dimanche 1 avril 2012

Tuto en images

 

La créatrice Sylvie Péraud, (Maniguette) nous a fait l'honneur de nous offrir ce tutoriel exclusif, réservé aux lecteurs de "parole de pâte".

Il s'agit d'une de ses magnifique paire de boucles d'oreilles dont elle a accepté de nous révéler tous les secrets de fabrication.

Savourons notre chance insolente !

 

1/      Dans un premier temps, faire un dégradé. Pas besoin de beaucoup de pâte de chaque couleur, nos boucles d’oreilles ne sont pas énormes. Ici j’ai choisi des couleurs printanières, du vert et du blanc.  Après avoir conditionné votre pâte, faites deux plaques sur un cran d’épaisseur moyenne de votre machine à pâte. Superposer les deux rectangles de pâte et faire une coupe qui n’aille pas d’un angle à l’autre, mais qui soit légèrement décalé comme dans la photo ci-dessous. Ceci vous permettra de conserver du vert d’un côté, du blanc de l’autre avec un joli dégradé entre les deux. Plier et passer en machine plusieurs fois jusqu’à ce que le dégradé soit bien fondu.  En couper deux morceaux d’environ 2,5cm de large.

 

tutosylvie1

2/      Rouler chaque morceau de dégradé sur lui-même puis rétrécir le colombin sur lui-même par pression en conservant bien le dégradé.

tutosylvie2

 

 

3/      Ensuite rouler en une boule comme dans la 1ère photo que nous allons ensuite allonger à une extrémité à l’aide d’une petite plaque de plexiglas que l’on tient inclinée comme dans la photo du milieu afin d’obtenir une forme de cône tronqué.

 

tutosylvie3

4/      Nous allons ensuite pouvoir faire un petit trou dans notre petit cône à l’aide d’un outil aiguille. Comme dans la photo, il suffit de creuser un trou de la taille du lacet que nous allons y insérer.

 

 

 tutosylvie4

 

5/      J’utilise de la buna cord (un lacet en caoutchouc) de 2mm de diamètre. Je vais en couper 8cm. Cette longueur est essentielle pour notre projet, on peut faire plus long, mais en aucun cas plus court ! Comme il s’agit de plastique, je vais fondre une extrémité avec un briquet puis l’aplatir sur mon plan de travail comme dans la dernière photo.

 

tutosylvie5

tutosylvie6

 

6/      Nous allons ensuite insérer l’extrémité de la buna dans le trou que nous avons fait à notre perle conique puis repousser la pâte autour. Ainsi le cordon ne pourra pas ressortir de la polymère une fois cuite. Vous verrez que cette résistance est essentielle pour ne pas risquer d’accident avec ces boucles.

 

tutosylvie7

tutosylvie8

 

7/      Nous allons maintenant pouvoir faire les autres éléments qui composent nos boucles. Après avoir fait une plaque d’épaisseur moyenne à l’aide de ma machine à pâte, je vais découper un cercle de diamètre 4cm dans de la pâte verte. Ensuite je marque le milieu de mon cercle et j’y découpe un tout petit trou à l’aide d’un emporte-pièce improvisé (ici un tube de coton-tige).

tutosylvie9

8/      Je vais ensuite appliquer ce disque de pâte sur une petite ampoule flamme en positionnant le centre à l’extrémité de mon ampoule.

tutosylvie10

9/      Je vais à présent faire une découpe à main levée avec mon scalpel pour créer une forme très stylisée de corolle. Ensuite, j’ôte l’excédent de pâte comme dans la photo de droite.

 

tutosylvie11

10/      J’ai envie d’enjoliver cette corolle, alors je vais y découper de tout petits cercles que je vais retirer et remplacer par des cercles de pâte blanche. J’effectue cette opération sur l’ampoule plutôt qu’avant de mettre la pâte sur l’ampoule afin de ne pas risquer de déformer les motifs.

 

tutosylvie12

tutosylvie13

 

11/      Encore dans le but d’enjoliver mes boucles, je vais découper trois cercles de diamètres décroissant dans des plaques de pâte blanche et verte, comme sur les photos ci-dessous. Le coton-tige me servira une fois de plus à découper un petit cercle au centre de chaque disque.

tutosylvie14

12/      Je fais maintenant une toute petite perle verte qui servira à cacher la boucle que nous ferons dans le cordon pour pouvoir fixer l’attache de boucle d’oreille à notre montage. Voici donc tous les éléments qui composeront notre boucle. Bien entendu, tout doit être fait en double pour une paire de boucles.

tutosylvie15

 

13/      Tous nos éléments vont pourvoir êtres cuits pendant 1 heure à la température indiquée par le fabriquant selon la marque de pâte que vous avez employé. Une fois que les pièces sont refroidies, nous allons passer à une phase de ponçage qui est très importante, au moins pour la perle conique qui ne doit comporter aucune excroissance.

14/      Je vais à présent percer ma petite perle verte. Dans un premier temps je fais un trou de la taille du cordon de part et d’autre de la perle. Ensuite, je vais élargir un des trous afin de pouvoir y passer le cordon en double, comme dans la photo.

tutosylvie16

15/      Une fois ces pièces poncées et lustrées, nous allons passer à l’assemblage du tout. Sur le cordon en buna, je vais glisser dans l’ordre le plus grand disque et celui de taille moyenne, que je fixe d’un point de colle pour le rendre solidaire de la perle conique. Puis j’enfile la corolle et la fixe également d’un point de colle.

 

tutosylvie17

16/      Maintenant nous allons faire la boucle dans le cordon qui nous permettra de fixer le support de boucle aisément. Je vais donc enfiler le dernier disque de pâte sur le cordon, puis la perle par le trou rond. Puis, aidée d’une pince, je vais plier l’extrémité du cordon et y déposer une goutte de super glue, puis l’introduire dans le trou élargi de la petite perle verte créant ainsi une boucle.

tutosylvie18

 

17/      On peut ensuite facilement suspendre nos boucles sur leur support.

tutosylvie19

 

 

 Et voilà ! Tadaaaaammmmm !

C'est pas beau ça madame ?

 

Mes boucles sont prêtes à être utilisées.

Ce sont de belles boucles, vous me direz, mais qu'ont-elles de si exceptionnel ?

Eh bien, de par leur forme très particulières, on les appelle les "boucles QUIéS", en référence à une célèbre marque....

Et c'est là qu'intervient la deuxième utilisation possible de ces boucles :

 

En effet, qui n’a jamais rêvé lors d’un diner bruyant ou chez des amis dont les enfants crient à tue-tête de pouvoir discrètement s’isoler ? Ces boucles quiès sont la solution. Voyez plutôt !!!

 

tutosylvie20

 

Nous ne remercierons jamais assez Sylvie pour avoir accepter d'avoir partagé avec nous cette invention

ré-vo-lu-tion-nai-re

 

Posté par gadouille à 08:22 - Commentaires [61] - Permalien [#]


vendredi 30 mars 2012

Expressions & géométrie

73800118

Préparez vos cahiers : aujourd'hui, nous retournons à l'école. Ha ! Je sens que vous êtes ravi(e)s ! :-p

Commençons par la géométrie : avec votre rapporteur, rejoignez les points A et A' en créant un arc de cercle de 360°. ...   ...   ... Quoi ? Cela vous pose un problème ? Vous êtes aussi nul(le)s que moi en math ? mdr

Alors passons au français et ses formules farfelues. Que veulent dire les expressions suivantes : Faire des ronds de jambe, empêcheur de tourner en rond, rester comme deux ronds de flan, en baver des ronds de chapeau et (ma préférée ^^) être rond comme une queue de pelle.

Je ramasse les copies dans deux minutes alors bossez plus vite ! ;-p

Vous l'aurez compris, le sujet du jour porte sur le rond. Okobi est, de loin, une des meilleures élèves. ; -) 

 

73702084_p

73507446_p

72186422_p

Et pour le fun, comme le dit une expression bien connue : "le vendredi, c'est chanson pourrie !" 

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 29 mars 2012

Bleu...

Le bleu parfait n'existe pas dans la nature.... C'est toujours du bleu avec des nuages, ou du bleu avec un bateau dessus (Jean-Marie Gourio - Brèves de comptoir)

On trouve quand même dans la nature quelques fleurs bleues...

Plumbago du cap, Nigelle de Damas, Anémone,

Aubrietia, Gentiane, lobelia, hortensia,

delphinium, myosotis, bleuet, jacinthe,

Muscari, pied d'alouette, pervenche.....

 

.... et quelques fleurs bleues non identifiées sur un collier de Gadouille que les membres de creationfimo ont trouvé à leur goût cette semaine

 

 

 

 

jardinbleu3

 

Qu'ils en soient remerciés !

 

 

 

Posté par gadouille à 07:11 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 25 mars 2012

un détour par les US

avec Page's creations

Capture d’écran 2012-03-25 à 10

 

Capture d’écran 2012-03-25 à 10

 

Capture d’écran 2012-03-25 à 10

Posté par dominool à 10:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 23 mars 2012

Sortie d'un nouveau livre !

Couverture ethiop

Que ressens-tu, après des mois de travail, lorsque ton "bébé" voit enfin le jour ?

Le dernier mois d’attente a été… un ENFER ! C’est un « poil » excessif, certes, mais si je suis honnête, je dois bien reconnaître que ces dernières semaines, je n’ai (presque) pensé qu’à ça ! Le bouquin devait sortir début février et n’a montré le bout de son nez que début mars ; or, début février, j’avais déjà complètement épuisé mon capital patience ! J’ai dû être assez pénible (le mot est faible) avec mon entourage. C’est vrai que vu sous cet angle, l’analogie avec une naissance n’est, finalement, pas si c… que cela !

Depuis samedi 3 mars, jour de réception de mes exemplaires, je suis dans un état de béatitude mêlée d’excitation, un peu comme si j’avais abusé de substances illicites mais sans les inconvénients de la «redescente». Pourtant, il ne s’agit que d’un bouquin, tout de même et de  loisirs créatifs, qui plus est ! Je tente bien de remettre les choses à leur place, mais j’ai un peu de mal. Qu’est-ce que ça doit être pour « Djean Doujardin » !

 

Quelle est la thématique de ton livre ? Quels sujets abordes-tu le plus souvent ?

Il y a un an, jour pour jour, Emmanuelle Prot des éditions Créapassions (l’éditeur de Magali Chauveau et Nathalie Turle-Durang, Canes en folie notamment) me contactait pour me proposer de rédiger un ouvrage axé sur les imitations, les effets de matière. Il n’y avait donc pas de manuscrit à la base, mais l’idée de faire un bouquin me trottait déjà dans la tête depuis quelques temps. C’est donc un coup de chance, au départ, qui m’a lancée dans l’aventure : j’étais au bon endroit, au bon moment, sur le chemin d’un éditeur qui avait probablement le projet d’élargir sa gamme d’ouvrages sur la polymère. A y regarder de plus près, il n’y avait pas de bouquins français entièrement consacrés aux effets de matière, donc je me suis dis : pourquoi pas ! Bien sûr, Cristalline, Edith Maccotta-Soffiati, Eliz’art et d’autres encore ont abordé les effets de matière dans leurs ouvrages (je me limite aux françaises), mais jamais de façon exclusive. Je pensais que, même si je me devais de rappeler quelques « classiques », il restait de l’espace pour proposer quelques recettes nouvelles. Puis, tout est allé très vite puisque entre le moment où j’ai signé mon contrat et celui où j’ai rendu le manuscrit, il s’est écoulé 7 mois.

Au terme de l’expérience, je peux dire que l’éditeur m’a laissé beaucoup de liberté (et ce n’est pas de la flagornerie) ; jamais il ne m’a guidée vers un projet plutôt qu’un autre : j’ai fait comme je l’entendais ! Bien sûr, il y avait des contraintes à prendre en compte comme, par exemple, une limitation à 120 pages et une orientation « tout public » ou, disons, un bouquin pouvant s’adresser à des débutants comme à des « initiés ». Pour le reste, la difficulté a été de trouver quelques recettes « originales » comme le bois flotté, la corne, le cèpe de vigne, le liège, l’aquarelle sur polymère, l’effet rouille notamment. Bien sûr, on ne crée rien ex-nihilo : ainsi, pour le bois flotté, j’ai repris une base qui existe déjà, évidemment ; même chose pour le liège, par exemple.

Par ailleurs, même si je ne suis pas dingue des canes fleurs, j’aime bien les canes tout de même (notamment géométriques) et donc, j’avais du mal à envisager un ouvrage sans projet de cette nature. Heureusement, le titre me laissait assez d’espace (« esprit nature et ethnique ») pour pouvoir glisser quelques projets AVEC des canes et quelques dégradés ! Ouf !

 

Pele mele ethiopi

Quelle partie de ton livre préfères-tu ?

Ben, heu… je ne sais pas trop ! Je suis plutôt fière du rendu du bois flotté. En plus, la recette fonctionne bien et elle est accessible à tous. Je conseille d’essayer la technique (c’est un bien grand mot) de l’aquarelle sur polymère : simple pour un super rendu. Je sais que le contenu du bouquin paraîtra basique à certains mais c’est difficile d’inventer des trucs exceptionnels sur ce thème ! En même temps, la polymère est un matériau tellement démocratique dans son utilisation (pas besoin de faire 5 ans d’études dans une école d’art pour en sortir quelque chose de satisfaisant) qu’elle donne à celui qui l’investit un peu la possibilité d’inventer voire de défricher de nouvelles pistes... ça, c’est vraiment excitant, mais je prêche des convaincus !!!

Je suis aussi très fière des photos (360 visuels au total) parce que ça n’a pas été une mince affaire ! Ce sont surtout celles des réalisations « mises en scène » qui m’ont donné du fil à retordre (n’est pas photographe pro qui veut !). J’ai dû en prendre des milliers cet été avant d’obtenir un résultat concluant (heureusement qu’on est passé au numérique!). Et je tenais aussi à ce que chaque étape soit illustrée par une photo, bref, qu’il y ait un « vrai » pas à pas : ça tombait bien puisque c’est aussi la « politique » de la maison d’édition !

En définitive, on a un bouquin à la fois didactique (ou qui cherche à l’être, en tout cas) et qui ne néglige pas pour autant la dimension esthétique : couverture cartonnée, papier glacé, format 25x25 (ça, c’est la bonne surprise car il devait être plus petit initialement), et les photos des réalisations ont de l’espace pour « s’épanouir » !


Quelques mots pour nous donner envie d'en savoir plus, de courir dans notre magasin le plus proche et de le savourer enfin.

Ben, j’ai l’impression d’avoir dit l’essentiel, là, non ? Pour ne rien vous cacher, j’en ai tellement parlé ces derniers temps que je commence sérieusement à sécher sur la question. De plus, en relisant ce qui précède, je trouve que j’ai été bien sérieuse et limite… gonflante ! Alors, que pourrais-je bien ajouter pour achever de vous convaincre ? Je peux vous la faire façon « Nip-Tuck » : « Grâce à vos achats, mesdames, je pourrai enfin avoir le décolleté de Pamela Anderson ! Bon, bien sûr, j’éviterai les prothèses pip, promis juré ! ». Ou plus misérabiliste : « Grâce à vous, mesdames, je pourrai enfin payer mes factures, offrir des soins dentaires à mon fils et remplacer le tas de taule qui me sert de voiture ! ». Ou plus idéaliste : « Grâce à vos dons, mesdames, je pourrai partir en campagne sur les routes de France et de Navarre afin de convaincre nos concitoyens que la polymère est l’avenir de la nation ! ».

Bon, je crois que je ne sais pas très bien comment finir cette interview, alors je dirais que pour celles que le sport rebute, nul besoin de « courir dans votre magasin le plus proche » pour vous le procurer, il suffit de le commander sur le site de Créapassions ou sur Amazon ! Elle est pas belle, la vie ?!

 

P.S : Je voudrais faire une « dédicace » à Parole de Pâte qui m’a filé le virus (maudit sois-tu, journal !) et en particulier à Dominique (Domicréative) qui fait vivre ce journal depuis le début, je crois, et avec qui j’ai correspondu quelques fois.

Et spéciale dédicace à Magali (tranches de cane), Cristalline, Corinne (Lacofimo) et Dominique (Domitsu) pour m’avoir chaleureusement épaulée.

 

Edit : Comme stipulé dans un commentaire, le lien du blog d'Hélène n'apparaissait pas. Le mal est donc réparé ! ;-)

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 22 mars 2012

Ouh là !!!!

.... J'ai bien failli ne pas réaliser qu'on était déjà jeudi !

Je flânais paresseusement comme un mardi, voire un mercredi matin, en me disant "j'ai le temps" !

Et pourtant, je devrais le savoir, depuis le temps : du temps, il n'y en a jamais de trop ...

Comme l'a si bien dit Pierre Reverdy : "J'ai tellement besoin de temps pour ne rien faire, qu'il ne m'en reste plus assez pour travailler !"

Alors je prends cinq minutes de ce précieux temps pour vous montrer ce qu'a fait Giny cette semaine :

 

DSCN2084

 

 

 

Posté par gadouille à 07:13 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :

mardi 20 mars 2012

Coin des enfants : moi et mon oeuf

Quelques fois on veut montrer les oeufs que l'on a décorés en polymère (ou autrement ) la question est

où les mettre le mieux en valeur mais dans un cocotier voyons!

Matériaux: rouleaux de papier de toilette coupés en 2. Pour chaque cocotier il faut 1/2 rouleau.

Pâte de couleurs variées, feuilles de textures ou textures personnelles,  1 lame ,  machine à pâte ou baton de bois plat.

 Optionnels: Mini emporte-pièces Sculpey thème fêtes, oeuf et lapin. Emporte pièce ovale, feuilles de textures, pastels secs.

nouveau 379nouveau 380

Déroulement:

Prépare une tranche de pâte de la couleur désirée pour la base à l'épaisseur la plus large sur la machine à pâte ou si tu n'en as pas , l'épaisseur d'un baton de popsicle ou bâton de bois plat.

Cette technique consiste à mettre 2 batons plats , au milieu la pâte puis  on passe un rouleau sur la pâte pour avoir une feuille de pâte d' épaisseur égale.

Entoure ton rouleau de  papier de papier  sulfurisé.( Si tu désires utiliser le même rouleau, place une feuille de papier sulfurisé sur le rouleau  pour que le cocotier décolle facilement, sinon le rouleau ne gardera pas sa forme lorsque la pâte sera retirée après cuisson).

Appliques sur ta base une couleur de base au goût. Pour la base rose j'ai fait un mélange de couleurs que j'ai passé plusieurs fois dans la machine. Les petits lapins sont réalisés avec de petits emportes pièces . Tu peux aussi les faire en faisant de petites boules de pâte que tu découpes et appplatis pour avoir la forme désirée.

Un lapin : Voici diverses méthodes en utilisant ou non des emportes-pièces.

Avec des emportes pièces.( les miens sont de la nouvelle série des minis chez Sculpey thème fêtes)

Image 3

j'ai choisi d'utiliser celui -ci

Image 4

on peut aussi utiliser la forme ovale de makin's

72752498

 

le montage se fait ainsi les yeux des perles de verre, le museau une boule coupée en 2 et applatie.La langue ou bouche une petite boule applatie et creusée avec un cure dent.

72752574

Sans emportes pièces on peut modeler ainsi

72752530

 

 

Les feuilles du second sont découpées avec un emporte pièce ovale allongé. Sur ta base de pâte comme en 1   tu  places les feuilles partant  du haut puis ajoutes celles du bas rangée par rangée.

Le dernier est fait avec une feuille de texture simplement.Tu prépares une plaque assez grande , tu mets un peu d'eau puis tu appliques une feuille de texture.

Tu appuies partout fortement. Tu mesures avec ta base puis tu coupes. Une couleur contrastante et un peu de pastel sec frotté dessus donne un effet différent. Il faut vernir ce genre de matériau.

Joyeuses Pâques mon lapin!

Signé: Hermine

Je vous présente une jeune artiste qui adore , contrairement à sa maman,  le modelage.

Voici le jeu d'échec de Youna. Primeur je viens d'apprendre que Youna a un blog. Allez la visiter.

http://petitmondeyouna.canalblog.com/


72975695 

 

Posté par gagrobi à 00:32 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 18 mars 2012

un détour dominical par le canada

logodimanche

avec Claire

album flickr

Image 9

 

Image 5

 

Image 7

Posté par dominool à 09:28 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 16 mars 2012

Des mélanges

62805355

Chaque polymériste qui se respecte sait qu'il y a un moment dans sa vie où il faut tenter des expériences.

Comme les femmes enceintes qui testent le mariage cornichons/pâte à tartiner, les enfants qui préfèrent manger leurs haricots verts arrosés de yaourt (vous conviendrez que l'important c'est que les légumes soient dans l'estomac), les mélanges hasardeux pour un repas du dimanche soir avec ce qu'il reste dans le frigo ... nous autres, créatrices & créateurs, courrons parfois à la catastrophe en pratiquant des choix douteux quant aux matériaux utilisés.

Qui n'a jamais essayé le multi-couches avec encre, paillettes et tutti quanti sur une dizaine d'étages ? Personne ? Serais-je la seule qui ose l'avouer ? Je suis certaine que vous possédez une création immontrable au fond de l'un de vos tiroirs ! ;-p

Marie, dans son atelier créatif, assure grave avec ses mariages d'encre, de feuilles de métal et de pearl ex. Je suis certaine qu'elle nous cache aussi des choses dans un meuble ! :-)

Fimo-1138p

Fimo-2776

Fimo-2792

Pour le fun, voici deux mélanges ratés mais totalement tordant : un "mariage" franco/coréen et un mentos/coca. ;-)

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 15 mars 2012

Souvent on se creuse la tête...

.... pour savoir comment monter un bijou.

On fait des perles, on fait des perles, et après ?

L'idée de montage originale ne vient pas sous les pas d'un cheval !

Quand par exemple on fait un stage avec une polymériste de talent qui vous livre sa technique d'imitation de perles au chalumeau.... (au fait tout le monde sait ce que c'est qu'un chalumeau ?....*)

Bon, et qu'en plus on réussit à faire de superbes perles sous sa direction....

Qu'est-ce qu'on en fait ?

Comment on les met en valeur ?

Epineuse question !

Quand une aventure comme ça m'arrive, généralement je me tourne vers Crème : elle a une façon déconcertante de traiter simpement les questions embarrassantes.

collier_chalumeau

 

 

Prendre un fil et enfiler des perles dessus tout simplement !

Fallait y penser !

 

 

 

* Un chalumeau comme chacun sait, c'est un dromaludaire à deux bosses.....

Euh... et la polymériste de talent qui fait des stages d'imitation de perles au chalumeau, c'est Sylvie Péraud, bien sûr ! Mais vous le saviez aussi

 

Posté par gadouille à 06:41 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :