vendredi 27 juin 2014

Juste à temps pour les vacances !!!!

Si vous avez une un brin créativité, une pincée d’imagination, un soupçon d’âme d’enfance et un désir de créer de jolies cannes remplies de fantaisie…

Le livre de Mouna Cadra est LE MUST !!!

Il est rempli de cannes qui semblent sorties tout droit d’un livre passionnant de contes dans lequel on a envie de se plonger (histoire de s’évader du monde réel et d’oublier tous nos tracas quotidiens). 

Alors si vous voulez TOUT savoir sur Mouna et son livre enchanteur, lisez  l’interview qui suit (de cette super polymériste ^^).  

 

mouna_cover

Tout d’abord merci d’avoir accepté  de jouer le jeu et de répondre à mes questions (hors sujets)

Commençons par quelques questions (à  la « Freud ») pour mieux te cerner.

  • Quel genre d’enfant étais tu et quelle adulte es-tu devenue ?   (Installe-toi sur le divan et dis-nous tout) 

Fille unique, j'étais une enfant très ouverte vers l'extérieur, toujours à la recherche de compagnie et d'occupations. Passionnée d'équitation, scolarisée dans une école primaire qui était aussi une ferme, j'étais studieuse et toujours la première de la classe.

Cela a changé arrivé à l'adolescence !

Je suis devenue une adulte épanouie et toujours très sociable.

  • As-tu gardé ton âme d’enfant ?  (reste sur le sofa et ferme les yeux ;o)

J'espère un peu... En tout cas je me suis construite avec les valeurs humaines acquises dans l'enfance, qui forgent ma personnalité d'adulte.

  • De quoi as-tu le plus peur ?  (Rouvre les yeux, maintenant !)

Des serpents ! Je suis totalement phobique !

  • Quelles sont tes trois couleurs préférées  (par ordre de préférence) ?

Le rouge en premier, sans hésitation !

La suite est plus compliqué car j'aime toutes les couleurs, à l'exception du rose... Allez, je dirais le vert en second (pour l'espoir!) et l'orange.

  • Es-tu une touche-à-tout ou plutôt fidèle à une discipline créative à la fois ?

Je suis plutôt manuelle, j'ai toujours aimé bricolé, « bouiné », créé.

 Là, je sors tout juste de 7 mois de travaux de rénovation de notre maison où j'ai cassé des cloisons, posé de la faïence et du carrelage, poncé des murs, des plafonds, des portes, des planches, des radiateurs, peint, etc., donc je peux le dire : je suis bricoleuse !

Côté création, je suis pour le moment fidèle à la polymère, mais si l'occasion se présente (et surtout que j'en ai le temps), je me lancerais bien dans la couture, ainsi que dans le recyclage d'objets (ça, j'ai déjà commencé dans la nouvelle maison).

IMG_9947

Bon, maintenant rentrons dan le vif du sujet

  • Pourquoi la pâte polymère ?  Quand et comment (ben oui, on veut vraiment tout savoir) as-tu découvert ce matériau magique ?

J'ai découvert la pâte polymère en mars 2008 avec une copine de fac (animatrice auprès de jeunes pendant l'été), qui, le premier jour de grève contre la réforme du CPE, m'a proposé de recouvrir des contours de miroirs avec une pâte à modeler qui cuit au four.

J'étais déjà une fan de bijoux, j'ai donc tout de suite imaginé le nombre de colliers, de bagues et de bracelets que j'allais pouvoir me confectionner. La révélation ! Et j'ai osé porté mes sautoirs à perles marbrées, plein de traces de doigts...

  • Quelles sont tes meilleures sources d’inspiration ?

Le quotidien, la vie, la nature, la musique, la mode, les créations en tout genre.

Côté polyméristes, j'admire les créatrices étrangères qui sont reconnues comme de vraies artistes, telle que Sarah Shriver ou Donna Kato par exemple.

En France, j'adore les créations de ma copine Cecilia Mabcrea (même si elle ne vit pas ici), pour ne citer qu'elle parmi les nombreuses autres talentueuses créatrices.

Il y a aussi mon acolyte Stef (stefcrea) avec qui je fais les marchés depuis quelques années et avec qui je ne compte plus les heures passées à fimoter, qui est aussi une source d'inspiration via les défis que l'on se lance et les projets parfois tordus que l'on se donne.

  • Comment en es-tu arrivée à écrire un livre ?

Tout simplement parce qu'Emmanuelle Prot des éditions Creapassions m'a contacté pour me le proposer. Sinon ça ne m'aurait pas traversé l'esprit !

  • Quelles en sont les particularités ? (qu’est-ce qui différencie ton livre ?)

La raison pour laquelle j'ai accepté de faire ce livre est qu'Emmanuelle Prot a accepté ma condition : faire un livre sur un thème qui n'a pas encore été abordé en France : les cannes figuratives exclusivement.

Il y a donc 14 tutoriels qui s'attachent à décrire uniquement la création de cannes (animaux sous l'eau, sur terre, dans les airs, personnages et décors).

Ils sont tous illustrés par une photo d'un bijou ou d'un objet fini, mais le but est d'apprendre la construction de la canne.

  • Quel projet (dans le livre) t’a donné le plus de fil à retordre ?

Peut-être la canne « Jean le toucan », assez complexe, qui m'a demandé du temps et donc de la patience.

Peut-être aussi la partie introduction où j'avais envie de bien expliquer ce qu'est une canne, ses origines historiques, son orthographe, etc. Alors j'ai pris le temps de bien me documenter, et de formuler les choses le plus correctement et le plus synthétiquement possible.

  • Pendant l’accouchement de ton  livre, as-tu rendu ton entourage complètement fou ? (Sois honnêêêête !)

Non, car j'ai pris le temps.

Entre le premier mail de mon éditrice et le moment où j'ai rendu ma maquette il a dû se passer pas loin de deux ans. Nous avons eu un bébé, cherché une maison et j'ai mon travail de psy a évolué, j'avais donc d'autres choses à faire et je ne me suis pas mise à corps perdu dans ce projet.

Par contre je n'ai pas pris deux ans pour le faire ! Je m'y suis mise du jour au lendemain, et en 4 mois environ c'était bouclé !

  • Quel est TON projet préféré ?  Et pourquoi ?

Question difficile... Il y en a deux que j'aime moins que les autres... Mais mon projet préféré... Allez, je dirais le premier du livre, « Leon le poisson », car c'est un peu celui qui me suit depuis longtemps, j'ai refait cette canne plusieurs fois (avec de légères variantes) car je l'aime beaucoup, je la trouve rigolote. Elle est assez facile à réaliser, donc accessible à tous.

  • De quoi es-tu la plus fière ?

Elles ne sont pas simples tes questions Flo !

La canne « Mademoiselle des Bois » car c'est une canne complexe, que je n'étais pas sûre de réussir et dont le résultat me plait bien.

  • Es-ce qu’il y a un AVANT et APRES la sortie du livre ?  (Réinstalle-toi confortablement sur le divan)

Je ne me sens pas trop dans « l'après » car il ne sort que d'ici quelques jours (mi-juin), que je ne l'ai pas encore en main et que j'ai rendu ma maquette depuis des mois ; donc je répondrai à cette question plus tard !

IMG_0810

Une dernière question

Pourquoi devrions-nous courir chez le libraire ou commander en ligne ton livre ?

(Lève-toi du divan, sors tes pompons  et déchaine-toi…Tu l’as méritée !)

Car il s'agit d'un ouvrage modeste : un petit format (16 X 16) accessible à tous les niveaux, à un prix très raisonnable (moins de 10 euros), donc pas de prise de risque !

Et puis parce qu'il est coloré donc ça fera joli sur l'étagère du salon ou de l'atelier ;-)

c3-boi-01

Posté par creationmyway à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


vendredi 19 juillet 2013

Inspiration naturelle

62805355

Le problème principal avec la polymère résumé en un mot : l'inspiration.

Il y a deux possibilités : soit vous en manquez, soit vous en avez trop.

Pour le premier, on peut chercher des idées dans l'entourage, piquer les bijoux des copines, arracher en douce la semelle de chaussure du fils du voisin parce qu'elle nous donne un chemin à suivre (oh oh ! Quel beau jeu de mots ! ^^), mitrailler notre (pauvre) chat pour arriver (enfin !) à créer une canne correcte à partir de sa photo ... et se retrouver avec des tonnes et des tonnes de pâte d'un marron fadasse. Au mieux, on arrive à sortir quelque chose de correct ; au pire, on a de quoi créer des base de perles ou des plaques de texture. ;-p

Pour le second, on pourrait croire que c'est mieux. Que nenni, chère lectrice ! Aussitôt qu'une idée arrive, une autre la remplace. A peine une création commencée qu'on a envie de vite la terminer pour passer à autre chose. Les carnets & cahiers à dessin traînent partout dans la maison (vos trois sacs à main y compris), des tonnes de dossiers non classés s'ajoutent les uns aux autres sur votre pc ... des projets "en attente d'être fini" commencent à s'amasser sur votre table de travail et dans vos boites, toujours de plus en plus nombreuses.

Et puis, dans d'autres cas, l'inspiration vient naturellement. Avec ce que le monde nous offre.

La découverte d'aujourd'hui s'est juste contentée d'un brin d'orge et d'un fruit d'érable. Enfin, quand je dit contentée, vous m'aurez comprise. Annabel Araico aime la nature et celle-ci le lui rend bien.

87633902_p

66692666

77247223_o

Posté par Aneliz à 07:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 26 avril 2013

Le moulin à paroles

73800118

Le pays du matin frais regorge de trésors. Qu'ils soient culinaires, comme le bibimbap (c'est une tuerie), le kimbap, le kimchi, la sauce soja centenaire ... (Arf ! Je pourrais vous parler cuisine pendant des heures ...) ; historiques, avec ses palais royaux et ses costumes d'époque ; sans oublier  l'architecture des Hanok (maisons traditionnelles), les gisaengs (geishas coréennes) ... Oui, je suis une passionnée de la Corée.

Et sa musique ! Non, cette dernière ne produit pas que des Girls bands ou des boys bands (il en faut pour tout le monde, pourtant ^^) qui sont très doués, soit-dit en passant. Il existe d'autres artistes talentueux, comme BoA, K.Will, Yiruma ... et puis ses chants traditionnels ... Bon, j'arrête ! J'arrête !

Alors forcément, quand je suis tombée sur le  tuto de kjchami publié par  Bijoux sucrés, , je n'ai pas résisté à l'envie de le partager avec vous. Le sujet peut vous ravir comme vous hérisser le poil parce que personne n'est passé au travers du phénomène Psy et sa chanson Gangnam Style.

Ha ! Et connaissez-vous le gochujang ? ...

Argh ! La chef arrive ! Elle va me taper si je ne m'arrête pas ... Je dois vous laisser ! @ + ! :-p

 

Edit : le site d'origine pour ce super tuto.

Sans titre 1

Gangnam_style1

Gangnam_style2

Gangnam_style3

Gangnam_style4

Gangnam_style5

Gangnam_style6

Gangnam_style7

Gangnam_style8

Gangnam_style9

Gangnam_style10

Gangnam_style11

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 1 février 2013

Gris bleu

Notre première rencontre avec le monde marin se fait, la plupart du temps, face à nos parents. Rappelez-vous, lorsque vous n'aviez que quelques mois, quand votre mère ouvrait et fermait la bouche en imitant le poisson, puis suivait le chien, la vache et la canard. Ensuite, on se retrouve sur la plage, à ramasser des coquillages, bigornaux et autres petits crabes ... Ha non ! Quand vous croisiez un crabe, vous vous sauviez en hurlant que vous alliez mourir, étranglée par un crustacé (oui oui, "étranglée" !). Ne niez pas !

Plus grand, on passe plus de temps à l'aquarium de la ville. On se délecte des couleurs des poissons, on est impressionné par le mouvement des méduses & des poulpes, on cherche à savoir comment évoluent les plantes aquatiques ... Cet univers inspire de nombreux artistes. Comme Céline, alias Gris bleu, qui a bien voulu répondre à toutes mes questions.

70501080_p

Imaginons que tu sois dans une salle énorme, remplie de gens qui attendent que tu te présentes. Que peux-tu nous dévoiler sur toi ? Qu'aimes-tu ? Que détestes-tu ? Quel est ton parcours d'études, professionnel ? Envisages-tu de me glisser une petite enveloppe à la fin de cette interview ? ;-p

J'ai 36 ans, je suis ergothérapeute depuis quelques années en centre de rééducation dans le Nord de la France (donc parcours scolaire classique et scientifique), j'aime les travaux manuels de toutes sortes (j'ai un peu tout essayé), le jardinage, je dessine depuis toujours, j'ai aussi fait un peu de sculpture, j'aime et je m'intéresse à l'art en général.

Pourquoi avoir choisi le pseudo "Gris bleu" ?

Je cherchais juste un nom facile à retenir, court, et dans le domaine des couleurs, et comme à l'époque c'étais juste un loisir, je n'avais pas particulièrement envie d'utiliser mon nom, trop compliqué à retenir. D'où Gris bleu ...

55349051_p

Dis-nous, en quelques mots, comment s'est passée ta première fois avec la polymère. S'est-elle passée en douceur, en prenant votre temps ou était-ce plutôt comme une grosse claque ?

J'ai découvert la polymère petit à petit en 2006 et 2007, par des amies; puis j'ai acheté un livre,  quelques pains, une MAP, des lames et j'ai commencé à tester toutes les techniques découvertes sur le web. J'ai parallèlement fait un peu de perlage, Wire, ... c'est ce qui m'a donné l'idée de l'allier à la Polymère.

Ensuite en 2009, je me suis lancé dans les techniques de découpe, mise en forme et soudure de l'argent afin de pouvoir enfin réaliser les idées qui me passaient par la tête, cela m'a ouvert à beaucoup d'autres possibilités en matière de montage et de créations.

61130266_pPourrais-tu nous montrer une de tes premières créations ? Qu'en penses-tu aujourd'hui ? Qu'améliorerais-tu ou, au contraire, changerais-tu radicalement ?

Mes premières créations étaient très simples, des couleurs brutes mises ensemble, je les modelais vaguement en forme arrondies, pas de ponçage, vernies le plus souvent. Ca me plaisait à l'époque car je découvrais pleins de nouvelles techniques et je les testais toutes et surtout je n'avais aucun sens critique !

Aujourd'hui avec le recul, elles m'amusent car je les trouve souvent de mauvais goûts, mal finies, les couleurs sont mal assorties ...  et j'étais pourtant très contente de moi, l'époque !

IMG_3073

Quelle création te rend la plus fière et pourquoi ?

Aucune en particulier, je les réalise avant tout pour moi, parce que cela me plait, donc je n'ai pas de fierté par rapport à l'une, plus qu'à l'autre ; par contre, je préfère certaines techniques comme le Mokume gane, la couture de fils métallique, et avant tout l'alliance de la polymère et de l'argent.

IMG_5466

Dans quelle ambiance travailles-tu ? Au vu de tes bijoux, on pourrait t'imaginer en blouse blanche dans un grand labo avec de nombreux aquariums. Je me trompe ? ^^

En musique, en silence, devant la télé, cela dépend du moment, mais toujours seule et pendant plusieurs heures d'affilé, j'ai besoin de m'immerger dans la création sur laquelle je travaille. Et non, pas d'aquarium chez moi, mais des plantes exotiques partout, et plus elles sont bizarres et/ou luxuriantes, et plus j'aime.

Pour la faune et la flore aquatique ou non aquatique, je regarde et compulse sans cesse des images souvent magnifiques de plongeurs, scientifiques ou amoureux de la nature venant de la planète entière, la créativité de la Nature est sans limite et toujours source d'inspiration.

Le nom d'un(e) artiste qui te donnerait envie d'aller plus loin ou de tester totalement autre chose :

Celles et ceux que j'admire particulièrement ne sont pas dans le domaine de la polymère, mais utilisent d'autres techniques: métal, silicone, papier, émaillage, pierres précieuses, tissus ...

Ces créateurs sont nombreux, je vous donnent quelques liens pour vous permettre peut-être de les découvrir : Nora Rochel, Katja Prins, Sabrina Meyns, Anna Atterling, Alicia Jane Boswell, Jacqueline Ryan, Seulgi kwon, Liisa Hashimoto...

79245104_oQuel est ton plus beau moment de créatrice ?

Je n'ai pas de moment particulier, mais plutôt une succession de moments qui jalonnent tout le processus créatif: le fait de voir une fleur ou un animal qui me touche particulièrement par sa beauté, et me donne l'idée d'une création, quand la pièce prend vraiment forme, que le but est atteint, avec souvent la surprise de découvrir le résultat final (je ne sais pas toujours où je vais ...). D'autres fois, c'est juste les jeu des couleurs qui me plait : la création d'une nouvelle couleur, la combinaison de plusieurs d'entre elles, le scalpage d'un mokumé est aussi toujours surprenant, ...

Ton "labo" prend feu. Tu as 10 secondes pour prendre 3 outils et t'enfuir avant de finir grillée, comme tes poissons dans l'aquarium. Quels sont-ils ?

Je sauve ma peau avant tout. Plutôt que des outils, je préfère prendre quelques créations finies, surtout si elles m'ont demandées plusieurs heures de travail, les outils se rachètent toujours !

55440106_p

Passage du Bac option polymère oblige, tu dois imaginer un bijou sur le sujet suivant : "Créer une figue extra-terrestre". Que fais-tu ? La fuite n'est pas acceptable ! ;-)

Je me replongerai probablement dans des photos d'animaux des grands fonds particulièrement étranges ou des plantes grasses d'Afrique du sud, pas besoin de s'éloigner de la Terre pour trouver des formes de vie très inhabituelles ...

Cette interview prend fin. Je te laisse donc la parole pour clôturer cet article. Prête ? Partez !

Je n'ai pas grand chose à ajouter, juste que je suis sûre que les années futures nous amènerons plein de nouvelles découvertes dans le domaine de la polymère: partout sur le web, les idées bouillonnent, la créativité semble aujourd'hui décomplexée, beaucoup plus ouverte, et surtout sans limite. Peu de matières permettent d'associer forme et couleur comme la Polymère, c'est ce qui en fait sa richesse !

55349315_p

Gris bleu.

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 25 janvier 2013

Trucs & astuces pour planquer son bordel

62805355

Bordel, oui, c'est le mot ... qu'utilise tout conjoint de polymèriste acharné(e). Ne niez pas ! Aujourd'hui, c'est donc un article dédicacé spécialement à nos moitiés/enfants/chiens, chats & crevettes roses (comprenez par là "animal de compagnie" . Et oui, les maris peuvent entrer dans cette catégorie également. :-p)

Qui n'a jamais oublié l'heure en laissant l'entourage mourir de faim parce que vous vouliez "absolument finir cette pièce" ? Qui laisse traîner, et ce, pendant des jours, des apprêts, perles et quantité de petites choses qu'il ne faut "absolument pas toucher parce que sinon, vous allez les perdre !" pour finir de monter une création ? Qui amasse des coquillages, morceaux de bois, ficelle papiers en tout genre, semelles de chaussure et les entasse dans un tiroir qui déborde tellement qu'il ne manquera pas de tuer le prochain qui l'ouvrira ? Alors ??? Avouez ! Vous êtes une tragédie ambulante pour les gens qui vous entourent !

Heureusement, il y a des solutions ! Elles sont grandes ou petites, rondes ou carrées, elles peuvent-être rose, jaune ou bleu, s'harmoniser avec votre intérieur, dater de l'an 40, en carton, en métal ou en plastique ... Elles peuvent sauver une vie de couple ! Ce sont les boites ! Nous pouvons passer des heures dans un rayon de magasin de bricolage à imaginer tout ce que nous pourrons y loger. On peut aussi se faire un(e) ami(e), fan de chaussures, un "shoes-friend" donc, et lui piquer ses emballages (c'est le même principe qu'un sex-friend : on le voit seulement après qu'il ait fait les magasins, et surtout après les soldes !)

Bref, vous l'aurez compris, aujourd'hui nous parlerons de boite. Patou & Melow en ont fait une spécialité.

9444_317591991692496_968653802_n

472153_308533852598310_2015723500_o

704288_298704746914554_1665549568_o

Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer une belle petite bête qu'elles ont également créée. Je n'aimerai pas la croiser dans un placard ! Argh !

739747_318195064965522_415400404_o

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


vendredi 2 novembre 2012

L'art de la poésie

La poésie de se résume pas aux souvenirs de collège, à lire en essayant vainement de "traduire" les vers de Mallarmé ou de retenir les alexandrins de Baudelaire entre deux crises de rage et des litres de larmes versés. Elle peut se trouver dans le sourire d'un enfant ou le vol d'une mouette au bord de la mer, de pétales de rose ou d'un départ sans mot d'adieu (c'est beau, non ? ^^).

Il est difficile de créer cette impression de poésie sur un blog. Pourtant, la créatrice d'aujourd'hui y arrive sans problème. Rien que son nom nous donne cette magie des mots : Anne, le bruit des vagues. Ca vous fait voyager, n'est-ce pas ? Quant à ses créations, ce sont des poèmes à elles seules ! 

80103769_o

 

Nous voulons tout savoir de toi : ton âge, si tu as des enfants, ton métier, tes études, si tu as des animaux, ce que tu aimes et ce que tu détestes, le dernier film que tu as vu, ton numéro de compte bancaire suisse ...

Parler d'emblée de mon âge, n'est-ce pas un peu délicat ?
...Vous dire que je suis une grande enfant ne vous suffira pas, je le crains, même si voilà le fondement même du désir de créer, si l'on en croit tout ce qui se dit dans les magazines... Bon, j'arrête de tourner autour du pot, et je vous accorde cette petite faveur de vous dire que j'aurai très bientôt 45 ans, mais n'allez pas le répéter à tout va ! Cela reste entre nous, n'est-ce pas ?
J'ai deux grandes et adorables filles, Mathilde et Morgane, et si je commence à nommer tous les animaux qui vivent autour de moi, on ne va pas s'en sortir... Je crois que je ne pourrais plus vivre sans ma petite ménagerie. Nous habitons à la campagne, dans la très belle région grenobloise, avec un haras presque devant notre porte. Bref, un pur bonheur pour moi : la nature y est grandiose et généreuse, et voir les chevaux passer devant la maison me ravit chaque jour davantage.  C'est plus fort que moi ! Il faut que je sorte pour les admirer...
Vous l'aurez compris, j'aime les grands espaces et la nature est pour moi à la fois source d'équilibre, d'inspiration et de rêverie. J'ai besoin de calme et d'harmonie, de douceur. C'est d'ailleurs pour cela que j'aurais bien du mal nommer le dernier film que j'ai vu : je ne regarde plus la télévision. En revanche, je peux vous conseiller pas mal de bons romans !
C'est aussi tout naturellement que j'ai "glissé", professionnellement, vers le métier de graphiste, qui me correspond parfaitement.

jacfejgb

Pourquoi "le bruit des vagues" ?

"Le bruit des vagues", je ne sais pas..., c'est venu comme ça. Je n'ai pas trop cherché à comprendre, sur le moment.
C'est un des bruits les plus apaisants, un de ceux que l'on peut imaginer si l'on pratique la médiation, et qui procure une profonde détente.
Et puis, surtout, c'est la douce musique de mon enfance, puisque je suis originaire des magnifiques bords de mer bretons.
Bref, le bruit des vagues, c'est ce qui vient au plus profond de moi quand j'ai besoin de calme. C'est mon havre de paix.

4583416899_3437cd1dc2

Comment s'est passée ta première rencontre avec la polymère ? Tu as trouvé un pain de pâte qui flottait sur le bord de mer et une sirène t'a jeté un sort ?

La sirène, qui vient de l'autre côté de l'océan, s'appelle Mériem. Je voulais qu'elle me montre comment composer des cabochons en pâte polymère, que je sertirais ensuite de rocailles. Pour être honnête, je n'étais pas franchement emballée. J'ai continué encore longtemps à percer mes coquillages, mes petits bouts de bois flotté, et autres trésors ramassés en bord de mer, pour faire des colliers, et puis, petit à petit, j'y ai inclus quelques perles en pâte fimo, découvert de nouvelles techniques... J'ai commencé à montrer tout "ça" sur mon blog naissant.
Et là, incroyable... plein de monde aimait, tandis que je doutais vraiment de mes capacités (...ce qui est d'ailleurs toujours le cas : je suis toujours très critique sur mes compositions, dont j'ai tendance à ne voir que les défauts, ce qui a tout de même l'avantage de m'obliger à m'améliorer).


Et puis, troisième déclic : la première rencontre avec "les fimoteuses" de Grenoble (je ne sais toujours pas comment j'ai osé dire oui : je me trouvais nulle, je ne connaissais absolument personne, j'avais 3 petits pains de fimo ridicules, même pas une lame, je ne connaissais le nom d'aucune technique, aucune Dona Kato et autre Julie Picarello non plus dans mon vocabulaire : la honte !).
Et c'est là que je dis aux "p'tites nouvelles" : Osez !!! Le monde de la polymère est une grande famille bienveillante, motivante, généreuse.
Voilà, j'ai rencontré mes bonnes fées, qui m'ont encouragée et donné envie de découvrir encore et encore. Ce que j'ai fait.

6289078492_420efc3f60_z

Qu'aimes-tu travailler le plus avec la polymère ?

J'adore jouer avec les textures et les couleurs, les peintures et les pastels. Je ne sais jamais où je vais aller, c'est une fois lancée que les choses s'assemblent pour former une unité.
Je crois que ma technique favorite (en tout cas celle qui n'a jamais fini de m'émerveiller) reste le hidden magique, avec ces motifs qui apparaissent soudain on ne sait sortis d'où... J'ai toujours un peu de peine lorsqu'il faut découper une magnifique plaque en morceaux pour réaliser des perles...

6966485744_11553223d6_z

Dans quelle ambiance travailles-tu ? Devant une baie vitrée donnant sur la plage ? Entourée de charmants marins torse nu ? (entre-nous, avec le second choix, j'aurai du mal à maintenir mon attention sur la pâte ... mdr)

Ah ! Ah !... je vois que je vous ai bluffée, avec mes vagues, ma belle Bretagne, et toutes ces odeurs iodées que véhicule mon blog ! J'en suis ravie : cela signifierait-il que j'en suis encore moi-même toute imprégnée ?
Et bien pas du tout ! J'ai, depuis l'année dernière, installé mon atelier devant une fenêtre qui donne sur mon "jardin". En fait, je vous laisse imaginer un jardin avec une balançoire accrochée dans un cerisier centenaire, avec, le long du mur du vieux potager, sur la droite, une haie d'hortensias roses sombres (et oui, c'est la première chose que j'ai plantée en arrivant en Isère, voilà maintenant plus de 20 ans !), pas de talus, pas de clôture, mais des champs à perte de vue, jusqu'à ce que vous aperceviez la Chartreuse, là-bas, au fond. C'est immense. Et c'est beau...
C'est sûrement pour ça que je ne suis pas très productive : je passe mon temps le nez en l'air à regarder le coucher de soleil qui rend la montagne toute rose en hiver ou à admirer les aigles qui tournent dans le ciel en été.
Je vous montre ?

51767876_p

En revenant en arrière, avec le recul que tu as aujourd'hui, que peux-tu nous dire sur tes premières créations ? (si tu as une photo de tes débuts, c'est le moment de la sortir ^^).

ça, c'est mon tout premier collier en pâte polymère ! (et bague coordonnée).
Je l'avais fait pour ma Morganette : une parure assortie à une de ses tenues. Elle était absolument ravie !
Moi ? J'avais pas mal aimé le côté patouillage, mais trouvais le résultat un peu trop grossier (surtout si l'on précise que les perles beiges bien calibrées sont en bois...). Avec du recul, je crois qu'un enfant de 7 ans ferait aussi bien ! A ce stade, je ne vois plus bien ce qui a bien pu me pousser à persévérer !

5983682

Quelle est ta création préférée et pourquoi ?

J'aime beaucoup le résultat de ces trois miroirs coordonnés. C'est une amie qui me les a commandés. Elle en voulait trois qui formeraient une continuité, avec des couleurs assez particulières, que je n'ai pas spécialement l'habitude de travailler (du rouge !). Au final, les tons s'harmonisent bien, avec un dégradé qui pourrait faire penser à un glissement des saisons.
Ce qui m'inspire le plus, dans ce genre de créations, c'est le mélange des techniques, pour aboutir finalement à une unité. J'aime bien aussi cette idée de travailler sur de grandes surfaces. J'aimerais arriver à une plus grande cohérence pour illustrer un thème sous forme de véritable tableau. L'idée est là, germant dans mon esprit, que je n'ai encore pas réussi à concrétiser. Ces miroirs me montrent le chemin, je crois.

5453561717_bef7abd911_z

Le nom d'un(e) artiste qui te donne envie de tester de nouvelles choses ou qui pourrait te pousser encore plus loin :

La première fois où j'ai vu les créations de Laurie Mika, je n'en revenais pas ! Cette artiste utilise la matière en volume (et en quantité !) pour s'exprimer pleinement, et le résultat est splendide ! Je suis vraiment admirative de ce qu'elle fait, même si je ne suis plus aujourd'hui aussi impressionnée, techniquement parlant, et si je préfère des choses un peu plus épurées (moins de dorures). C'est ce qu'elle arrive à sortir de l'ensemble qui m'impressionne, et c'est vraiment ce vers quoi je voudrais aller.
Parmi les autres artistes qui m'épatent, et même arrivent à me couper le souffle, je retiendrai Kathleen Dustin : quelle incroyable maîtrise du matériau, quelle sensibilité dans l'harmonisation des couleurs, quelle recherche de perfection, et toutes ces idées nouvelles qui lui viennent ! Oui, là, je me sens vraiment toute petite...

7767189716_32a520d1e1_z

The question où il faut réfléchir un peu : celle du fameux baccalauréat : pour l'examen, tu dois créer ta vision de la mer. Le sujet peut paraitre facile mais tu réalises brusquement que les seules couleurs qui sont disponibles sont le rouge sang, le noir et le vert haricot. Que fais-tu ?

Mmmhhh.... A première vue, ces couleurs ne nous seront guère favorables... Et même, pour tout dire, elles arriveraient très vite à me faire bouillonner ! Je crois que je commencerais par mélanger ces teintes entre elles, par petites doses, pour fabriquer de nouvelles couleurs, et avec toute cette palette j'obtiendrais un vrai temps de tempête ! Si j'arrive à imaginer l'ambiance, alors oui, je pourrais peut-être même te fabriquer un vrai coup de vent, force 9, pourquoi pas.. Alors tu obtiendrais un bâteau en perdition (rouge, la coque du bateau égaré dans les flots) et des lames déferlantes grosses comme des maisons, puis de plus en plus énormes, et une visibilité réduite par les embruns.
Alors, s'il te plaît, Aneliz, ne me fâches pas, et donnes-moi plutôt les bonnes couleurs, celles que j'aime : du bleu turquoise, des ocres dorés et quelques verts pâles, alors la mer redeviendra un brin plus paisible.
Et souviens-toi d'une chose : il faut toujours se méfier de l'eau qui dort !

3896982759_cfa81bec99

Un tsunami de 6 mètres arrive ! Tu as moins de 10 secondes pour attraper tes trois outils favoris. Quels sont-ils ?

Mon appareil photo ! (il est le lien entre vous et moi, non ? Et puis entre mes yeux et la nature qui m'entoure. Oui, décidément, je ne pourrais pas m'en séparer...)
Mes textures : il y en a plein que l'on m'a offertes, et puis d'autres, improbables, et difficiles à retrouver...  : l'empreinte des semelles de chaussures de mes amis, un vieux filet de pommes de terre, une magnifique feuille de ginko reçue lors d'un swap...
Mon carnet d'adresses, avec tous les liens des blogs que j'aime (il y en a tant...)
Pour le reste, ce sont toutes des choses que l'on peut retrouver assez facilement, je crois, et dont je pourrais assez facilement me détacher.

6748915645_da49bd3856

Dernière question, qui n'en est pas une : tu as carte blanche pour dire ce que tu souhaites. La parole est à toi !

Regarder autour de soi et s'émerveiller.
S'en remplir puis laisser parler ses mains.
Pour moi, le secret de la création est là.
Et l'on pourrait retourner à la première ligne de cette interview :
celle où l'on évoquait déjà l'importance de garder ses yeux d'enfant !

3379307826_7216c7457c

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 25 novembre 2011

L'art de la patience.

62805355

Voici une liste non-exhaustive où la patience est mise à rude épreuve :

- lorsque vous attendez depuis deux heures et demie dans la salle d'attente d'un médecin (C'est du vécu !)

- lorsque votre mari/femme/enfant (rayez la mention inutile) laisse trainer ses caleçons sur la table basse du salon (Bon, d'accord ... J'admets qu'il doit exister, quelque part, des femmes qui portent des caleçons ... Mais je n'en connais aucune ... Mon côté féministe ressort parfois, sans que je ne le veuille .... ;-p)

- lorsque votre chat vous rapporte pour la cinquième fois un rat (vivant, c'est vachement plus drôle !) au pied du canapé, et que votre conjoint, au lieu de vous aider, se tord de rire en vous voyant hurler comme une cinglée en essayant de grimper au mur pour échapper à cette bête féroce. (Oui, j'assume. C'est du vécu aussi ...)

Karoldelaleu teste sa patience sur des bijoux qui peuvent lui prendre des heures de montage (... je me demande si elle aime les rats ...). Bref, j'avoue, je suis admirative ! ;-)

Sans titre 1

Sans titre 3

Sans titre 2

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 19 août 2011

Le langage des fleurs

 

62805355

Pour certains artistes polyméristes, l'inspiration se trouve dans l'étalage de formes et de couleurs que nous offre les fleurs.

c'est  une des premières choses offerte par la nature qui a embelli notre vie. D'aussi loin qu'on s'en souvienne, les femmes les utilisaient pour s'en parer leur chevelure. On prête d'ailleurs un langage aux fleurs.

Imaginons que vous receviez un bouquet composé de basilic, œillets jaunes et violets, feuilles de châtaigner, narcisses et amaryllis. Méfiez-vous ! La "charmante" personne qui vous l'offre a une très piètre opinion de vous mais adorerai vous coincer dans un coin pour un cinq à sept.

Si le bouquet suivant comporte des fleurs de pêcher, des œillets (autre que jaunes et violets bien sûr), des campanules violettes et du jonc, vous pouvez disposer de votre ami(e)  selon votre bon vouloir. Il ou elle sera entièrement à votre disposition. Votre esclave attitré(e) donc. (Ha ! Là, j'en vois quelques-unes qui sont intéressées ! mdr)

Quant au bouquet contenant amarantes, fenouil, dahlias, menthe, marguerite et rose noire, ne vous faites aucun souci : la personne vous aimera d'un amour profond jusqu'à sa mort.

Lolo60 nous offre régulièrement des fleurs . A nous de traduire son message ! ;-p

Sans titre 1

Sans titre 2Sans titre 3

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 29 juillet 2011

Carpe diem

 

62805355

Certaines personnes pensent que la vie est courte et qu'il faut donc en profiter au maximum.

La locution latine Carpe diem est un vrai leitmotiv. Profiter de chaque instant, de chaque seconde ; profiter des gens qu'on aime, qu'ils vivent loin ou près de nous ; faire que la vie soit la plus belle possible ; essayer de faire le maximum de bien autour de nous.

Des gens ont le courage de suivre cette voie et décide carrément de changer de travail ou encore de pays. Pour profiter au maximum de ce que la vie peut leur offrir.

Dans la polymère, il existe également des artistes qui prennent ce risque, pour garder à l'esprit cet état de plaisir et de profit.

Kreakat, dans son entrepot 74, a choisi cette route. Du bijou, elle est partie dans la monde du steampunck et de l'originalité.

A-coeur-ouvertCensure

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 24 juin 2011

Cebeka

62805355

C'est un fait bien connu de tout ceux qui touche à la polymère : nous avons beau travailler d'arrache-pieds, on en voit jamais le bout.

Après avoir testé les encres, l'acrylique, les tampons, le mokumé, le milleflori, le vichy ... on s'apperçoit qu'il faut encore tenter l'expérience avec la pâte métallique ou nacrée, le clay gun, le dégradé de noir ... Je ne vous ferai pas l'affront de tout vous citer ici. Sachez juste que vous en avez encore pour des années. ;-)

Bref, lorsque j'ai vu les créations de Cebeka, honnêtement, j'ai cru que c'était de la peinture. Et bien non ! D'ailleurs, j'imagine que je ne devais pas être la seule à le penser puisqu'elle nous montre sa façon de procéder sur son blog. C'est certain, je n'en verrai jamais la fin !

 

61792595

64970772

63335682

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,