vendredi 26 septembre 2008

Fabriquer une pointe

t_logoastuce

fabriquer ses outils

Pour les cours de poterie que je donne, on se sert de pointes en métal qui coûtent assez cher. Avec la fimo, je fabrique maintenant mes pointes moi même et je ne m'inquiète plus quand elles cassent

Pour bricoler la fimo, c'est utile aussi, alors je vous explique comment je fais:

j'tilise de grandes aiguilles à coudre. Dans le chas de l'aiguille je passe un fil de fer fin qui me sert à maintenir un cure dent dans le prolongement de l'aiguille

Sans le cure dent, l'aiguille va glisser et sortir. Il sert aussi à rigidifier le manche.

DSC02591

Je recouvre de fimo (de récup) pour faire mon manche

DSC02594

et je prépare de la fimo de couleur pour faire une jolie déco au clay gun (tant qu'à faire, autant que ce soit joli)

DSC02595

DSC02596

je mouline mon clay gun: scrouïc scrouïc !...

et j'habille le manche de mes pointes

DSC02598

et voiloù: utile, joli et pas cher !

DSC02600

CRIS

Posté par samoa raku à 08:39 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 29 juillet 2005

Les Outils de base pour le travail de l'argile polymère

Il y a deux catégories d'outils, les indispensables et le reste.

Pour travailler la pâte, il nous faut, outre un plan de travail, de quoi la malaxer, la couper, la sculpter (ou la mettre en forme). Les meilleurs outils pour faire tout cela sont au nombre de 10 et ce sont les indispensables : nos 10 petits doigts.

En dehors de nos mains, on peut se servir de différentes choses pour travailler, toutes détournées de leur usage.

Couper : Plusieurs types de lames sont utilisables, les lames de cutter, les racloirs à moquette, les spatules en métal (pour l'argile), les "tissue blade".

lames22

 

 

 

 

 

Les lames de cutter (1): c'est ce qu'il y a de plus accessible lorsque l' on commence, rigides et bien tranchantes, elles permettent le travail en gros (coupe des pains..), ainsi que les coupes droites. Mais bien souvent elles sont rainurées ce qui peut laisser des traces sur les coupes, de plus ces rayures les rendent cassantes (d'où risque de blessure). Pour le même travail, découpe des pains, coupe droite, on peut aussi utiliser les racloirs à moquette (lame rigide très tranchante, disponible en bricaillerie, et pas cher) ou comme moi d'une spatule en métal (6), plus souple que la lame de cutter mais moins tranchante.

Les "tissue blade"(2 :souple, 3 : rigides, et 4 : ondulées) : ce sont des lames plus ou moins flexibles issues de la chirurgie. Elles sont extrêmement coupantes et permettent d' obtenir de fines tranches de cane. Malheureusement elles s'usent facilement, il faut donc les économiser et les réserver pour les coupes fines (prélèvement de tranches de mokume gane, ou fines tranches de cane). Problème elles ne sont pas vendues en France pour l' instant.
nb : on peut aussi les aiguiser comme les couteaux avec une pierre à aiguiser.

Pour découper un détail, faire un contour, j'utilise un couteau de précision (scalpel)(5).

rouleau_acrylique1

 

acrylictube2

Malaxer, étaler : Nos mains bien sûr, mais aussi un rouleau en acrylique (voir photo) pour les plus chanceux, un verre a bord droit, ou encore une bouteille en verre (éviter le rouleau en bois qui collera à la pâte).Ou encore et la c'est le must dus must (certains ou certaines on fait des kilomètres pour l'avoir) la pasta machine.

machine_pate2


Posté par marlasevy à 09:15 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,