mercredi 5 octobre 2005

Méthode d'artiste (4)

Suite et fin de cette découverte des différentes méthodes utilisées par les artistes de CREATIONFIMO.

Stéphanie (féérie) (site ou album photo) 

cloisonnebroche

Me considérant toujours en apprentissage de technique, je reproduis principalement ce que je vois et qui est en général lié à une technique bien précise, bien que souvent je modifie les étapes ... sinon j'ai une farde où de temps en temps j'y fais des croquis et y collent des images glanées un peu partout (net, magazine ...) je note rarement mes idées et c'est un tort car quand je me decide à les réaliser j'ai oublié ce que je voulais faire ! 

Damilène

damilene

Je fais de temps en temps des croquis, mais je ne m'en sers que très rarement. Je crois que j'ai un peu de mal à m'organiser de toute façon. Donc c'est très souvent "free style" et si j'essaie une nouvelle recette, comme je ne note rien, après, je n'arrive pas toujours (en fait presque jamais) au même résultat.

Sandrine

sandrine1
Je fais quelques croquis, quand je suis au téléphone, dans une salle d'attente !!! mais je ne m'en sers jamais. C'est quand je commence à créer mes couleurs de pâtes que l'idée du bijoux me vient et je fais les perles en conséquence.

Pauline (la_plume26)

pauline2
J'ai souvent des idées de montage ou bijoux en polymère qui me passent en tête, et souvent je note ces idées. Bon, il est vrai que la plupart restent sur papier, mais si ce sont des idées d'associations de couleurs pour le mokumé par exemple, là ça se concrétise souvent... Pas beaucoup de croquis par contre... Peut être parce que je dessine pas bien ?!  ;-) Par contre la plupart du temps je fimote en "free style" comme on dit : par exemple je choisis les couleurs de mon mokumé selon l'humeur, et je fais toute une série de perles avec, un peu de toutes les tailles et les formes. Je peux avoir une idée précise de monter un bracelet ou un collier et je fais les perles qui correspondent, mais le reste de la préparation j'en fais plein de perles différentes. Ensuite, une fois vernies, j'essaye de trouver plein d'idées pour monter ce stock de perles. D'un coté le fait de ne pas trop s'organiser c'est pas mal, je suis obligée de me creuser pour faire pleins de montages différents, mais d'un autre coté pour faire de vraiment belles pièces ça serait pas plus mal de concevoir le collier avant de partir dans des délires !  Tiens c'est marrant ça, concevoir avant de partir à fond, c'est un peu ce qu'on essayait de nous faire comprendre pendant ma formation ?!!!  lol

Stef

stef

Personnellement je fais les deux, je fais parfois complètement "free style", enfin l'idée est dans ma tête quoi... et puis parfois j’ai repéré en marchant, dans un magasin, ou une idée m'est venue pendant la nuit alors je la dessine. Ensuite j’arrive parfois à rester  "assez proche" quand je trouve le dessin à mon goût  (j’y met les couleurs bien sur!) et parfois, soit parce que je n'arrive pas à faire exactement ce que je voulais , soit parce qu'au hasard des manips je modifie l'idée de départ parce que cela rend mieux (!) le dessin ne ressemble plus exactement au résultat final! Parfois il m'est arrivé aussi de dessiner juste la forme d'un pendentif et d'ensuite improviser pour les couleurs...les effets, textures que je voulais lui donner....Voila pour moi, les croquis sont intéressants surtout pour ne pas oublier les idées qui défilent dans ma tête...

(Baumethomas)

ve

Des fois, je fais un croquis...mais je ne l'utilise jamais c’est plutôt l’inspiration du moment, mais c’est vrai que pour les montages avoir une idée de départ serait peut-être plus logique. En fait comme je n’ai pas d’obligations de création, c’est l’envie et l’inspiration qui me guident, souvent je me dis en voyant des merveilles : il faut que j’essaye, mais j’oublie vite.

By gotha (Nicole)

bygotha

Mes carnets ne me quittent presque jamais sauf pour aller au boulot et encore j'ai toujours sur moi un petit bloc notes qui me permet d'inscrire mes idées ou les choses que je vois.

J'ai plusieurs manières de procéder : soit je fais un dessin, je le réalise tel quel ou avec changement au cours de la réalisation (voir photos 1 et 2), soit j'assemble mes pierres sur carton, je prends une photo et je réalise (photo 3), soit je m'inspire de bijoux anciens et j'adapte (photo 4).

Poupou (lapetiteroussedesecours)

Je fais des croquis et note des idées lorsque quelque chose me passe par la tête et que j’ai de quoi noter sous la main. Par contre, je mets un temps fou à me lancer dans un truc auquel j’ai pu penser et du coup, si je reconsulte mes notes, il m’arrive de ne même plus comprendre l’intention d’origine. Et puis de toute façon, ça se transforme toujours en tout autre chose que ce que je voulais faire à la base.

Inspirations : Comme beaucoup, tout m’inspire.  Tout ce que je peux voir, sentir, goûter, entendre ou lire : les bijoux que je vois portés en rue, les vitrines, les affiches, vos œuvres sur créationfimo, l’étalage d’un fleuriste, un reste de mokume pourrave qui se trouve par hasard à côté des déchets d’une réduction de cane, l’abat-jour du resto viet’ qui a refait sa déco, le journal, les couleurs du parc Duden, une réflexion d’Adèle (3 ans ½) sur un mokume ‘on dirait du feu’ (ah ouaiiiiiiii !!!), les graffitis… Mais aussi les outils, supports, techniques, reliefs et formes : lorsqu’on tient pour la première fois une lame archi souple, ça change les perspectives ; je ne choisis plus mon pot de cornichons uniquement pour son contenu (tiens, celui-ci serait sympa recouvert comme ça) ; aux rayons maquette, fabrication de papier, mosaïque viennent des idées de textures ou d’inclusions ; les bennes devant les maisons en travaux regorgent d’éléments intéressants ; une nouvelle technique apprise sur créationfimo ou ailleurs sur le net… Mais comme je suis pas une flèche, tout ça met un temps infini à décanter, s’estomper, se mêler, se transformer pour enfin se rematérialiser et devenir encore tout autre chose entre mes mains. En résumé, tout et n’importe quoi mais surtout n’importe quoi.

A vous de trouver la méthode qui vous convient le mieux pour faire des merveilles...

enquête Céline

Posté par celine_M à 10:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


mardi 4 octobre 2005

COUP DE COEUR DE LA SEMAINE

un peu de châleur en ce début d'automne

lulu

Posté par dominool à 18:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

stylo facile !!!! la recette



pour vos cadeaux de Noel,
pourquoi pas un stylo personnalisé,
voici une leçon en images d'après Nadège, facile à réaliser,

matériel

un bic tout simplement-    pique de brochette
            de la pâte polymère couleurs au choix
              un cutter, couteau, lame pour couper    

   styloun1            


première étape, préparer le décor du stylo, marbré, cane, mokumé, tout décor au choix

deuxième étape, former le corps du stylo,

stylodeux1


troisième étape : former le bout du stylo

stylotrois1

quatrième étape : cuire ( en gardant la pique  à l'intérieur )
sortir du four, retirer la pique  et insérer la cartouche,

styloquatre1

et voilà simple non !!!

stylocinq1

qui es-tu  Nadège ?

Je suis une touche à tout :pâte à sel, couture, perles, peinture,serviettage, et bien sûr fimo !

j'en fais depuis longtemps mais j'ai découvert assez récemment tout ce que l'on pouvait faire avec.C'est très riche au niveau création comme matière.

j'ai donc mes 4 petits sites pour pouvoir montrer et partager ce que je fais. Et aussi pour faire pour les autres, c'est une expérience différente que de créer pour soi.

mon rêve : une boutique, une expo, une galerie...enfin tout ce qui pourrai me permettre de pratiquer l'artisanat plus largement...on peut rêver, non ?"

pour la découvir  quelques petits clics ,ici

encore là
et enfin ici

merci à Nadège pour ce tuto sympa,


cette leçon en images est la propriété de son auteur,
merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son
autorisation.

This tutorial with images is an intellectual property of its author.
Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization.
The journal staff  will be glad to provide you with an English translation, if needed.

Posté par dominool à 08:26 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 3 octobre 2005

Rappel

Challenge : Poudres, Encres et peintures

pens_e

Vous avez jusqu' au 11 octobre 2005 pour nous envoyer vos photos challenge_paroledepate@numericable.fr

Posté par marlasevy à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 1 octobre 2005

la polymère liquide

LIQUID POLYMER CLAY
livrepolymerliquide



Avant d’acheter ce livre j’avais une vague idée de ce qu’on pouvait faire avec la polymère liquide.
Ce livre (en anglais) avec des techniques et des leçons en images, est une mine d’information pour l’utilisation de la polymère liquide (TLS ou fimo liquide

on peut trouver du transfert sur tissus, du cloisonné, de la mosaïque… Je n’ai pas encore tout essayé loin de là, mais il offre des possibilités impressionnantes comme le vitrail. 22 projets et galeries pour un maximum d’inspiration.

Un livre d’Ann et Karen MITCHELL
Editions Krause publications
en vente

recommandé par Sandrine (sandyxe)

voir aussi un article en anglais sur le TLS

Posté par dominool à 09:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 28 septembre 2005

COUP DE COEUR DE LA SEMAINE

Elle nous a présenté sa création comme "ratée"
à vous de voir

marieangecdc
et on aimerait bien connaitre la recette de son jade raté

Posté par dominool à 08:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 23 septembre 2005

Un peu de ménage

bazar31bazar21

Qui ne l’a pas déjà vécu ? On commence à découvrir le monde de la pâte polymère, on s’équipe en commandant différents objets, livres, outils et autres pour pouvoir réaliser ses créations. Petit à petit on découvre qu’on a accumulé beaucoup des choses et on ne sait plus ou le mettre et comment les ranger.

plan_de_travail
Photo Mathilde Colas

Voici le résumé d’une enquête menée auprès de différents 'polymèristes' sur

"COMMENT RANGER SON MATÉRIEL".


zonemh

Rangement pains de pâte polymère :
La plupart de personnes rangent leurs pains de pâte dans des boîtes ou des petits meubles à tiroir.

Il y en a de tous les styles :

* métalliques
*
style boites à gâteaux/biscuits assez bas pour ne pas avoir trop de pains empilés et trouver les couleurs plus facilement
* boites divisées par pâte (fimo classique, fimo soft, pains spéciaux comme pailletés, métalliques, perlés, transparents)
* des petits meubles en plastique à tiroirs (qu’on trouve dans des magasins de bricolage / meuble pour vis ou clous), chacun divisé par couleurs et outils
*
chaque pain est emballé dans du papier sulfurisé/cellophane
* tout est emballé individuellement dans des grands sacs genre zipplocs et classé par couleurs
Le rangement dans des boîtes semble être la méthode, préférée des polymèristes

meuble
Photo Ivana

Rangements des outils :

* une boite à outils sympa un peu plus grande qu’une boite à chaussures et avec quelques compartiments bien utiles pour les emporte pièces, tampons, boutons, moules. Dans la partie principale il y a des rouleaux, des cutters, des vernis, des lames, des verres pour les swirls, des règles, des équerres, des brochettes en bois, des pics ...

boite3

Rangements des canes :
Voici quelques conseils pour ranger les canes

Utiliser un tupperware à compartiment, avec une fermeture bien hermétique. Afin que les canes ne se touchent pas, les entourer de papier sulfurisé et les mettre dans un de rouleau en carton (genre rouleau de sopalin / papier ménage) ( Attention ne pas mettre la pâte au contact direct de papier, car le papier dessèche la pâte).

**Ne pas oublier de garnir le fond de papier alu pour que le plastique de la boite ne fonde pas au contact de la pâte.

Rangements des perles :

Pour le rangement des perles on peut utiliser plein de matériel de récupération :

* Pour les perles (rocailles, facettes, etc) des boîtes à fromage en bois ou des boîtes à bonbons en fer – qu’on peut ranger dans un grand carton rigide.
*
Pour les petits accessoires il existe des boîtes en plastique avec compartiments (par exemple chez Castorama)* On peut ranger les perles selon leurs catégories (verre, petites rocailles, grosses rocailles, bois, etc…) dans des sachets placés dans des caisses en sachet, boîtes à compartiments ou dans des tiroirs différents.
*
Ou encore pour toutes les petites bricoles genre perles à écraser, accessoires pour agrémenter les colliers ou bracelets, le rangement peut se faire dans de petites boîtes transparentes prévues pour la pêche.

boite2

Rangements pour les créations en cours :

un plateau qu’on transporte selon l’endroit ou on veut travailler peut être très utile.

Rangements livres, autres informations :

Des classeurs dans lesquels on peut ranger les leçons imprimées qu’on trouve sur le net, les images qu’on découpe de modèles qui plaisent.

Et une bonne bibliothèque pour les livres.

****
bureau1

BON RANGEMENT A TOUS

Propos recueilli par Ivana

Posté par marlasevy à 10:30 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 22 septembre 2005

magicienne de la pâte polymère

POLYMER CLAY INSPIRATIONS
Un livre de Patricia KIMLE
Editions North Light books
image_4
une approche vraiment différente de la pâte polymère,
basée plus sur la recherche personnelle que sur des techniques rigides,
on peut  suivre  étapes par étapes les vingt projets facilement compréhensibles grâce aux photos,
mais aussi s'inspirer des techniques expliquées en les adaptant facilement à sa propre personnalité,
plusieurs projets inspirés par la nature,  ( nacre, pierre, feuilles, bois,........)
par les tissus, les bijoux,  par les arts (peinture, aquarelle, vitrail)
cette artiste  nous fait oublier la matière, la pâte polymère, du plastique ???
on pourrait en douter, alors si vous avez envie de vous transformer en magicien-ne,
régalez -vous avec ce livre qui nous souffle quelques secrets introuvables sur le web !!!!
Ps: se munir de fimo liquide et d'encres pinata, sinon frustration assurée !!!
à acheter
site de Patricia kimle



Posté par dominool à 13:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 21 septembre 2005

COUP DE COEUR DE LA SEMAINE

aucune majorité ne se dessinant, nous avons deux coups de coeur
pour cette semaine,


yves2celinem
yves  et céline

Posté par dominool à 08:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mardi 20 septembre 2005

des pâtes non !!! mais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La machine à pâte

 

Débutant ou confirmé, c'est un investissement à faire. Il y a un avant pasta et un après pasta. Les possibilités sont décuplées avec cette merveille.

 

Pour quoi Faire ? 

 

Conditionner l'argile, faire des skinner blend, texturer, mélanger les couleurs, faire des feuilles très fines de translucide, faire des plaques de pendentifs bien régulières, mélanger pâte et pigments, la cane cervelle, craquelé, mokumé gané

 

 

 

 

Gain de temps :

Résultats rapides et nets.

Gain de temps notable pour ramollir la pâte,
faire des dégradés de couleurs
s'attaquer à des techniques plus élaborées au point qu’on l’appelle
parfois la magic machine.

 

Des erreurs à éviter :

 

- Passer une couleur claire sans avoir nettoyé les rouleaux préalablement (pour enlever les poussières ou trace foncées de pâtes).

 

- Passer un gros morceau d’argile polymère ou y mettre des objets plus gros que l’écartement et tout déglinguer.

- Passer un boudin de pâte à une épaisseur trop fine en premier ( Toujours commencer par le plus large)

- Tenter de faire une feuille trop fine et gâcher son travail.

- c'est tout craquelé si la pâte n'est pas assez chaude, et ça colle si elle est trop chaude

Des surprises :

Des motifs de canes passées à la pasta machine peuvent donner des résultats surprenants, beaux et parfois un peu moins. Feuilles lisses, régulière et c'est rapide .

 

 

 

Sa largeur : De 14 à 20 cm


Epaisseur des feuilles obtenues : De 5 mm à 0,5 mm voir plus fine qu’une feuille de papier pour les meilleurs fimoteurs.
pour avoir une feuille extra-fine, étaler sa plaque de pâte sur du papier style "papier cuisson" et passer au cran le plus élevé,

 

Quand on a besoin de plus que ses 2 mains :

Mettez du papier sulfurisé dessus et dessous votre pasta machine pour que la pâte ne colle pas au métal. Travailler doucement et surveillez bien.

coller aussi une feuille sur le dessus de la machine en la pliant , elle servira de guide
legeste2
cas de la cane cervelle où il faut trois mains !!!

Comment la nettoyer?

Régulièrement pendant le travail (surtout avant des couleurs claires et impérativement avant le blanc) : Lingettes bébé ou nettoyantes (méthode la moins écolo), avec des chiffons, coton+alcool à 90° ou liquide vaisselle, papier essuie tout humidifié( en langage courant « sopalin »). En passant sur les rouleaux et en les faisant tourner.

 

Vous allez vite vous apercevoir que la machine s’encrasse dans les coins. Comme celle ci (à Yves)

pastasale1

 

Avec des ustensiles pointus vous essayerez sans doute d’aller débarrasser ces coins, mais vous n’échapperez pas au nettoyage un peu plus complet. Deux solutions s’offrent à vous:

- Démontage, nettoyage puis remontage ( pour le refaire très souvent) ici (pour avoir l’explication en français, utilisez un traducteur sur internet )

- Démontage définitif pour obtenir ça :

photo_003

 

 

Il faut démonter la pasta machine comme sur le lien au-dessus.

Voici un résumé :

Dévisser au niveau des flèches

photo_009

 

puis

photo_005photo_0071

 

Le coté où il y a la molette ne peut pas s’enlever complètement. Tirer doucement dessus pour enlever les éléments inutiles :

photo_002

 

Attention : il faut laisser les lames qui décollent la pâte des rouleaux. 

 

Des pti’ astuces :

 

- Un doigt de gant enfilé sur la manivelle pour éviter qu’elle ne tombe trop souvent

- Faut faire attention a ne pas enfermer d' air dans la pâte pour ne pas avoir de bulle a la cuisson

-  Du mika shift avec la pasta machine!Préparer la pâte métallique ou perle. (Or c'est la meilleure) En la passant dans la machine 20 fois dans le même sens***très important. Passer dans les dents de la partie tagliatelle. Ramasser le gâchis crée et faire une cane carrée avec le résultat en serrant dans la main. Couper de fines tranches et admirez les effets miroitants. Cuire. 

- Attention : interdiction de faire des pâtes alimentaires avec la pasta machine une fois qu’elle a été utilisée pour l’argile polymère même après un nettoyage profond ! 

- Pour faire des fines feuilles il ne faut pas trop chauffer la pâte sinon elle colle et pas trop refroidir non plus sinon elle se déchire.

- Trouver un plan de travail adéquat pour pouvoir la fixer et protéger la table avec des chiffons, du carton, etc.…

Ca y est ! Vous êtes convaincus - où la trouver et à quel prix?

 

Votre grenier (0 euros), celui de votre mère ( quelques flatteries), brocante (négociation), La Foire Fouille et autre discount ou camion outilleur (10 à 15 euros), Alinéa et Ikéa (20 à 30 euros), dans les magasins spécialisés en outils de cuisines (c’est là qu’on trouve plus de choix en tailles mais c’est là aussi qu’elles sont le plus cher)

 

Et surveiller vos grandes surfaces habituelles ( Auchan, Cora, Super U etc., ils font parfois des semaines spéciales Italie !)

Vérifier que ses rouleaux n’ont pas d’irrégularités.

J’ajouterais que la mienne, achetée en discount, était la même que celle que l’on trouve dans des magasins chic de cuisine (même le carton était identique) avec la gravure de la marque en moins et quelques dizaines d’euros en moins aussi.
et si vous ne trouvez pas cette merveille une adresse sur le net

....Merci a tout ceux qui m' ont apporté leur avis...

Céline de Lens 

 

Posté par celine0804 à 09:09 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,