vendredi 25 janvier 2013

Trucs & astuces pour planquer son bordel

62805355

Bordel, oui, c'est le mot ... qu'utilise tout conjoint de polymèriste acharné(e). Ne niez pas ! Aujourd'hui, c'est donc un article dédicacé spécialement à nos moitiés/enfants/chiens, chats & crevettes roses (comprenez par là "animal de compagnie" . Et oui, les maris peuvent entrer dans cette catégorie également. :-p)

Qui n'a jamais oublié l'heure en laissant l'entourage mourir de faim parce que vous vouliez "absolument finir cette pièce" ? Qui laisse traîner, et ce, pendant des jours, des apprêts, perles et quantité de petites choses qu'il ne faut "absolument pas toucher parce que sinon, vous allez les perdre !" pour finir de monter une création ? Qui amasse des coquillages, morceaux de bois, ficelle papiers en tout genre, semelles de chaussure et les entasse dans un tiroir qui déborde tellement qu'il ne manquera pas de tuer le prochain qui l'ouvrira ? Alors ??? Avouez ! Vous êtes une tragédie ambulante pour les gens qui vous entourent !

Heureusement, il y a des solutions ! Elles sont grandes ou petites, rondes ou carrées, elles peuvent-être rose, jaune ou bleu, s'harmoniser avec votre intérieur, dater de l'an 40, en carton, en métal ou en plastique ... Elles peuvent sauver une vie de couple ! Ce sont les boites ! Nous pouvons passer des heures dans un rayon de magasin de bricolage à imaginer tout ce que nous pourrons y loger. On peut aussi se faire un(e) ami(e), fan de chaussures, un "shoes-friend" donc, et lui piquer ses emballages (c'est le même principe qu'un sex-friend : on le voit seulement après qu'il ait fait les magasins, et surtout après les soldes !)

Bref, vous l'aurez compris, aujourd'hui nous parlerons de boite. Patou & Melow en ont fait une spécialité.

9444_317591991692496_968653802_n

472153_308533852598310_2015723500_o

704288_298704746914554_1665549568_o

Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer une belle petite bête qu'elles ont également créée. Je n'aimerai pas la croiser dans un placard ! Argh !

739747_318195064965522_415400404_o

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


vendredi 18 janvier 2013

La fin d'une histoire

73800118

Je n'aime plus le Père Noël. C'est terminé. Tout est fini entre nous deux. Je demande le divorce.

Pourtant, j'ai été sage toute l'année : j'ai toujours donné l'assiette la plus remplie à ma moitié (sans cracher dedans, hein ! Je vous vois venir !), jamais manqué une occasion de dire bonjour (même aux personnes que je n'apprécie pas), les gens âgés qui traversaient la route alors que j'étais pressée n'ont pas été écrasés... Vous voyez ? "Sage comme une image" est mon second prénom !

Sur ma liste de cadeau, une seule chose : un grand indien, bien musclé, torse nu (forcément), avec de beaux cheveux longs et de beaux bijoux (non, pas ceux de famille ! Des vrais, avec de la polymère et du métal !) rien que pour moi.

J'ai patienté avec beaucoup de difficulté, comme vous pouvez l'imaginer. Et le matin de noël, au moment d'ouvrir les cadeaux ... rien. Nada. Que dalle ! J'ai honte pour le Père Noël ! C'était pourtant si simple de me le trouver !!

Il a livré à Meridian Handicraft des magnifiques créations ! Ce n'est pas juste ! Je vais demander la garde des rennes ! ;-p

82563016_o

82759420_o

82787293_o

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 11 janvier 2013

Sortir de l'ordinaire

62805355

L'ordinaire. Ce que l'on fait de manière courante : comme se lever tout les matins, sauter dans la douche, s'habiller et s'activer toute la journée, rentrer du travail, s'occuper de la descendance, se détendre et aller se coucher. Et rebelotte le lendemain ...

Alors, pour donner un peu de piment à la vie, on change cet ordinaire : une chemise rouge à la place de la bleue habituelle, un ciné en plein milieu de la semaine, une journée "tire au flan" pour ne pas aller au boulot ou à l'école (oui, je sais, ce n'est pas bien, mais qu'est ce que c'est jouissif ! :-p), une pointe de gingembre dans un plat pour épicer votre soirée ...

Il y a encore la solution de Clafoutine : porter des bijoux totalement déjantés pour améliorer l'ordinaire. Elle y arrive très bien, n'est-ce pas ? ^^

80092302_p

82068355_p

81285432_p

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 4 janvier 2013

Au pays de ...

Avant de commencer, laissez-moi vous souhaiter une bonne & heureuse année ! Que la vie vous soit douce et que le bonheur soit au rendez-vous.

Pour la première interview de l'année (et là, j'ai une pensée émue pour celles et ceux qui croyaient en la fin du monde ...;-p), on commence fort : découverte depuis peu (son blog est encore jeune), l'artiste du jour nous offre un voyage au pays des tam-tams, des animaux sauvages et des paysages infinis où la terre donne l'impression de brûler à chaque soleil couchant. Akak, puisque c'est elle dont nous découvrons l'univers aujourd'hui, a bien voulu répondre à toutes mes questions. Pour votre plus grand plaisir ! ;-)

82218969

 

Tu ne sais rien de nous, mais nous voulons tout savoir de toi ! Parle-nous de ta vie passée et présente : ton prénom, ton âge, tes études, ton job, ce que tu aimes ou pas, si tu as des enfants, des animaux, des plantes vertes, le dernier film que tu as vu, si tu envisages de me faire une donation financière ...

Je m'appelle Karine barrera, j'ai tout juste 40 ans ,une fille de 13 ans et un garçon de 5 ans, 3 chats, une collection de cactus, un chéri musicien avec lequel je travaille. Je suis danseuse et professeure de danse africaine depuis 16 ans. C'est pour cela que je vais régulièrement au Mali pour me former, même si ces 2 dernières années j'ai plus trainé à l'artisanat de Bamako qu'au ballet national.....

Pourquoi avoir choisi le pseudo d'Akak ?

Akak c'est un petit surnom que l'on m'a donné quand je suis rentrée dans ma première compagnie de danse. Pourquoi ? Je ne sais pas, mais il me correspond bien : il est court et moi petite... Je trouve que sa phonétique est tonique et moi j'ai de l'énergie à revendre !

81640927

Dans quelles conditions s'est déroulée ta première rencontre avec la polymère ?

Ma maman, qui suivait des stages de pâte polymère avec Hélène Klym (Fimosaique), m'a amenée jusqu'à elle pour voir une expo et j'ai pris ma claque comme on dit... J'ai laissé à Hélène un cauri (coquillage africain) pour quelle me fasse une création avec cet élément intégré ; mais elle ne l'a jamais fait, alors j'ai du m'y mettre. Je te balance, Hélène, car c'est de ta faute tout ça ! ;-p

Que préfères-tu travailler avec la pâte ? Les canes, le modelage ... ?

Je n'ai aucune préférence. J'aime tout, mais à ce jour, j'ai beaucoup plus travaillé l'hidden magic, les textures, les effets pierres, bois, etc ... Je pars d'un schéma ou d'une idée de bijoux et je cherche la technique appropriée pour arriver à sa réalisation mais pas le contraire.

82386731

Dans quelles conditions travailles-tu ? Au son des Tam-tams entourée de photos du désert ? ^^

Je travaille dans un petit coin de ma cuisine devant une fenêtre qui donne sur mon jardin et surtout pas aux sons des jembés ,non non non !!! Ce travail là, pour moi, c'est le calme après la tempête justement, l'équilibre artistique parfait !!

Peux-tu nous montrer une photo de ta première création ? Qu'en penses-tu aujourd'hui ?

P1040593Ma première création je l'aime toujours. Je l'ai gardée et je la porte de temps en temps. Je n'écrasais pas les rondelles encore ! Il est né après avoir vu une émission sur le serpent corail : j'ai respecté les couleurs et la forme non ?? Mon évolution d'artiste de la polymère suit son cours tranquillement, je n'ai pas changé du tout, juste plus de technique ,normal ! Je suis perfectionniste ça m'aide.

Quelle est ta création favorite et pourquoi ?


Aneliz !! Ce n'est pas une bonne question ! J'en choisirai une dizaine plutôt ! Bon, s'il en faut une, voilà ! Mais bon. Quand je finis une pièce, je suis tellement enthousiaste que c'est toujours elle la plus belle ...jusqu'à la suivante.

P1040361

Le nom d'un(e) artiste qui te donne envie d'aller plus loin ou encore de tester d'autres choses :  


Non je peux pas. Parler des britanniques ou des américaines, ça, Aneliz, tu peux le faire mieux que moi ! Elles sont incroyables ! Mais on a des championnes en France aussi ouf ! Je suis nouvelle dans la blogosphère. J'ai travaillé durant 2 ans sans savoir ce que faisaient les autres. Je trouve que le monde regorge de talents en tout style. C'est Domitsu qui m'a pris par la main et m'a montré ce beau monde, merci ! Je suis inspirée par mes souvenirs de voyages, la nature, ce qui m'entoure et mon humeur !

Un trou noir se forme dans ton atelier. Tu as moins de 10 secondes pour attraper trois outils et t'enfuir avant d'être aspirée. Quels sont-ils ?

Dans ce cas là, je prend la base : lame, rouleau et pâte.

81260703

Avec la fin de l'année arrive l'examen du Bac option polymère. Tu dois absolument le réussir pour aller dans la grande école qui te fait rêver. Le sujet est le suivant : "transformer un appareil des années 80 (minitel, téléphone à fil ...) et l'adapter en bijou actuel". Que fais-tu ? La fuite n'est pas envisageable ! ;-p

Sans hésiter, je ferais une cassette audio en pendentif.

Pour finir cette petite interview, tu as carte blanche pour dire ce que tu veux à qui tu veux. La parole est à toi :

Merci à tout ceux qui ont prêté attention à mon univers, et aussi,  je rêve de faire un jour un défilé un peu fou, mêlant la danse aux bijoux. Si quelqu'un est intéressé par ce projet ???? Je suis là.

81816549

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 28 décembre 2012

Question pour un champion

73800118Aujourd'hui, je vous propose un petit jeu. Pour le fun. Il n'y a rien à gagner. Mais non ! Ne partez pas ! Allez ! Soyez sympa ! Je vous promet que cela sera facile. Bon, je suis gentille : les dix premières personnes qui trouvent auront droit à un beau sourire avec vue sur mes plombages et les dix suivants remporteront une bonne poignée de main bien franche. C'est bon ?

C'est parti !

"Je suis dans chaque maison, appartement, grand ou petit. En mode "brosse" ou "rasta", je peux accessoirement servir de perruque ou grosse moustache pour une soirée déguisée du premier de l'an. Je peux sentir le citron, l'eucalyptus ou la lavande suivant ce que vous avez sous la main. Je vous accompagne avant, pendant (suivant l'état de vos invités) et après (là, vous vous dites que vous n'inviterez plus vos invités) les soirées alcoolisées. J'ai eu le droit à quelques minutes de célébrité dans un film français. Je suis ? Je suis ? ...

La Serpillière !!!!

Et là, vous vous dites :"quel est le rapport avec la polymère ? La personne qui écrit cet article a-t-elle déjà commencé la soirée du jour de l'an avec quelques jours d'avance et une bouteille de champagne ?" Que nenni ! La serpillière est un des tissus qui a inspiré notre artiste du jour.
Maniguette nous donne envie de porter tout ses bijoux. Elle a un talent fou, n'est-ce pas ?

dsc02142

dsc02152

dsc02153

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


vendredi 21 décembre 2012

Noël & pomme de pin

73800118

Suite à un problème, cette année, je suis désolée de vous décevoir, mais il n'y aura pas de cadeau. Pour personne. Sans exception.

Vous avez essayé d'être sage tout les jours, exprès pour être récompensé(e) le 25 décembre ? Et bien c'est loupé ! Vous auriez pu faire manger son chignon à votre collègue de travail, piquer le goûter de votre enfant, enfoncer votre talon aiguille sur le pied de Belle-Maman avec un grand sourire faux-cul ou décorer le jardin de votre voisin enragé avec des tonnes de rouleaux de papier toilette avant de finir chez Julien Courbet.

Et là, je vois votre oeil interrogateur. Pourquoi, me direz-vous ? Pourquoi ne pas être félicité(e) par des tonnes de cadeaux ? Pourquoi vous n'aurez pas le dernier Ipod rose, vert ou bleu ? Et bien parce que le Père Noël a eu un gros problème. Officiellement, c'est une plaque de verglas qui a eu raison de son attelage. Officieusement, c'est une tasse de thé aux quatre épices en trop qui l'a envoyé dans une congère. Résultat : son renne est hors service pour les fêtes. Il s'est coincé le corps dans une pomme de pin. Je vous l'accorde, même moi, et pourtant, j'ai enquêté pendant des heures, je ne vois pas comment il a fait pour y entrer.

Lilifimo était présente au moment du drame et a pris des photos (et j'ai dû les piquer sur le forum Polym'air de rien parce que la Damoiselle n'a pas de blog).

p1060312

p1060313

p1060314

♫♪♪♫ Joyeux noël !! ♫♪♫♫

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 14 décembre 2012

Les mots

73800118

A l'ère de la communication, on pourrait en oublier l'importance des mots.

Rien n'est plus important qu'une promesse faite à un enfant, par exemple. Juste un "Promis !" et des étoiles s'allument dans ses yeux, il est rempli d'espoir et d'impatience. Un "Maman" est rempli de responsabilité, de tendresse, d'amour et de présence.
"Je t'aime", un vrai, pas comme ceux que les jeunes se lancent à tout va (j'observe mon pré-ado dans son milieu naturel ;-p) est comme un énorme panier rempli d'amour (forcement ^^), de confiance et d'abandon de soi.

Et puis il y a aussi les mots qu'on apprécie. Juste pour leur prononciation ou pour le souvenir qu'ils portent. "Gourgandine", "fichtre", "chanterelle", "noisette" ou encore la célèbre "huile" de Valérie Lemercier. Nous avons tous nos favoris.

Ambre P. a décidé de monter les siens en bijoux. Avec beaucoup de talent, n'est-ce pas ?

Sans_titre_3Sans_titre_1Sans_titre_2

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 7 décembre 2012

A la pointe de la mode

Dernièrement, je suis tombée sur un article dans un magazine de déco où l'auteur donnait des conseils éviter les erreurs : éviter de mettre trop de couleurs, ne pas mélanger trop de styles ou trop de motifs ... Ce qui me gène un peu dans ce genre d'article, c'est un peu comme si l'on nous disait comment penser : le noir et le bleu marine ne vont pas ensemble ; Non, on ne peut pas ajouter de la dentelle au pied de poule ; votre pièce doit-être comme cela et pas comme ceci ... Heureusement, l'art et les goûts sont subjectifs. Les modes changent et reviennent (Claude François était un visionnaire !).

Dans le monde de la polymère, il y a aussi des vagues de créations, un tuto qui parait et qui fait des petits sur la blogosphère, une idée qui est reprise et qui évolue ...C'est la mode Polymèrique !  Dans tout ça, quelque fois, on reconnait une patte, une marque de fabrique. On sait d'office qui est derrière cette création sans avoir lu le nom de l'artiste derrière. Chamade fait partie de ces personnes. A quand la mode Chamadesque ? ^^

61066975_p

Dis-nous tout ! Ton prénom, ton âge, ta situation familiale, tes études & ta profession, si tu as des animaux de compagnie (crabe, belette, lézard ...), tes vices cachés (comme, par exemple, si tu manges du chocolat la nuit), ce que tu aimes ou pas et si tu comptes hériter d'un milliardaire.

Evelyne / Eve à vous de choisir ! mon âge c’est un double chiffre cette année : 22, 33,44, 55,66, 77 à vous de deviner ! 2 ados, un mari, 1 tortue, 1 gerbille, des chats des chats et encore des chats …Profession infirmière secteur psy, et comme vice qu’on peut encore déclarer : la cigarette, je n’aime plus la grande ville alors je vis à la campagne, je n’aime pas les conflits, je suis une dévoreuse de livres, j’aime découvrir toujours et encore des techniques manuelles parce que j’aime comprendre comment çà marche, puis quand j’ai compris, je passe à autre chose…Je ne fréquente aucun milliardaire, l’argent ne fait pas le bonheur, même si ….etc etc …comme dit le proverbe.

Qu'est ce qui fait que ça a tout de suite collé avec la polymère ? Et qu'aimes-tu autant dans ce médium ?

Le côté malléable, au propre comme au figuré : on tord on roule on malaxe on aplatit on mélange, on peut faire du plat, du relief, du rayé, du dégradé, du texturé, on peut appliquer de la peinture, du pastel, des poudres, des feuilles métalliques, du vernis, de la résine, en fait les possibilités sont infinies c’est pour çà que je ne m’en lasse pas, il y a toujours de nouveaux aspects qui se révèlent pour mon plus grand bonheur.

74019745_p

Dans quelle ambiance travailles-tu ? Avec un fond de musique tzigane ?

J’écoute la radio en général. Sinon le silence me convient bien.

Montres-nous une de tes premières créations. Qu'en penses-tu aujourd'hui ?

Je n’ai jamais aimé la forme de ce collier, mais j’aime bien le méli mélo de restes de canes, j’ai du mal à utiliser les canes en entier, j’aime bien que l’œil soit un peu perdu, j’aime bien quand  on est  sur une sensation visuelle. J’ai entendu aujourd’hui que le mot Esthétique signifie : percevoir par les sens. Et je le ressens comme çà.

batons

Quelle est ta création préférée et pourquoi ?

En général, les dernières en date parce que je suis encore « dedans », mais s’il faut choisir alors voici quelques cabochons, pour les couleurs, les effets de matières et la rondeur, finalement c’est la forme à laquelle je reviens toujours.

cabochons

Le nom d'un(e) artiste qui te donne envie d'aller plus loin et/ou de tester de nouveaux horizons :

Pour des horizons hauts en couleurs :  Veruschka 

As-tu d'autres pratiques créatives ?

Tricot, crochet, broderie, peinture, tissage, macramé ….je commence beaucoup, je finis parfois.

47394935_p

Voici la question Baccalauréat : pour l'examen option "polymère", le jury te propose "Créez une relation avec la mode fluo des années 80 et celle gothique de nos jours". Que fais-tu ? Il est évidement, impossible de sauter ce sujet, tes notes étant juste moyennes. ;-p

Je dessine la tête de David Bowie de alladin sane sur le corps d’un métalleux, les angles des zébrures colorées du visage de Bowie s’accorderaient bien pour moi avec l’esprit gothique. L’apparence vestimentaire comme signe d’appartenance à une contre culture et comme moyen de contestation esthétique peut aussi laisser sa place à la créativité individuelle. Le phénomène éphémère de la mode dégage un certain nombre de caractéristiques pérennes.

Les informations annoncent un nuage de sauterelles dévastateur. Tu as  10 secondes pour quitter ta maison en emmenant 3 outils qui te semblent indispensables. Quels sont-ils ?

 Les choix seraient trop douloureux, je perdrais du temps à vouloir faire les bons choix, alors RIEN, je choisirais de m’adapter et recommencer avec d’autres choses.

54922495_p

Pour cette dernière partie, la parole est à toi (il est encore temps de passer une petite annonce pour rechercher un milliardaire grabataire qui va tout te léguer ! ;-p). Je te laisse le clavier :

Je pratique la polymère depuis quelques années, mais je continue à papilloner autour, je m’imprègne énormément de tout ce que je peux voir sur les sites des grandes polyméristes et aussi sur les blogs des amatrices (merci à elles), je me perds parfois et puis il y a les illuminations.

Je pense à la pub où on voit Jean Rochefort choisir un bout de tableau avec un petit cadre et dire : c’est là qu’est concentré tout l’art de l’artiste ; Voilà : c’est ce qui me plait dans la pratique de la polymère : sélectionner le petit bout qui a un sens pour moi. L’expression artistique permet de se dépasser, de transcender le quotidien, de rendre les moments plus beaux, plus harmonieux. Grâce à la polymère j’ai fait de rencontres virtuelles mais aussi de vrais rencontres amicales, et çà c’est beau aussi !!

73859609_p

Le blog de Chamade.

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 30 novembre 2012

Tentations

Dans quelques semaines, 4, pour être précise, nous allons faire une parenthèse. Oublié les "oh non ! Je ne peux pas reprendre du plat", les "mais combien y a t-il de beurre dans ce gratin ?", les "non, non, non ! Le chocolat ne passera pas par moi !". Dans 4 semaines, c'est l'ogie culinaire. Plus de barrière ! A nous les petits fours, foie gras, saumon fumé sur son lit de pain beurré (avec juste un filet de citron pour se donner bonne conscience quand même !), petits gâteaux, chocolats fourrés, amandes & litchis "juste par gourmandise". Ce sera orgasmique, si je puis m'exprimer ainsi. ;-p

Mais il y a les à côté : la cuillère de trop, la langue pâteuse, la coupe qui fait tanguer le lit, le bouton qui, suivit de ses copains, nous parsème le visage ... Et la promesse qu'on se fait tous après les fêtes : "l'année prochaine, on ne m'y reprendra plus ! Et puis dès aujourd'hui, c'est juste une feuille de salade sans sauce avec un un quart de tranche de dinde et un yaourt nature !"

L'avantage de la polymère, on ne le dira jamais assez, c'est que pour une fois, on "cuisine" sans mauvaise conscience. Bijoux sucrés, alias Laurianne Guillou, nous livre tout ses secrets de pâtisserie à 0% dans son ouvrage.

51KtJ0gckuL

Raconte-nous ton aventure du début à la fin : de "pourquoi avoir eu envie d'écrire un livre ?" à "comment as-tu vécu sa sortie ?"

J'ai découvert la pâte polymère dans mon enfance et les bijoux gourmands il y a un peu plus de deux ans au Canada. De nature créative et curieuse, j'ai tout de suite voulu percer les secrets de ces bijoux. J'ai donc commencé par m'informer sur internet et dans des livres Japonais, puis ayant remarqué que l'on ne trouvait que peu de choses et souvent très éparses sur le sujet, j'ai commencé le blog Bijoux Sucrés pour partager ma passion.

L'idée d'écrire un livre m'a été donnée par une amie. A l’époque, quand j'ai décidé de l'écrire, un seul existait sur le marché en France. Connaissant la demande croissante d'astuces et de tuto et étant une amoureuse des livres, je me suis dis pourquoi pas écrire moi aussi un livre pour partager mes astuces et ma passion avec les autres sur un autre support que le web.

Je suis très contente aujourd'hui de voir le livre en vente sur internet et en boutique, c'est à la fois la consécration d'un beau projet et la valorisation d'un travail commencé il y a deux ans.

A quel public s'adresse-t-il ? Un débutant peut-il facilement reproduire les projets ?

Mon livre, "Bijoux sucrés, créations en pâte polymère" s'adresse à toutes les gourmandes souhaitant créer des bijoux en pâte polymère imitant leurs gourmandises préférées. Les débutantes seront les plus friandes car j'aborde les bases de la création des bijoux gourmands en évoluant petit à petit vers des créations un peu plus complexes. Chaque bijou est expliqué pas à pas avec des photos, des explications et des astuces. Mais je suis sûre que les personnes un peu plus confirmées pourront aussi y trouver des astuces maison pour compléter les leurs. Je donnerai tout de même une mise en garde à toutes : Attention, on devient vite accro ! ;)

Quelles sont les créations qui te plaisent le plus et celles qui t'ont donné le plus de mal dans ton livre ?

Ce qui a été le plus difficile dans l'écriture de mon livre, ce sont moins les créations en elle-même que le souci de proposer des tutos accessibles au plus grand nombre tout en essayant d'être original et donner le plus d'astuces possibles pour qu'un bijou semblant difficile à réaliser au premier abord devienne facile réaliser, le tout grâce aux photos et aux astuces.

Mais les bijoux que je préfère réaliser en règle général, ce sont les cupcakes car avec une même base on peut donner libre court à son imagination et créer des centaines de modèles différents. Pour mon livre, j'ai choisi d'aborder les grands évènements de l'année en cupcake : La Saint Valentin, Pâques, Halloween et Noël. Chacun avec une technique de décoration différente qui permette d'avoir des bases pour ensuite laisser libre court à son imagination.

Quelques mots pour nous donner envie de courir l'acquérir  :

Grâce au travail de l'Inédite et aux magnifiques photos de Shiroki Hanaoka, nous avons réussi à créer un beau livre qui a déjà su séduire beaucoup de lecteurs ! Des astuces complètements inédites sur le web, finiront je pense de vous convaincre ! ;)

photos-livre-laurianne-1024x664Bijoux sucrés, de Laurianne Guillou et Shiroki Hanaoka.

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 23 novembre 2012

Bijoux & accessoires en polymère Autour du monde - Anne-Lise Sgolmin-

Pour l'article d'aujourd'hui, je me suis torturée les méninges. Depuis des mois maintenant, je vous montre des créatrices et créateurs tous autant talentueux les uns que les autres, vous lisez les interviews des polymèristes et vous êtes toujours à la page dès qu'un nouveau livre sort sur le marché.

Comment faire lorsque le livre dont j'aurai du vous parler cette semaine a été écrit par celle-là même qui publie un article sur le journal, chaque vendredi ? Vous n'imaginez pas comme j'ai réfléchi à la question ! Je n'ai pas envie de finir en prison pour conflit d'intérêt ! J'ai une famille ! ;-p

J'ai donc décidé de prendre les questions les plus couramment posées sur le sujet et de satisfaire votre curiosité que je sais insatiable. ^^

Aneliz, alias Liz & frog.

79569938_o

Pourquoi avoir eu envie d'écrire un livre et comment s'est passée sa réalisation ?

C'est un rêve que j'ai depuis l'enfance. Je pensais plus, ado, au roman à l'eau de rose ou au thriller bien sanglant quelques années plus tard. Après une parution dans le From Polymer to Art jaune, mes copines, Einat et Cacotte, m'ont donné le choix entre me lancer ou mourir égorgée. J'ai choisi de vivre. ;-p

Alors j'y suis allée au culot : j'ai contacté Créapassions, en leur expliquant tout ce que je voulais faire. Un peu comme une bouteille jetée à la mer. Quelques jours après, j'ai eu un "Banco !" de leur part (je vous laisse imaginer mes sauts de cabri dans mon salon et la nuit blanche qui a suivie). Ensuite, c'est deux/trois mois de travail acharné, jour, nuit, week-end compris. Des tonnes de photos prises, des soirées entières réservées à la rédaction des tutoriels ...  Du début à la fin, le plaisir était là.

Quels sont tes sentiments à sa sortie ?

C'est un savant mélange d'impatience (j'avais très hâte de le voir enfin !), d'irréalité (c'est bien mon nom sur ce livre ???!), de fierté face à ma famille et mes amis, d'attente pour découvrir vos réactions face à mon travail. Et aussi du plaisir que je pourrai vous donner dans ce monde infini qu'est la polymère. Sans oublier ce qui me tient le plus à coeur : montrer à mon fils que les rêves se réalisent parfois.

Quelle est la thématique du livre et quels sujets abordes-tu ?

Le thème est le voyage autour du monde (d'où le titre ^^). Chaque continent est le sujet de trois créations et de leurs histoires. Que cela soit pour les débutants comme, par exemple, créer des bijoux "vampiriques", en mur de briques, en pierre grise, en pierre de lave ou pro-américain ...  aux polymèristes "dinausoresques" (comprenez par-là avec plusieurs années de patouillage intensif derrière elles/eux - je suis dans le lot, hein ! ^^) avec les canes visage, scarabée, éventail, australienne, comment réduire avec de la pâte à modeler ...  une imitation vieil argent ou encore la fameuse chaussure qui a tant fait parler.

Sans titre 1

Quelques mots pour nous donner envie d'en savoir plus et de courir chez le libraire le plus proche :

Une seule question était présente à mon esprit lors de la conception de ce livre : "qu'aimerai-je trouver dans ce manuel ?" Qu'on connaisse ou qu'on découvre la polymère, j'espère qu'en le parcourant, vous visiterez la Corée, l'Inde, les Usa, l'Amérique du sud ... avec plaisir. Le plaisir prend une place importante dans ce monde créatif. ;-) Si, en plus, vous avez envie de tenter l'expérience polymèrique ou de plonger plus profondément dans cet art, j'aurai tout gagné. ;-)

Bijoux & accessoires en polymère Autour du monde.

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,