samedi 9 juillet 2016

CTN: le transfert

Tata Cunégonde vous a demandé une création ornée du portrait de Pupuce ?

Vous rêvez d'avoir le portrait de belle-maman autour du cou ?

 

Sur le forum Polym'Air De Rien, nous nous sommes creusé le neurone sur une technique parfaite pour tout ça: le transfert.

Regardez comme les filles ont, une fois de plus, bien travaillé !

 

Nyfafimo

ctn_tr10

 

 

Agnès

13553153_1137808846280086_1877761091_n

 

 

 

Martine1957

img_7217

 

 

La Pâte à Tatanne

dscf6710

 

 

Fleur De Lune

transf12

 

 

Magali 79

portes11

 

 

CréAlisson

13607994_10210319667607586_458999790_n

 

Idril

bracel10

 


Mylène

img_0713

 

MelaineB

ctn_tr10

 

 

Heisabelle

sans_t10

 

Creusage de neurone réussi, non ?
A très vite !

Posté par Mailys07 à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 14 décembre 2012

Les mots

73800118

A l'ère de la communication, on pourrait en oublier l'importance des mots.

Rien n'est plus important qu'une promesse faite à un enfant, par exemple. Juste un "Promis !" et des étoiles s'allument dans ses yeux, il est rempli d'espoir et d'impatience. Un "Maman" est rempli de responsabilité, de tendresse, d'amour et de présence.
"Je t'aime", un vrai, pas comme ceux que les jeunes se lancent à tout va (j'observe mon pré-ado dans son milieu naturel ;-p) est comme un énorme panier rempli d'amour (forcement ^^), de confiance et d'abandon de soi.

Et puis il y a aussi les mots qu'on apprécie. Juste pour leur prononciation ou pour le souvenir qu'ils portent. "Gourgandine", "fichtre", "chanterelle", "noisette" ou encore la célèbre "huile" de Valérie Lemercier. Nous avons tous nos favoris.

Ambre P. a décidé de monter les siens en bijoux. Avec beaucoup de talent, n'est-ce pas ?

Sans_titre_3Sans_titre_1Sans_titre_2

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 2 mars 2010

le transfert enfin facile .............

par Anne le bruit des vagues

 

Matériel

 

Le matériel de base de la fimoteuse (présenté sur tous les bouquins!) avec, plus particulièrement ici :
- une lame rigide, un rouleau, une pince coupante, de la colle, une machine à pâte, une paire de ciseaux
- des attaches, des perles, des paillettes, un support pour broche
- un pain de pâte polymère assez claire (celle utilisée pour le modèle est un peu trop sombre)
- une texture pour faire l'empreinte (ici un "truc" en plastique, avec des trous bien ronds, mais on peut utiliser des tampons, des filets pour les oignons, des dentelles, des semelles de chaussures : regardez autour de vous !...)
- de la cire à dorer
- du papier "transfert" (pour tee shirts, au fer à repasser, on en trouve même en grande surface)

 

50215597

 

- trouver une jolie photo, peinture... (google pour ça est parfait. Attention d'utiliser uniquement des photos libres de droit !) -- imprimer l'illustration choisie sur du papier-photo transfert (pour vêtements au fer). Attention à penser à redimensionner votre image à la bonne taille, et à l'inverser s'il y a du texte !

50215545

 

- une quinzaine de minutes (oui-oui, le papier direct dans le four, à la même température que pour la cuisson de la fimo)

 

50215517

 

- décoller délicatement l'image (plastifiée) du support papier

 

50215494

 

cadre
- "imprimer" avec un rouleau le motif de votre texture sur une plaque de pâte étalée à la plus grosse épaisseur de votre machine à pâte (en appuyant suffisamment pour avoir du relief, mais pas trop quand même pour ne pas se retrouver avec une plaque trop fine...) -  - détacher la texture : le motif apparaît avec de beaux reliefs - - du bout des doigts, étaler de la cire à dorer sur toute la surface de la plaque -  - oui, même juste comme ça "ça l'fait" ! -

 

texture

 

  - dans cette plaque imprimée, découper un joli cadre -- étaler une nouvelle quantité de pâte avec la plus grosse épaisseur de votre machine à pâte (ce sera l'arrière de la broche) -  - poser dessus le transfert (le côté du transfert qui serait en contact avec le vêtement, si on l'avait utilisé à son usage d'origine, contre la pâte) en le lissant du bout des doigt (pour chasser les bulles d'air et pour bien le "coller" à son support - installer le cadre et réajuster la coupe (on peut mettre un peu de fimo liquide si le cadre n'adhère pas bien) -  mettre de la cire à dorer sur les côtés en lissant pour un plus bel effet. Installer aussi à ce moment-là les crochets, si nécessaire, pour fixer ensuite les perles et autres pendouillis

 

cadre

 

préparer quelques perles pour décorer l'objet -- soigner les finitions : penser à décorer l'arrière, cuire, évidemment, vernir ou klirer, selon vos goûts, (mais à faire pour que le transferts tienne bien), puis coller la fixation de la broche à l'arrière, attacher les pendeloques et autres perles en laissant libre cours à votre imagination ! Le mélange des matières dans une harmonie de couleurs est cependant un bon départ...)

 

50215229

50270281_p

cette leçon en images est la propriété de son auteur, merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son autorisation. This tutorial with images is an intellectual property of its author. Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization. The journal staff will be glad to provide you with an English translation, if needed.

Posté par dominool à 06:57 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 17 septembre 2008

Coin des enfants : la rentrée

 

Une mention spéciale pour le blog de Bastien, jeune créateur.

http://www.galaxiebastien.canalblog.com/

Allez visitez et découvrir ses créations.

S'il y a des jeunes fimoteurs qui veulent être cités ici , envoyez un message et nous signalerons vos blogs.

***

Mon domaine

Pour bien délimiter ton territoire voici un signet de porte.

IMG_1841

 

Matériaux:

Forme en bois ou en carton comme le modèle

Gabarit :

 

Faire le gabarit selon les mesures suivantes.

 

8 cm par 26cm,

 

faire le trou au centre dans la partie qui sera le haut.

 

à 1 cm de chaque côté à 2 cm du haut . Le trou doit avoir 6cm de diamètre environ

 

IMG_1812

Crayon, règle, ciseaux.

Pâte au goût environ 3 painsunpeu plus si tu fais les 2 côtés.

Machine à pâte ou  rouleau.

Lame ou couteau

Feuilles de textures et ou emporte-pièces divers, démoulant ( mazéna ou autre)

Brillants,plumes, perl ex, peintures acrylique.

Tampons lettresIMG_1813

ou pâte alimentaires en forme de lettres.

Colle blanche  et pinceau

Déroulement:

Fais le gabarit en papier ou carton.

Si tu utilises une forme en bois recouvre -là de colle blanche des 2 côtés avant de la couvrir et laisse  bien sécher.

Prépare bien toutes tes pâtes : le fond requiert 1 paquet et 1/2 par côté  

Fais une feuille à la plus grosse épaisseur pour couvrir la grandeur du gabarit si tu n'utilises pas une base en bois.Si ta base est en bois tu peux mettre ta pâte à la grosseur moyenne.

IMG_1827IMG_1828

IMG_1829IMG_1830

IMG_1831IMG_1832

Attention si vous travaillez sur une base de bois, les bulles doivent être crevées , même la plus petite à la cuisson.

Truc si ça bulle après cuisson: pique les trous aussitôt sortis du four et mets un objet lourd sur les cloques. Tu peux aussi scalper et remettre une image ou un objet pour cacher la faute.

Décoration :

 

Prépare les mots que tu veux y mettre :

 

Ex Génie à l’œuvre

 

Danger animal enragé

 

Entrée libre …à vos risques.

 

 

TRUCs : pour faire de belles lettres en fimo utilise des lettres à scrapbooking .Des moules ou des tampons  fonctionnent très bien.

 

 

 

Selon le message que tu as choisi décore dans le thème. Laisse aller ton imagination.

 

 

 

Coloriage et transferts

Pour faire d'une autre façon j'ai utilisé des dessins que j'ai coloriés sur une feuille blanche et j'ai fait mon support tout  en fimo.

Attention:Tes crayons doivent être très gras pour ce que ça fonctionne.

IMG_1834

                                                                                                                         À gauche la copie , à droite l'original après cuisson

 

Une fois le dessin terminé  sur le papier , tu le poses sur une couche ( la plus fine possible  ici 4 ) de pâte blanche ou pâle. Mets ton dessin sur ta plaque de pâte sur un petit carton pour ne pas avoir à la soulever pour la cuisson.

Tu frottes fermement sur ta plaque de pâte avec le dos d'une cuillère.,

Tu cuis,

Tu soulèves le papier puis tu places sur ta plaque avec de la colle ou de la pâte liquide. N'oublie pas de recuire si tu utilises la seconde méthode.

Une couche de vernis protégera le dessin.

Tu peux aussi dessiner un visage avec des colombins de pâte ou encore graver avec une aiguille.

IMG_1838

IMG_1841

IMG_1839

 

 

Bonne rentrée!

Hermine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par gagrobi à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 1 mai 2006

Aujourd'hui, le transfert sur pâte !

 

Il existe plusieurs techniques pour transférer une image sur de la pâte polymère. Certaines de ces méthodes ont déjà été abordées ici-même, nous le verrons plus bas. Attention, il n’existe pas beaucoup d’explications en français : à vos traducteurs. Cependant, certaines leçons parlent d’elles-mêmes grâce aux images… Nous ne parlerons ici que de la technique du transfert, l’image elle-même (droit de et à l’image) étant un problème à part entière. Voici donc quelques sites qui abordent cet épineux problème du transfert sur pâte polymère :

 

Avec une photocopie noir et blanc

Faire attention au type de photocopieuse ou imprimante utilisée : ça ne marche pas avec tous les types de machines (il faut une photocopieuse à toner).

 

tr1

Ici
(en français)

Avec une photocopie couleur

 

tr2
Ici

Avec du gin (si si)

tr3
et aussi


Avec de la fimo liquide

 
tr4

Ici

tr5

tr6
Ici

tr71

et encore

 

Avec du papier pour tatouage éphémère

Cette technique a l’avantage d’être simple à mettre en œuvre, et de ne pas limiter à des supports plats. Le problème : difficulté pour se procurer le papier en question.

tr8

, ,

-anne-

Posté par Perlesananou à 08:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Les transferts

 

La pâte polymère se prête bien aux transferts. Elle "attrape" l'image et la conserve de manière durable après la cuisson. Plusieurs techniques permettent d'obtenir des résultats vraiment satisfaisants et leur utilisation est multiple : Décoration d'objets, création de bijoux, images à insérer dans des travaux de collage, de peinture, magnets ... Les images obtenues, une fois cuites, peuvent être vernies, patinées, vieillies, recouverte de pâte liquide ou d'une fine couche de pâte transparente (ponçage à proscrire, bien sûr !).

1) La technique simple nécessite peu de matériel :

- une fine plaque de pâte de couleur claire (blanc, transparent, beige ; le beige donne un côté vieillot au transfert)

- une photocopie noir et blanc d'une image (attention aux copyrights, on trouve sur le net des banques d'images libres de droits) ou d'un dessin. Et c'est là que la chose se complique ! Il faut impérativement que la photocopie soit réalisée avec un photocopieur à toner (qui impressionne avec des microscopiques particules d'encre qui seront "absorbées" par la pâte au moment du transfert). Et ce genre de photocopieur se fait de plus en plus rare dans nos villes et nos campagnes !

     - une petite cuillère

     - de l'acétone

     - un coton-tige

Poser l'image, face photocopiée, sur la pâte qui a été, au préalable, bien travaillée et passée à la machine à pâte pour obtenir une belle plaque bien plate et bien souple. Bien faire adhérer en passant sur le papier le dos de la petite cuillère et chasser les bulles d'air. Ensuite, imbiber le coton-tige d'acétone et badigeonner le dos de l'image. Le tour est joué ! Il suffit de décoller en délicatesse le papier de la pâte et là, si tout s'est bien passé, l'image est transférée ! A vous ensuite de l'utiliser à votre guise, sachant qu'à partir de là, le traitement de la pâte "avec transfert" est le même que celui de la pâte "nue et crue" (même temps de cuisson en particulier).

VARIANTES :

 - Le transfert peut se faire sans acétone. Il suffit de laisser adhérer de longues heures l'image à la pâte et de se trouver d'autres occupations pendant ce temps, pour ne pas avoir la tentation de soulever toutes les 5 minutes un coin de l'image pour voir si ça prend !

- Si toutes les photocopieuses à toner de votre région ont été remisées au Musée des photocopieuses préhistoriques, vous pouvez utiliser des impressions réalisées à partir d'une imprimante laser. Ouf !!! Ca rassure !

- Si vous rêvez de couleurs, vous pouvez colorier votre photocopie avec des crayons de couleur à la mine un peu grasse, des crayons à papier, et aussi des pastels. Où plus simplement, vous pouvez réaliser directement votre dessin sans passer par l'étape photocopie.

- une autre variante consiste à faire cuire la pâte et l'image pendant ... Et là, les durées varient selon les expériences, de 5 à 20 minutes ! C'est à vous d'expérimenter, sachant qu'avec une cuisson de courte durée, la plaque reste encore manipulable, re-travaillable, alors qu'avec une cuisson plus longue, il faut donner à votre plaque, dès le départ, sa forme définitive.

000_0005net1

*Photo Lydie

2) La technique élaborée nécessite du TLS :

C'est à dire du : Translucent Liquid Sculpey qui ne se trouve pas chez le marchand de couleurs et de pâtes du coin mais que l'on peut trouver là : Polymer Clay Pit

C'est de la pâte liquide blanche et gluante quand elle est crue qui devient souple et transparente après cuisson. L'avantage est qu'elle permet le transfert de toutes sortes d'images : les photocopies, dessins comme décrits plus haut ainsi que les photos et images de magazines et autres journaux.

Recouvrir l'image à transférer avec une très fine couche de TLS que l'on applique, soit au pinceau, soit avec une spatule ou bien le dos d'un couteau enfin n'importe quel outil qui permet de réaliser une couche la plus uniforme possible. Mettre le tout au four pour 15 minutes à 130°. C'est après la cuisson, que les festivités commencent !!!

2 possibilités :

      - Si l'on est d'un tempérament calme, on peut tenter pour décoller le papier de la TLS devenue toute souple et transparente, de glisser entre les deux, une très fine lame et avec beaucoup de patience et de délicatesse, essayer de les détacher l'un de l'autre.

- Si l'on est d'une nature impatiente, il suffit de mettre la chose sous l'eau et peler le papier qui, peu à peu, se dissout. Mais cette méthode demande aussi quelques précautions. Ne pas se lancer dans un épluchage intensif, on risque d'enlever de l'image transférée et ainsi se retrouver avec un transfert "moucheté".

Ensuite, on utilise ces transferts en les replaçant sur de la pâte crue (ne pas oublier de chasser les bulles d'air) que l'on refait cuire dans les conditions habituelles.

Cet article est le résumé de tout ce que j'ai pu lire sur le net concernant les transferts, je me suis beaucoup aidée des expériences de mes collègues Polymèristes qui ont beaucoup échangé sur le sujet. Il est aussi le fruit de mes modestes expérimentations.

En tout cas, c'est une technique que j'affectionne, alors n'hésitez pas : transférez !!!

Lydie

 

Posté par lydiemasere à 07:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 10 avril 2006

Le transfert sur pâte : la suite

Quand y'en a plus, y'en a encore ! Eh oui ! On vous avait prévenu : il existe de très nombreuses méthodes pour transférer une image sur de la pâte...

Transfert avec du papier t-shirt


t_tr9

 

 

trailerimage

                                                                       une video où l’on voit Dotty Mac Millan à l’œuvre

 

Ma technique préférée : seul hic : elle limite à des surfaces plates.

 

le lazertran

t_tr10

une autre méthode

bouton3

 

tr111

 

t_tr111

 

tr121

 

 

lazertran09

 

 

 

Melting pot de techniques

 

Claudine fait le point :

 

t_tr13

 

 

 

Ces deux derniers liens parlent du transfert en général, pas que sur la pâte, mais il y a des précisions utiles.

tr141


et bouton4

Les bizarroïdes

Je n’ai pas réussi à déterminer quels étaient les produits utilisés. Quelqu’un a une idée ?

t_tr16

 

t_tr17

 

Fait avec une émulsion polaroïd ?

 

Et voilà !
Anne

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

un grand merci à Anne pour toutes ces recherches,
pour avoir tous les articles sur les transferts sous les yeux,
nous allons les grouper sous la même date
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par Perlesananou à 08:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,