour la couche de décoration
Colle de type super glu
Lame coupante

1matospdp

Etape 1:
Etaler les déchets de pâte pour obtenir une feuille de 2 à 3 mm d'épaisseur.
Il ne faut pas que la couche soit trop fine sinon ce sera trop fragile
Recouvrir complètement le support de cette couche de pâte.
Il est important de trouer votre perle pour que l'air puisse s'échapper, sinon votre perle va faire des bulles à la cuisson...
Si le support est déjà une perle, vous pouvez trouer en utilisant un cure-dent ou un autre objet pointu.
Si le support n'est pas encore troué (une bille par exemple), il faut faire les trous en essayant de bien viser!!

2enroulerpdp

Etape 2 :
Cuire comme d'habitude

3cuirepdp

Etape 3 :
Couper la perle cuite en deux et démouler délicatement. Attention à ne pas appuyer trop fort!
Eventuellement faire une petite marque au bic avant de couper totalement afin de reconstituer facilement les deux moitiés!

4couperpdp

Etape 4 :
Coller les deux moitiés creuses à la super glu. Attention aux doigts!

5collerpdp

Etape 5 :
Recouvrir la perle creuse comme vous voulez. Tranches de canes, watercolor mosaic, spaghetti de claygun...

6recouvrirpdp

Etape 6 :
Cuire comme d'habitude

7perle_finiepdp

Etape 7 :
Poncer, poncer, poncer, poncer et polir, polir, polir...
Les perles obtenues au final sont toujours plus grosses que le support... puisqu'il y a deux couches de fimo en plus...

Voilà, vous obtenez de superbes perles toutes légères (utile pour des sautoirs par ex!) et
qui vous permettent de recycler vos restes de pâte...

Bon amusement!

Fabienne

cette leçon en images est la propriété de son auteur,
merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son
autorisation.

This tutorial with images is an intellectual property of its author.
Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization.
The journal staff  will be glad to provide you with an English translation, if needed.

Posté par Rollerfabi à 07:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 18 mai 2006

Moitié

  " la moitié de l humanité,

la moitié de quelqu'un,

ou bien une moitié d'etre humain" par Vé


moitie

Ici  Pour la suite des oeuvres de Vé

Posté par balou70 à 10:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :