mardi 8 mai 2018

EDIT: ça bouge du côté de Nîmes!

LA ZONE DE COMMENTAIRES EN BAS DE L'ARTICLE EST CETTE FOIS-CI OPERATIONNELLE! 

En reprenant du service pour Parole de Pâte, il m'a semblé nécessaire de donner aussi la parole à celles et ceux qui sont dans l'ombre de notre microcosme . Ici, on passe notre temps à mettre en avant de merveilleuses créations, réalisées par des artistes plus ou mois connus... Mais notre petit monde de la polymère évolue aussi grâce à tous les anomynes qui pratiquent et partagent cette même passion. 
Pour cette première, j'ai décidé de vous présenter la présidente d'une association qui oeuvre grandement dans le Sud de la France pour le partage de notre passion. Pourquoi Caroline (c'est son p'tit nom) me direz-vous? Parce que c'est grâce à son association, à sa gentillesse, à sa générosité que j'ai participé à mes premières rencontres et mes premiers stages. Séquence nostalgie pour moi, séquence découverte pour vous... 

 

  1. Peux-tu te présenter pour toutes celles et ceux qui ne te connaissent pas ?
    Je m’appelle Caroline LAURENT. Je suis conseillère en création d’entreprise à la chambre des métiers et de l’artisanat du Gard. J’ai découvert la polymère il y a maintenant 10 ans. Habituée à fréquenter les allées d’une enseigne de loisirs créatifs sur Nîmes, un samedi, je suis tombée sous le charme d’une dame qui faisait des démos…Françoise HECQUET dite « BOUNETTE » et là…waowww…révélation…elle m’a transmis les coordonnées d’un célèbre journal Parole de pâte où je pourrais trouver des tutos. Inutile de vous dire que j’y ai passé la nuit et je me suis inscrite aux ateliers de Bounette. Le sort en était jeté…j’étais devenue addict…

 

  1. Parle-nous un peu de l'histoire de ton association L'atelier de Cévennes en Camargue...
    Lorsque j’ai fait cette rencontre j’avais déjà créé depuis 2001 mon association « L’atelier de Cévennes en Camargue » afin d’organiser quelques marchés de Noël où j’avais l’habitude de reverser les bénéfices à des associations caritatives car c’est un engagement important dans ma vie et la forme associative m’a semblé la plus adéquat pour être dans la légalité. Je faisais alors du point de croix, serviettage, scrapbooking…
    En 2008 lorsque j’ai commencé à fréquenter les ateliers de Bounette plus assidûment il m’est venu l’idée d’organiser des stages avec elle pendant quelques années puis petit à petit, forte de mon expérience j’ai « osé » contacter les créatrices. Je dois beaucoup à Bounette et Cristalline qui m’ont suivie dans tous mes délires…
    J’ai donc organisé quelques stages mais force est de constater que cela n’a pas été suffisant pour moi car j’avais réussi à créer un réseau d’adhérentes qui étaient devenues plus de super copines que de simples participantes alors j’ai instauré le système des rencontres. Au début elles n’étaient qu’à la cadence d’une à 2 par an et puis nous sommes vites passées 1 par mois !
    J’ai la chance de profiter d’un cadre idéal, serein et convivial sur Nîmes.

 

ateliercevennes


3- Tu fais venir de plus en plus d'artistes connues. Comment ça se passe ?
        Ayant tissé des liens très forts avec mes adhérents (eh oui…j’ai un Monsieur !), je suis très à l’écoute de leurs suggestions. Donc il est vrai que je me fais plaisir en invitant les personnes qui sont dans ma mouvance mais je réponds aussi avec un immense plaisir aux souhaits de mes adhérents.
Je ne fais pas de « repérage »…je tente ma chance en envoyant un message à la créatrice concernée. Parfois je m’y prends 18 mois à l’avance car pas évident de caler tout ça. J’essaie de faire une « opération séduction » en « vendant » le groupe du Sud !!! lol !!! Je donne un lien vers les différents reportages que je mets en ligne pour susciter l’envie et l’intérêt.
A ce jour j’ai la grande chance de n'avoir que des « oui »…

 

4- Quelles sont les principales difficultés que tu rencontres dans l'organisation de ces stages/rencontres ?
Ce qui est difficile, c’est de combiner mon travail qui m’occupe énormément, ma vie privée et…mes loisirs. J’essaie autant que possible d’être réactive et de répondre rapidement.
Le côté financier est un peu compliqué car il faut envisager tous les coups additionnels tout en restant « au plus juste » pour les participants. Ces derniers temps j’ai eu beaucoup de stress avec la grève de la SNCF…si l’intervenante ne peut pas se déplacer, c’est la cata…
Ce qui est certain et que peu de gens voient c’est que c’est énormément chronophage et que je passe beaucoup de temps à répondre aux différentes sollicitations quelle que soit l’heure...
Côté logistique c’est plutôt simple dans la mesure où j’ai la salle et l’hébergement en un même lieu…
Après, cela reste de l’humain donc il faut savoir jongler avec les susceptibilités de chacun… 

 

5- Selon toi, qu'apportent ces rencontres, ces stages que tu organises ?
Je crois qu’au fil du temps nous avons réussi à créer une véritable alchimie entre nous. Des relations d’amitié sincères et solides se sont liées.
Aujourd’hui on se rencontre pour d’autres thèmes, on fait des projets de partir en week-end ensemble… Comme j’ai l’habitude de dire, c’est mon petit trésor. Je suis fière de ça et c’est bien plus important que tout.
On échange au sujet de nos familles, de nos passions, de la musique, des lectures… On ne reste jamais entre les rencontres sans communiquer par mail, téléphone…
Pour moi le partage est le plus important et je crois que c’est la pièce maîtresse de notre groupe. Je suis très investie dans la vie caritative et …petit à petit je convertis beaucoup de monde et je reçois beaucoup d’aide dans mes entreprises.

 

6- Comment vois-tu l'avenir de ton association ? Quelles sont tes envies d'évolution, de changements... ?
Je ne suis pas quelqu’un qui se contente de la routine. Je suis un peu hyper active dans ce domaine donc je fourmille d’idées…Je reconnais que je peux parfois être « fatigante » pour mon entourage.
Côté avenir eh bien…continuer avec tous mes amis à cultiver ce joli jardin…

 

 7- Fais-nous rêver... quel est le programme de 2018-2019 ?
Alors pour cette nouvelle saison on commencera par Les élégantes connections d’Olga Nicolas  et Sylvie Peraud, puis il y aura les fleurs et la Master class niveau 1 avec Carol Simmons.
Dans un registre différent, Marie les bas bleus.
Hélène Jeanclaude a accepté de revenir nous voir pour la 3° fois. Jana Honnerova et pour le reste j’attends que ce soit finalisé avant de communiquer…
Avec bien entendu nos rencontres mensuelles…

 

8- Si on veut rejoindre ton association, participer aux rencontres, aux stages, comment fait-on ?
Pour faire partie de l’aventure il suffit de me contacter sur la page FB de mon asso ou sur le blog et nous accueillons tout le monde avec plaisir…

 

9- Je te laisse le mot de la fin...
Je voudrais dire combien je suis fière de ce que j’ai réussi à construire au fil des années. J’ai fait des rencontres magnifiques qui se sont transformées en une amitié sincère et profonde…
Je dois beaucoup à Bounette et Cristalline qui m’ont en quelque sorte…ouvert ma route…

photo caro

 

A très vite pour une nouvelle rencontre avec un de ces anonymes qu'on aime tant! 

Posté par emiliebouillie à 04:19 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,