jeudi 15 septembre 2005

pas de pâte polymère mais !!!

pour le régal des yeux et pour l'inspiration
livre2



Je suis allée à la nouvelle "Grande bibliothèque du Québec il y a quelques semaines... pour réaliser que c'était effectivement une bien belle et bien grande bibliothèque.
J'y ai trouvé un livre qui mérite votre attention " The art and craft of jewelry" par Janet Fitch ( 1992 )
livredeux
Un seul mot selon moi : superbe! Bois, pierres, métal, plastique, verre, papier, objets trouvés, tout y passe et se transforme en chef d'oeuvre!
Les planches de photos sont tout simplement magnifiques et ne peuvent nous laisser sans l'envie d'essayer l'une ou l'autre des techniques proposées.
Il n'y a par contre pas beaucoup de schémas, ceux que l'on y trouve sont clairs et bien expliqués. Le tout accompagné de textes...... beaucoup de texte !
Même si je l'ai trouvé en anglais , le nombre incalculable de photos compense pour les bribes de texte qu'il nous reste à déchiffrer.

Peut-être ce livre s'adresse-t'il aux plus "avancés" d'entre nous, ou à tout le moins aux plus aventuriers du monde artisanal .*

Appréciation générale :
Positif:
- de très très belles images
- grande source d'inspiration
- grande diversité des projets
- facile à comprendre ( meme s'il est en anglais )

Négatif :
- Beaucoup de texte en continu ( long ? )
- Techniques quelques fois avancées.

Pour les images et les " AHHHHHHH" et "OHHHH" d'admiration que m'a fait dire ce livre, je dis : un livre à avoir pour l'inspiration qu'on pourra y puiser ad vitam eternam.!
livreun

*Certaines techniques demandent plus ou moins de connaissances et d'investissements , par exemple : travail de résines, de bois sculpté, de métal repoussé, soudures etc...
à se procurer

Marie-Hélène


Posté par dominool à 08:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 14 septembre 2005

pour pigmenter un peu la vie

LES PIGMENTS

  Vous cherchez désespérément une couleur particulière mais ne trouvez rien ???? Alors voici un tuto sur les pigments qui vous permettra de réaliser votre propre palette de couleur grâce à de la pâte transparente et 3 couleurs de base de pigments ! Mais tout d’abord un peu d’explications.
Les pigments les plus connus sont les ocres (autrefois exploitées en France dans une vingtaine de régions) qui sont des argiles riches en oxydes de fer, qui vont du jaune clair au rouge brique. Les autres couleurs dénotent la présence de manganèse (terre de Sienne et d'Ombre) ou de cuivre (terres vertes). Selon qu'elles s'utilisent crues ou calcinées, on élargit la gamme jusqu'à des bruns chaleureux ou sombres. Seuls trois sites d'extraction subsistent en France, avec des volumes de productions très réduits : les Ardennes pour la terre de Sienne, le Vaucluse et la Puisaye (Morvan) pour les ocres.

Donc il vous faut de la fimo transparente et des pigments : jaune, bleu et rouge (ce sont les couleurs primaires). A partir des ces couleurs primaires, on obtient les couleurs secondaires, c'est-à-dire :   -     en mélangeant du jaune et du bleu on obtient du vert.
en mélangeant du jaune et du rouge on obtient du orange.
en mélangeant du bleu et du rouge on obtient du violet.

Couleurs primaires                                Couleurs secondaires                 Couleurs tertiaires         

photounphotodeuxphototrois      

A partir de ces couleurs secondaires on peut obtenir les couleurs tertiaires comme indiquer sur le dessin : le mauve rosé, l’indigo, le vert d’eau, le vert « printemps »…etc.
               

Toutes ces couleurs sont obtenues en mélangeant autant d’une couleur que de l’autre, c'est-à-dire que pour faire du vert « secondaire » il faut mettre autant de jaune que de bleu.(au centre sur la photo)

            photosix

Mais à partir de là on peut créer de nouvelles teintes en ajoutant plus de l’un que de l’autre. Par exemple en mettant plus de jaune que de bleu on obtient un vert tirant vers le kaki (à gauche sur la photo). A l’opposé en mettant plus de bleu que de jaune on obtient un vert « sapin » !!! (à droite)

                 photoquatre            

                           

En premier, préparez votre mélange de pigments dans un petit récipient. Une pointe de couteau de chaque couleur suffit à colorer un quart de bloc de pâte ! Puis incorporer votre mélange à la pâte et malaxer jusqu’à obtenir une couleur uniforme.

Comme exemple de pigments on peut citer :
   - Les pigments Sennelier, en flacon de 200 ml, de 6.90 € à 20 € le flacon. (chez Gerstaecker)
   - Les pigments Raphaël chez Cultura, en flacon de 140 g, à 9.65 €. (www.cultura.com)
   - Les pigments Pébéo.

photopebeo

pigments pebeo


Pigments naturels de Roussillon -vaucluse-
vente en ligne                                                                                       
Pigments Sennelier 

photoroussillon1photosennelier1


on a utilisé de la pâte polymére transparente qui absorbe bien les pigments mais on peut utiliser également de la pâte blanche opaque ou beige, ( les pigments résistent moins au ponçage)         

Alors à vos pigments !!!
article élaboré par Lucie


Posté par dominool à 10:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 13 septembre 2005

Les feuilles de Cat

Comme d’habitude, Cat s’est lancée dans un de ses délires polymériques
inspiré par une technique vue dans un livre

Elle est tout d’abord allée chercher une feuille de forme originale

Ensuite elle a étalé en fine tranche de la polymère translucide

Elle a appliqué la feuille sur la polymère afin d’y faire apparaître les nervures et les contours.

10.09.05_021  10.09.05_012  10.09.05_015

Elle a ensuite déposé une goutte d’encre Piñata verte et une goutte d’encre Piñata jaune à la jonction des nervures



10.09.05_0161  10.09.05_0171  10.09.05_0201  10.09.05_0221

Elle a mélangé de la « Fimo liquide » avec des paillettes et a étalé délicatement au doigt cette préparation sur l’ensemble de la forme laissée par la feuille

Ensuite il ne lui restait plus qu’à découper le contour de la feuille,
puis direction le four pour une cuisson à 100°C avec départ à froid pour 20 mn

10.09.05_019


Cat a réalisé ce pendentif avec cette technique
article sur cette artiste

son site

article et photos réalisés par Véro alias Tewee


cette leçon en images est la propriété de son auteur,
merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son
autorisation.

This tutorial with images is an intellectual property of its author.
Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization.
The journal staff  will be glad to provide you with an English translation, if needed.

Posté par tewee à 08:48 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

lundi 12 septembre 2005

COUP DE COEUR DE LA SEMAINE

encore le Canada à l'honneur

avec le cirque d'Hermine-louise, fait pour les enfants
adorable !!!
hermine2

Posté par dominool à 11:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 11 septembre 2005

elle vous inspire !!!

poemeivana

poème d'Ivana

Posté par dominool à 12:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


samedi 10 septembre 2005

vraies ou fausses ??? turquoises

12
Quelques exemples de vraies turquoises

Il existe de nombreuses teintes de turquoises dans la nature.

Pour ma part, j’essaie des tonalités différentes à chaque fois.
Pour cela, je vous donne des proportions à titre indicatif, de plus je suis une adepte de la tendinite et je travaille toujours avec de la fimo classic, mais vous pouvez très bien travailler avec une autre pâte.

Matériel :
Fimo turquoise #32 : 1 portion
Fimo blanche #0 : 1 portion
Fimo olive #52: 1/5 portion
Feuille d’or (facultatif)
Peinture acrylique ombre brûlée
Lame coupante
Papiers à poncer de différents grains
Coupelle
13

Tout d’abord, conditionnez chaque couleur séparément. Ensuite mélangez-les en un marbré très fin mais pas nécessairement régulier. Rassemblez en boule.
22

Etirez la pâte en un long boudin d’environ 1 cm de diamètre.
Placez ce boudin au congélateur pour durcir la pâte (si si même avec de la classic).
33

Une fois votre pâte durcie, coupez-la en petits morceaux et mettez-les dans une coupelle, plat ou tout autre récipient.
43

Entre vos doigts défaites un morceau de feuille d’or et saupoudrez en vos copeaux.
51

Rajoutez de la peinture et mélangez bien pour que tous les morceaux soient couverts de peinture, si nécessaire, rajoutez-en.
61

Rassemblez tous vos petits morceaux en les pressant bien entre eux pour les faire adhérer et faites en un gros boudin.
71

Divisez votre boudin pour constituer vos pierres.
Maintenant, vous n’avez plus qu’à former vos perles comme vous le désirez.
Délibérément les miennes ne sont pas régulières car je souhaite qu’elles ressemblent à des pierres brutes.
81

Vous pouvez les percer si vous le désirez maintenant. Personnellement, je le fais une fois les perles cuites.
Mettez à cuire au four à 130°C pendant environ ½ heure.
Laissez refroidir.


Et maintenant l’huile de coude …
Commencez à poncer avec un gros grain (je commence au 180) pour éliminer la croûte de peinture, puis passez peu à peu à du papier de plus en plus fin jusqu’à ce que chaque perle soit toute douce (papier 1000, 1200, voir plus si vous avez).
91

Vous voyez apparaître les veines, formées par la peinture entre les morceaux, ainsi qu’à certains endroit des morceaux de feuille d’or. Au final n’oubliez pas de lustrer !!

Ensuite vous pouvez laisser les pierres ainsi brutes ou les klirer. Je vous déconseille le vernis car les turquoises sont par nature assez mates.
turquoises3
Et maintenant à vous !!

Caty
http://frivolitesdecaty.canalblog.com/

cette leçon en images est la propriété de son auteur,
merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son
autorisation.

This tutorial with images is an intellectual property of its author.
Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization.
The journal staff  will be glad to provide you with an English translation, if needed.

Posté par FrivolitesdeCaty à 09:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 9 septembre 2005

Challenge : Poudres, Encres et peintures

Pas le temps de laisser refroidir sa pâte, voici un nouveau challenge proposé par Marie Hélène, à vous d' improviser et de vous amuser. Yves

***********

Une fois que l'on commence à malaxer la pâte polymère, on essaie de trouver de nouveaux effets, de nouvelles façons de travailler la matière. L' un des effets les plus recherché est sans aucun doute la brillance, et l'effervescence des textures. C'est pourquoi on utilise souvent les encres (Pinata, de chine ou autre) les poudres (Pearl-Ex, fards à paupière et à joues etc...) et les peintures (acryliques, Lumière, gouache etc...) pour redonner de la couleur et un nouveau style à votre morceau de pâte.

Voici donc un petit challenge pour vous donner envie d'essayer de texturer et de colorer vos prochaines créations.

Voici ce qu'il vous faut : ( un ou l'autre des articles mentionnés )
mh1
mh2
mh3
mh4




Pour appliquer le tout... à vous de voir !! Seul vos tests et expériences vous diront ce qui s'avère être le plus facile à vos yeux.
Voici pour ma part ce que j'utilise le plus souvent :
mh5

Bien entendus... il y a aussi ceci :
mh6

Il s'avère que c'est très utile et que c'est encore aujourd'hui la seule chose que j'arrive vraiment à contrôler...


Voici donc les étapes faciles :

1- texturer votre pâte
2- poudrer votre pâte
3-cuire votre pâte

Il y a aussi

1-a-Teindre votre pâte
1- texturer votre pâte
2- poudrer votre pâte
3-cuire votre pâte

Ou bien entendu toutes ces étapes inversées les unes aux autres.

À VOUS D'IMPROVISER !

Vous avez jusqu'au 11 octobre 2005 pour nous envoyer vos photos de créations texturées et colorées  à :

challenge_paroledepate@numericable.fr

N'hésitez pas à faire vos propres essais et à nous montrer les résultats.
Quelques liens utiles pour les curieux/ses
http://creaplastic.free.fr/materiel/encres1.htm
http://www.essi.fr/~claudine/Fimo/outils.htm

Voici quelques exemples de résultats :
mh71


Marie-Hélène , Montréal.

(PS: les pearl ex peuvent etre remplacés par des pigments or, argent ou du fard à paupiere, les encres pinata par des encres acryliques par ex : Magic Color)

Posté par marlasevy à 15:25 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 8 septembre 2005

la route de l'ambre

secrets d'ambre
ambre
plusieurs routes mènent à l'ambre,

tout d'abord, s'équiper, quelques pains de translucide, fimo, premo, encres pinata jaune et brun, cire brune (genre pastel à la cire) lame pour entailler, gants latex,
papier à poncer de grains différents (800 à 2000)
mini ponceuse style dremel ( facilite le travail de lustrage)

ambreetapeun

la première,
prendre de la pâte translucide, et former votre perle, sans rien rajouter,
(nb: si vous pouvez mélanger plusieurs marques, les effets seront plus beaux,( fimo, premo translucide et premo bleach) parce que les pâtes brunissent différement à la cuisson.

la deuxième,
former une boule, l'entailler à plusieurs endroits et glisser dans les entailles quelques gouttes d'encre pinata ( encre tres pigmentée à base d'alcool- l'alcool s'évapore et les pigments s'intégrent parfaitement à la pâte )
refermer la boule soigneusement et reformer la perle en lissant un maximum. ( les gants sont indispensables si on ne veut pas se retrouver avec des mains colorées,
(-encre jaune dorée et encre brune -)
voir une autre methode avec les encres,

les pinatas sont des encres de la marque Jacquard, disponibles aux usa,
la liste des magasins dans le monde

la troisieme route,
prendre de la pâte translucide y rapper quelques parcelles de cire brune ( genre pastel à la cire) refermer soigneusement, former la perle et lisser un maximum.

cuisson
jusqu'ici, pas d'embûches, passons à la cuisson,

- mettre les perles au four, 1/4 h à 130, puis monter à 150°, puis 160 ° jusqu'à 180° sous HAUTE SURVEILLANCE bien sûr,
retourner les sans vous brûler au bout de cinq minutes,
et surveiller le brunissement,
( j'ai poussé la perle translucide sans ajout jusqu''à 200° elle a un peu trop  foncé sur un coté)
en fait tout dépend de votre four, de la pâte utilisée, donc faire des essais, jusqu'à la couleur désirée,
grande ressemblance avec la cuisson du caramel !!!

ambrecuisson

Petit plongeon rafraichissant dans un bol d'eau glacée, qui renforce l'effet plaques pour une fois intéressant dans le cas de l'ambre

le ponçage

Puis tout le secret, ........................... le ponçage, avec le produit miracle, pour revéler la transparence, l'huile de coude,

si on a pris la précaution de bien lisser, commencer à poncer avec du papier pour carossier à 800- 1000-1200-1500-2000 si on en trouve

pour bien poncer, pas besoin d'appuyer de toutes ses forces au contraire,
prendre un bol d'eau savonneuse ( liquide vaisselle) bien faire tremper à l'avance ses morceaux de papier à poncer,( quelques heures ) effleurer la perle, rincer les résidus, effleurer rincer, etc..............

à la fin du ponçage, vos perles sont toutes ternes et moches, normal,
bien les laver avec du produit vaisselle, les essuyer,
ambrelustrage
ensuite, la révélation,  prendre sa mini ponceuse style dremel, et lustrer avec le petit disque en tissu ( pas celui en feutre qui abime la pâte) ou le fabriquer suivant la methode de Désirée

et voilà des perles d'ambres toutes lisses et brillantes,
ambres


à vous d'essayer, si vous n'avez pas d'encres pinata, toute encre à base d'alcool peut faire l'affaire, ou essayer uniquement la translucide avec cuisson brunisseuse !!

dominique


cette leçon en images est la propriété de son auteur,
merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son
autorisation.

This tutorial with images is an intellectual property of its author.
Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization.
translation

Posté par dominool à 09:05 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 7 septembre 2005

Nouvelles de votre journal

100 ème article ce matin !!!!

    Il marche plutôt bien notre petite journal sur la pâte polymère
18125 visites effectives, pas mal, pour un début,
record battu hier

de toutes nations,
France, Belgique, Canada, Suisse, Italie, Brésil, Portugal, Espagne
mais aussi, USA, Israel, Egypte, Maroc, et j'en oublie,

mais rappelons que c'est votre journal,
à vous de le faire vivre,
n'hésitez pas à nous laisser un commentaire  pour
nous faire part de vos idées, vos désirs etc......

et des suggestions pour le prochain challenge

Posté par dominool à 17:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Méthode d'artiste (2)

Je vous propose de découvrir d'autres artistes de la polymère nous faisant partager leur méthode de travail et leurs inpirations.

Marie-Hélène (blog et site)

mh

Je ne fais aucun croquis, les idées sont toujours bien dessinées dans ma tête. Avec du recul, je vois que certains projets auraient mérité plus d'attention coté préparation, donc un croquis bien sur ! Par contre les projets de joaillerie méritent toujours un croquis plus élaboré, une mise sur papier de toutes les étapes... Pourquoi je ne fais pas la même chose avec la polymère ? Je ne sais pas, peut-être est-elle pour moi plus souple et plus facile à récupérer advenant une gaffe... 

Heurebleue (blog) 

heurebleue

Mon expérience est encore limitée mais mon plaisir étant le travail de la pâte crue avant tout ( je ne suis pas fan de l' assemblage de bijoux ...) je m' entraîne pour le moment à la malaxer lui donner des formes créer des motifs des nouvelles canes... en général j' y  réfléchis beaucoup je me documente énormément  avant, je fais des petits croquis si nécessaire et puis je me lance,  j' attends avec impatience à chaque fois le moment où je vais découper la cane et découvrir "le motif ". Pour les objets c'est un peu pareil, je les imagine tout d' abord je les réfléchis longuement et puis dès que je suis bien certaine de ce que je veux, je le fais. Mais il y a encore beaucoup de hasard dans tout ce que j'obtiens : c'est peut être ce qui me plaît dans le travail de la pâte !

Lucie (lulu_la_rousse) 

lucie

Je travaille toujours avec des croquis. J'ai un petit carnet spécial où je note toutes mes idées, tout ce qui me passe par la tête. Je l'ai toujours avec moi car dès que je vois quelque chose qui attire mon attention je le note. Mes bijoux ressemblent, la plupart du temps, à mes croquis car j''ai toujours besoin d'un modèle sur papier avant de faire quoi que ce soit ! 

Sabrina (site) 

edelweiss

Moi je ne fais jamais de croquis soit j ai une idée de montage dans la tête et du coup je fais les perles en fonction soit je fais des perles et après les idées me viennent pour les monter. Je pense à en faire mais j ai peur de la page vierge, lol. Pourtant pour le verre c'est ce que je fais depuis peu et c est vrai que ça aide beaucoup à avancer. 

Inspirations :alors là, j'ai bien réfléchi et en fait c'est surtout les tutos ça me démange d'essayer de nouvelles techniques et une fois à peu près contente de moi j'enchaîne le modelage mais sans avoir un idée précise je laisse mes mains faire car plus je réfléchi et moins je fais j'ai remarqué donc pour ce qui est de l'inspiration ça doit être inconscient car je peux pas dire si c'est une couleur un collier un bouquin ou autre qui  m'a inspiré tel ou tel collier
pour ce qui est de conseil un stand très rempli attire beaucoup plus qu'un stand quasi vide ne pas hésiter à combler les trous et d'en mettre un maximum. les grilles en métal verticales aident beaucoup pour suspendre les colliers légers et aide à gagner de la place sur un petit stand et attire de loin

Caty (vigo)(blog)

caty2

Et bien moi, j'ai beau faire de temps en temps des croquis quand une idée me vient, jamais je ne m'en sers pour créer un bijoux. En fait, c'est au fur et à mesure de la conception des perles qu'une idée germe et que le montage se précise dans ma tête. En gros je marche à l'instinct et je ne sais jamais ce que je vais faire à l'avance. 

Lydie

lydie2

Je fais des croquis, d'ailleurs, je ne fais que des croquis !!!! J'en ai des carnets plein ! Ça me prend n'importe où, faut que je crayonne et après les choses se compliquent parce que lorsque je veux passer à la réalisation, en général ça coince, je n'y arrive pas : au niveau des couleurs, de la forme et du coup, à l'arrivée, j'ai quelque chose qui ne ressemble en rien au projet initial ! Mais je ne peux pas me passer de l'étape "croquis", je n'ai jamais rien fait "sans filet" !!! 

Aiguemarine

aigue

Pour la pâte, dès que j'ai une idée je le note sur mon cahier (car j'ai une petite tête) c'est surtout pour des essais de couleur ou de technique car l'assemblage ou les formes c'est au dernier moment chez moi!

A suivre...
enquête Céline

Posté par celine_M à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :