vendredi 9 août 2013

Repas de fête en miniature de Stéphanie Kilgast

Le sujet de l'article d'aujourd'hui est un plaisir infini pour les yeux.

Tel un enfant qui s'appuie en bavant sur la vitrine d'un pâtissier, les créations de Stéphanie nous donneraient envie d'avoir 5 ans pour s'extasier, la bave aux lèvres. Vous l'aviez déjà découvert lors d'une interview, il y a quelques mois. Depuis, l'artiste a eu envie de partager son savoir dans son livre qu'elle a édité à compte d'auteur. Un ouvrage bilingue anglo-français (ou franco-anglais, si vous préférez) avec tout plein de photographies à l'intérieur. A acheter sur son site, donc.

Obligatoire dans la bibliothèque d'une polymériste avertie. ;-)

fff276685945d64f94a21c2d9acbd9cc

Bonjour Stéphanie, pourquoi avoir eu envie d'écrire un livre et comment s'est passé sa conception ? Pas trop difficile de publier à son compte ?

J'ai commencé à donner des cours sur CDHM.org puis Donna Kato m'a invitée pour être professeure à un évènement sur la pâte polymère. L'enseignement a toujours, plus ou moins, quelque chose qui me fascinait et écrire un livre me permettait de faire le tour de mes acquis en pâte polymère. Publier à son compte n'a pas été difficile en soi, au contrairec'était sympa de faire quelque chose de différent que de modeler à longueur de journée.

Quel projet te plait le plus ? Lequel t'a donné le plus de fil à retordre ?

J'adore noël, donc tout la partie autour de ce thème est ma préférée. Je dirai qu'halloween a été la partie la plus difficile, dans la mesure où ce n'est pas une fête que je célèbre.

A qui s'adresse-t-il ? Les grands gourmands seront-ils rassasiés ?

A tout le monde. les projets sont vraiment accessibles aux débutants, mais en même temps intéressants pour les plus avancés. J'y donne tout. Je pense que les lecteurs auront assez à faire pour un bout de temps.

Quelques mots pour nous donner envie de le dévorer des yeux et de courir te l'acheter :

C'estun livre très personnel. J'y donne tout : mes techniques, mais aussi mon humour (pourri), des modèles originaux et des thèmes amusants qui suivent les fêtes de l'année.

83a97b620b79e34cd17ef3315b93a86e

Oo°°°oO

Ces deux dernières photos, honteusement volées sur son blog, sont juste là pour vous faire baver. Je vous passe la serpillère ? :-p

DonutsTable2013_2

Patisserie_2013Rainbow

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


vendredi 2 août 2013

Summer clay

Tel les Louis de Funès, Angélique & autres bêtisiers de l'été télévisuel, Parole de pâte a aussi son petit résumé ensoleillé.

Si vous en avez loupé un, c'est le moment d'un petit retour en arrière et de découvrir ou re-découvrir les nombreux artistes qui ont eu la gentillesse de nous dévoiler leurs côtés cachés.

Profitez bien de la plage/montagne/transat/cocktail/soleil -rayez la mention inutile- et bonnes vacances ! ;-)

Pascale, alias Butterfly Couture

20130617_m

Laurette, alias Lolo60

79761505_o

Anne, le bruit des vagues

87988059_o

 

Evelyne, alias chamade

87952825_o

 

Karine, alias Akak

88735894

Céline, alias Gris bleu

88521672_o

 

Florence, création My Way

87422812_p

Sabine Aliénor

bolas

Fred, le rat à la plume

abeille 019

Les bijoux de Sylvie

87783417_o

 

Posté par Aneliz à 07:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 26 juillet 2013

Cidre & galeries

73800118

Un de mes petits plaisirs de l'été, lorsque je suis à Honfleur, dans le Calvados, c'est de m'arrêter dans les bars pour un p'tit verre de cidre galeries. 

Admirer les tableaux exposés ; voyager, parfois, au travers des toiles ; me demander quels techniques ont été utilisées ... voir les prix et les trouver, tout de suite, beaucoup moins beaux ... ;-p (je ne tiens pas particulièrement aux lettres d'amour de mon banquier, voyez-vous ...)

Au fil des articles du journal, vous voyez beaucoup de créations diverses et variées, mais je crois que c'est la première fois (rassurez-vous, cela n'est pas douloureux) que ce genre apparait : la polymère version peinture.

Béatrice en a fait une de ses spécialités. Et elle est très douée. ;-)  son blog

10752_309202585881259_1824092165_n

554618_283792655088919_1089741791_n8675_309203205881197_721816093_n

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 20 juillet 2013

Coin des enfants: Les minions

Je suis tombée en amour avec ces petits personnages . Voici ma version.

nouveau 652

Si vous les faites plus gros que les miens ( grosseur de perles) vous pourrez mettre plus de détails.

Matériaux: Pâte j'ai utilisé les pâtes Premo  jaune cadmium, argent blanc et noir ,  Studio denim ,  ( il y a une version aussi de cette couleur en Premo)

88035073_o

Les formes à faire:

 

 

88035126_o

88035128_o

 

 L'assemblage:

Débute par le cercle qui sera le pantalon, place le  à la base de ta forme. Ajoute les yeux, la pupille puis la lunette. La couleur métallique des lunettes est un mélange de blanc et de gris métallique.

Fais un serpent puis enroule-le sur lui-même pour faire le hublot de la lunette. Une bande de pâte noir  relie les hublots des lunettes  autour de la tête. Ajoute la bouche.

Puis vient la bavette de la culotte, les 2 bras,  finalement les bretelles . Place les triangles pour les jambes, ajoute les pieds.

88035100_o

Les personages étant tous différents , tu peux leur mettre des cheveux comme tu le désires. 

Les miens sont faits avec de la pâte noire en mini serpent puis coupé selon le nombre désiré.

 

88062541_o

 

Je ferai un bracelet breloque  avec mes minions.

Si tu veux faire la même chose il te faut  une tige ou un fil de métal pour attacher chacun d'eux sur une chaîne de métal et un anneau. Des pinces.

nouveau 648

 

88156865_o

Bon cinéma!

 

 Signé: Hermine

 

 

Posté par gagrobi à 01:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 12 juillet 2013

Observation & réactions

73800118

Petit listing des choses qu'on pourrait observer pendant des heures ...

- avec des étoiles dans les yeux (un bébé qui dort profondément, un oisillon qui sort de sa coquille, un petit veau qui tente ses premiers pas, la naissance d'un animal ...)

- avec un sourire au coin des lèvres (un chat qui "parle" à la mouche sur la fenêtre, un jeune enfant qui essaie de pêcher un grain de sable sur la plage...)

- avec un air circonspect (les étiquettes des prix dans les grandes surfaces, le mode d'emploi d'un meuble Ikea, le problème de maths de notre ado en 3ème ...)

- en contenant sa colère (ce même ado qui n'arrive pas à comprendre que "ça" n'est pas un adjectif possessif, qui nous regarde bêtement en attendant qu'on craque pour lui donner l'othographe du mot "Allimantations" au singulier...)

- avec un air admiratif (en observant tout les détails des dernières bagues de Maniguette)

Je pense que ce dernier se passe de commentaire, n'est-il pas ?

dsc03555

dsc03761

dsc03967

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 5 juillet 2013

La chanceuse de juillet

Il y a deux mois, nous vous avions proposé un tirage au sort avec, comme enjeu, de gagner une interview sur le journal.

Vous avez été très très nombreuses à participer et nous vous en remercions grandement.

Aujourd'hui, nous dévoilons le nom de notre grande gagnante.

Pour toutes les autres, pas de panique : au vu de son succès, nous vous re-proposerons de tenter votre chance l'année prochaine ! ;-)


Sylvie, tu as remporté notre jeu "qui veut gagner une interview ?". Tu dois donc, maintenant, nous dévoiler qui se cache derrière tes créations : ton âge, si tu es en couple, si tu as des enfants, des animaux (les moutons de poussières ne comptent pas :), tes édutes, ce que tu aimes et tu détestes ... sans oublier les numéros de ta carte bancaire (les petits chiffres derrières aussi ! ^^).

Bonjour à toutes et à tous ! J'ai 41 ans, je suis maman de deux garçons (10 et 4 ans et demi), j'ai un mari en or (si si !), 2 bêtes à poil : une chatte qui s'appelle Grisemi et un nouveau venu depuis moins d'un an, un chien, Hasard, qui prend d'ailleurs de plus en plus de place (quand s'arrêtera-t-il de grandir ?). Du côté études et profession, on est bien bien loin des arts créatifs !!! J'ai fait des études de droit et je travaille dans la gestion des biens immobiliers. J'aime rire, préparer des p'tits plats entre amis, faire de la zumba pour déculpabiliser du bon p'tit plat entre copains de la veille, j'ai toujours adoré les activités manuelles et créatives, je surfe pas mal sur le net. J'épluche souvent des magazines à la recherche des nouvelles tendances , trouver "le truc" qui va déclancher mes nouvelles envies créatives. Ce que je déteste, c'est la jalousie, le mensonge et aussi, je l'avoue, les tâches ménagères (oups ! Le nettoyage de la salle de bain attendra demain).

Comment s'est passé ta rencontre avec la polymère ? Ton coup de foudre a-t-il été immédiat ?

Je suis tombée complètement par hasard dans la polymère. C'est ma meilleure amie, Virginie, qui est venue me voir un été, cela fait deux ans maintenant. A son arrivée en Normandie, elle m'a offert un collier qu'elle avait réalisé avec cette pâte. Je l'ai trouvé très sympa. Nous avions prévu une journée plage mais devant le mauvais temps "bien normand", elle m'a proposé de rester au sec et d'apprivoiser ensemble cette étrange matière répondant au doux nom de polymère. Elle me parlait de dégradé, de forme triangulaire, de réduction de canne. Complètement larguée dans les explications, je l'ai suivi dans cette patouille jusqu'au bout de l'après-midi. Et là, le déclic. Ce bout de matière s'est transformé en beau médaillon géométrique. Après cette expérience, je suis devenue complètement accro. J'ai couru acheter des petits pains de Fimo et c'est devenu mon antistress. La pâte polymère a remplacé le chocolat (ou presque ...).

Dans quelle ambiance travailles-tu ? Quel genre de musique de fond t'accompagne ? Sur la table de la cuisine ou dans un atelier spécial polymère ?

Pas un petit atelier au fond du jardin. Je continue, comme à mes débuts, sur la table de la cuisine. Très souvent le soir, je sors mon matériel, bien rangé dans une boite en bois et hop ! c'est parti pour des heures de création bercées par le doux ronron du chat ou parfois du lave vaisselle.

Quels domaines t'attirent le plus dans la polymère ? Les encres ? Les mokumés ? Le modelage ?

Je suis surtout attirée par la création de bijoux uniques en tout genre. J'aime bien me lancer dans de nouvelles techniques pas encore explorées. Le modelage d'objet ne m'attire pas particulièrement sauf pour son côté miniature. Partir d'objet de taille moyenne et arriver à le réduire tout petit mini et avec l'objectif de conserver les petits détails. Je me rappelle avoir fait des légumes en pâte polymère, j'étais très fière de mon aubergine de la taille d'une pièce de 10 centimes d'euro.

Montre-nous une de tes premières créations. Qu'en penses-tu aujourd'hui ?

Ma tout première création, ce sont des tranches de fruits que j'ai monté en bracelet sur une chaîne de métal (récup'). Les anneaux de montage ne sont pas du tout serrés de manière régulière mais ce bracelet, dénommé Tutti frutti, je l'ai gardé en souvenir. il a d'ailleurs fait la photo de la page de garde de mon blog.

Quelle est ta création favorite ? Pourquoi ?

Une de mes dernières créations, un collier avec des perles effet nacré. J'ai intégré dans la pâte de la poudre blanche brillante à embosser. Aussi vrai que la nacre. Et puis j'aime bien le montage.

Ton plus beau moment de créatrice ?

J'ai commencé à porter mes bijoux au boulot, le week-end ... et il y a certaines personnes qui m'ont demandé ou je l'avais acheté ?! Ca motive énormément à continuer de créer quand ton "fait main" commence à taper dans l'oeil.

Nous avons la possibilité de voyager dans le futur et nous t'envoyons 20 ans plus tard. Comment vois-tu la relation polymère/Sylvie ? (Pour répondre à cette question, tête et chevilles qui enflent son acceptées)

Je ne désespère pas de gagner au loto (il faudrait que je joue plus souvent), de trouver un trésor dans mon jardin ou d'être la seule héritière d'un(e) riche milliardaire et là, je l'avoue, j'achète deux boutiques : une sur l'île d'Yeu (j'aime bien cette île)et une autre boutique au soleil (tant qu'à faire). Je les transforme en atelier et galerie d'exposition pour présenter mes créations polymères. Ouah, le pied !

Le nom d'u(e) artiste qui te donne envie de continuer dans le monde de la polymère ou qui pourrait te donner envie de tester d'autres contrées inconnues :

J'aime bien les créations d'Akak. Elle a un style bien à elle. Je craque sur ses torques ...

Une annonce radio te prévient qu'une horde de rats envahit la ville. Tu as moins de 10 secondes pour attraper trois choses qui te semblent essentielles dans ton atelier et t'enfuir. Quelles sont-elles ?

Je m'empresse de récupérer ma machine à pâte (c'est ma maman qui me l'a acheté), mon mini Dremel sans fil (cadeau de la fête des mères) et un bon paquet de pâte. 7 secondes chrono et je suis déjà partie ...

Question Bac option polymère (la fuite est impossible : j'ai posté des vigiles devant la porte et sous les fenêtres). Sujet : "la technologie prend la place de de la nature. Créez !". Que fais-tu ?

Mais c'est quoi cette question ??? J'ai l'impression de repasser l'épreuve de philo du Bac... Bon d'accord. Les vigiles me regardent alors je me lance : nous avons tous besoin de la nature. La technologie ne doit pas remplacer ses merveilles, surtout pas. La nature est source de vie et de nos inspirations. Nous en avons tous besoin. (Grand silence). Alors, je suis recalée ?

C'est enfin le moment "Carte blanche". Tu peux dire ce que tu veux à qui tu le souhaites. La parole est à toi :

Merci à toi et à toutes les personnes qui ont eu le courage de lire cette interview jusqu'au bout. Gros bisous à ma copine Ninie. Surtout n'hésitez pas à me laisser des conseils ou avis sur mon blog. Cela me fait toujours très plaisir de partager.

Posté par Aneliz à 08:16 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 28 juin 2013

Calories hivernales

L'hiver a laissé place à l'été. Terminé les cassoulets, gratins & raclettes !

Après avoir attendu le dernier moment, c'est donc avec angoisse que vous l'avez sorti du placard. Je ne parle pas de votre conjoint mais du petit bout de tissu qui vous recouvre seulement 35, voir 5% du corps : le maillot de bain. Son avis est décisif : la cuillère de tartiflette a-t-elle été de trop ou pas ? 

C'est donc avec un certain plaisir (un peu pervers, je le reconnais) que je vais vous laisse découvrir un livre qui vient de paraître : Créations gourmandes en pâte polymère d'Ingrid Lepain, alias Louanneblue, et de Claire Mison, alias Claire de la lune.

396_001

Qu'est-ce qui vous a donné envie d'écrire un livre sur les gourmandises ?

 

Claire : Ce qui m'a donné envie d'écrire ce livre ? Euh....Ingrid va vous donner une réponse ultra poétique, je préfère la laisser parler pour nous deux.

 

Ingrid : Je vois que Claire me refile le choux à remplir de crème et c’est bien volontiers que je m’installe à la table du goûter avec elle, avec vous pour vous parler de ce nouveau bébé à croquer.
Un livre sur les gourmandises, on ne vous en donne pas l’envie, vous en avez envie… Alors quand Emmanuelle Prot, notre éditrice, a passé son annonce, j’ai crié « Moi, moi, moi !! ».
Cette envie, c’est comme saliver devant un fondant au chocolat, l’envie de retrouver les saveurs d’autrefois, celles de l’enfance, les flonflons de la fête foraine et ses odeurs alléchantes. Une envie de non-anniversaire et de sucre sur les doigts… J’aime toucher la sensibilité des gens, titiller leur créativité… Quoi de plus normal que de faire appel à leur gourmandise pour éveiller leurs sens créatifs… Un beau challenge non ?

 

Difficile d'écrire en duo ? Pas de tentative d'étouffement avec un pain de polymère ?

 

Claire : Difficile ? Écrire à deux était ma seule exigence ! Seule, je n'aurai pas survécu : je me serai étouffée toute seule avec ma fimo si Ingrid n'était pas venue à ma rescousse. Elle est trop géniale, Ingrid ! C'est mon premier livre, mais le second pour elle. Ingrid m'a donc beaucoup guidé. Nous avions chacune nos points forts tout au long de cette gestation, et le bébé est du coup en bonne santé !

 

Ingrid : Quand on m’a proposé d’écrire en duo, je me suis posée pas mal de questions. Mais j’aime les échanges alors on s’est appelé et j’ai eu l’impression de trouver une petite sœur, tout est devenu simple. Une complémentarité, un respect de l’espace créatif, une vision des choses communes pour la conception et parfois différente pour la réalisation. Tout ça élargit l’éventail des créations, tout bonus pour les lecteurs. J’avais l’expérience d’un premier livre, je l’ai soutenue dans son accouchement et une maman rassurée c’est aussi une artiste qui donne tout, alors le bonheur est au rendez-vous pour tout le monde. Je suis fière de nous ! Personne n’est donc mort étouffé, il nous reste d’ailleurs un pain de polymère si jamais ça intéresse quelqu’un…

 

Quel est le fil conducteur de votre livre ? Votre chapitre favori ? Celui qui vous a donné du fil à retordre ?

 

Claire : Le fil conducteur reste l'originalité de nos projets: de la fimo, de la résine, du nail art, de l'inédit! Le chapitre que je préfère, c'est celui du goûter d'Alice. J'ai aussi un gros coup de cœur pour la charlotte aux fraises et le pop corn. Le pop corn, lui, il a donné du fil à retordre! Nous nous sommes lancé sur l'idée de la fête foraine, sans trop savoir où nous allions..

 

Ingrid : Le fil conducteur pour moi, reste encore et toujours le partage. Alors quand on me parle gourmandises, je vois la table conviviale où on papote, où on rit, où on échange. J’avais envie de repenser à mes moments gourmands et d’y associer mon expérience de polymériste. Bien sûr, je n’ai pas résisté à glisser un peu de résine dans ce livre mais ça le diversifie plus encore. Le chapitre « goûter d’Alice » me plaît beaucoup, je crois que le chapelier m’a touché de sa folie pour celui-là mais je les aime tous et je ne différencie pas mes créations de celles de Claire, elles sont un ensemble, un tout.
Chaque bijou est un petit challenge à lui tout seul, et un autre challenge consiste justement à avoir en tant que conceptrice le fil à retordre pour ne laisser que le plaisir et la facilité de réalisation aux lecteurs.

Sans titre 1

 

A quel public vous adressez-vous ? Les personnes au régime peuvent-elles le lire sans pleurer sur la balance ensuite ?

 

Claire : Le livre s'adresse aux novices et aux curieuses, gourmandes, évidemment !

 

Ingrid : J’aime croire que ce livre s’adresse à tous les niveaux de création, aux débutantes mais aussi aux créatrices plus expérimentées qui ne connaissant peut-être pas encore la résine, le nail art ou certaines méthodes de réalisation. Il s’adresse aussi aux mamans qui ont envie d’associer leurs enfants à leur passion. Universellement aux gourmands que nous sommes tous et toutes. Balance ta balance disait un slogan… j’ajoute « et lis les bijoux gourmands », vous ne prendrez pas de poids, vous prendrez du bonheur !

 

Quelques mots pour nous donner envie de courir à la librairie la plus proche et l'acquérir :

 

Claire : Je laisse la place à la prose d'Ingrid là aussi ! Vous allez voir, hop, en deux secondes, elle va vous faire saliver!!

 

Ingrid : Mais Claire, ça fait 4 questions que je les fais saliver ! Je pense que votre curiosité est déjà en éveil, que vous avez souri en lisant ces quelques mots, que vous avez rêvé de retrouver Alice ou senti le goût d’une pomme d’amour titiller vos papilles. Une envie de chocolat, une envie de partager notre complicité, une envie de découvrir des créations exclusives, une envie de retrouver vos souvenirs d’enfants, une envie de… courir acheter le livre tout simplement.
Alors bon appétit ! ... Heu ... Bonne création !

 

 

mercredi 26 juin 2013

Coin des enfants : Le lion

Une nouvelle collaboratrice Fabienne  vous propose son Lion. Faites aller vos petits doigts.

Merci à Fabsy pour sa généreuse collaboration.

modelage lion

Posté par gagrobi à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 21 juin 2013

Réflexes familiaux

73800118

Le rire fait partie intégrante de notre vie.

Ceux & celles qui me connaissent savent que, chez moi, c'est totalement indispensable. Du coup, aujourd'hui, je vais vous avouer un de nos jeux familiaux préférés : cherchons les ressemblances. Le number one étant "les citations de répliques de films", il peut parfois laisser place à des situations cocasses quand les gens ne comprennent pas les blagues : quand on me demande "mais qu'est-ce que c'est que ça ?", je réponds automatiquement "Oh ! Un rat !". C'est devenu un réflexe. Je suis conditionnée. C'est grave, docteur ?

Bref, dans "cherchons les ressemblances", le but est de trouver un lien identique entre une personne connue et une que nous croisons. Par exemple, (il va me détester de vous l'avoir dit, mais je ne peux pas résister ^^) j'ai la chance de vivre avec Mr Solis, de la série Desperate Housewives, mon père ressemble à Bernard Le Coq, etc ...

Aujourd'hui, grâce au travail remarquable de Lunes Art & bijoux, j'arrive même à trouver des ressemblances entre les créations des artistes et les artistes eux-mêmes. Ce sont les lunettes qui ont fait "tilt" ! Gadouille, si tu passes par-là ... ;-p

8789742483_d0c4551673_o

8792206727_b6671688ec_o

8792208049_d0da7cb18f_o

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 14 juin 2013

Pourquoi faire simple ...

73800118

...quand on peut faire compliqué ?

Nous sommes toutes passées par là : une table de travail débordant de matériel, pas une once de place libre à l'horizon, tout vos outils sont treize parmi quatorze (d'ailleurs, vous vous demandez où est encore passé celui qui vous aviez dans les mains il y a deux secondes ...), des feuillets remplies d'idées en vrac ne pensent qu'à s'échapper au moindre courant d'air, votre future création en polymère déborde de couleurs, des morceaux verts, bleus, jaunes et violet sont éparpillés partout ... voir même sous la semelle de vos chaussures ... Une mèche de vos cheveux a la très mauvaise idée de se placer juste devant votre nez et vous chatouille horriblement ... Mais vous savez qu'au moindre geste de travers, tout va s'écrouler. Et l'idée que vous venez de saisir au vol également.

On peut ajouter l'enfant (charmant, il va sans dire) qui vient vous hurler dans l'oreille qu'il est l'heure du goûter, le téléphone qui sonne ou encore votre cher(e) et tendre qui ne trouve pas la bouteille qui se trouve sous son nez.

La vie d'une polymèriste n'est pas sans saveur. ;-p

Et puis il y a les artistes qui nous laissent à penser qu'ils n'ont jamais connu ce genre d'épreuve. Ceux qui font du simple sans le compliqué qui va avec (enfin, c'est ce qu'ils cherchent à nous faire croire !). On pourrait penser qu'ils travaillent sur une surface immaculée, sans un bout de pâte qui traîne. Anne-Sophie B. est de ceux-là. C'est très très énervant, n'est-ce pas ? ^^

DSC_0154

DSC_0153

DSC_0156

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,