vendredi 27 février 2015

Bijoux ethniques en pâte polymère - Akak

Pour la sortie de son livre "Bijoux ethniques en pâte polymère" j'ai eu le plaisir d'interviewer Karine Barrera (alias Akak) et je dois avouer que c'était une révélation...Cette créatrice de talent s'est révélée enjouée, fraiche, pleine d'humour et de piquant ;o)  Alors si vous voulez découvrir son livre (une invitation au voyage, aux couleurs et aux motifs de l'Afrique de l'Ouest) et ses petits secrets...Embarquement immédiat pour l'aventure! 


 

61RdiOOiQaL

Commençons par quelques questions (à  la « Freud ») pour mieux te cerner.

  • Quel genre d’enfant étais tu et quelle adulte es-tu devenue ?   (Installe-toi sur le divan et dis-nous tout)

J'ai toujours été très vive,passionnée par la danse depuis mes 4 ans, je passais mon temps à monter des décors, un coup en Afrique une autre fois en Asie et je faisais mon show pour qui voulait bien le regarder. J'ai vécu pleinement mon adolescence, réussi mes études bien qu'ayant eu une attitude dilettante. J'ai toujours traversé la vie comme une grande scène de spectacle.

  • As-tu gardé ton âme d’enfant ?  (reste sur le sofa et ferme les yeux ;o)

J'ai vraiment du mal à rester en place sur un divan avec les yeux fermés Florence c'est comme une punition et sinon pour ta question,je pense que oui j'ai su garder mon âme d'enfant qui s'étonne et s’émerveille de plein de choses encore et encore.

  • De quoi as-tu le plus peur ?  (Rouvre les yeux, maintenant !)

Je pense que ça serait de me retrouver dans la situation de la cigale dans la fable de Jean de Lafontaine.

  • Quelles sont tes trois couleurs préférées  (par ordre de préférence) ?

J'aime le rouge,le jaune et le noir.

  •  Es-tu une touche-à-tout ou plutôt fidèle à une discipline créative à la fois ?

Alors oui je suis une fidèle à une discipline, quand je me lance dans un projet je ne lâche jamais, j'y passe tout mon temps, mes pensées créatives se réveillent et mes mains exécutent presque comme çà par enchantement, je suis presque tout le temps surprise et émerveillée par ce que l'on peut faire avec la pâte polymère. Cela dit j'adore jardiner, crocheter, cuisiner, danser, dessiner, mais je me retiens.

 

C1-bogolan

Bon, maintenant rentrons dan le vif du sujet

  • Pourquoi la pâte polymère ?  Quand et comment (ben oui, on veut vraiment tout savoir) as-tu découvert ce matériau magique ?

C'est ma maman qui elle-même est une touche à tout qui m'a initié et offert mes premiers accessoires. Je trouve que cette pâte nous offre des possibilités de contentements et de petits bonheurs très rapidement. Cela fait seulement 5 ans que je suis «polymériste» mais c'est comme tout, tout dépend de l'énergie et du temps au quotidien que nous consacrons à l'activité, moi j'ai un peu abusé.....

  •  Quelles sont tes meilleures sources d’inspiration ?

-Ce qui m'entoure: la nature, mon jardin, mes tentures, mes tissus, les images et les émotions qui me restent de mes voyages notamment ceux que j'ai fait au Mali.

  •  Comment en es-tu arrivée à écrire un livre ?

Tout d'abord j'aime les livres ,tous les livres, j'en ai beaucoup. Je crois que cela nous fait tous rêver d'être un jour auteur parce qu’on laisse quelque chose de matériel, c'est comme un fragment de vie. J'ai accepté au bout de la deuxième fois, à un an d’intervalle la proposition de Créapassions, la première demande pour moi était trop tôt, pour toute chose il faut se sentir prêt.

  •  Quelles en sont les particularités ? (qu’est-ce qui différencie ton livre ?)

J'ai construit mon livre comme un carnet de voyage, une première partie qui se passe à Bamako avec des créations des imitations de bijoux que l'on pourrait trouver sur les étals de l'artisanat local, une visite chez les touaregs et un retour métissé en France avec des créas de caractère « ethno-chic ».Il y a 15 tutoriels dont dont 3 parures.

  • Quel projet (dans le livre) t’a donné le plus de fil à retordre ?

Non aucun ne s'est démarqué à ce sujet,j'ai trouvé çà difficile en général de tout quantifier, mesurer, expliquer, choisir le projet.  J'ai procédé en faisant à chaque fois des prototypes des créations, certaines n'ont pas abouties, d'autres modifiés. Je suis plutôt contente de mes choix.

  •  Pendant l’accouchement de ton  livre, as-tu rendu ton entourage complètement fou ? (Sois honnêêêête !)

Il se trouve qu'avant de faire ce livre j'ai travaillé sur un hors série pour le magazine de Polymère and co et c'est à ce moment là que j'ai rendu mon entourage fou effectivement, jai été pénible, égoïste car dans mon monde. Du coup pour le livre je me suis calmée  forte de ma toute  dernière expérience, tout s'est bien passé

  • Quel est TON projet préféré ?  Et pourquoi ?

-Dur, dur...bon, 3, ok?  Alors, le collier dents de chameau, le torque bogolan, les boucles cauris. Ce sont les bijoux que je pourrais porter tous les jours.

  • De quoi es-tu la plus fière ?

-Je suis très fière de vous présenter mon livre aujourd'hui, d'être interviewé par une grande polymériste, hein Flo?  De passer dans Parole de Pâte, d'avoir un style reconnaissable et de le partager avec vous.

  •  Es-ce qu’il y a un AVANT et APRES la sortie du livre ?  (Réinstalle-toi confortablement sur le divan)

-Je ne peux pas répondre à ça maintenant c'est trop frais ,on en reparle dans quelques temps, ok ?

1

Une dernière question

  • Pourquoi devrions-nous courir chez le libraire ou commander en ligne ton livre ?

(Lève-toi du divan, sors tes pompons  et déchaine-toi…Tu l’as mérité !)

Parcequ'il n'y en aura pas assez pour tout le monde!!!! Elle est bonne hein ?!

Merci pour cette interview Florence, merci à PDP et à tous ceux qui me suivent. 

collier dune

Posté par creationmyway à 07:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


vendredi 28 novembre 2014

Bijoux Fleuris en pâte polymère - une nouvelle aventure polymérique

L’auteur Florence Minne-Khou (alias Création my way), moi, quoi...Est une polymèriste passionnée (si si, j’vous jure !!!)   Et  comme « charité bien ordonnée commence par soi-même », j’ai décidé pour l’occasion de la sortie de mon 3ème livre  "Bijoux Fleuris en pâte polymère" de m’interviewer moi-même (histoire de délirer un peu) et de répondre à mes propres questions!!!!

bijoux_fleuris

Commençons par quelques questions (à  la « Freud ») pour mieux te cerner.

  • Quel genre d’enfant étais tu et quelle adulte es-tu devenue ?   (Installe-toi sur le divan et dis-nous tout) 

J’étais une enfant curieuse, extravertie, et pleinede vie j’adorais dessiner et créer.  Par contre, j’étais très rêveuse et distraite.  En tant qu’adulte, tout s’est accentué… Je ne suis plus juste extravertie, mais aussi frappadingue, j’aime toujours dessiner, mais ce n’est plus ma passion première et je suis moins touche-à-tout depuis que j’ai découvert la pâte polymère…Je ne dirais plus que je suis distraite, mais plutôt que je perds la tête !  LOL et pour ce qui est de rêveries, elles sont généralement basées sur la création.

  • As-tu gardé ton âme d’enfant ?  (reste sur le sofa et ferme les yeux ;o)

Je dirais que je ne l’ai pas perdue…J’ai bien entendu acquis une certaine maturité (enfin j’espère) mais mon âme d’enfant ne m’a jamais trop quittée…Du moins, du point de vue imagination ^^.

  • De quoi as-tu le plus peur ?  (Rouvre les yeux, maintenant !)

Qu’un jour je ne puisse plus créer selon mes envies,  ce serait terrible !!!!

  • Quelles sont tes trois couleurs préférées  (par ordre de préférence) ?

Noir, blanc & violet (j’en entends déjà jaser, bin oui violet, mais en troisième place, hein !!!)

  • Es-tu une touche-à-tout ou plutôt fidèle à une discipline créative à la fois ?

Depuis que j’ai découvert la pâte polymère (il y a plus de 10 ans) je suis restée fidèle…Je crois que je n’aurai pas assez de toute une vie pour en faire le tour !

coraline

Bon, maintenant rentrons dan le vif du sujet

  • Pourquoi la pâte polymère ?  Quand et comment (ben oui, on veut vraiment tout savoir) as-tu découvert ce matériau magique ?

Je me suis mise à la pâte polymère (comme beaucoup d’autres créatrices) car je voulais créer des perles pour réaliser des bijoux orignaux à moindre coût.  Mais mon premier essai fut assez décevant (trop de traces de doigts, trop d’imperfections, etc.).  J’ai laissé tomber après ce premier essai jusqu’à ce qu’un jour je tombe sur un site américain avec des tutos…Et là ce fût une révélation !!! Je me suis appliquée, j’ai pratiqué comme une dingue (je ne vous dis pas tout ce qui a valsé dans la poubelle), mais j’ai persévéré…

  • Quelles sont tes meilleures sources d’inspiration ?

Tout et n’importe quoi (littéralement)  Mais je dois avouer que ces derniers temps, j’adore faire un tour sur Pinterest  pour me mettre en condition (Pas dans la section polymère) mais tout le reste !!!

Cela peut être une composition de couleurs, une texture, une œuvre d’art, une poterie, une sculpture, un dessin, etc.

  • Comment en es-tu arrivée à écrire ce deuxième livre sur les fleurs?  Quelles en sont les particularités ? (qu’est-ce qui le différencie du 1er  livre de fleurs?)

Le  livre« Fleurs en reliefs »  en pâte polymère est le prolongement de "Bijoux Fleuris"en pâte polymère .  Le premier livre est consacré en majeur partie de aux fleurs réalistes et le deuxième livre donne la part belle aux fleurs fantaisies.

Quel projet (dans le livre) t’a donné le plus de fil à retordre ?

Aucun en particulier...La plus grande difficulté dans ce livre était de trouver un montage original et étudié pour CHAQUE forme de bijou (et de les mettre en leçons/images explicatives).

  • Pendant l’accouchement de ton  livre, as-tu rendu ton entourage complètement fou ?  (Sois honnêêêête !)

Mon éditrice (Emmanuelle Prot)  peut être !!! LOL  Sinon, ma famille est habituée vu que c’est mon troisième « bébé ».

  • Quel est TON projet préféré ?  Et pourquoi ?

J’ai un faible pour les fleurs de cerisier…J’adore ces fleurs qui annonce le printemps :o)

  • De quoi es-tu la plus fière ?

De tout !!!! J’aime tellement les fleurs de ce livres que je ne pourrais pas en choisir qu’une…

Bon allez, j’avoue quand même avoir été trèèèès fière de pouvoir nommer une de mes fleurs après ma fille Anaïs… Mais c’est une jolie fleur !

amandine

Une dernière question

  • Pourquoi devrions-nous courir chez le libraire ou commander en ligne ton livre ?

Parce que Le livre « Bijoux Fleuris en pâte polymère » est rempli de nouvelles fleurs, techniques et montages et qu’il est pour tous les niveaux.  Etant donné qu’il y a beaucoup de fleurs fantaisies, elles sont faciles à réaliser (car la fantaisie n’a pas de limite et est de ce fait plus libératrice et moins contraignante).  Vous pourrez ainsi adapter les projets  selon vos envies et au gré de votre imagination.  Tout est possible !

(Lève-toi du divan, sors tes pompons  et déchaine-toi…Tu l’as méritée !)

Posté par creationmyway à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 27 juin 2014

Juste à temps pour les vacances !!!!

Si vous avez une un brin créativité, une pincée d’imagination, un soupçon d’âme d’enfance et un désir de créer de jolies cannes remplies de fantaisie…

Le livre de Mouna Cadra est LE MUST !!!

Il est rempli de cannes qui semblent sorties tout droit d’un livre passionnant de contes dans lequel on a envie de se plonger (histoire de s’évader du monde réel et d’oublier tous nos tracas quotidiens). 

Alors si vous voulez TOUT savoir sur Mouna et son livre enchanteur, lisez  l’interview qui suit (de cette super polymériste ^^).  

 

mouna_cover

Tout d’abord merci d’avoir accepté  de jouer le jeu et de répondre à mes questions (hors sujets)

Commençons par quelques questions (à  la « Freud ») pour mieux te cerner.

  • Quel genre d’enfant étais tu et quelle adulte es-tu devenue ?   (Installe-toi sur le divan et dis-nous tout) 

Fille unique, j'étais une enfant très ouverte vers l'extérieur, toujours à la recherche de compagnie et d'occupations. Passionnée d'équitation, scolarisée dans une école primaire qui était aussi une ferme, j'étais studieuse et toujours la première de la classe.

Cela a changé arrivé à l'adolescence !

Je suis devenue une adulte épanouie et toujours très sociable.

  • As-tu gardé ton âme d’enfant ?  (reste sur le sofa et ferme les yeux ;o)

J'espère un peu... En tout cas je me suis construite avec les valeurs humaines acquises dans l'enfance, qui forgent ma personnalité d'adulte.

  • De quoi as-tu le plus peur ?  (Rouvre les yeux, maintenant !)

Des serpents ! Je suis totalement phobique !

  • Quelles sont tes trois couleurs préférées  (par ordre de préférence) ?

Le rouge en premier, sans hésitation !

La suite est plus compliqué car j'aime toutes les couleurs, à l'exception du rose... Allez, je dirais le vert en second (pour l'espoir!) et l'orange.

  • Es-tu une touche-à-tout ou plutôt fidèle à une discipline créative à la fois ?

Je suis plutôt manuelle, j'ai toujours aimé bricolé, « bouiné », créé.

 Là, je sors tout juste de 7 mois de travaux de rénovation de notre maison où j'ai cassé des cloisons, posé de la faïence et du carrelage, poncé des murs, des plafonds, des portes, des planches, des radiateurs, peint, etc., donc je peux le dire : je suis bricoleuse !

Côté création, je suis pour le moment fidèle à la polymère, mais si l'occasion se présente (et surtout que j'en ai le temps), je me lancerais bien dans la couture, ainsi que dans le recyclage d'objets (ça, j'ai déjà commencé dans la nouvelle maison).

IMG_9947

Bon, maintenant rentrons dan le vif du sujet

  • Pourquoi la pâte polymère ?  Quand et comment (ben oui, on veut vraiment tout savoir) as-tu découvert ce matériau magique ?

J'ai découvert la pâte polymère en mars 2008 avec une copine de fac (animatrice auprès de jeunes pendant l'été), qui, le premier jour de grève contre la réforme du CPE, m'a proposé de recouvrir des contours de miroirs avec une pâte à modeler qui cuit au four.

J'étais déjà une fan de bijoux, j'ai donc tout de suite imaginé le nombre de colliers, de bagues et de bracelets que j'allais pouvoir me confectionner. La révélation ! Et j'ai osé porté mes sautoirs à perles marbrées, plein de traces de doigts...

  • Quelles sont tes meilleures sources d’inspiration ?

Le quotidien, la vie, la nature, la musique, la mode, les créations en tout genre.

Côté polyméristes, j'admire les créatrices étrangères qui sont reconnues comme de vraies artistes, telle que Sarah Shriver ou Donna Kato par exemple.

En France, j'adore les créations de ma copine Cecilia Mabcrea (même si elle ne vit pas ici), pour ne citer qu'elle parmi les nombreuses autres talentueuses créatrices.

Il y a aussi mon acolyte Stef (stefcrea) avec qui je fais les marchés depuis quelques années et avec qui je ne compte plus les heures passées à fimoter, qui est aussi une source d'inspiration via les défis que l'on se lance et les projets parfois tordus que l'on se donne.

  • Comment en es-tu arrivée à écrire un livre ?

Tout simplement parce qu'Emmanuelle Prot des éditions Creapassions m'a contacté pour me le proposer. Sinon ça ne m'aurait pas traversé l'esprit !

  • Quelles en sont les particularités ? (qu’est-ce qui différencie ton livre ?)

La raison pour laquelle j'ai accepté de faire ce livre est qu'Emmanuelle Prot a accepté ma condition : faire un livre sur un thème qui n'a pas encore été abordé en France : les cannes figuratives exclusivement.

Il y a donc 14 tutoriels qui s'attachent à décrire uniquement la création de cannes (animaux sous l'eau, sur terre, dans les airs, personnages et décors).

Ils sont tous illustrés par une photo d'un bijou ou d'un objet fini, mais le but est d'apprendre la construction de la canne.

  • Quel projet (dans le livre) t’a donné le plus de fil à retordre ?

Peut-être la canne « Jean le toucan », assez complexe, qui m'a demandé du temps et donc de la patience.

Peut-être aussi la partie introduction où j'avais envie de bien expliquer ce qu'est une canne, ses origines historiques, son orthographe, etc. Alors j'ai pris le temps de bien me documenter, et de formuler les choses le plus correctement et le plus synthétiquement possible.

  • Pendant l’accouchement de ton  livre, as-tu rendu ton entourage complètement fou ? (Sois honnêêêête !)

Non, car j'ai pris le temps.

Entre le premier mail de mon éditrice et le moment où j'ai rendu ma maquette il a dû se passer pas loin de deux ans. Nous avons eu un bébé, cherché une maison et j'ai mon travail de psy a évolué, j'avais donc d'autres choses à faire et je ne me suis pas mise à corps perdu dans ce projet.

Par contre je n'ai pas pris deux ans pour le faire ! Je m'y suis mise du jour au lendemain, et en 4 mois environ c'était bouclé !

  • Quel est TON projet préféré ?  Et pourquoi ?

Question difficile... Il y en a deux que j'aime moins que les autres... Mais mon projet préféré... Allez, je dirais le premier du livre, « Leon le poisson », car c'est un peu celui qui me suit depuis longtemps, j'ai refait cette canne plusieurs fois (avec de légères variantes) car je l'aime beaucoup, je la trouve rigolote. Elle est assez facile à réaliser, donc accessible à tous.

  • De quoi es-tu la plus fière ?

Elles ne sont pas simples tes questions Flo !

La canne « Mademoiselle des Bois » car c'est une canne complexe, que je n'étais pas sûre de réussir et dont le résultat me plait bien.

  • Es-ce qu’il y a un AVANT et APRES la sortie du livre ?  (Réinstalle-toi confortablement sur le divan)

Je ne me sens pas trop dans « l'après » car il ne sort que d'ici quelques jours (mi-juin), que je ne l'ai pas encore en main et que j'ai rendu ma maquette depuis des mois ; donc je répondrai à cette question plus tard !

IMG_0810

Une dernière question

Pourquoi devrions-nous courir chez le libraire ou commander en ligne ton livre ?

(Lève-toi du divan, sors tes pompons  et déchaine-toi…Tu l’as méritée !)

Car il s'agit d'un ouvrage modeste : un petit format (16 X 16) accessible à tous les niveaux, à un prix très raisonnable (moins de 10 euros), donc pas de prise de risque !

Et puis parce qu'il est coloré donc ça fera joli sur l'étagère du salon ou de l'atelier ;-)

c3-boi-01

Posté par creationmyway à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 10 juin 2014

Pour les jeunes lecteurs : marque pages

Voici venu le temps de vacances . Certains parmi vous liront durant l'été, participeront à des activités de Club  de lecture estivale .Voici donc quelques idées de marque pages.

 

nouveau 905

 

 

Matériaux : pâte de couleurs différentes au goût  et un peu de blanc et de noir.

Des emportes pièces rondes,  carrées ou en forme de gouttes ou de cœur.Tout dépend de l'animal désiré. Plusieurs partent du cercle.

Un bâton de bois genre presse langue ou un gros trombone, ou un carton assez rigide.

Colle cryo ( crazy glue avec l’aide des parents. S.v.p.) ou pâte liquide.

Une aiguille ronde ou un cure dent ( mon outil favori)

nouveau 906

 

Découpez les pièces selon les images.nouveau 907

nouveau 908

nouveau 909

nouveau 910

 

Un rond de chaque côté du baton. Bien presser pour assembler. Un peu de pâte liquide et c'est plus solide.nouveau 911

 

nouveau 912

nouveau 914

Ajoutez les détails comme le nez et les petits trous pour les moustaches.

 Si vous préférez les chats, Les emportes pièces ronds ou triangulaires seront les oreilles. N'oubliez pas que si c'est un tigre juste la couleur de la pâte change.

nouveau 915

 

Bonne lecture!

Hermine

Une jeune artiste de 6 ans a créé ceci avec les chutes de pâte de sa maman.

Bravo Mlle M.

collie11

Posté par gagrobi à 00:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 6 juin 2014

Des trucs et des astuces cela vous intéresse?

Si la réponse est OUI...Cela tombe bien, car Françoise Hecquet,

alias Bounette,vient de sortir un superbe livre qui en est bourré!

(C'est même le titre de son livre ;o)

Rien que la couverture donne envie!

bounette_cover_

Et comme c'est une polymériste super sympa, elle a accepté (malgré son emploi du temps hyper chargé) de répondre un petit interview "exclusif"...Pour notre plus grand plaisir ^^.


Tout d’abord merci Bounette d’avoir accepté de jouer le jeu et de répondre à mes questions (hors sujets)

Commençons par quelques questions (à  la « Freud ») pour mieux te cerner.

  • Quel genre d’enfant étais tu et quelle adulte es-tu devenue ?   (Installe-toi sur le divan et dis-nous tout) 

J’étais une enfant très calme, oui oui, je me suis déchaînée plus tard, à l’adolescence… ouh la la !!! Aujourd’hui, je suis une adulte responsable et sage, parfois !

  • As-tu gardé ton âme d’enfant ?  (reste sur le sofa et ferme les yeux ;o)

Âme d’enfant… oui, certainement, pourtant je n’en suis plus une depuis longtemps.

  • De quoi as-tu le plus peur ?  (Rouvre les yeux, maintenant !)

J’ai peur de dire des bêtises pendant l’interview…

  • Quelles sont tes trois couleurs préférées  (par ordre de préférence) ?

Le bleu (dans toutes ses dominantes), le vert anis, mousse et kaki, le rose… tous les roses.

  • Es-tu une touche-à-tout ou plutôt fidèle à une discipline créative à la fois ?

Je suis très bricoleuse, j’aime absolument tout, en passant par la couture, qui est mon métier premier, le tricot, la peinture (artistique, mais aussi dans la maison) la broderie et puis le bricolage à la maison, le carrelage, je fais toutes les finitions (mon monsieur, Gillou pour les intimes, ne faisant souvent que le gros œuvre, il n’est pas fignoleur).

photo du projet terminé (BO kal bis)2

Bon, maintenant rentrons dans le vif du sujet

  • Pourquoi la pâte polymère ?  Quand et comment (ben oui, on veut vraiment tout savoir) as-tu découvert ce matériau magique ?

Je crois l’avoir déjà raconté ici, mais je veux bien remettre ça… Je connaissais le matériau, mais ça ne me plaisais pas car c’est coloré et j’ai toujours modelé, la pâte à sel, l’argile que je peignais et je ne savais pas quoi faire de ces couleurs. A la demande de ma sœur pour des grosses perles noires, j’ai utilisé la polymère pour la première fois.

Avant toute chose, j’aime me documenter, j’ai surfé un peu pour voir ce qui se faisait à l’époque (10 ans maintenant) et j’ai découvert un nouveau monde !! Quel pied !!!

  • Quelles sont tes meilleures sources d’inspiration ?

Le tissu, la mode, tout ce qui est visuel, j’ai des flashs…

  • Comment en es-tu arrivée à écrire un livre ?

Je vais être honnête, mes amies l’ont souvent évoqué, mais je ne m’en sentais pas capable, c’est l’éditeur qui est venu me chercher.

  • Quelles en sont les particularités ? (qu’est-ce qui différencie ton livre ?)

Je ne sais pas s’il est particulier, je l’ai écrit avec mon cœur et à ma façon, pour celles qui me connaissent, j’ai toujours procédé de cette manière, je crois pouvoir dire qu’il me ressemble…

  • Quel projet (dans le livre) t’a donné le plus de fil à retordre ?

Je suis perfectionniste, donc, tout m’a donné du fil à retordre (surtout les photos !!! ben oui, je ne suis pas photographe et il y en a plus de 500)

  • Pendant l’accouchement de ton  livre, as-tu rendu ton entourage complètement fou ?  (Sois honnêêêête !)

C’est moi qui suis devenue folle !! je l’étais déjà avant, mais ça n’a rien arrangé…

  • Quel est TON projet préféré ?  Et pourquoi ?

C’est le sautoir avec les anneaux en polymère, pour des raisons que je ne peux évoquer ici, c’est un souvenir d’amitié, elle sait pourquoi et se reconnaîtra !! et puis je le trouve très beau (mais ça n’engage que moi…)

  • De quoi es-tu la plus fière ?

D’avoir réussit à le faire,  je ne vous explique pas par quoi je suis passée…

  • Es-ce qu’il y a un AVANT et APRES la sortie du livre ?  (Réinstalle-toi confortablement sur le divan)

Avant : STRESS         Après : OUF C’EST FINI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Une dernière question

  • Pourquoi devrions-nous courir chez le libraire ou commander en ligne ton livre ? (Lève-toi du divan, sors tes pompons et déchaîne-toi…Tu l’as méritée !)

Parce qu’il le vaut bien !!!!!!!!!!!!!!  (Oui, je sais, ça fait beaucoup de points d’exclamation, mais que voulez vous, je suis très expressive comme fille et puis j’aime la ponctuation).

 

sup

Posté par creationmyway à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 7 avril 2014

Coin des enfants : Pâques

Pâques approche , il me semble que je vois des petits moutons gambader dans les champs. Pas vous?

Une façon rapide de les faire.

Inspirés en partie par ceux de Sui Ann sur Deviant art.

Matériel et fournitures : Pâte blanche environ 2 baguettes pour fimo et 1/4 de paquet pour premo.Un petit peu de pâte couleur chair ou rose pour fimo et écru ou beige pour premo . Une minuscule quantité de noir.

Vos mains , un cure dent ou une aiguille à bout rond, un emporte pièce fleur Makin . ( vous pouvez aussi utiliser un cercle et faire le dentelage en poussant le cire dent dans la pâte pour faire la forme montrée.)

Déroulement:

Préparez les pièces telles que vues sur la photo.

 

91579498_o

 

Assemblage des pièces de la tête et les pattes.

91579521_o

Aseemblage des pupilles et de la queue.

91579537_o

Gravez le museau avec le cure -dent. Fites une forme de Y

91579543_o

assemblez en plaçant les petites boules pour recouvrir la forme de base.

91579566_o

Divers apprêts sont nécessaires si vous désirez en faire un bijou, pendentif ou bracelet. Un aimant peut aussi être utilité ou une broche au dos. Pour le bracelet et les bo faites cette seconde version moins accrochante.

Il  faut penser à faire les trous de chaque côté avec le cure dent pour le bracelet ou sur le dessus pour des bo ou un pendentif.

 

91579577_o

Posté par gagrobi à 00:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 29 novembre 2013

Ti tac - Tic tac

73800118

Comme le disait Isa dans l'article d'hier, le temps nous file entre les doigts.

A peine levé que la journée se termine.

Entre-temps, vous avez eu juste le temps de ranger la maison/étendre le linge/préparer le repas de ce soir, demain et après-demain/emmener les enfants à l'école/attraper mamie le chat pour l'emmener chez le véto/passer un examen médical/appeler le dentiste pour obtenir un rendez-vous dans en urgence trois mois/ne pas arriver en retard au travail/répondre gentiment aux clients alors qu'on a envie de les mordre/répondre à la cinquantième même question de ces fameux clients (avec le sourire, s'il vous plaît !)/réparer le pneu crevé pour repartir chercher nos sales gosses à l'école/se casser la voix sur le conducteur devant vous qui conduit à 25km/h alors que c'est limité à 70 (Bord*% de mµ%$£ !) /attraper nos monstres qui poireautent depuis 10 minutes et qui nous engueulent parce "t'es encore à la bourre !"/reprendre le chat chez le véto (et accessoirement y laisser 1/4 de son salaire)/rentrer à la maison et regarder son canapé avec espoir mais commencer à cuisiner tout en hurlant sur sa progéniture parce qu'il ou elle a eu un 1/20 en histoire (oui oui, c'est juste pour l'acte de présence)/se jeter un morceau de saumon au fond du gosier ... piquer du nez ... et se faire engueuler par sa moitié parce que, je cite : "mais tu es tout le temps fatiguée ! Je passe toutes mes soirées tout seul parce que tu dors !" ... le pauvre choupinou ... ^^

Bref, vous vous êtes toutes (et tous, accessoirement :-p) reconnues dans cette journée type.

Il existe encore des créatrices qui trouvent un peu de temps pour nous offrir des merveilles. Sonya ne doit pas dormir. Ou alors elle a trouvé la formule magique pour la journée de 56 heures. ;-)

Sans titre 1

Sans titre 2

Sans titre 3

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 22 novembre 2013

Merci Mr le facteur !

73800118

Cher Père Noël,

Cette année, comme l'année dernière et celle d'avant, et celle encore d'avant ... j'ai été super sage.

J'ai résisté à toutes les tentations qui m'ont tentées (vous me direz, une tentation qui ne tente pas n'en est pas une. Bref ...) : je n'ai pas avoué à mon voisin qu'un autre homme vient régulièrement voir sa femme en son absence, ni arraché la perruque de la vieille qui me souffle son haleine de fauve tout les jours dans la figure ; j'ai rendu le ballon des enfants du voisinage que je gardais planqué chez moi, ainsi que le chat (rangé dans le placard lui aussi, mais momifié aujourd'hui) de la dame du bout de la rue. Sur la vitrine du traiteur, j'ai juste effacé quelques lettres pour faire croire qu'il ne savait pas écrire correctement ... j'aurai pu aussi tout effacer mais j'ai ré-si-sté ! (D'ailleurs, j'envisage de lui offrir un dictionnaire pour les fêtes -Notez ma gentillesse-).

Je pourrais vous faire une liste longue comme le bras de toutes les bonnes actions que j'ai faite cette année. J'imagine que vous avez beaucoup de courrier alors je vais faire court : je poursuivrai mes efforts si, et seulement si, vous disposez des créations de Chifonie au pied de mon sapin. Dans le cas contraire, je m'arrangerai pour que vos rennes se sentent au plus mal l'année prochaine.

Avec toute mon amitié,

Aneliz.

89682602_o

91615667_o

91615932_o

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 15 novembre 2013

Extrait

73800118

" Il est, la plupart du temps, rangé dans un coin, à prendre la poussière, la télécommande de la télévision dans la main et les pieds sur la table basse. Il arrive qu'il s'exprime en cas de soif (le plus souvent il va vous demander une bière) ou qu'il hausse le ton si, par mégarde, un intrus de petite taille (style "enfant") entre dans la pièce. Tant que ses deux neurones sont occupés (un pour la bière -un pour la télé), vous ne craignez rien.

En cas de sortie, évitez les jours de pluie (ce sera automatiquement de votre faute s'il pleut), la foule dans les grands magasins (là aussi, c'est de votre faute si les gens ont eu envie de se promener) et arrangez-vous pour qu'il ne croise pas de conducteurs qui roulent à deux à l'heure (vous serez également fautive si la personne dans l'autre voiture a eu son permis dans une pochette surprise). D'ailleurs quoi qu'il se passe, sachez que cela sera toujours de VOTRE faute. Quand on sait ça, on comprend mieux. :-p "

Extrait du petit homme illustré, éditions Misandrie humoristique.

 

Tout ça pour vous montrer qu'ils peuvent aussi, de temps en temps, créer des petites choses super sympathiques. Chaque règle a son exception, n'est-ce pas ? :-p

Philippe Roman, l'auteur du blog La Fimo Simplement a un réel talent dans les doigts. Et pas seulement pour manipuler une télécommande ! hé hé ! ^^

chatfimo31
DSC_1559
dukefimo49

Et lorsqu'il s'allie avec Akak, cela donne un bijou étonnant :

P1050826

 

 

 

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 8 novembre 2013

Le haut du panier

Nous avons tous nos "maîtres" et ce, dans n'importe quel domaine. Tenez, prenons par exemple la recette du cake au fruits confits. Personnellement, personne n'égale ma grand-mère. Le plus difficile, c'est d'attendre le lendemain pour le manger parce que, selon cette dernière, il est nettement meilleur.

Niveau polymère, il y a quelques personnes qui font que nous restons bouche ouverte, nos yeux papillonnant et nos deux neurones tournant à plein vitesse... avec cette éternelle question : "mais comment a-t-il/elle fait ?" Alors pour éviter l'explosion de notre couple neuronal, nous admirons, admirons et admirons encore (avec un bruit blanc en fond sonore).

Christine Dumont fait cet effet à de nombreuses personnes. Dont moi, je dois bien vous l'avouer. Alors imaginez un peu mon niveau d'excitation lorsqu'elle a accepté de répondre à tout le gros tas de questions que j'avais préparé à son attention !

DSC_4496-e1367956959747

Etant connus pour avoir une curiosité débordante, nos lecteurs veulent tout savoir de toi : ton âge, les études que tu as suivies, si tu es mariée, des enfants, des chats, des chiens, des crevettes roses ... ce que tu aimes et que tu détestes, ton film préféré, la musique que tu écoutes en boucle ... Et accessoirement ton numéro de carte bancaire. (Oui, bon, j'avoue, cette dernière demande restera entre-nous.)

Ça commence bien! Je suis fort réservée en ce qui concerne ma vie personnelle, mais disons qu'elle est marquée par le voyage. Si j'étais un animal, je serais un dromadaire (pour pas dire chameau :) ! . Je suis toujours en déplacement. J'ai vécu sur quatre continents.  J'ai passé mon enfance en Syrie et au Maroc, étudié l'informatique et l'intelligence artificielle, ai vécu au Canada, en Grande Bretagne, à Malte et maintenant en Belgique. Je retourne en Angleterre le mois prochain. J'aspire au calme. J'adore le jazz, la musique classique, Philip Glass, les films c'est une passion, je regarde tout. Mon film préféré c'est le Full Monty - des hommes qui redeviennent enfants sous l'emprise de la crise économique. J'étudie des scénarios de films pour le fun. Pas de chat pour l'instant. Je déteste pas grand chose en fin de compte. Ça demande trop d'efforts, trop d’énergie.

Quand & comment s'est passée ta première rencontre avec la polymère ? Es-tu tombée sous le charme tout de suite ou t'a-t-il fallu du temps ?

Oh il m'a fallu du temps! Notre contact initial (2007) fut plutôt tiède et peu prometteur. La polymère sait se faire attendre, se faire désirer, la coquine. C'est ça qui fait son charme.

 

 

 

 

DSC_11401-500x450

 

Que préfères-tu travailler avec ce matériau ?

J'aime de travailler les formes. C'est si gai de triturer, pousser, évaser, tubuler, tirer, houspiller, cajoler. J'adore aussi expérimenter, découvrir de nouvelles techniques. Pour l'instant, disons que ce sont les découvertes de textures qui me passionnent... Ayant dit cela, la composition m'interpelle aussi beaucoup - car harmoniser les couleurs, les lignes, les proportions, ça a quelque chose de tellement insaisissable, élusif. Mais quel bonheur quand on réussi!

Que t'a apporté la polymère dans ta vie, depuis que tu l'a rencontrée ?

Aneliz, de combien de temps disposes-tu? Tout d'abord, la chance de développer ma fibre artistique dans le domaine plastique, de partager cette passion avec énormément de personnes,  d'en faire la fibre de mon entreprise, de me découvrir un potentiel d'éducatrice, d'organiser des cours de créativité sur Voila!, de participer à l'organisation d'une conférence internationale (Euro Synergy - Malte - 2014), de découvrir de nouveaux pays... Tu veux que je continue?....

saxoflora

En parlant de travail, dans quels conditions naissent tes créations ? Les dessines-tu d'abord ou crées-tu au feeling ? Sur la table du salon ? Dans un atelier spécialement dédié ? Accompagné par une musique rock ou par le doux ronronnement d'un chat ?

Au niveau espace, je suis vernie! J'ai la chance d'avoir un atelier, une salle pour la cuisson et le ponçage. J'ai aussi un espace dédié à la photo. Mais avant de se matérialiser dans l'atelier, le travail prend forme bien avant, dans ma tête et sur papier. J'ai des classeurs remplis de dessins. Je planifie le travail dans tous ses aspects avant de passer à l'acte afin de tirer le maximum de profit du temps que je passe dans l'atelier. Au milieu des déménagements, voyages, responsabilités familiales et autres, je dois toujours gérer mon temps au mieux.

Peux-tu nous montrer une de tes toutes premières créations ? Qu'en penses-tu aujourd'hui ?

Je pensais à l'époque que c'était nul et je pense toujours que ça l'est, non? Mais fallait bien commencer quelque part.

DSC_4680

Quelle est ta création favorite ? Pourquoi ?

J'aime la broche en Cellularia ajourée.  C'est une des premières que j'ai faites dans ce style. Elle est composées de trois plaques qui "s’emboîtent" et cela a demandé de la précision. Elle m'a fait réaliser que j’étais capable de faire du travail minutieux, exact et je m'y retrouve complètement.

préfure

Ton plus beau moment d'artiste :

Quand j'ai sorti la Saxoflora. Elle est arrivée tout d'un coup, sans dessin préalable. Avant elle, je travaillais en formes plates. Au moment où elle est sortie, je me suis rendu compte que je faisais transition vers la sculpture.

Le nom d'un(e) artiste qui te donnerai envie d'aller encore plus loin, de tenter d'autre chose ou que tu ne te lasses pas d'admirer :

L'artiste japonais, Michiro Sato (Japon). Son travail est une invitation au voyage ou là, tout n'est qu'ordre, calme et fragilité.

Une autre artiste que j'admire, c'est Ursula Morley-Price, une céramiste anglaise qui vit en Charente. On retrouve ce même ordre et cette même fragilité.

Et voici une troisième artiste qui fait rêver - c'est Liv Blavarp (Norvège).

Là on retrouve l'ordre mais le travail n'est plus fragile. Au contraire il y a une sorte de force envoûtante.

0008-1

Aujourd'hui tu dispenses des cours dans plusieurs pays. Comment a commencé cette aventure ?

À Corbières en 2010 avec 80 stagiaires. Un vrai baptême par le feu!

Ton réveil n'a pas sonné. Tu as plus d'une heure de retard pour l'atelier le plus important de l'année. En deux-deux, tu attrapes trois choses qui te sont essentielles ("polymèriquement" parlant) avant de courir voir tes élèves. Quelles sont-elles ? (Et non, tu n'as pas préparé ton sac le soir parce que tu es très mal organisée).

Bon, ben c'est une question qui relève de la plus haute fiction car je suis super-organisée, super-structurée. Une valise, ça se prépare une semaine à l'avance, surtout pour l'atelier le plus important de l'année! Allez, réfléchissons! Tout d'abord, jetons le foutu réveil en question à la poubelle. Pas la peine de répéter ce cauchemar... (ouilleouilleouille, oui je sais, je réponds à côté de la question mais cette question m'incapacite les neurones.) Tout d'abord, attrapons la pièce modèle pour l'atelier.

Sans elle franchement, ce serait procéder complètement à l'aveuglette. Attrapons aussi la machine a pâte, évidemment. Arriver à un stage sans pasta machine, ça fait pas sérieux. Puis emprunter celle de quelqu'un d'autre, c'est comme commettre une infidélité, non? (Phew, deux réponses de faite. Les notes de cours en troisième position peut être? Non, pas la peine, car elles sont imprimées dans ma mémoire. Je peux les réciter à l'endroit, à l'envers et de coté. J'ai trouvé! Mon jeu d'aiguilles à tricoter. J'en ai toute une collection. Je m'en sers pour toutes sortes de choses comme évaser une forme, lisser ou souder une "couture", texturer ou trouer une surface. (Je voudrais te préciser quelque chose, Aneliz. Normalement, un matin d'atelier, ce sont trois réveils que je fais sonner.)

DSC_3679

Toutes les personnes interrogées y sont passées : la question Bac option polymère. Comme les autres, impossible de sauter cette phase sans causer d'irrémédiables problèmes d'avenir. Les entrées de la salle sont sous haute surveillance. Le sujet est le suivant : "vos voyages se retrouvent à votre cou. Créez un objet sur tous les pays traversés." Que fais-tu ?

Si je dis: "un globe terrestre porté en perle unique", quelle note me donnerais-tu? ... Bon je vais faire un effort. Tiens, justement, j'ai un petit faible pour le doux et quand je découvre un nouveau pays, je fais toujours un saut dans une confiserie. Si je devais porter mes voyages autour de mon cou, je composerais un "collier bonbon". Alors, j'enfile une praline... un macaron ... un Liquorice Allsorts...  un Dropje ... un fudge à l'érable, un marshmallow, un loukoum, un morceau de Toblerone, une datte confite, une corne de gazelle... j'arrête car il devient lourd ce collier!

La parole (ou plutôt le clavier) est à toi. Tu peux dire ce que tu veux à qui tu le souhaites. Et c'est maintenant :

Comme je l'ai dit précédemment, je contribue à l'organisation de la conférence EuroSynergy qui va se tenir à Malte en 2014. J'espère y voir les lecteurs-lectrices de PdP en grand nombre. A part cela, il y a aussi la compétition organisée par l'IPCA: The IPCA Awards . Aneliz, merci et gros bisous !

DSC_1138-539x450

Christine Dumont. Son blog & Sa galerie.

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,