Petits textes courts sur une astuces ou un truc et informations sur la pâte polymere
vendredi 22 juillet 2016

Anne nous en met plein la vue !

Je ne sais pas si vous avez suivi les essais de Anne (la bulle d'Idril) concernant l'art et la manière de faire briller nos pièces en polymère, mais je dois dire que, ayant essayé sa méthode, je suis plus que convaincue : comme dit le slogan, l'essayer c'est l'adopter ! (enfin dans mon cas c'est ce qui s'est produit !)

Anne ayant eu non seulement la patience et la générosité de nous faire part de ses essais, a aussi la gentillesse de nous permettre de publier ici le résultat de ses recherches.

Je lui laisse donc la parole :

 

TESTS BRILLANCE

Comme manifestement mes premières explications sur la super brillance n'étaient pas claires,( non je n'avais pas utilisé l'alcool avant polissage, ce truc est déjà connu et reconnu !)

 j'ai tout recommencé en procédant différemment, j'ai utilisé 5 marques de pâtes différentes : FIMO soft, PREMO, PREMO SOUFFLEE, CERNIT et KATO  ( pour cette dernière je la laisserais un peu de côté elle était très vieille, j'ai eu un mal de chien à la conditionner, donc résultats mitigés)

 

idril1

 

Avec des couleurs différentes, plus facile pour moi de m'y retrouver.

Je les ai numérotées en fonction du traitement " subit"

1= ponçage  320/400/600/800/1000/1200/2000/micromesh 3200/6000/12000 et polissage à la dremel embout flanelle

2= ponçage 320/400 couche fine de vernis , ici  laque DTM , séchage, puis vernis enlevé à l'alcool ménager puis reste du ponçage  600--) 12000  et polissage à la dremel embout flanelle

3= ponçage 320/400 puis pièce nettoyée à l'alcool à 90 °C modifié ( acheté au rayon para pharmacie d'une grande surface) puis reste du ponçage  600--) 12000  et polissage à la dremel embout flanelle

4= ponçage 320/400 puis pièce nettoyée à l'alcool  ménager  puis reste du ponçage  600--) 12000 et de nouveau alcool ménager avant polissage   à la dremel embout flanelle

 

Voici toutes pièces après cuisson et ponçage terminé:

idril2

 

De gauche à droite : cernit ( rouge), premo (verte ) prémo soufflée ( bleu canard) fimo soft ( noire) et kato ( violet )

 CERNIT :

 Avant polissage :

 

idril3

On peut constater que la pièce 2 qui a eu vernis + alcool  est d'un rouge plus soutenu

 

CERNIT

Après polissage :

idril4

La pièce 2 est celle qui a le rendu miroir le plus flagrant, la pièce 4 s'en approche

 

PREMO :

Avant polissage :

idril5

Aucune différence entre les 4 pièces significative, au toucher la pièce 2 est un peu plus douce

 

Après polissage :

idril6

 

Sur la prémo la différence est vraiment flagrante, la pièce 2 brille comme un miroir

 

PREMO SOUFFLEE

 Avant polissage :

idril7

 

même constat que pour la PREMO , pas de différence significative sauf au toucher

 

Après polissage :

idril8

 

Même constat, la pièce 2 brille comme un miroir

FIMO SOFT :

Avant polissage :

idril9

J'ai constaté uniquement sur la fimo soft une brillance avant le polissage

 

Après polissage :

idril10

idril11

 

la pièce 2 est encore brillante comme un miroir

 

KATO

Avant polissage : cf photo au dessus avec toutes les marques ( j'ai oublié de faire la photo, mais il n'y avait pas de différence entre les traitements)

 

Après polissage

idril12

Toujours brillance +++ de la pièce 2

 

Je suis désolée pour la qualité des pièces, je me rends compte que j'aurais pû zapper le ponçage du 320, limite le 400 mes pièces étant lissées avant cuisson même si j'ai eu des irrégularités, pièces trop fines, j'ai eu des rayures, mais bon cela ne change rien aux tests de brillance .

J'avais constaté sur les essais précédents ( fait suite à une erreur si vous vous souvenez: pièce vernie, moche donc retrait  du vernis à l'alcool 90°C pourquoi j'ai fait ça ?) ensuite ponçage et polissage.

Avec ALISSON, nous avons fait un brainstorming, j'ai profité de ses connaissances en chimie, nous en sommes venues à la conclusion que l'alcool  doit permettre au vernis  d'entrer dans la porosité de la pièce, et donc augmenter la brillance.

Suite à des questions j'ai donc fait avec vernis, sans vernis et avec deux alcools  différents et pour les pièces 4 un essuyage à l'alcool ménager avant polissage.

 

Une personne qui cotoie un ébéniste m'a confirmé  que la  technique : association alcool et vernis sert à  augmenter la brillance de certains bois avant polissage , je n'en avait aucune idée, mais vous allez trouver ça idiot, je me dit que papa qui était ébeniste m'a peut être soufflé l'idée, qui sait lol !

 

Sinon j'ai testé sur des pièces que j'avais  d'autres vernis :

Edit de 22 heures: j'ai oublié de préciser que là j'ai mélangé le vernis avec un peu d'alcool  1/4 alcool pour 3/4 vernis, pour voir ce que cela donnait au final 

Avant polissage ( ponçage 400+ vernis puis retrait vernis à l'alcool 90°C puis  ponçage -) 12000 micromesh

On constate que la pièce qui a reçue le glossy accent est déjà brillante avant polissage

 

idril13

 

Après polissage :

idril14

 

Le vernis à eau FIMO brille, mais le glassificateur pas beaucoup plus qu'un polissage simple sans vernis/alcool

( PREMO pour les 3 pièces )

BONUS : quand on vernis ( une couche fine et une seule fois) plus alcool le ponçage va beaucoup plus vite, pourquoi ???

Je ponce pas pendant des heures, une pièce bien lissée avant cuisson et c'est du temps de gagné pour le ponçage.

J'ai mis une demi heure pour poncer toutes ces pièces avec tous les grains  et j'aurais pû m'épargner le 320 et le 400 !

Voilà les tests sont faits, à vous de prendre ce qui vous convient, si vous voulez utilisez vos vernis avec parcimonie, c'est un bon moyen de faire durer le flaçon !

 

En tout cas je ferais comme cela maintenant pour avoir des belles pièces brillantes comme un miroir ! Comme celle du haut sur la photo suivante !

 

idril15

 

Un grand merci à Anne de nous faire part de ses expérimentations, c'est très clair et bigrement intéressant !

 

Pour avoir moi-même fait l'essai, je peux dire que ça marche aussi avec le Klir (si jamais votre flacon de vernis est vide !)

 

Posté par gadouille à 14:06 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 1 mai 2016

Josie nous sauve la vie !

Cela ne vous aura peut-être pas echappé, vous qui êtes à l'affut de la moindre astuce disponible dans le monde de la polymère, mais la semaine dernière, Josie a publié sur son blog un tuto révolutionnaire pour venir à bout de nos vieilles pâtes trop sèches ! Celles qui, comme moi pestaient devant leur pâte qui tombe en parmesan râpé à la seule vue de la machine, ont vu leur existence transformée par cette astuce d'une redoutable efficacité, et qui a fait ses preuves, dixit Josie, depuis 10 ans déjà ! 

10 ans Josie ? Oh là là, mais où étions-nous ces dix dernières années, nous qui avons jeté par désespoir des kilogrammes de pâte d'une marque célèbre ( que nous ne citerons pas ici bien sûr.....mais quand même !)

Dans sa grande générosité, Josie nous permet de partager ici son astuce  !

Merveilleuse Josie qui va vous permettre de sauver de la benne à ordures vos vieux ragotons de pâte, et même vos vieilles canes !

Laissons-lui la parole :

 

Pour récupérer sans mal vos pâtes dépareillées, durcies, veillies :

 

Cela fait bien 10 ans que j'utilise cette technique pour récupérer toutes mes pâtes vieillies et durcies, laissées pour compte....

Je gardais cette manière de faire pour moi car je la trouve un peu risquée et parce qu'elle demande un peu d'attention, de mesure et d'habitude. Mais elle marche pas mal et permet de sauver de la poubelle, de la pâte que, personnellement, je vénère :). je ne sais pas mettre un morceau de pâte crue dans la poubelle !!!!

Au cours d'une longue conversation téléphonique et sous la torture (euh non, je blague), j'ai refilé mon tuyau à Olga Nicolas qui, après expérience, m'a affublée du surnom de "géniale Josie". Non, non, ne croyez pas que ça me gène, j'aime bien qd on dit que je suis géniale :) et surtout si c'est Olga qui le dit car franchement, je suis toujours bluffée par ses innovations et ses bricolages. Elle souhaitait que je fasse un tutoriel mais franchement, je crois que c'est loin d'en valoir la peine, ce n'est qu'une petite astuce.
Et je ne suis surement pas la seule à pratiquer de cette manière.

Depuis que je travaille la pâte polymère, j'accumule des morceaux de pâte, des restes de pains que je conservais dans des sachets hermétiques. Et depuis que je suis allée en stage avec Mathilde Colas, j'utilise sa manière de ranger les restes. Je les classe  par couleur dans de petites boîtes  à chocolats, métalliques, d'une marque connue. Il m'a fallu un peu de temps pour vider toutes ces boîtesde leurs chocolats (et je me suis faite un peu aider) et heureusement que je l'ai fait à cette époque, parce que maintenant, avec mon diabète, il m'est interdit d'y plonger la main.

Tous ces restes de pâte, durcissent tranquillement dans la boîte par manque d' envie de les conditionner. Alors, de temps en temps, je les réhabilite.

 

 

josie1Je regroupe tous les bouts d'une couleur approchante, je les découpe en petits morceaux d'égale taille et je les mets dans un récipient en verre ou en porcelaine. Ce récipient  doit être réservé à cet usage et ne doit plus être utilisé à des fins alimentaires.

 

josie2

Et là, je vais dans ma cuisine et je dépose le récipient dans mon four micro ondes.

Alors là....je sens vos cheveux se dresser sur votre tête et j'imagine que vous vous dites que je vais avoir besoin de soins auprès d'un psychiatre ou qq un du genre. Oui, c'est surement un peu vrai d'autant plus qu' il n'est pas adapté selon les modes d'emploi des pains de pâte, de cuire la pâte au micro ondes. A raison ....je ne vous conseille pas d'essayer !!!!

Je mets mon micro ondes en route pour une dizaine de secondes puissance max (on peut surement faire moins fort mais le mien a trente ans et est bloqué sur cette puissance).

Le temps écoulé, je sors mon plat et je teste l'état de la pâte. Elle doit être un peu molle mais pas trop. En fait, elle doit être comme la pâte d'un pain que vous venez d'acheter. Si elle n'est pas encore assez molle, je remets une dizaine de secondes.


Evidemment le temps nécessaire au ramolissement peut varier selon la puissance de votre four. C'est à vous de faire votre propre expérience.

Par contre, il ne faut pas imaginer que si vous laissez un peu plus longtemps, ce sera encore plus mou. Dans ce cas,vous allez atteindre très vite la température menant à une polymérisation et surtout à un "cramage". Je ne vais pas vous faire un cours sur l'effet des ondes sur les monomères et leurs liaisons....La pâte va durcir, puis des morceaux vont se former et vous risquez même une émanation de vapeurs toxiques et de vous brûler en sortant la pâte du four. 

DONC, ON FAIT SUPER GAFFE quand on affiche le temps de passage au four. Personnellement, je préfère mettre un temps court, puis remettre un peu une fois, voire deux, si besoin putôt que de tout cramer.

A la sortie du four, il ne reste qu'à amalgamer les morceaux à la main,  les passer dans la machine à pâte et  les utiliser comme vous le souhaitez (A ce stade la pâte doit être tiède et vous ne devez pas vous brûler toutefois, il faut quand même faire attention) 

Si vous avez peur que quelques émanations subsistent dans votre four, je vous conseille de le faire  qd vous êtes seul dans la pièce et de laisser ensuite la porte du four ouverte un moment. Vous pouvez aussi recouvrir votre récipient avec du film alimentaire. Les risques sont minimes compte tenu aussi du fait que vous n'allez pas pratiquer cela tous les jours. Personnellement, je le fais  deux fois dans l'année.

 

josie3

 

josie4

 

 

Je fais des plaques que j'emballe dans du papier cristal ou des feuilles pour conservation des confitures (merci à Marie France Tournat pour l'astuce) que je range dans des boîtes ou cartons.

 

josie5

 

josie6

 

 

 

 

 

 

 

Cette technique demande un peu de doigté et d'habitude et peut être dangereuse si vous ne suivez pas mes conseils.  Je décline toute responsabilité si vous faites n'importe quoi.  Si vous ne vous sentez pas d'essayer, rien ne vous oblige à le faire. Il existe plein d'autres techniques décrites sur le net , peut-être moins risquées mais aussi moins rapides.

 

Si vous essayez, faites moi part de votre expérience surtout si ça ne fonctionne pas pour vous. Commencez par essayer avec des pâtes que vous n'aimez pas pour vous faire la main car si vous ratez,  vous aurez moins de regrets.

 

Cette manière de faire fonctionne moins bien avec les pâtes translucides du fait de leur composition différente des autres pâtes.

 

Il ne faut pas non plus mettre dans le four des pâtes contenant du métal, ça peut paraître évident mais il faut tout de même y penser.

 

Et voilà !

Merci qui ?

Merci Josie !

 

 

 

Posté par gadouille à 17:57 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 25 mars 2014

Avec des poudres ...

DSC08648

On a tous, un jour ou l'autre, eu envie d'intégrer des pigments ou autres poudres de perlimpinpin à notre pâte. On pense bêtement que, la pâte étant collante, la poudre pourra adhérer et on se dit que ça doit être simple à mélanger.

Que nenni, oui la pâte est collante, oui la poudre y adhère mais, une fois toute la surface recouverte, il reste encore de la poudre et la pâte ne veut même plus se coller à elle-même.

A force d'efforts et de malaxage, on finit toujours par intégrer toute la poudre mais on en a plein sur les doigts et sur le plan de travail !

Dans notre empressement, on a tout simplement oublié de réfléchir.

En effet, pour donner de la couleur à un matériau, il existe deux types de produits :

  • Les colorants, liquides, qui se mélangent directement au matériau à teinter et s'y fixent.
  • Les pigments, des poudres qu'il faut préalablement mélanger à un liant pour être utilisées.

On a oublié le liant ! Tous les peintres le savent mais nous, on est passé à coté !

Alors voici un petit tuto pour ne plus oublier.

 

  • Commencer par étaler la pâte à teinter sur une épaisseur moyenne (cran 4 sur mon Atlas). La pâte la plus intéressante à travailler est indéniablement la pâte translucide mais on peut aussi colorer des pâtes opaques de teintes claires.
  • Sur cette plaque, déposer en petits tas les poudres à intégrer. Ici, de la pastel sèche bleue rapée, de la poudre à embosser ocre et des pigments mica Perlex or.

DSC08616

  • Il est temps d'ajouter le liant, quelques gouttes de polymère liquide seulement. Mieux vaut en rajouter si cela ne suffit pas que d'avoir au final une pâte trop souple.

DSC08621

  • Avec une petite spatule, intégrer petit à petit les poudres à la polymère liquide.

DSC08627

  • Rajouter si nécessaire une goutte ou deux. Lorsque toute la poudre est "mouillée" le mélange doit être ferme.

DSC08631

  • Etaler grossièrement le mélanger sur la pâte et replier les bords par dessus.

DSC08632

  • Travailler la pâte au rouleau, sur le plan de travail, en la repliant régulièrement sur elle même.

DSC08634

  • Homogénéiser le mélange par quelques passages à la MAP. Voici ce que j'ai obtenu :

DSC08638

Tous les mélanges sont possibles mais, avant de préparer de grandes quantités, il est préférable de faire des tests et de vérifier la tenue des couleurs face à deux paramètres :

la chaleur, car la pâte est vouée à être cuite. Pour cela le test est simple, il suffit d'étaler un peu de pâte, de découper un petit disque et de le cuire. On peut ainsi observer la variation de la teinte occasionnée par la cuisson qui, indépendamment du pigment, existera avec la pâte translucide ;

la lumière, toutes le personnes qui travaillent la couleur savent que la qualité d'un pigment ou d'un colorant réside dans sa pérénnité et sa résistance à la lumière. Le test là aussi est très simple mais il prend du temps. Il suffit d'exposer le disque de pâte cuite à la lumière du soleil pendant plusieurs jours, autant dire que dans certaines régions de France ce n'est pas gagné. Le mieux c'est d'investir dans une petite lampe à UV. Ce test peut être pratiqué dès qu'il y a ajout de couleurs autres que les pigments initiaux de la pâte, je pense en particulier aux encres utilisées dans des transferts.

  • La pâte suivante a été réalisée en mélangeant des paillettes de mica, du sable coloré turquoise et de la poudre à embosser dorée.

DSC08639

  • Et celle-là, avec du sable coloré jaune et de l'UTEE gold.

DSC08643

Et pour terminer, voici quelques gros plans de réalisations où ces mélanges ont été utilisés pour essayer de montrer les effets obtenus.

poudres

Maintenant à vous de jouer, et n'hésitez pas à me montrer vos essais.

Mathilde

Posté par mathildec à 07:12 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

mercredi 7 septembre 2011

une attache facile

par Pascale

 

Tuto attache 1ere page

 

tuto attache

Posté par dominool à 07:58 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 23 mai 2011

de l'ordre c'est mieux

logoastuce2

une astuce pour le clay gun

par Marie-christine

j'en avais assez de chercher mes disques de clay gun (40 !), alors je me suis faite une trousse que voici

64474150_p

64474163_p



Les disques sont mis sur des plaques aimantées. Il n'y a que les 3 disques pour perles qui ne tiennent pas.
64474179_p

Posté par dominool à 07:07 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 17 juillet 2010

un concept innovant...............

 

ce_logo_s

 

des profs à votre service, en ligne, quand vous le souhaitez,

bien sûr rien ne remplace le "contact " avec un prof, et les stagiaires, l'échange et le partage en direct live

mais c'est une bonne alternative pour tous ceux qui ne peuvent assister

à des stages, suffit d'un clic !!!

--------------------------------------

 

lisez bien toutes les explications de Sylvie alias Maniguette pour mieux comprendre le système

Image_1

CraftEdu

 

CraftEdu a été conçu en pensant à vous. Ses concepteurs ont réuni une puissance créative pour répondre à vos attentes et vos intérêts éducatifs en matière d'art et d'artisanat. Ils souhaitent vous offrir la possibilité de suivre les cours des plus célèbres, innovants, créatifs et talentueux artistes dans leurs médias respectifs en n'ayant à parcourir que la distance qui vous sépare de votre ordinateur!
CraftEdu est le lieu pour une acquérir une instruction approfondie et de valeur dans le média de votre choix. Vous y trouverez des classes dans des catégories aussi variées que l’Art des poupées, la joaillerie, les perles, la Calligraphie, la Théorie des Couleurs, l’Art théorique, l’Art digital, le dessin et la peinture, les Art textiles, le Travail du verre, la Couture et le Tricot, le Travail du Métal, les Pâtes de Métal, le Travail du Papier et les Tampons, la Photographie, l’Argile Polymère…

Image_1

Les principaux objectifs de la plateforme CraftEdu sont les suivants :
1. Reproduire l’ambiance d’un cours particulier, disponible à n’importe quel moment pendant votre temps libre.
2. Payer convenablement les instructeurs pour leurs classes afin de leur donner la possibilité de vivre décemment de leur art. Si CraftEdu y parvient, alors ces artistes auront plus de temps pour innover, concevoir et partager ensuite leurs découvertes dans leurs classes.
3. Créer un lieu confortable d’enseignement pour les personnes créatives en couvrant un large domaine de compétences.

Comment fonctionne le site ?
Il s’agit d’une plateforme de classes en ligne. Chaque professeur, dans son domaine de compétences, met en ligne des classes que vous pouvez acheter. Il ne s’agit pas de vidéos (même si certaines classes peuvent en contenir), mais de pages illustrées de photos et agrémentées de texte. Ce qui change par rapport à un livre ou un simple fichier PDF, c’est l’audio ! Une bande audio enregistrée par chaque professeur, page par page, contenant ses trucs et astuces et reprenant pas à pas les étapes de la classe que vous visionnez. Par ailleurs, la navigation dans une classe est plus facile que dans une vidéo, vous pouvez passer d'une page à l'autre en un click de souris! Un petit diaporama vous expliquant le fonctionnement du site a été traduit en français, espagnol et allemand afin de vous guider dans vos premiers pas sur la plateforme

Image_1

Qu’est-ce que vous achetez ?
. A l'heure actuelle, une classe achetée :
. Vous donne accès à 12 vues de cette classe .
Pendant une période de 120 jours La durée idéale d’une classe a été fixée entre 15 et 25 minutes dans un souci de disponibilité des élèves et de durée de concentration. Les classes plus longues ont été séparées en plusieurs parties chacune visible 12 fois sur 120 jours. Ceci afin de s’assurer que les étudiants aient le temps de visionner et d’acquérir les techniques dans le délai imparti.

Certaines classes très longues, comme celles de Margie Deeb sur les couleurs sont divisées en 5 parties offrant donc au total 60 vues. L’équipe de CraftEdu a beaucoup appris depuis le lancement en phase « Bêta » et songe à augmenter le délai à 12 ou 24 mois. Ce point sera révisé ultérieurement. CraftEdu essaye constamment d'améliorer les classes proposées.

Les instructeurs sont en train de créer des documents PDF qu'ils joignent à leurs classes. Cet ajout, quand il a été fait, est signalé dans la description de la classe. Ces documents téléchargeables peuvent servir de support aux notes que les élèves prennent. Parce que le souhait est de faire que les classes du site ressemblent, autant que faire se peut, à des ateliers, une fonction Q&A (questions et réponses) a été récemment ajoutée dans la classe elle même. Si vous êtes en train de visionner et que vous avez une question, vous pouvez alors envoyer un e-mail directement au professeur sans quitter la fenêtre de la classe. Le professeur sait que cette question provient d'un élève ayant acheté son cours et y apportera toute son attention

Image_1

Pourquoi limiter le nombre de vues ?
La première raison est que chaque vue d'une classe a un coût. La situation est différente d'un système de fichiers PDF téléchargeables. Parce que cela a un prix, CraftEdu tient à s’assurer qu'une classe ne fasse pas le tour du globe. Si vous les trouvez paranoïaques, songez que les trois livres de Donna Kato ont été entièrement scannés et publiés sur Picassa et cela à plusieurs reprises. Si certaines personnes sont prêtes à se donner autant de mal, Donna est certaine que ces mêmes personnes n'auront aucun souci éthique à faire passer leurs identifiants et mots de passe à leurs amis... La triste réalité c'est qu'à cause d'une minorité, CraftEdu ne peut se permettre d’offrir un nombre de vues illimité sur ses classes

Image_1

Qu'est-ce qu'une vue ?
Une vue débute quand vous commencez à visionner une classe et se termine quand vous quittez la fenêtre internet sur laquelle vous la visionnez. Vous pouvez aller et venir sur les pages d'une classe, faire une pause, vous pouvez même faire une pause d'une journée en laissant votre ordinateur allumé il ne s'agira que d'une seule vue !

Pourquoi imposer une limite dans le temps ?
Il s'agit là d'une mesure de prévoyance. Si un instructeur décide de retirer une classe, que se passera-t-il pour les étudiants l’ayant acheté ? En fixant une limite de temps, CraftEdu peut envisager de retirer une classe sans léser ses étudiants, sans limite de temps cela devient très nébuleux. Ils auraient à rembourser la classe, à recueillir une partie des sommes versées à l'instructeur..

. CraftEdu espère garder ses instructeurs éternellement, mais ceci n’étant pas très réaliste, leur politique est la suivante : si un professeur souhaite les quitter, ils cesseront de vendre ses classes sur le site (cependant, celles-ci resteront disponibles aux des élèves qui les ont achetées jusqu’au terme du délai imparti). Ainsi, fixer une limite dans le temps leur permet de s’assurer que les étudiants recevront ce pour quoi ils ont payé. Comme mentionné plus haut, CraftEdu va certainement changer la durée de temps, mais ils ne savent pas encore à combien elle sera fixée. Une fois que ces changements auront été décidés, ils mettront rétroactivement à jour toutes les classes achetées afin qu’elles reflètent ce changement

Image_1

Vous l’aurez donc compris, CraftEdu est un vaste projet visant à vous apporter à domicile l’enseignement que vous pourriez trouver lors de stages. Sans vous déplacer de chez vous, seuls ou à plusieurs, vous pouvez bénéficier des conseils et du savoir-faire d’instructeurs talentueux. Comme lors d’un stage, vous avez la possibilité d’échanger avec le professeur, de poser des questions. Le support vous permet de visionner plusieurs fois, de revenir sur les points difficiles, de naviguer facilement dans la classe, de faire des pauses. Le niveau des classes proposées s’adresse à tous, mais un effort particulier est fait pour offrir des projets et techniques innovantes aux élèves d’un niveau intermédiaire ou avancé, ceux-ci étant trop peu souvent abordés dans les livres.

La plateforme CraftEdu n’en est qu’à ses débuts et vise à une portée internationale. Le choix des instructeurs va dans ce sens. L’Europe est fortement représentée au moins dans l’argile polymère. Vous y retrouverez des artistes-instructeurs allemands, espagnols, portugais, et bien entendu français. D’ailleurs toutes les classes basiques gratuites ainsi que certains cours vous sont déjà proposés en français. C’est un travail de longue haleine, mais vous satisfaire est leur but.

Image_1

 

 

Posté par dominool à 08:08 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 7 avril 2010

faites jouer la concurrence ..............

suite à l'article d'hier sur les pâtes "fimo"
la meilleure façon de réagir est de faire jouer la concurrence
en contactant vos fournisseurs


pour avoir la liberté de choisir nos marques de pâtes polymères
celles qui nous conviennent le mieux

à des prix raisonnables,

voir la liste ICI

Posté par dominool à 17:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

mardi 6 avril 2010

les pâtes fimo

Il y a quelques mois, nous avions soulevé le problème de la nouvelle pâte fimo soft
ici

Le nouveau " Mr Fimo" ayant ouvert une page de fan sur facebook
nous avons été quelques unes (trop peu) à lui signaler ce problème
voilà la réponse

« Dear Ms. Franceschi,

We are the STAEDTLER customer service and would like to suggest you try and work with our STAEDTLER FIMO classic polymer clay.



According to your post we assume you are a FIMO artist who wishes to create filigree patterns and detailed artworks which means that FIMO classic is definitely more suitable for you than FIMO soft which we usually recommend to FIMO beginners. FIMO classic offers you a CMYK-based colour range for exact blending and fantastic shape stability.

BTW, for a wider colour range you can also combine your FIMO artwork with FIMO effect (available in nightglow, glitter, translucent, stone and metallic colours) polymer clay.

We truly appreciate suggestions on how to improve and I hope I could help,

Kind regards
STAEDTLER customer service »
-----------------------
en gros, la fimo soft c'est pour les débutants, et la fimo classic pour les artistes
confirmés ??

dixit Mr Fimo !!!!
l'adresse sur facebook c'est ici



Posté par dominool à 17:01 - - Commentaires [41] - Permalien [#]

mardi 9 mars 2010

Des textures régulières

Pas toujours facile de gérer la profondeur de ses textures?

Les feuilles de textures peuvent parfois être trop profondes pour les pâtes de métal qui sont étalées plus finement que les pâtes polymères.
Si vous appliquez la texture sur la pâte elle est rarement marquée de manière régulière.
Trop profond par endroit, pas assez ailleurs.

texture00

Voici la méthode que j'utilise.

Premièrement, il faut décider de la profondeur de sa texture.
Pour cet exemple j'ai choisi une profondeur de 0,5 mm (ce qui donne à peu près 2 cartes à jouer d'épaisseur). Les cartes à jouer n'ont pas toutes la même épaisseur, bien sûr, mais il s'agit là d'un ordre de grandeur et nous ne sommes pas à 0,1 mm près ;)

Puis, j'ai choisi l'épaisseur minimale de la pièce ; ici, 5 cartes.

texture01
J'ai donc pris un jeu de 2 cartes (profondeur de la texture) et un jeu de 5 cartes (épaisseur minimale de la pièce).

texture02
Mettez de l'huile d'olive sur votre plan de travail si vous travaillez avec de la pâte de métal ou de l'eau si vous travaillez avec de la pâte polymère. Ceci permettra à la pâte de ne pas adhérer à la texture.

texture03
A l'aide d'un pinceau brosse, déposez l'anti-adhérant sur la texture en allant bien au fond des textures

texture04
Etalez également de l'huile (ou de l'eau) sur votre surface de travail.

texture05
Etalez la pâte sur le plan de travail sur une épaisseur de 7 cartes (les 2 cartes pour la profondeur des textures plus les 5 cartes pour l'épaisseur de la pièce).

texture06
Placez la pâte étalée sur la texture et roulez-la sur une épaisseur de 5 cartes.
De cette façon, la pâte s'enfoncera d'une épaisseur de 2 cartes dans les creux de la texture, et ce, régulièrement.

texture07
Vous pouvez maintenant découper la pâte comme vous le souhaitez!

Sabine Alienor

Posté par Sabine Alienor à 07:03 - - Commentaires [34] - Permalien [#]

samedi 10 octobre 2009

Créer ses emporte-pièces

La nature est belle mais dans la majorité des cas, elle n'est pas éternelle.
J'ai un magnifique Gingko Biloba dans mon jardin. Ses feuilles sont splendides et font de magnifiques bijoux. Lorsque la saison le permet, je lui vole une feuille et découpe la pâte en suivant son contour.

Malheureusement, lorsque vient l'hiver, plus de feuille. J'ai donc voulu immortaliser leur forme si particulière.

emportepiece1
Prenez une feuille métallique fine, comme celle-ci, utilisée pour l'embossage. Il en existe de tous les métaux.

emportepiece2
Découpez une bande de métal régulière, d'environ 5 à 10 mm de hauteur.

emportepiece3
Mettez la bande de métal en forme autour de la feuille en vous aidant de pinces si nécessaire.

emportepiece4
Étalez de la pâte polymère sur une épaisseur de 3 mm minimum.

emportepiece5
Déposez la forme en métal sur la plaque de polymère. Enfoncez-la régulièrement. Puis, découpez la pâte autour du métal en laissant quelques millimètres de bord.

emportepiece6
Faites cuire la plaque de polymère avec le métal en vous référant aux instructions du fabricant.

Et voilà!

emportepiece7
De la même façon, vous pouvez aussi vous fabriquer un sceau à votre logo pour signer vos créations ;)

Amusez-vous!

Sabine Alienor

Posté par Sabine Alienor à 07:00 - - Commentaires [38] - Permalien [#]