vendredi 4 novembre 2011

Cher Père noël

Novembre, c'est le mois où le froid arrive (dans le sud, où se situe mon hangar, on commence à penser à mettre un pull quand on sort ;-p J'ai une pensée émue pour ceux qui habite le nord ...), c'est aussi le mois où on pense aux personnes qui sont parties trop tôt et où, le soir, à 17h, il fait déjà presque nuit ... Quoi ? Je suis très négative ? Vous avez le bourdon ? Ha ha ! Mais novembre est aussi mon mois préféré : c'est celui où on écrit sa lettre au Père noël ! Cette année, ma liste sera courte, vu que j'ai déjà des créatrices pour m'offrir de très beaux cadeaux (bah oui ! Elles sont nourries et logées gratuitement ! Ça mérite bien une petite compensation ! ^^). Je me contenterai donc d'une grosse bague en diamant et d'une séjour en Corée (oui, j'assume ! Je suis totalement matérialiste ! ;-p).

Encore deux mois pour finir 2011 en beauté ! Encore deux artistes à ajouter à ma liste des locataires. L'année, prochaine, il va falloir penser à agrandir mon terrain. Je vous invite donc, pour cet avant dernier mois, à découvrir les créations de Miss Rouspette. Un grand talent dans de petites poupées. ;-)

tasserose

Comme au commissariat : prénom, âge, situation familiale, animaux, études, emploi ... des choses non-déclarées (petits bas de laine, des billets sous ton matelas ...) ?

Je m'appelle Sophie, j'ai 29 ans et je n'en aurai jamais 30 ! Je suis belge mais j'habite en France avec mon fiancé -l'homme qui m'a arraché à ma Belgique tant aimée - et nos deux super chats. Je suis passionnée par les "petits riens", les "babioles" comme on dit chez nous! J'ai une affection toute particulière pour les détails qui sont sans importance pour les autres : je regarde et j'observe beaucoup ce qui m'entoure et garde le tout précieusement en moi pour m'en resservir plus tard pour créer.
Étant plus jeune, j'ai suivi des cours d'arts plastiques puis une formation d'éducatrice spécialisée, tout en gardant l'Art dans mon cœur .
Depuis ma migration en France, il m'a été difficile de trouver un emploi en tant qu'éducatrice et cela m'a permis de découvrir de nouveaux passe temps, dont le travail de la pâte polymère. Et me voila auto-entrepreneuse ! C'est assez fou quand j'y repense . Pour ce qui est du bas de laine ... malheureusement je suis une vraie artiste à ce niveau là je suis pauvre comme Job comme j'aime à le dire mais riche d'envie...

 

Pourquoi le pseudo "Lilimoon" & "princesse Rouspette" ?

Lilimoon, ah je ne sais plus trop... c'est tout simplement une association de deux mots que j'aime.

Pour la Princesse Rouspette, c'est une tout autre histoire. Pour les 25 ans de ma meilleure amie, j'avais créé un livre rétrospective de sa vie, de nos souvenirs communs et de nos fous rires de gamines. Cet album avait comme couverture "Princesse Rouspette " car elle râle tout le temps et ça lui va vraiment comme un gant.
Le jour où j'ai créé mon site j'ai repris l'idée et puis c'est aussi un clin d'oeil pour ma rouspetteuse préférée qui m'a beaucoup encouragée.

 lea2

Obélix est tombé dans la potion magique quand il était petit. Comment es-tu tombée dans "le monde polymèrique" ?

Cela s’est fait par hasard, je flânais en ville, je suis entrée dans un magasin d'arts créatifs (Ah cette manie de toujours vouloir "chipoter" à tout!) et j'ai acheté de la pâte polymère.
Arrivée chez moi, je me suis renseignée sur Internet et je me suis lancée dans la création de canes. L'échec total ! C'est donc tout naturellement  (ou presque) que je me suis orientée vers le modelage.
J'ai créé ma première poupée avec une amie, depuis je ne me suis plus arrêtée.

Il faut savoir que je suis quelqu'un qui adore manipuler et pour une personne comme moi, la pâte polymère est réel plaisir car elle offre une aisance de modelage, une conservation record car je range rarement après m'en être servie et contrairement à d'autres matières , elle est aussi très peu salissante.
Mais ce que je préfère et qui m'inspire sans cesse, c'est qu'avec la polymère, le mélange de couleurs est infiniment grand et je dois bien l'avouer : cela rappelle l'enfance et notre fameuse plasticine !

 lolita goth2

Quelles sont tes sources d'inspirations ?

Ma génération (oui, les années 90 ont aussi du "bon"!), les médias populaires et les graffitis m'ont tout autant inspirés que le Classique et le Numérique - tout deux ayant leurs limites.
Je suis également passionnée par les nouveaux illustrateurs, tels que: Lostfish, Benjamin Lacombe, Natalie Shau, Mark Ryden et tant d'autres !

 

Dans quelles conditions travailles-tu ? Quand je vois tes créations, j'aurai tendance à dire : entourée de dentelles, une odeur de barbapapa qui flotte autour de toi et des rires d'enfants en fond sonore. Je me trompe ? ^^

Il y a un grand bureau avec un joli parquet ,une pièce entière dédiée à la création...un endroit avec des tiroirs pleins de trésors ...Des livres, un poster  d'Alice au pays des merveilles de Tim Burton ou de Lostfish sur ce même thème, des cadres et B.D de Skydoll, autant de sources d'inspirations immédiates qui me sont nécessaires , mais surtout beaucoup de babioles, de pots en porcelaine, de rubans, boutons, strass en tout genre, ma collection de kimidolls.... une chose est sûre : mon atelier ferait le bonheur de tous les "chipoteurs et farfouineurs" !
C'est entre ce "fourbi" , mes chats et de la bonne musique en fond sonore que je fais mes petites créations. (sourire)

 poupée anglaise fimo cookie

Qu'est-ce qui t'attire autant dans la création de poupées/figurines ?

Avant je faisais de la peinture et je ne peignais qu'exclusivement que des femmes et là ça continue avec la sculpture .

Finalement la poupée s’est imposée comme " idéal pour moi et c'est  très complet et quasiment sans limite.

Après, je trouve que l'univers doux gourmand me correspond bien car je suis une grande gamine qui regarde encore les choses qui l'entoure avec des yeux d'une enfant de 4 ans mais je me soigne !

 poupée gourmande fimo

Quel est ton plus beau moment d'artiste ?

Un jour, une enfant de trois ans passe devant mes créations et crie "Waooooouuuw" en écarquillant des yeux avec une sincérité enfantine, c'était d'une telle pureté....ça m'a beaucoup touchée car j'ai senti que ça venait du fond du coeur.
Mais ma plus grande fierté c'est quand mon papa me dit que je vis ce qu'il a toujours voulu vivre et que j'ai de l'or dans les doigts.

 

Quelle est la création dont tu es la plus fière ?

Honnêtement, je ne suis jamais satisfaite mais si je dois vraiment répondre je dirai que la robe de Lucy à été un réel défi que j'ai eu plaisir à relever et que le cake sur lequel repose ma poupée "cupcake" à un rendu assez réaliste pour la crème chantilly.

 Lucy301144_10150315108534538_553444537_8065073_260713409_n

Quel est l'outil qui t'est quasiment indispensable , celui qui te sert le plus ? (hormis la machine à pâte & les rouleaux)

L'outil indispensable mis a part mes doigts qui font 90% du travail, je dirais un petit pinceau en caoutchouc normalement destiné à la peinture à l'huile ces pinceaux permettent d’obtenir d’intéressants effets de textures et de reliefs. Mais je le détourne pour sculpter mes visages.

 

Que penses-tu de ton évolution, en voyant tes toutes premières créations ?

Même si je ne suis jamais contente de mes créations, je vois quand même l’évolution de celles-ci et j'en suis assez contente, car il faut avouer qu'elles étaient vraiment horribles et pourtant à une époque pas si lointaine... j’étais assez fier de mes poupées ! Maintenant j'ai honte mais comme je dis souvent c'est bon la honte ! J'ai quelque fou rire quand je regarde les photos de mes débuts ! ^^

 Evealice_lilimoon -11-

Peux-tu nous donner le nom d'un(e) artiste qui te donne envie d'aller plus loin ou qui te donne envie de tester d'autres choses ?

Virginie Ropars, c'est la reine pour moi pas seulement au niveau technique car des personne douées il y en a pas mal. Ce qui compte en premier lieu ( selon moi ), c'est la face cachée de l'univers féerique de Melle Ropars qui est vraiment intéressant. Quand je vois ce qu'elle fait, j'ai le cafard et je ne touche plus une boule de pâte pendant quelques jours ! J'invite tout le monde à aller sur son site c'est magique.

 

Tu disposes de polymère, d'une pelle à tarte, de coton-tige et d'un vieux bout de toile cirée fleurie. Tu dois créer sur le thème "le manège enchanté". Comment t'y prends-tu ?

OMG!!!!!!!! La question de dingue ! Joker, mais ça serait certainement digne des plus beaux bricolages d'enfant de 4 ans pour la fête des pères !

 doll fimo tasse (9)

T'essaies-tu à d'autres loisirs créatifs ? Si oui, lesquels ?

Mis à part la polymère, la sculpture je n'ai aucun autre loisir créatif mais beaucoup de choses me donne envie comme la porcelaine froide.

 

Niveau polymère, tu te vois comment dans 10 ans ?

Si vraiment j'ai le droit de rêver ...J'espère me faire un petit nom dans le monde de la polymère mais surtout devenir meilleure avec les différentes techniques de sculpture. Là j'ai repris l’école d'arts plastiques et il y a une formation sculpture, j’espère que cela portera ses fruits.

poupée enceinte (2)

Merci beaucoup pour cet agréable moment passé en ta compagnie Sophie ! Au fait ! Sais-tu quoi m'offrir pour les fêtes de fin d'années ? ^^

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 1 juillet 2011

Le monde des poupées

Les enfants, filles ou garçons, jouent tous avec des poupées. Nous-même, nous en gardons quelques souvenirs. Les miens se résument aux expériences bizarres que mon frère et moi leurs faisions vivre : descentes mortelles du haut de l'escalier, bains prolongés dans le jacuzzi à bulles d'une marque américaine où les figurines sont l'archétype de la "femme parfaite", démembrements en règle (mon frangin était très fort pour cette dernière partie), j'en passe et des meilleurs. Oui, j'étais une enfant espiègle (utiliser un autre adjectif ne serait pas digne de mon image ;-p).

Rose-Marie crée des poupées si belles que je m'en aurai voulu de les avoir abimées. Chacune a son univers. Et on pourrait les regarder pendant des heures.

Les plans de mon nouveau hangar sous le bras, je suis donc partie lui poser quelques questions. (Pour celles et ceux qui ne savent pas pourquoi je parle de hangar, vous pouvez lire les dernières interviews. Et vous serez puni parce que vous ne suivez pas ! Non mais !) ;-p

Sans titre 9

Bonjour Rose-Marie. Comme pour une demande de passeport, commençons par les mentions obligatoires : âge, situation familiale, études, animaux, avis d’imposition… Bref que peux-tu nous dire sur toi ?

Bonjour ! J’ai été très heureuse de recevoir un mail de « parole de pâte » que je ne connaissais pas et qui m’a demandé si j’acceptais une interview ! C’était une très bonne idée !

 

J’ai 56 ans et je crée mes poupées depuis l’année 1995.Je suis mariée, j’ai un fils à Paris et une fille à Singapour ! J’ai parcouru la France où j’ai vécu dans plusieurs villes différentes après avoir passé mon bac à Toulouse qui est la ville de mon enfance et adolescence !

Actuellement, je vis à Paris depuis 2006 et je suis secrétaire dans une école d’Art ! Cette école est une pépinière de talents ! Les élèves sont très créatifs et je m’y sens très bien !

Mon avis d’imposition me demandez-vous ! Euh…. Je passe à la question suivante !!lol

Quand et comment s’est passée ta première rencontre avec la polymère ?

Ah ! LA pâte polymère ! Quelle trouvaille !

En fait, quand j’ai découvert que l’on pouvait créer des poupées grâce à cette pâte (des artistes allemandes, américaines et françaises l’utilisaient déjà et je trouvais leurs poupées magnifiques, pleines de vie et d’expression), j’ai voulu absolument créer les miennes, je ne connaissais rien aux volumes d’un visage et avec toute ma passion et  mon énergie, pendant des années j’ai créé et créé des visages jusqu’à ce qu’enfin je maîtrise  cette matière !

Chihiro

Te faut-il une ambiance spécifique pour travailler ?

J’aime avoir du temps devant moi et m’installer à ma table (de salle à manger !) être près d’une fenêtre, voir le temps au dehors, le ciel,  et je peux travailler des heures ! Mais ayant un emploi à l’extérieur à temps plein, ce temps devant moi je le trouve rarement !

Pourquoi des poupées et pas de dragons ou des fées ?

Oui J’aurais pu créer des fées aussi puisque je lisais beaucoup de contes étant enfant et je trouvais que c’était un monde merveilleux ! Mais je préfère créer des personnages qui me correspondent plus, réels, plus dans l’air du temps ! Je suis un Verseau !!

poupée

Il est écrit sur ton site  que tu adores les poupées depuis ta plus tendre enfance ! Les collectionnes-tu ? 

Un très grand souvenir d’enfance fût celui où je reçus en cadeau de Noël le poupon de mes rêves, je peux encore revoir les gestes que je fis alors et les mots de joie que j’adressai à ma mère pour le lui montrer !

Tout est dit je crois ! Ce moment m’a apporté tellement de bonheur que je veux peut-être, sans le savoir, le perpétuer encore et encore !

Je ne considère pas les poupées que j’achète comme une collection ! Elles sont choisies tout particulièrement car elles m’ont touchée, m’ont émue, de ce fait je n’en ai pas trop, ce sont des poupées le plus souvent créées par des artistes que j’aime de par leur belle personnalité, leur créativité et leur professionnalisme.

garçon roux

En général les poupées que l’on voit évoluer sur les blogs sont en vinyle. Pourquoi préfères-tu travailler la polymère

Je ne déteste aucune matière en ce qui concerne les poupées, il peut y avoir de très belles poupées en vinyle, en résine (j’en ai fait quelques-unes), mais la pâte polymère permet toutes les libertés, de créer ses idées les plus folles, de travailler en direct, dans l’instant, même s’il me faut des semaines pour créer une seule poupée. La polymère donne un rendu parfait quand on commence à la maîtriser.

Lorsque tu commences une nouvelle poupée, j’imagine que tu es arrêtée sur une idée bien précise. Arrives-tu toujours au résultat que tu souhaites ?

Oui c’est vrai, je ne démarre jamais sans avoir une envie impérieuse de créer la poupée que j’ai en tête depuis quelques jours et parfois plusieurs semaines, je sais comment sera son visage, ses yeux, ses cheveux. En général j’ai un coup de cœur pour un visage, une attitude d’enfant, que ce soit dans la rue, dans une photo de magazine.  Il m’arrive bien sûr, de ne pas réussir le visage que je voulais faire et à ce moment-là soit j’accepte la nouvelle tête qui s’impose à moi, soit je la jette carrément si elle ne me correspond pas.

Sans titre 8

J’imagine que pour créer des poupées, il faut garder une belle part d’enfance. Imagines-tu l’histoire de leur vie avant de les créer ?

Non pas du tout ! Avant tout, chacune correspond à une part de ma vie bien sûr, mais je n’imagine pas une histoire particulière avant de les créer. Je suis plutôt dans le souci de la sculpture, car un visage est très difficile à modeler, Il m’arrive de le laisser en « plan » plusieurs jours ou semaines, car je n’arrive pas à ce que je veux ! C’est plutôt l’idée de bien réussir qui m’obsède. La part d’enfance pour moi se situe dans les sentiments que je ressens pour mes poupées.

As-tu une photo d’une de tes toutes premières créations ?  Avec le recul que tu as aujourd’hui, qu’en penses-tu ?

……………. Avec le recul  je suis absolument affolée des poupées (affreuses) que j’ai pu exposer à mes tous premiers débuts !! Je les trouvais « belles » pourtant à cette époque ! Je faisais les visages plats comme pour un dessin ou alors si je faisais des volumes, cela ressemblait à des caricatures !!

chinoise & frère

De quelle poupée es-tu la plus fière ? Pourquoi ?

Choix très difficile ! Bon je refais un tour dans mon site  pour voir…..

Comme chacune est un défi à chaque fois, pour moi c’est une performance de réussir chaque poupée !

Bon je joue le jeu…. ou presque : j’en choisis deux car c’est un thème que j’aime tout particulièrement : l’ainé(e) d’une fratrie protégeant et s’occupant de son frère ou de sa sœur plus jeune : deux poupées illustrent bien cette idée : la petite chinoise portant son petit frère et la grande sœur népalaise portant son petit frère sur son dos.

Enfants népalais

Peux-tu nous donner le nom d’un(e) créateur(trice) qui te pousse à te surpasser ? Ou au contraire qui te donne envie de tenter des choses différentes ?

Oui bien sûr, de très grandes artistes en poupées qui ont commencé dans le début des  années 1980 à créer leur poupée en pâte polymère ou porcelaine, Une d’entre elles  Anne Mitrani a su me donner l’envie de me surpasser. Elle a illustré à merveille le nouveau courant dans l’histoire de la  poupée qui est celui de la poupée d’artiste contemporaine en créant des poupées presque vivantes et parfaites de beauté actuelle.

Tu as à ta disposition de la polymère, une pince à épiler, quatre allumettes, une cuillère à thé et une palette de peinture pour enfant (de la gouache en disques de couleur). Comment t’y prends-tu pour créer une tête….de crevette ?

Hmm…. la crevette ça ne m’inspire pas du tout, mais pas du tout !!

Sans titre 7

Hormis la polymère, touches-tu à d’autres loisirs créatifs ?

Je n’ai pas trop le temps de faire autre chose pour le moment. J’ai bien essayé l’aquarelle avec quelques cours, la peinture à l’huile ! j’ai du matériel mais le temps me manque.

Ton plus beau moment de créatrice ?

Un jour, je finissais une poupée, elle n’était pas encore habillée, j’avais monté tout le corps et je l’ai posée sur ma table de travail. Je l’ai regardé et j’ai cru qu’elle respirait…..

Es-tu pour ou contre la co-location ? (en sachant que tu as le choix entre dire que tu aimes et que tu adores)

J’adore la co-location avec mes poupées !! Uniquement !!

Sans titre 5

Merci beaucoup pour ce moment partagé Rose-Marie. Ce fut un réel plaisir. ;-)

Et maintenant, je ne peux pas vous laisser sans vous  mettre une petite chanson en tête pour la journée. Non, surtout ne me remerciez pas. C'est tout à fait naturel. ;-p

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 6 mai 2011

Nefer Kane

On dit d'une personne indifférente qu'elle n'est sensible ni à l'amour, ni à la passion, ni à la peur ou encore à la douleur.

Pour certains, c'est un moyen de se protéger. Pour d'autres, un bon truc pour blesser.

Ce qui est certain, c'est que cette indifférence n'est pas de mise lorsqu'on se retrouve face aux créations de Nefer Kane. Le choix se doit d'être tranché. Pas de nuances de gris dans le noir ou le blanc. Pas d'ombre dans le jour ou de trait de lumière dans la nuit.

Louise_Boop__Freak_Pin_Up

Bref, revendiquant mon côté "femme vénale" (chers lecteurs masculins qui lisez, je sais ce que vous pensez ^^), j'attrape ma corde, mon rouleau de scotch et je file lui poser des questions (indiscrètes, il va s'en dire).

...

...

Oui, j'ai encore un peu de place dans mon grenier. ;-p

~~¤*¤~~

On va y aller franchement : Nefer, c'est ton prénom de tout les jours ? Si c'est le cas, ça vient d'où ? Quel âge as-tu ? Quelles études as-tu faites ? As-tu des frères et soeurs ? Un chien ? Un chat ? Un plan d'épargne logement ?

Oui, c'est mon prénom. Ma mère m'a prénommée ainsi car elle pensait que je ressemblais à Nefertiti. Cela signifie "Le Beau" ou "La Bienveillante" en égyptien ancien. Cela aliment l'ambiguïté de ma personnalité.

J'ai 34 ans ; Je n'ai fait aucune étude ; J'ai un frère qui se prénomme Nicolas mais qui n'est plus de ce monde, un chien (celui de mes fils exactement) Capucine, un chat égyptien (bien sur) qui s'appelle Fahra, comme le serviteur dévoué dans Out of Africa. Pas besoin : la maison est à mes parents. ;-p

 

Ta rencontre avec la polymère a eu lieu quand ? Et comment s'est-elle passée ?

Une première fois à 14 ans, dans un magasin où j'ai dit :" ce truc est toxique, c'est nul". Puis il y a presque 3 ans lorsque j'ai cherché un hobbie puisque je devais demeurer avec mon plus jeune fils autiste à la maison.

Et puis j'ai économisé pour pouvoir m'offrir le livre de Christie Friesen car, à l'époque, je n'avais pas un sou vaillant et j'ai ensuite sculpté mon premier dragon. Cela a été fulgurant mais je pense que c'est davantage la sculpture qui m'a envouté que le matériau puisque maintenant, je sculpte avec divers médias.

Claire__Medieval_faerie__2_

 

Tu travailles dans quelles conditions ? Plus la nuit que le jour ? Au son du clavecin ou du hard rock ? ...

Je travaille entre 14 et 17 heures par jour. Je travaille l'après-midi lorsque j'ai fini les cours de mes enfants que j'élève seule et qui sont au CNED, puis ensuite, je sculpte toute la nuit, jusque 6 ou 7 heures du matin. Ma mère prend ma relève pour les matinées et me permet de mener ma carrière en s'occupant de pratiquement tout.

Je sculpte en regardant de vieux films en VO (ou pas, s'ils sont français) et si j'écoute de la musique, c'est plutôt de l'opéra, des musiques médiévales, du classique ; mais aussi du pop rock parfois ...

 

Tu es originaire de Nice (ha ha ! Nous sommes voisines !). Pourquoi ne plus parler qu'anglais sur ton blog ? Est-ce juste parce que tu ne penses qu'intéresser les américains (ou les anglais, ne faisons pas de racisme ! ;-p) ?

Bien viens boire un café à la maison alors ! ;-)

Alors la raison de l'anglais est très simple : lorsqu'il m'a été très clairement signifié que je n'étais pas la bienvenue dans la polymère française, Christie (Friesen, qui est une de mes plus proche amie) m'a pris par la main et m'a introduite dans le cercle des poupées d'art aux USA, qui est une immense tribu où nous sommes très très proches les uns des autres. Ils m'ont adoré d'emblée tout comme je les adore. Depuis, je vends dans 12 pays, je suis publiée dans les magazines du monde entier et 99% de mes amis sont étrangers ou ne parlent qu'anglais. Même s'ils ne sont pas forcément américains ou anglais.

Je m'adapte donc en parlant la langue qui est utilisée dans mon milieu. MAIS, même si je n'ai pas été appréciée dans mon propre pays et qu'il est totalement vrai de dire que le monde entier m'a ouvert les bras, je veux dire que j'ai des amies qui me sont très chères comme Nadège René, Catherine Verdière, Cathy (des Frivolités), Brigitte (que tout le monde connait), Mouna, Eva, Lynda (connue de tous aussi), notre Tana'Calou nationale et bien sûr, ma chérie Maab, Cécilia Bottom.

whisper_of_the_dawn__4_

 

Qu'est-ce qui t'attire dans le monde de la sculpture plus que dans celui des bijoux ? Et pourquoi les poupées ?

Alors premièrement parce que je serais proprement incapable de faire une perle correcte ou de monter un bijou ... Ensuite, et c'est le sujet d'un de mes derniers posts sur mon blog, parce que c'est ma rédemption.

Lorsque j'ai appris que mon fils était autiste et que c'était dû à mon anomalie génétique, j'ai cru mourir. Tout ce qui est fondamental, mais extrèmement fragile en chaque être humain s'est affaissé en moi. Chaque être humain perd, au moment de sa mort, quelque soit son poids, son sexe, son origine, son âge ou sa religion, 21 grammes. C'est un fait scientifique. On dit que c'est le poids de l'âme. J'ai perdu mes 21 grammes lorsque j'ai su ce que j'avais fait. Si mon fils va de mieux en mieux chaque jour, je fais de poupées pour atteindre le rachat de ma faute.

Il est une légende qui dit que la poupée d'art n'est pas une figurine mais un être doté d'une âme qui a un passé, un présent et un devenir. On raconte que les poupées des plus grands dollmakers sont des êtres si parfaits qu'elles respirent et sont vivantes. Puisque je n'ai pas été capable de "construire" mon enfant correctement, je sculpterai des poupées parfaites et vivantes, et un jour, je retrouverai mes 21 grammes.  Donc, je m'épuise de travail et m'acharne jusqu'au bout de toute fatigue. Voilà deux ans et demi que j'en sculpte dans ce but. Mais le chemin est long encore ...

 

Où vas-tu chercher ton inspiration ? Dans les histoires d'elfes et de fées ? Dans les livres d'histoires médiévales ? Simplement dans ton imagination fertile ?

Selon moi, une poupée est une pensée devenue une personne. Je peux faire une poupée à partir d'une sensation, d'une pensée, même abstraite, du geste de quelqu'un, d'une musique, d'un film, d'un poème, d'un sentiment ... La poupée est humanité par essence et elle se doit d'exprimer notre humanité et tout ces sentiments qui nous assaillent perpétuellement. Il m'arrive aussi d'improviser très souvent, car si je ne sais ce que je fais, la poupée elle, sait.

mechanic_of_travel__4_

Combien de temps passes-tu pour créer et finaliser une poupée ?

Je travaille très vite (je suis quelqu'un d'extrêment impatient) donc une moyenne de 5 à 10 jours maximum pour les Ball Jointed Dolls (poupées creuses et articulées avec des joints sphériques).

 

Tu utilises beaucoup le steampunck sur tes créations. Pourquoi ? Qu'est-ce qui t'attire dans cet univers ?

J'ai découvert le steampunck avec Christie. Nous avons toutes les deux été subjuguées par cette forme de pensée. Le steampunck est le triomphe de l'homme sur TOUT. Lorsque la machine devient vivante, au service de l'homme et lorsque l'homme devient mécanique pour triompher de la mort, des faiblesses, du handicap, du chagrin ... Tout ceci avec des machines à vapeur et des engrenages en veux-tu ? En voilà, dans un style très baroque puisque c'était la vision du futur imaginée au temps de Jules Verne.

J'ai fait les premières poupées d'art steampunck, ce qui fait de moi une artiste reconnue. Parce que je crois que nous aurions tous besoin d'une petit mécanisation pour nous guérir de ce qu'ont été nos vies ...

 

Quelle a été ta première création ? Tu en penses quoi aujourd'hui ?

La première chose que j'ai sculpté était un dragon que mon fils ainé a toujours. J'en pense que ce fut un grand moment dans ma vie. Ma première poupée est assez connue en France et se nomme Penny. C'était une commande. J'en pense que l'armature et l'anatomie demeurent ce qu'on a fait de mieux. LOL.

Penny

Qu'est-ce qui t'a poussée à vendre tes créations ? Quelle a été ta réaction lors de ta première vente et de celles qui ont suivies ?

En fait, c'est arrivé un peu tout seul. Les gens voyaient mon travail et ont demandé à acquérir mes pièces. La suite s'enchaîne pratiquement d'elle-même ... J'étais purement stupéfaite et extrêmement anxieuse de savoir si la personne serait déçue en la reçevant ou non. Ce qui est toujours le cas ; et même si mes poupées sont déjà vendues, lorsqu'elles sont déjà en cours, je suis pétrifiée de la réaction de mes collectionneurs, même les plus fidèles. La confiance n'est pas un sentiment qui m'habite, loin de là !

 

Ton plus beau moment d'artiste ?

Il y en a plein ... je suis EXTREMEMENT reconnaissante envers chaque personne qui prend de son temps pour regarder mon travail. Parce qu'un artiste sans personne pour regarder ce qu'il fait n'existe tout simplement PAS. Je crois que ce qui me touche au plus haut point, c'est lorsque des gens pleurent d'émotion devant mon travail. Je ne comprends pas bien pourquoi parce que je le trouve bourré de défauts mais ça m'émeut. J'ai parfois des commentaires TRES émouvants disant que telle ou telle pièce devrait-être dans un musée, ou qu'en posant sa main sur la poitrine de mes poupées, on sent un petit coeur battre. 

Un jour, une collectionneuse m'a écrit :" je l'ai vu soupirer et je suis SÛRE qu'elle chuchote".  J'en ai pleuré. Ah et puis récemment, avoir mon travail imprimé sur du tissu, des stickers et bientôt des T-shirts par une compagnie américaine, ça c'était grandiose !

The_Wind_Sleeper__4_The_Wind_Sleeper__5_

Imaginons que tu ne disposes que d'un tournevis, d'une bouteille en plastique, d'une fouchette et d'une brosse à cheveux (et d'un gros morceau de polymère bien sûr, dont je te laisse seule juge pour la couleur). Tu dois impérativement créer quelque chose avec. Pour une expo très très importante pour ton avenir. Que fais-tu ? Et on ne triche pas ! ^^

OK. Je fais un visage aux yeux à demi fermés qui émerge entre ta fourchette, ta brosse à cheveux, ta bouteille et ton tournevis et je l'appelle "un humain après la chute". Puisque la société de consommation nous a retiré notre instinct et a fait de nous des articles jetables. ET TOC ! ;-p LOL

 

N'as-tu jamais peur, la nuit, d'être attaquée par tes poupées ? (Oui, je sais, je regarde trop de films d'horreur ^^).

Non, j'ai peur de moi-même et c'est déjà pas mal ! lol

En fait, j'ai une fascination pour l'anatomie donc je ne suis pas inquiète. Même de vilains bouquins tout affreux qui trainent un peu partout dans mon atelier ... Elles sont bienveillantes même si elles font peur à une certaine tranche de personnes, qui pourtant les collectionnent quand même, alors ça va ! ;-)

Wisdom___Light

Dernière question. Tu as le choix entre :

1/ Perdre toutes tes années d'apprentissage à travailler ton art, d'un coup ! Pouf ! Et tout recommencer depuis le départ.

2/ Que les gens détestent à partir de maintenant tout ce que tu fais, et te le disent ouvertement.

3/ Me donner toutes tes créations (Oui ! Même les petits pendentifs qui trainent ;-p).

Que choisis-tu et pourquoi ?

Recommencer depuis le départ, ça ne serait pas long puisque je ne fais ça que depuis 2 ans et demi mais bon. J'aime ma vie telle qu'elle est.

S'ils n'ont pas le choix réel de déprécier tout ce que je fais : c'est tout pourri parce que joué d'avance et aucun effort ne porterait jamais de fruit.

Tout te donner OK. Mais ça va faire un bout de chemin !!! Parce que je 'ai aucune pièce de disponible pour le moment, alors il te faudra aller les chercher dans 12 pays ! LOL


fairy_of_the_Night__3_

Merci pour ce moment absolument passionnant que tu (nous) m'as fait vivre Nefer.

Je te convie donc vivement à rejoindre ta nouvelle demeure. Elle est très "médiévale" avec ses toiles d'araignées, son parquet et sa poussière. Tu auras la grande chance de t'éclairer à la bougie. Mon grenier te plaira, tu verras. ;-p

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , ,