vendredi 5 août 2011

L'atelier lyonnais

Chère lectrice,  cher lecteur,

Le temps d'août est superbe ! Il fait beau, il fait chaud et j'adore me prélasser sur mon matelas, au bord de l'eau.

La vie ici est des plus plaisante : à mon réveil (en douceur) vers 10h30, on me propose des plats tous aussi bons les uns que les autres. La journée est composée de massages, plongeons dans la piscine, apéritifs devant le coucher de soleil ...

Les artistes qui m'entourent sont absolument charmants. D'une gentillesse exquise ! J'imagine qu'ils espèrent une délivrance qui ne viendra jamais ! :-p Par souci de confort, j'ai fait installer la climatisation dans le hangar où ils sont installés (et une douche, parce qu'avec cette chaleur, sans déo ... je vous passe les détails). Inutile de les tuer à la tâche, n'est-ce pas ? ^^ (ouh ! ouh ! Oui, je suis vilaine ! ^^)

Bientôt, une nouvelle amie prénommée Marie se joindra à eux. Tiens ! Je vais de ce pas lui poser quelques questions ! ;-)

Sans titre 2

Bonjour Marie ! Comme à chaque nouvelle interview, commençons par les présentations d'usage : âge, situation familiale, études, animaux... Un petit bas de laine qui traîne ? ^^

J’ai 25 ans, je vis en couple, sans enfant mais avec une charmante bête à poils nommée Sidi Bou (une chatte). J’ai réussi à dompter son pelage : aucun câlin aux heures de travail et lavage de mains réguliers ! J’ai fait des études universitaires de droit en me spécialisant dans le domaine du marché de l’art. Pas de bas de laine qui traîne malheureusement :)

Quand et comment s'est passée ta première rencontre avec la polymère ? Sur un air de tango, une rose coincée dans les dents ?

 Pfiou, ça remonte à longtemps, je devais avoir une petite dizaine d’années. Pas de tango ni de rose :)

En fait, c’est ma grand-mère qui m’a, depuis toute petite, initié à toutes sortes de travaux manuels (je suis fan de papier mâché, de cartons…). Et un été elle avait trouvé le tutoriel pour réaliser une cane coccinelle.

Sans titre 14

As-tu une photo d'une de tes toutes premières créations ? Peux-tu nous la montrer ? Avec le recul que tu as aujourd'hui, qu'en penses-tu ?

Voici le chef d’œuvre ! Avec le recul et l’expérience je trouve ça affreux évidemment ! Mais on m’a dit que pour une petite fille ce n’était pas si mal.

Ma 1ere r-alisation

De quelle création es-tu la plus fière ? Pourquoi ?

Wouaaa c’est dur ! Ma première création « aboutie » est ma bague Klimt bordée de noir (réalisée en janvier 2008). Je l’aime beaucoup et la porte beaucoup. Bien sûr elle a de nombreux défauts comparée à mon travail aujourd’hui.

Mais j’ai eu tellement de plaisir à la réaliser ! Je sortais d’un mois de révisions intensives et d’une semaine de partiels exténuantes, j’avais un grand besoin de revenir à la polymère et je savais exactement ce que je voulais faire à partir de l’œuvre de Klimt. 

Bague Klimt

T'arrive-t-il de t'énerver parce que tu n'arrives pas au résultat voulu ? Si oui, c'était pour quoi la dernière fois ?  

Oui il y a toujours des ratés. Je pense notamment à ma 1ère cane fraise. J’ai passé au moins 2 ou 3 heures dessus pour me rendre compte que d’une part les couleurs n’étaient pas les bonnes et que d’autre part mon motif à la réduction avait un peu fait ce qu'il voulait (des petits traits blancs plus du tout droits) ! Aaaaarrrrgg

Tu fais pas mal de foires et de marchés. As-tu une anecdote à nous raconter lors de ces expositions ?

En fait je n’en fais pas beaucoup (3 à ce jour). On voit un peu de tout et on entend un peu de tout. C’est plutôt agréable de voir que les gens ont l’air fasciné par certaines créations :) Mais j’ai eu aussi des clients qui négocient les prix (c’est pas très agréable). Pour rester sur une note positive, une petite fille m’a dit le week-end dernier « C’est trop beau ce que vous faites Madame ! » adorable :D

Sans titre 4

Te faut-il une ambiance spécifique pour travailler ? Plus le soir ou dans la journée ?

Comme la création est mon activité principale je travaille surtout en journée (le soir si vraiment j’ai du retard :p). J’aime bien écouter la radio (j’ai mes petites émissions habituelles) et la musique. En matière de musique c’est très très éclectique ça va du classique au rock en passant par Joe Dassin et Mickael Jackson.

Ton plus beau moment de créatrice ?

Ma seule et unique expérience d’animation à ce jour. J’ai eu l’occasion de faire un atelier à la foire de Paris cette année, dans le cadre du café slow. C’est un réel plaisir de transmettre, de partager et de voir l’émerveillement des gens qui créent eux même une petite religieuse en fimo en quelques minutes.

Peux-tu nous donner le nom d'un(e) créateur(trice) qui te pousse à te surpasser ? Qui te donne envie de tenter des choses différentes ?

Il y en a beaucoup ! A mes débuts, c'est Mouna qui m'a donné envie de persévérer. J'aime aussi beaucoup les créations de Boonie, Florence de Creation my way, Ary et j'en oublie encore sûrement... En ce qui concerne la miniature Il y a « Parisminiatures » qui font vraiment des choses extraordinaires.

Sans titre 23

 Hormis la polymère,  touches-tu à d'autres loisirs créatifs ?

Oh que oui ! :D Comme je disais plus haut j’ai passé la plupart de mes étés à bricoler : du papier mâché, des bracelets brésiliens, de la pâte à sel… Aujourd’hui je me lance dans les cadres en carton et dans des idées de créations « éco-friendly ». Je fais aussi (quand ça me prend) de la résine. Je travaille moi-même les images sur ordinateur et ensuite j’applique avec patience la résine. Je peins aussi à l’occasion, mais pas sur des toiles, j’y vais carrément sur les murs de mon salon (cf un tableau de Miro).

Si je te dis ... télévision. Essaye de nous décrire une création (portable hein !:-p) que tu pourrais inventer, là, tout de suite, en deux minutes.

Haha, je partirai sur un collier sautoir avec 3 ou 4 breloques (un peu comme mon Mary Poppins).

Je mettrai dessus une mire (en résine hein, parce qu’en polymère ça serait trop dur et puis j’aime le mélange des matières), une breloque en rapport aux dessins animés un genre de Bob l’éponge (ça serait drôle ça ?! et plus faisable que goldorak ou les cités d’or !! ), je fabriquerai un mini programme télé en papier et puis une télécommande en pâte polymère ou une mini télé avec les antennes au dessus :D

Sans titre 01Collier mary poppins 5

 Si tu devais choisir entre :

 1/Tes créations gourmandes ont la durée de vie d'un aliment normal. Elles se décomposent au bout de 5 jours (plus vite si on considère que l'été approche).

 2/Il n'y a que toi qui aime tes créations. Tout le monde les trouvent horribles et ne se gène pas pour te le dire.

 3/Me donner toutes tes créations et celles à venir. ;-p

Quel choix et pourquoi ?

Je te les donne toutes ! C’est le plus beau des choix de pouvoir offrir. Travailler quelque chose d’éphémère ne me gêne pas en soi, j’aime beaucoup cuisiner et faire des pâtisseries où le principe même c’est de faire quelque chose de beau alors que ça ne durera pas dans le temps.

Mais quand même, c’est le plaisir d’offrir avant tout !

Sans titre 1

Merci beaucoup d'avoir répondu à toutes mes questions Marie !

Voudrais-tu profiter de la clim' du hangar toi aussi ? ^^

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 1 juillet 2011

Le monde des poupées

Les enfants, filles ou garçons, jouent tous avec des poupées. Nous-même, nous en gardons quelques souvenirs. Les miens se résument aux expériences bizarres que mon frère et moi leurs faisions vivre : descentes mortelles du haut de l'escalier, bains prolongés dans le jacuzzi à bulles d'une marque américaine où les figurines sont l'archétype de la "femme parfaite", démembrements en règle (mon frangin était très fort pour cette dernière partie), j'en passe et des meilleurs. Oui, j'étais une enfant espiègle (utiliser un autre adjectif ne serait pas digne de mon image ;-p).

Rose-Marie crée des poupées si belles que je m'en aurai voulu de les avoir abimées. Chacune a son univers. Et on pourrait les regarder pendant des heures.

Les plans de mon nouveau hangar sous le bras, je suis donc partie lui poser quelques questions. (Pour celles et ceux qui ne savent pas pourquoi je parle de hangar, vous pouvez lire les dernières interviews. Et vous serez puni parce que vous ne suivez pas ! Non mais !) ;-p

Sans titre 9

Bonjour Rose-Marie. Comme pour une demande de passeport, commençons par les mentions obligatoires : âge, situation familiale, études, animaux, avis d’imposition… Bref que peux-tu nous dire sur toi ?

Bonjour ! J’ai été très heureuse de recevoir un mail de « parole de pâte » que je ne connaissais pas et qui m’a demandé si j’acceptais une interview ! C’était une très bonne idée !

 

J’ai 56 ans et je crée mes poupées depuis l’année 1995.Je suis mariée, j’ai un fils à Paris et une fille à Singapour ! J’ai parcouru la France où j’ai vécu dans plusieurs villes différentes après avoir passé mon bac à Toulouse qui est la ville de mon enfance et adolescence !

Actuellement, je vis à Paris depuis 2006 et je suis secrétaire dans une école d’Art ! Cette école est une pépinière de talents ! Les élèves sont très créatifs et je m’y sens très bien !

Mon avis d’imposition me demandez-vous ! Euh…. Je passe à la question suivante !!lol

Quand et comment s’est passée ta première rencontre avec la polymère ?

Ah ! LA pâte polymère ! Quelle trouvaille !

En fait, quand j’ai découvert que l’on pouvait créer des poupées grâce à cette pâte (des artistes allemandes, américaines et françaises l’utilisaient déjà et je trouvais leurs poupées magnifiques, pleines de vie et d’expression), j’ai voulu absolument créer les miennes, je ne connaissais rien aux volumes d’un visage et avec toute ma passion et  mon énergie, pendant des années j’ai créé et créé des visages jusqu’à ce qu’enfin je maîtrise  cette matière !

Chihiro

Te faut-il une ambiance spécifique pour travailler ?

J’aime avoir du temps devant moi et m’installer à ma table (de salle à manger !) être près d’une fenêtre, voir le temps au dehors, le ciel,  et je peux travailler des heures ! Mais ayant un emploi à l’extérieur à temps plein, ce temps devant moi je le trouve rarement !

Pourquoi des poupées et pas de dragons ou des fées ?

Oui J’aurais pu créer des fées aussi puisque je lisais beaucoup de contes étant enfant et je trouvais que c’était un monde merveilleux ! Mais je préfère créer des personnages qui me correspondent plus, réels, plus dans l’air du temps ! Je suis un Verseau !!

poupée

Il est écrit sur ton site  que tu adores les poupées depuis ta plus tendre enfance ! Les collectionnes-tu ? 

Un très grand souvenir d’enfance fût celui où je reçus en cadeau de Noël le poupon de mes rêves, je peux encore revoir les gestes que je fis alors et les mots de joie que j’adressai à ma mère pour le lui montrer !

Tout est dit je crois ! Ce moment m’a apporté tellement de bonheur que je veux peut-être, sans le savoir, le perpétuer encore et encore !

Je ne considère pas les poupées que j’achète comme une collection ! Elles sont choisies tout particulièrement car elles m’ont touchée, m’ont émue, de ce fait je n’en ai pas trop, ce sont des poupées le plus souvent créées par des artistes que j’aime de par leur belle personnalité, leur créativité et leur professionnalisme.

garçon roux

En général les poupées que l’on voit évoluer sur les blogs sont en vinyle. Pourquoi préfères-tu travailler la polymère

Je ne déteste aucune matière en ce qui concerne les poupées, il peut y avoir de très belles poupées en vinyle, en résine (j’en ai fait quelques-unes), mais la pâte polymère permet toutes les libertés, de créer ses idées les plus folles, de travailler en direct, dans l’instant, même s’il me faut des semaines pour créer une seule poupée. La polymère donne un rendu parfait quand on commence à la maîtriser.

Lorsque tu commences une nouvelle poupée, j’imagine que tu es arrêtée sur une idée bien précise. Arrives-tu toujours au résultat que tu souhaites ?

Oui c’est vrai, je ne démarre jamais sans avoir une envie impérieuse de créer la poupée que j’ai en tête depuis quelques jours et parfois plusieurs semaines, je sais comment sera son visage, ses yeux, ses cheveux. En général j’ai un coup de cœur pour un visage, une attitude d’enfant, que ce soit dans la rue, dans une photo de magazine.  Il m’arrive bien sûr, de ne pas réussir le visage que je voulais faire et à ce moment-là soit j’accepte la nouvelle tête qui s’impose à moi, soit je la jette carrément si elle ne me correspond pas.

Sans titre 8

J’imagine que pour créer des poupées, il faut garder une belle part d’enfance. Imagines-tu l’histoire de leur vie avant de les créer ?

Non pas du tout ! Avant tout, chacune correspond à une part de ma vie bien sûr, mais je n’imagine pas une histoire particulière avant de les créer. Je suis plutôt dans le souci de la sculpture, car un visage est très difficile à modeler, Il m’arrive de le laisser en « plan » plusieurs jours ou semaines, car je n’arrive pas à ce que je veux ! C’est plutôt l’idée de bien réussir qui m’obsède. La part d’enfance pour moi se situe dans les sentiments que je ressens pour mes poupées.

As-tu une photo d’une de tes toutes premières créations ?  Avec le recul que tu as aujourd’hui, qu’en penses-tu ?

……………. Avec le recul  je suis absolument affolée des poupées (affreuses) que j’ai pu exposer à mes tous premiers débuts !! Je les trouvais « belles » pourtant à cette époque ! Je faisais les visages plats comme pour un dessin ou alors si je faisais des volumes, cela ressemblait à des caricatures !!

chinoise & frère

De quelle poupée es-tu la plus fière ? Pourquoi ?

Choix très difficile ! Bon je refais un tour dans mon site  pour voir…..

Comme chacune est un défi à chaque fois, pour moi c’est une performance de réussir chaque poupée !

Bon je joue le jeu…. ou presque : j’en choisis deux car c’est un thème que j’aime tout particulièrement : l’ainé(e) d’une fratrie protégeant et s’occupant de son frère ou de sa sœur plus jeune : deux poupées illustrent bien cette idée : la petite chinoise portant son petit frère et la grande sœur népalaise portant son petit frère sur son dos.

Enfants népalais

Peux-tu nous donner le nom d’un(e) créateur(trice) qui te pousse à te surpasser ? Ou au contraire qui te donne envie de tenter des choses différentes ?

Oui bien sûr, de très grandes artistes en poupées qui ont commencé dans le début des  années 1980 à créer leur poupée en pâte polymère ou porcelaine, Une d’entre elles  Anne Mitrani a su me donner l’envie de me surpasser. Elle a illustré à merveille le nouveau courant dans l’histoire de la  poupée qui est celui de la poupée d’artiste contemporaine en créant des poupées presque vivantes et parfaites de beauté actuelle.

Tu as à ta disposition de la polymère, une pince à épiler, quatre allumettes, une cuillère à thé et une palette de peinture pour enfant (de la gouache en disques de couleur). Comment t’y prends-tu pour créer une tête….de crevette ?

Hmm…. la crevette ça ne m’inspire pas du tout, mais pas du tout !!

Sans titre 7

Hormis la polymère, touches-tu à d’autres loisirs créatifs ?

Je n’ai pas trop le temps de faire autre chose pour le moment. J’ai bien essayé l’aquarelle avec quelques cours, la peinture à l’huile ! j’ai du matériel mais le temps me manque.

Ton plus beau moment de créatrice ?

Un jour, je finissais une poupée, elle n’était pas encore habillée, j’avais monté tout le corps et je l’ai posée sur ma table de travail. Je l’ai regardé et j’ai cru qu’elle respirait…..

Es-tu pour ou contre la co-location ? (en sachant que tu as le choix entre dire que tu aimes et que tu adores)

J’adore la co-location avec mes poupées !! Uniquement !!

Sans titre 5

Merci beaucoup pour ce moment partagé Rose-Marie. Ce fut un réel plaisir. ;-)

Et maintenant, je ne peux pas vous laisser sans vous  mettre une petite chanson en tête pour la journée. Non, surtout ne me remerciez pas. C'est tout à fait naturel. ;-p

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 3 juin 2011

Sylvie Péraud, alias Maniguette

Tout ceux qui s'intèressent un tant soit peu à la polymère connaissent au moins un nom d'une ou d'un artiste américain. Oui ! Oui ! Là, en deux secondes, vous, lecteur, vous m'en avez trouvé un ! C'est obligé ! (Sinon, allez revoir vos classiques Bouh ! Honte à vous ! ;-p).

La grande majorité aura pensé à Donna Kato, Judith Skinner, Dan Cormier ... J'en passe et des meilleurs. Américains, allemands, russes ... toutes les nationalités. En France, nous avons aussi de très grands artistes : Mathilde Colas, Cristalline, Elis'art .. (vous comprendrez que je ne peux pas tous vous nommer ^^).

Aujourd'hui, nous allons découvrir une artiste qui s'exporte. Parce qu'il n'y a pas de raison que le monopole de la célébrité soit détenu par les artistes d'outre-Atlantique.

Maniguette, reconnue pour ses nombreuses créations et son talent fou, traverse les frontières.

172

Commençons par les présentations d'usage : prénom, âge, mariée ou pas ? Des enfants ? Des études ? Un emploi ? Des animaux ? Des actions en bourse ?

Bonjour, je m'appelle donc Sylvie. J'ai un âge raisonnable malgré une tendance à être déraisonnable. Deux enfants et un mari qui ont comme qualité première de supporter (dans tout les sens du terme) mon bazar d'artisan.

J'ai un bac +3 Littérature et Mathématiques, mais le bac que je convoitais (histoire de l'art) ne se faisait pas près de chez moi. J'ai donc eu cet examen (le moins difficile pour moi) et j'ai ensuite intégré une école de préparation aux beaux arts, dont la porte m'a été refusée par la suite (pas assez douée pour passer le cap de la présentation de dossier) et 3/20 en dessin en cours d'art déco !

Oups ! J'allais oublier le chien et le chat qui ont la bonté d'enrichir ma pâte de poils tricolores et roux... merci donc, à Cookie et Fripon pour ne pas les nommer. Et pour les actions, faut voir avec Monsieur, parce que j'ai horreur de tenir les comptes et de tout ce qui se rapporte ausx sous, désolée !

Pourquoi ce pseudo ? Y a-t-il une relation avec la graine aphrodisiaque ?

Et bien oui ! Maniguette a bien un lien avec l'épice qui est de la même famille que le gingembre. Pourquoi ? Non parce que je suis épicée. Non, non ! Mais plutôt parce que l'autre nom de cette épice est la "graine de paradis" et que c'est ce qui décrivait le mieux les espoirs mis dans la création de ma société en 2005, après avoir claqué la porte au nez d'un supérieur trop casse-pied !

078

Comment s'est passée ta première rencontre avec la polymère ? Avec des lumières tamisées et un bouquet de roses ? ^^

Heu pas vraiment ! En fait, quand j'était petite, mes grands-parents, qui étaient propriétaires d'une grande et belle librairie dans la rue principale de Montargis, m'ont permis de toucher à tout ce qui se faisait en matière de Loisirs Créatifs. J'a pu travailler avec une pâte souple dont je ne me rappelle plus le nom et qui séchait à l'air libre. Cette pâte légère ressemblait à une pâte à bois et en conservait l'aspect une fois sèche.

Quand j'ai commencé mon activité, j'ai fait des bijoux perlés, mais j'ai vite eu envie de perles différentes. A cette occasion, j'ai cherché à retrouver cette pâte afin de créer mes propres perles, mais impossible ! Et malheureusement, mes grands-parents n'étaient déjà plus de ce monde. Par contre, dans les rayons, j'ai trouvé des paquets de "Fimo". Alors j'ai acheté un paquet blanc. Juste un seul et unique paquet. Et je suis rentrée à la maison.J'ai pris un bout de pâte, je l'ai roulé en boule, je l'ai cuit pour voir l'aspect que cela avait et j'ai été très très très déçue !!! Perle terne et sans intérêt. J'ai refermé le paquet etl'ai rangé quand un placard.

Par la suite, j'ai commencé à créer des boites décorées en plus de mes bijoux, et voulant mettre des décorations, qui n'existaient pas dans le commerce, dessus, j'ai ressorti le paquet en me disant que j'allais la peindre. Avant cela, j'ai tapé "Fimo" dans le moteur de recherche ...et c'est là que la fée Internet est intervenue. A l'époque, tout était en anglais, mais j'ai la chance d'être bilingue. Cela m'a ouvert les portes et réconciliée avec la polymère.

0221

Où trouves-tu l'inspiration ?

Partout autour de moi. Dans la nature, un papier peint, un couvre-lit, les livres, les musées ...Il suffit de lever le nez et d'observer. Mais je ne mentirais pas en disant que j'ai, comme tout le monde, des périodes de panne. Des périodes où je reste devant ma pâte à me demander ce que je vais bien pouvoir faire. C'est encore arrivé dernièrement et pour passer le temps, je me suis plongée dans le mélange des couleurs. Juste pour ne pas rester sans rien faire. Ce sont des périodes déprimantes, mais c'est comme un passage obligé. L'inspiration revient toute seule quand on s'y attend le moins. Je ne force pas sinon c'est la folie assurée !! (Je sais, je ne suis pas très nette ... On fait ce que l'on peut !)

Dans quelles conditions travailles-tu ? Le soir ? Uniquement le week-end ? Avec de la musique ?

Je suis du matin et pas trop du soir. Dès que le jour baisse, je pique du nez, comme les poules.Je travaille toute la journée devant l'ordi (boulot de l'association et personnel) et la pâte. Généralement, l'après-midi, la télé berce mon travail; Pas trop fort. Juste comme une présence. Parfois rien, mais pas de musique. Allez savoir pourquoi. Et le week-end, généralement je ne travaille pas : c'est pour la famille, le bricolage, la maison...

boucles_d_oreille_11b0c88051_big

Que préfères-tu dans le travail de la polymère : les cannes ou les textures ?

J'ai eu une longue période "cannes", comme tout le monde, je crois. Des fleurs, essentiellement ... et puis j'en ai eu marre. Après ma canne Manga, j'ai commencé à expérimenter d'autres choses. Pas trop les textures, ce n'est pas ma tasse de thé. Je me suis dirigée, sans m'en rendre compte, vers les designs plus épurés, mais avec une recherche du travail propre, le plus près possible du zéro défaut. J'ai poncé à outrance, lustré, cessé de vernir mes pièces et j'ai beaucoup travaillé sur les imitations. Jeans, bois, galet, perle de verre, bambou ... Bref, ce qui m'entourait. Pour voir ce que l'on pouvait faire avec la polymère, repousser sans cesse les limites de la matière.

Tu n'as le droit qu'à un seul outil pour ton travail. Lequel choisis-tu et pourquoi ?

Mes mains sans hésiter. Nos dix doigts n'ont pas encore été égalés pas des machines et permettent plus qu'on ne se l'imagine. Tout les autres outils peuvent être remplacés.

BBG_183

Quel est ton dernier livre de Loisirs Créatifs acheté ? Qu'en as-tu pensé ?

Heu mon dernier livre de Loisirs Créatifs, et encore ce n'est pas du loisir créatif à mon sens, c'est le dernier livre de Donna Kato. Il est concis, précis et bien mieux que le premier. Je n'achète que très peu de livre et aucune revue.. Je n'ai que 9 livres de polymère et je ne les regarde quasiment jamais.

A l'heure d'aujourd'hui et avec ce que tu sais maintenant, que penses-tu de ta toute première création ?

Ma toute première création, je crois que c'était un petit coeur en marbré blanc et rose adopté par une copine. Simplissime hein ? Ce dont je me rappelle le plus à mes débuts, c'est d'une canne totalement ratée. Elle s'es déformée à la réduction parce que les différentes couleurs de pâte n'avaient pas la même fermeté. Par contre, le résultat me semblait chouette à l'époque et encore maintenant j'aime assez. Mais en y regardant de près, les finitions sont "dégueu-dégueu" et l'usage du vernis, inutile.

Tout comme cet autre bracelet que j'ai retrouvé dans mon sac à rebus, mais que j'ai osé prendre en photo pour toi (même pas peur!). Les associations de couleurs sont du plus mauvais goût et les finitions inexistantes.... J'ai mis 4 ans avant de jeter mes premières créations super moches (je ne sais pas pourquoi le bracelet a eu un traitement de faveur), c'est à peu près la période à laquelle j'ai vraiment commencé ma phase de "création". Avant, ce n'était que de la mise en pratique de techniques, on ne pouvait pas encore parler de travail "personnel".

C'est assez critique tout cela, mais je ne regrette rien. Je pense que tout ces ces étapes sont normales et indispensables. Elles font parties de l'apprentissage et on ne doit jamais dénigrer cette période. On doit juste vouloir faire mieux. Pas pour épater les autres, mais pour soi.

bracelet_des_d_butscollier_canne_rat_e

Le bijou ou l'objet en polymère dont tu es la plus fière ? Pourquoi ?

J'aime toujours ce que je viens de terminer plus que tout le reste, mais ma plus grande fierté, mon déclic, ça a été le faux bois je crois. Ce jour là, je me suis dit que j'y étais... Où ? Je n'en sais rien. Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Mais j'ai eu cette énorme sensation que je venais d'atteindre un point important pour moi.

Quel est ton rêve ultime de créatrice ? (Oui, pendant ces deux prochaines minutes, juste pour répondre à cette question, tu peux avoir des chevilles énormes et une tête grosse comme un melon ;-p).

Ça va sûrement paraître fou, mais si, un jour, on arrive à classer les objets en polymère dans la catégorie "Arts" comme les tableaux ou les sculptures, qu'on lui ôte son étiquette de "Loisirs créatifs", ce jour là, j'aurai le sentiment qu'on a atteint mon but.

pendentif_f1981227db_big

Le nom d'un(e) créateur(trice) qui te donne envie d'aller encore plus loin.

Difficile ! Il y a tellement de personnes dont j'admire le travail... Donna Kato pour l'impertinence et la folie de ses créations et pour sa générosité. Jeff Dever pour son perfectionnisme. Kathleen Dustin pour exquis raffinement...

Ton plus beau moment de créatrice :

Le jour où j'ai rencontré Donna Kato. Elle a tendu la main vers le collier que je portais et a dit "Oh Lovely !". Ce genre de chose vous donne des ailes et vous pousse à vous surpasser. Et pourtant, ce collier était le fruit d'une erreur que mon amie Audrey m'a poussé à monter collier juste avant de partir à Nottingham !!!

Tu vas bientôt à Las Vegas pour un stage. Ça fait quoi de donner des cours aux américains ? Comment en es-tu venue à effectuer ce voyage ?

Comme je l'ai dit, je suis bilingue et je ne remercierai jamais assez le travail de mon père qui nous a expatrié aux USA pendant 3 ans, quand j'étais enfant, ainsi que  mes parents qui m'ont inscrit en école bilingue à notre retour en France. Pouvoir enseigner en anglais se révèle indispensable si on veut rendre aux américains ce qu'ils nous ont apporté et leur enseigner à notre tour, notre savoir faire. Je sais qu'ils apprécient beaucoup la fraîcheur de nos créations françaises.

C'est à la demande de Donna que je fais le voyage à Vegas, en novembre prochain. De même que Bettina Welker (venue d'Allemagne) et Nathalie Garcia de Leaniz (d'Espagne). Après avoir apporté les artistes américaines en France et en Europe, Donna accueille l'Europe chez elle. Beau geste, non ?

J'avoue que donner des cours aux américains est assez grisant. En effet, il y a 6 ans, quand j'ai débuté dans la polymère, les artistes américains avaient une avance assez considérable en matière de polymère, et nous avons beaucoup appris d'eux (livres, net, stage ...). Alors être demandé pour leur enseigner représente beaucoup et puis ils adorent mon accent français, m'a récemment avoué Ronna Sarvas Weltman, lors de sa venue en France ... Moi qui pensais avoir une accent parfait !!!

collier_Vegas

Tu es présidente de l'association Lezartgil. Pourquoi l'avoir créée ? Dans un monde idéal, comment envisages-tu le futur de cette organisation?

Le but que je recherchais, en créant l'association, c'était de faire bouger les choses. Que l'on parle de la polymère et que l'on en parle autrement que comme une pâte à modeler pour adulte. Que l'on reconnaisse la matière comme artistique. C'est toujours mon but. Le chemin n'est pas facile, et peut-être que l'on n'y arrivera pas (quoique), mais l'aventure est belle et vaut la peine d'être menée. Elle m'a permis des rencontres fabuleuses. Elle m'a apportée des copines du tonnerre. Avec tout ce soutient et leur engouement, j'espère qu'un jour certaines pièces de polymère figureront dans des galeries d'art ou encore dans les musées ... En fait, cela arrive déjà, pas chez nous en France, mais aux États-Unis. Alors comme les frontières volent en éclat grâce à internet, on peut rêver que demain, cela arrivera chez nous. Et avec un peu de chance, l'association y aura contribué à sa manière.

Tu pratiques quelques imitations comme le bois, les galets ou le célèbre jeans. Tu dois impérativement créer une copie d'une vieille moquette à la couleur passée (en polymère évidemment !^^). c'est une question de vie ou de mort. Comment t'y prends-tu ?

D'abord, vieille moquette passée, je sors la pâte scrap pour sa couleur inimitable et sans laquelle nous ne serions rien ! Ensuite, tordue comme je suis, je crois que j'extrude des fils de polymère et que je les fait cuire. Et après, parce que faire simple, c'est trop dur, je crois que je les tisse avec le crochet spécial sur une trame toute polymère pour coller au mieux à l'original. Ensuite, va savoir, je m'essuie les pieds dessus pour la vieillir !!! Va falloir essayer pour rire.

p006_173

Tu as le choix entre :

1/ Ne plus jamais pouvoir acheter de polymère : dès que tu arrives, les stocks des magasins se vident automatiquement (pas de réservation possible, on ne triche pas !^^)

2/ Faire cramer toutes tes créations après y avoir passer des heures. (Oui, je sais, c'est rageant !^^).

3/ M'offrir, avec un grand sourire (sinon, ce n'est pas drôle ^^) tout ce que tu as.

Que choisis-tu et pourquoi ?

Sans hésiter, je t'offre tout et avec le sourire (sinon, en effet, ce n'est pas drôle). Pour deux raisons : d'abord c'est la seule solution qui me permette de continuer à créer dans détruire mon travail ; ensuite parce que les créations ont toujours plus de valeur aux yeux des gens qui les désirent qu'aux yeux de leur auteur, toujours en quête de leur prochaine création. Je prends plus de plaisir à faire, à travailler et chercher qu'à posséder, et j'apprécie plus les oeuvres que l'on m'a offertes que celles que j'ai faites moi-même. Mais maintenant, il va te falloir plus qu'un grenier pour stocker tout ça. T'es prête ?

boucles_d_oreille_06e6f6369f_big

...    ...    ...

Arf ! Effectivement, vous risquez fort d'être toutes à l'étroit.

...   Une âme charitable peut-il me louer un hangar pour quelques euros ? ^^

Merci pour ce si agréable moment, Sylvie.

Et profite bien de ton voyage : à ton retour, je t'attendrai, avec un beau logement tout neuf. ;-)

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 6 mai 2011

Nefer Kane

On dit d'une personne indifférente qu'elle n'est sensible ni à l'amour, ni à la passion, ni à la peur ou encore à la douleur.

Pour certains, c'est un moyen de se protéger. Pour d'autres, un bon truc pour blesser.

Ce qui est certain, c'est que cette indifférence n'est pas de mise lorsqu'on se retrouve face aux créations de Nefer Kane. Le choix se doit d'être tranché. Pas de nuances de gris dans le noir ou le blanc. Pas d'ombre dans le jour ou de trait de lumière dans la nuit.

Louise_Boop__Freak_Pin_Up

Bref, revendiquant mon côté "femme vénale" (chers lecteurs masculins qui lisez, je sais ce que vous pensez ^^), j'attrape ma corde, mon rouleau de scotch et je file lui poser des questions (indiscrètes, il va s'en dire).

...

...

Oui, j'ai encore un peu de place dans mon grenier. ;-p

~~¤*¤~~

On va y aller franchement : Nefer, c'est ton prénom de tout les jours ? Si c'est le cas, ça vient d'où ? Quel âge as-tu ? Quelles études as-tu faites ? As-tu des frères et soeurs ? Un chien ? Un chat ? Un plan d'épargne logement ?

Oui, c'est mon prénom. Ma mère m'a prénommée ainsi car elle pensait que je ressemblais à Nefertiti. Cela signifie "Le Beau" ou "La Bienveillante" en égyptien ancien. Cela aliment l'ambiguïté de ma personnalité.

J'ai 34 ans ; Je n'ai fait aucune étude ; J'ai un frère qui se prénomme Nicolas mais qui n'est plus de ce monde, un chien (celui de mes fils exactement) Capucine, un chat égyptien (bien sur) qui s'appelle Fahra, comme le serviteur dévoué dans Out of Africa. Pas besoin : la maison est à mes parents. ;-p

 

Ta rencontre avec la polymère a eu lieu quand ? Et comment s'est-elle passée ?

Une première fois à 14 ans, dans un magasin où j'ai dit :" ce truc est toxique, c'est nul". Puis il y a presque 3 ans lorsque j'ai cherché un hobbie puisque je devais demeurer avec mon plus jeune fils autiste à la maison.

Et puis j'ai économisé pour pouvoir m'offrir le livre de Christie Friesen car, à l'époque, je n'avais pas un sou vaillant et j'ai ensuite sculpté mon premier dragon. Cela a été fulgurant mais je pense que c'est davantage la sculpture qui m'a envouté que le matériau puisque maintenant, je sculpte avec divers médias.

Claire__Medieval_faerie__2_

 

Tu travailles dans quelles conditions ? Plus la nuit que le jour ? Au son du clavecin ou du hard rock ? ...

Je travaille entre 14 et 17 heures par jour. Je travaille l'après-midi lorsque j'ai fini les cours de mes enfants que j'élève seule et qui sont au CNED, puis ensuite, je sculpte toute la nuit, jusque 6 ou 7 heures du matin. Ma mère prend ma relève pour les matinées et me permet de mener ma carrière en s'occupant de pratiquement tout.

Je sculpte en regardant de vieux films en VO (ou pas, s'ils sont français) et si j'écoute de la musique, c'est plutôt de l'opéra, des musiques médiévales, du classique ; mais aussi du pop rock parfois ...

 

Tu es originaire de Nice (ha ha ! Nous sommes voisines !). Pourquoi ne plus parler qu'anglais sur ton blog ? Est-ce juste parce que tu ne penses qu'intéresser les américains (ou les anglais, ne faisons pas de racisme ! ;-p) ?

Bien viens boire un café à la maison alors ! ;-)

Alors la raison de l'anglais est très simple : lorsqu'il m'a été très clairement signifié que je n'étais pas la bienvenue dans la polymère française, Christie (Friesen, qui est une de mes plus proche amie) m'a pris par la main et m'a introduite dans le cercle des poupées d'art aux USA, qui est une immense tribu où nous sommes très très proches les uns des autres. Ils m'ont adoré d'emblée tout comme je les adore. Depuis, je vends dans 12 pays, je suis publiée dans les magazines du monde entier et 99% de mes amis sont étrangers ou ne parlent qu'anglais. Même s'ils ne sont pas forcément américains ou anglais.

Je m'adapte donc en parlant la langue qui est utilisée dans mon milieu. MAIS, même si je n'ai pas été appréciée dans mon propre pays et qu'il est totalement vrai de dire que le monde entier m'a ouvert les bras, je veux dire que j'ai des amies qui me sont très chères comme Nadège René, Catherine Verdière, Cathy (des Frivolités), Brigitte (que tout le monde connait), Mouna, Eva, Lynda (connue de tous aussi), notre Tana'Calou nationale et bien sûr, ma chérie Maab, Cécilia Bottom.

whisper_of_the_dawn__4_

 

Qu'est-ce qui t'attire dans le monde de la sculpture plus que dans celui des bijoux ? Et pourquoi les poupées ?

Alors premièrement parce que je serais proprement incapable de faire une perle correcte ou de monter un bijou ... Ensuite, et c'est le sujet d'un de mes derniers posts sur mon blog, parce que c'est ma rédemption.

Lorsque j'ai appris que mon fils était autiste et que c'était dû à mon anomalie génétique, j'ai cru mourir. Tout ce qui est fondamental, mais extrèmement fragile en chaque être humain s'est affaissé en moi. Chaque être humain perd, au moment de sa mort, quelque soit son poids, son sexe, son origine, son âge ou sa religion, 21 grammes. C'est un fait scientifique. On dit que c'est le poids de l'âme. J'ai perdu mes 21 grammes lorsque j'ai su ce que j'avais fait. Si mon fils va de mieux en mieux chaque jour, je fais de poupées pour atteindre le rachat de ma faute.

Il est une légende qui dit que la poupée d'art n'est pas une figurine mais un être doté d'une âme qui a un passé, un présent et un devenir. On raconte que les poupées des plus grands dollmakers sont des êtres si parfaits qu'elles respirent et sont vivantes. Puisque je n'ai pas été capable de "construire" mon enfant correctement, je sculpterai des poupées parfaites et vivantes, et un jour, je retrouverai mes 21 grammes.  Donc, je m'épuise de travail et m'acharne jusqu'au bout de toute fatigue. Voilà deux ans et demi que j'en sculpte dans ce but. Mais le chemin est long encore ...

 

Où vas-tu chercher ton inspiration ? Dans les histoires d'elfes et de fées ? Dans les livres d'histoires médiévales ? Simplement dans ton imagination fertile ?

Selon moi, une poupée est une pensée devenue une personne. Je peux faire une poupée à partir d'une sensation, d'une pensée, même abstraite, du geste de quelqu'un, d'une musique, d'un film, d'un poème, d'un sentiment ... La poupée est humanité par essence et elle se doit d'exprimer notre humanité et tout ces sentiments qui nous assaillent perpétuellement. Il m'arrive aussi d'improviser très souvent, car si je ne sais ce que je fais, la poupée elle, sait.

mechanic_of_travel__4_

Combien de temps passes-tu pour créer et finaliser une poupée ?

Je travaille très vite (je suis quelqu'un d'extrêment impatient) donc une moyenne de 5 à 10 jours maximum pour les Ball Jointed Dolls (poupées creuses et articulées avec des joints sphériques).

 

Tu utilises beaucoup le steampunck sur tes créations. Pourquoi ? Qu'est-ce qui t'attire dans cet univers ?

J'ai découvert le steampunck avec Christie. Nous avons toutes les deux été subjuguées par cette forme de pensée. Le steampunck est le triomphe de l'homme sur TOUT. Lorsque la machine devient vivante, au service de l'homme et lorsque l'homme devient mécanique pour triompher de la mort, des faiblesses, du handicap, du chagrin ... Tout ceci avec des machines à vapeur et des engrenages en veux-tu ? En voilà, dans un style très baroque puisque c'était la vision du futur imaginée au temps de Jules Verne.

J'ai fait les premières poupées d'art steampunck, ce qui fait de moi une artiste reconnue. Parce que je crois que nous aurions tous besoin d'une petit mécanisation pour nous guérir de ce qu'ont été nos vies ...

 

Quelle a été ta première création ? Tu en penses quoi aujourd'hui ?

La première chose que j'ai sculpté était un dragon que mon fils ainé a toujours. J'en pense que ce fut un grand moment dans ma vie. Ma première poupée est assez connue en France et se nomme Penny. C'était une commande. J'en pense que l'armature et l'anatomie demeurent ce qu'on a fait de mieux. LOL.

Penny

Qu'est-ce qui t'a poussée à vendre tes créations ? Quelle a été ta réaction lors de ta première vente et de celles qui ont suivies ?

En fait, c'est arrivé un peu tout seul. Les gens voyaient mon travail et ont demandé à acquérir mes pièces. La suite s'enchaîne pratiquement d'elle-même ... J'étais purement stupéfaite et extrêmement anxieuse de savoir si la personne serait déçue en la reçevant ou non. Ce qui est toujours le cas ; et même si mes poupées sont déjà vendues, lorsqu'elles sont déjà en cours, je suis pétrifiée de la réaction de mes collectionneurs, même les plus fidèles. La confiance n'est pas un sentiment qui m'habite, loin de là !

 

Ton plus beau moment d'artiste ?

Il y en a plein ... je suis EXTREMEMENT reconnaissante envers chaque personne qui prend de son temps pour regarder mon travail. Parce qu'un artiste sans personne pour regarder ce qu'il fait n'existe tout simplement PAS. Je crois que ce qui me touche au plus haut point, c'est lorsque des gens pleurent d'émotion devant mon travail. Je ne comprends pas bien pourquoi parce que je le trouve bourré de défauts mais ça m'émeut. J'ai parfois des commentaires TRES émouvants disant que telle ou telle pièce devrait-être dans un musée, ou qu'en posant sa main sur la poitrine de mes poupées, on sent un petit coeur battre. 

Un jour, une collectionneuse m'a écrit :" je l'ai vu soupirer et je suis SÛRE qu'elle chuchote".  J'en ai pleuré. Ah et puis récemment, avoir mon travail imprimé sur du tissu, des stickers et bientôt des T-shirts par une compagnie américaine, ça c'était grandiose !

The_Wind_Sleeper__4_The_Wind_Sleeper__5_

Imaginons que tu ne disposes que d'un tournevis, d'une bouteille en plastique, d'une fouchette et d'une brosse à cheveux (et d'un gros morceau de polymère bien sûr, dont je te laisse seule juge pour la couleur). Tu dois impérativement créer quelque chose avec. Pour une expo très très importante pour ton avenir. Que fais-tu ? Et on ne triche pas ! ^^

OK. Je fais un visage aux yeux à demi fermés qui émerge entre ta fourchette, ta brosse à cheveux, ta bouteille et ton tournevis et je l'appelle "un humain après la chute". Puisque la société de consommation nous a retiré notre instinct et a fait de nous des articles jetables. ET TOC ! ;-p LOL

 

N'as-tu jamais peur, la nuit, d'être attaquée par tes poupées ? (Oui, je sais, je regarde trop de films d'horreur ^^).

Non, j'ai peur de moi-même et c'est déjà pas mal ! lol

En fait, j'ai une fascination pour l'anatomie donc je ne suis pas inquiète. Même de vilains bouquins tout affreux qui trainent un peu partout dans mon atelier ... Elles sont bienveillantes même si elles font peur à une certaine tranche de personnes, qui pourtant les collectionnent quand même, alors ça va ! ;-)

Wisdom___Light

Dernière question. Tu as le choix entre :

1/ Perdre toutes tes années d'apprentissage à travailler ton art, d'un coup ! Pouf ! Et tout recommencer depuis le départ.

2/ Que les gens détestent à partir de maintenant tout ce que tu fais, et te le disent ouvertement.

3/ Me donner toutes tes créations (Oui ! Même les petits pendentifs qui trainent ;-p).

Que choisis-tu et pourquoi ?

Recommencer depuis le départ, ça ne serait pas long puisque je ne fais ça que depuis 2 ans et demi mais bon. J'aime ma vie telle qu'elle est.

S'ils n'ont pas le choix réel de déprécier tout ce que je fais : c'est tout pourri parce que joué d'avance et aucun effort ne porterait jamais de fruit.

Tout te donner OK. Mais ça va faire un bout de chemin !!! Parce que je 'ai aucune pièce de disponible pour le moment, alors il te faudra aller les chercher dans 12 pays ! LOL


fairy_of_the_Night__3_

Merci pour ce moment absolument passionnant que tu (nous) m'as fait vivre Nefer.

Je te convie donc vivement à rejoindre ta nouvelle demeure. Elle est très "médiévale" avec ses toiles d'araignées, son parquet et sa poussière. Tu auras la grande chance de t'éclairer à la bougie. Mon grenier te plaira, tu verras. ;-p

Posté par Aneliz à 07:00 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 8 avril 2011

Bohême

62805355

Dans le monde, il existe des personnes douées pour créer.

Tellement douées que s'en est rageant et injuste (oui, vraiment très très injuste ! Pourquoi elles et pas moi ??!! ;-p)

Tellement douées qu'on pourrait les enfermer dans une cave et les faire travailler rien que pour nous. (Tiens ! En voilà une bonne idée !!)

Tellement douées que le début de l'idée d'aller jeter un coup d'oeil sur leurs travaux nous fait pleurer de jalousie.

Bohême fait partie de ces gens là.

Quand je vois ses Miss, j'en pleure de rage et envisage de me terrer dans une grotte, au fin fond du Vercors.

IMG_5130

C'est donc avec une corde, une bâillon et un tapis (pour le transport discret, c'est pratique le tapis), que je suis allée poser quelques questions à Bohême.

Arf ! Dommage, je n'ai pas de cave ! ... Mon grenier fera l'affaire ! ...

~~¤'°°°'¤~~


Bonjour Florence (alias Bohême),

Commençons par les présentations d'usage : âge, situation familiale, études, numéro de carte bancaire (et n'oublies pas les petits chiffres à l'arrière aussi, s'il te plaît ^^)...

J'ai 39 ans, en couple depuis 20 ans, une fille de 13 ans, Carla ... études un peu bâclées avec un petit diplôme de commerce et vente .. Mon numéro de CB : 49060000... !!!! Pour le pycto faudra repasser !!! Les temps sont durs !!!

 

Ton pseudo "Bohême"a-t-il un rapport avec la chanson d'Aznavour ?

J'aime cette ambiance Bobo, un peu décalée, un tantinet désuète, mais paradoxalement, si tendance. Sans les couleurs, l'esprit Bohême n'aurait pas de sens. C'est ce que je voulais essayer de retranscrire dans mes tout premiers bijoux, des tons mélés ... puis Aznavour que j'adore et sa célèbre chanson, qui a elle seule, nous donne le ton dans tout les sens du terme.

Voilà, c'est pour tout cela à la fois.

47281429

 

Quand et comment s'est passé ta première rencontre avec la polymère ?

En 2005, par la mère d'une amie de ma fille qui faisait des colliers hypers colorés, avec des big perles.

A cette époque, je ne trouvais pas de perles suffisamment originales pour venir agrémenter mes bijoux en cristaux. Je lui ai acheté 2 ou 3 colliers et j'ai tout démonté (oui je suis une vilaine fille, je sais) et lorsque j'ai commencé à assembler le tout, ce fut une évidence : il fallait que je me mette à "fimoter".

J'ai donc acheté quelques pains de pâte et mon périple a commencé. Je dis bien "périple" car j'ai dû faire mes armes toute seule comme une grande pas de livre, ni de net ... le néant). Les premiers essais furent désastreux : brulages, ratages avec de gigantesques S !!!

 

As-tu une photo d'une de tes toutes premières créations ? Avec le recul, qu'en pense-tu aujourd'hui ?

Oui, pas de souci. Tu as un aperçu de mon côté un peu maniaco-dépressif : du petit dans tout ses états !

IMG_9323

Petits motifs, petites perles, gros défauts !! Mes perles n'étaient pas très calibrées et pas vraiment lisses ... Je ne savais pas non plus qu'on pouvait poncer cette fabuleuse matière. Je terminais donc en vernissant avec le plus chouette des vernis qu'on ait connu à cette époque : le petit flacon au bouchon rouge. Certaines souriront sûrement en lisant celà ... Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre  ... mdr !

De quelle création es-tu la plus fière et pourquoi te plait-elle autant ?

Il y en a deux... Je peux ? La première, c'est le collier, car c'est un de mes tout premiers. Et la seconde, c'est cette bague. J'avais fait une grande plaque toute blanche pontuée de mokumé gané ou de Hidden magic pour que les deux techniques se mêlent souvent. Et j'avais adoré le résultat. Il faudrait que je retente, mais ce n'est pas évident.

18935690_pIMG_0649

 

Crées-tu des collections ? Comment les imagines-tu ?

Rarement. Toujours à cause du manque de temps et cette mauvaise habitude de travailler de toutes petites quantités. Je sais que ça simplifie le travail de faire une grosse canne (2 ou 3 pains) mais je n'aime pas. Je m'éclate dans les détails, je cherche toujours la petite bête ...

Idem pour les visages. A mon grand désespoir !

Lorsque j'ai terminé de monter mes z'oeils, un nez, une bouche, et que je réduis le tout, je me dis à chaque fois "t'as encore merdé Flo ! Tu ne peux pas le faire un peu plus long le nose ?!?" Nose = "nez" in english of course !

Mais bon, c'est comme ça que je travaille ... et je me lasserai vite si je devais trancher des lustres dans la même canne. Je pense que l'intérêt c'est de renouveller les motifs. Par contre, j'ai quelques cannes que je trouve plus jolies que les autres. Du coup, je fais la radine en tranchant au millimètre pour les faire durer plus longtemps. C'est une bonne astuce. J'ai des cannes qui ont plusieurs années grâce à cette technique.

 

Ton plus beau moment de créatrice ?

C'est lorsque qu'on ne croit pas quand je dis que mes visages sont en pâte, et seulement en pâte, lorsqu'ils sont appliqués et cuits (bien sûr, sinon, on voit bien que !).

61148427_p

Peux-tu nous donner le nom d'un(e) créateur(trice) qui te pousse à te surpasser ? Qui te donne envie de tenter des choses différentes ?

Il y en a deux ... je peux ??? Et oui, encore ...

Parce que c'est celle qui a illuminé mes petits yeux, lorsque j'ai enfin eu internet à l'époque ... Mamezelle Cat (elle n'est plus dans la pâte en ce moment, mais je ne désespère pas de la retrouver un jour avec toutes ses idées géniales et sa gentillesse). 

Et pour finir, parce qu'elle m'a écarquillé mes yeux aussi et que je reste fan, j'ai nommé Madame Kato. En plus c'est quelqu'un de très généreux aussi et ça compte pour beaucoup à mes yeux.

 

Je sais que tu organises des stages de temps en temps. Qu'est ce qui t'a poussé à la faire ? N'as-tu pas peur qu'on s'approprie la "Bohème's touch" lors de ces réunions ?

Les stages sont venu à la suite de demandes. Pour le premier, j'ai eu un noeud au ventre pendant des jours et des jours en voyant la date approcher. Pas même le jour de mon diplôme j'ai eu une trouille pareille ! Le jour J est arrivé et j'ai fait la connaissance de filles géniales qui avaient envie de se perfectionner, d'apprendre aussi ...

J'ai adoré le premier et du coup, j'ai rempilé.

Quant au fait de voir ma "perso's touch" se disperser ... c'est le jeu ma pauvre Ginette !

41940728_p

Certaines de tes cannes visages me font penser aux aquarelles et aux mangas. Trouves-tu ton inspiration dans ces domaines ?

Les mangas, pas du tout... ça c'est à cause des visages simplifiés que je fait parfois. Yeux gris ou verts avec peu de détails ...

Sinon, pour les cannes plus éllaborées, j'ai demandé à Mamezelle Cat si je pouvais essayer de travailler à partir de ses toiles. Elle a un don inouï pour retranscrire des détails magnifiques avec sa peinture. Un vrai sens des couleurs. C'est donc un modèle pour moi.

Et il y a aussi Titouan Lamazou dont j'adore le travail et qui m'a servi d'inspiration pour ma cane métis.

49226939

Hormis la polymère, touches-tu à d'autres loisirs créatifs ?

Oui M'dame ! Je couds pas mal aussi... mais pas le temps de tout vraiment finaliser. Ce sont donc des bijoux "ponctuels" ... Parfois oui, parfois non ... mon rêve ultime, c'est le verre. travailler au chalumeau... quand j'aurai plus de place ... mais c'est vraiment ce que je voudrais découvrir.

 

Si je te dis ... produit chimique (pas du tout ton univers, c'est fait exprès :-p).

Essaye de nous décrire une création, là, tout de suite, en deux minutes.

Ce serait sûrement un bijou en verre (si je savais le travailler ... ça rejoint la réponse juste au dessus) qui emprisonnerait des billes de mercure ... vaporeuses, filantes, à la limite du palpable ... je ne sais même pas si c'est faisable...

Imaginons que tu es croyante ... Tu sais certainement que si tu veux aller au Paradis, il faut être généreux avec son prochain. Tu peux me donner toutes tes créations ?

Imaginons, donc, que j'arrive au Paradis. Je peux me delester de toutes mes créas sans souci ... Le paradis, s'il existe, doit avoir quelque chose de terriblement apaisant et créativement parlant ce doit-être le TOP... donc je te laisserai volontiers tout ce que j'ai pour pouvoir penser à de nouvelles créas et, si le bon Dieu est assez généreux,peut-être qu'il me donnera quelques pains de pâtes pour de nouveau m'éclater !!!

 

61530288_pIMG_6223

 

Merci Florence, pour ce si bon moment passé en ta compagnie.

(... Discrètement, j'attrape la corde pour la saussissonner et l'emmener dans mon grenier ...) ;-p

Posté par Aneliz à 07:30 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 4 mars 2011

Lilli Prune

logo_fimo

 

Dans mon monde idéal, je pourrais me livrer à mon plus grand vice.

Celui qui, lorsque vous y cédez, vous poursuit toute la journée quand vous passez devant un miroir, qui vous attaque dès le main lorsque vous croisez votre pire ennemie, Dame Balance (Dame quoi ? Non, je ne connais pas cette personne ! ;-p), qui vous empêche de fermer votre jean préféré ... J'ai nommé : la Gourmandise !

Mais nous ne sommes pas dans mon monde idéal (l'espoir fait vivre, comme on dit !).

Et la Gourmandise est vicieuse (Si si ! Trèèèèèès vicieuse !).

Elle a engagé Lilli Prune pour nous faire baver (au sens littéral du terme !) avec ça :

millefeuille2


N'écoutant que mon courage (ou plutôt mon estomac ^^), je suis donc allée, avec une cargaison de bavoirs, interroger Lilli Prune, pour le plus grand bonheur de vos papilles. ;-)

~~°¤**¤°~~

Bonjour Lilli Prune,

Commençons par les présentations d'usage : prénom, âge, mensurations, études, numéro de compte en banque ... (on ne sait jamais, des fois que ça passe ... ^^).

Virginie, 34 ans et toutes mes dents. Euuuhh, mes mensurations, on les taira (je mange trop de macarons, de cupcakes, de croissants, de brioches ...), Bac AL (Art et Littérature. "Voici", c'est bien de la littérature ???!!), et si je te donne le numéro de compte en banque, on va avoir Monsieur Prune sur le dos ...

 

Pourquoi le pseudo "Lilli Prune" ?

Je voulais un prénom avec du peps, un peu rigolo. Je suis fan de Claude Ponti, qui fait des livres pour enfants très drôles. Un de ses personnages s'appelle Lili Prune ... Et ça a été une évidence pour moi. Ce serait Lilli Prune (sauf que mon Lilli a deux L).

 

Comment s'est passée ta première rencontre avec la polymère ?

J'ai commencé à créer des bijoux en perles. Ca ne me transcendait pas plus que ça et en plus, ça coûtait très cher. Un jour, complètement par hasard, je suis tombée sur un bouquin génial "Bijoux de musée à faire soi-même". J'ai commencé avec ce livre puis j'ai cherché un peu sur le net, et j'ai vu des merveilles en fimo. Je me suis lancée à fond par la suite.

 

Pourquoi cette "spécialisation" dans la pâtisserie ? Tu n'en as pas assez de nous faire baver ? Non, parce que personnellement, lorsque je vois tes créations, je me venge sur les goûters de mon fils !

J'ADORE vous faire baver sur vos claviers !!!

Étant une grande, une très grande gourmande, et c'est peu dire, je suis en extase devant une religieuse ! Je trouve ça trop beau !!!

Il y en a qui vont être en admiration devant un Picasso, et bien moi, c'est devant un macaron, une religieuse, et surtout un cupcake. c'est trop beau un cupcake, non ?

 

As-tu une photo d'une de tes premières créations ? Peux-tu nous la montrer ? Avec le recul que tu as aujourd'hui, qu'en penses-tu ?

lilli_prune_1

Ouh lalalalalala !! Ça fait mal ! Honnêtement, sur la photo, ça passe. Mais en vrai, c'est bourré de défauts !!!

La caissette part en cacahuète, on voit les bords cracra de la boule de glace, le vermicelle s'est barré. Avec le recul donc, j'ai honte !!! Surtout que j'en ai offert une à une grande dame de la polymère ! La honte, la honte J'te dis !!!

 

De quelle création es-tu la plus fière ? Pourquoi ?

Ce n'est pas difficile de répondre : mes petits cupcakes (je les appelle mes bébés ... La polymère rend fou !).

Pourquoi ? Bonne question ... ben je les trouve trop choux !! Trop mignons !! j'adore !!

55287130_m

 

Quand était-ce la dernière fois où tu t'es énervée sur une de tes créations ? Pourquoi ?

Quand j'ai voulu me lancer dans une canne Cupcake. Ça s'est fini à grands coups de lame, un coup de machine à pâte et 6 pains de fimo dans le tuuuuuuuut. J'étais bien énervée ce jour là ! Grrr !

 

En as-tu déjà eu "as le bol" de la polymère ? Et qu'est ce qui t'as poussée à continuer ?

Ras le bol quand même pas, mais plus d'inspiration, plus d'envie, ça oui.

Il y a toujours une photo de pâtisserie qui passe par là, et hop ! C'est reparti ! Le virus est là et il se réveille rapidement.

 

Te faut-il une ambiance particulière pour travailler ? Plus le soir ou dans la journée ?

Le soir, sur la table du salon, Mr Prune sur le canap', la télé allumée, les enfants couchés (trèèèès important les enfants couchés) et une bonne série.

 

Quel est l'outil qui t'est indispensable et pourquoi ?

Hola ! Il y en a plusieurs  pasta machine, lame, carreau, lingette et la fimo, évidemment ! Pourquoi ? Et bien si je n'avais pas tout ça, je ferais comment ? ?!!

 

Peux-tu me donner le nom d'un(e) créateur(trice) qui te pousse à te surpasser oui qui te donnerai envie de tenter des choses différentes ?

Shay Aaron ! Shay Aaron, Shay Aaron !!! Suis-je clair là ?

55881785_p

 

Si je te dis ... fruit de mer (radicalement opposé à ton univers, c'est fait exprès ;-p). Essaye de nous décrire une création que tu pourrais inventer là, tout de suite, en deux minutes.

Euuhh ... une moule, avec sa coquille et une perle dedans ... vachement chouette, une moule en pendentif ...

 

Si tu devais choisir entre :

1/travailler dans des conditions déplorables (matériel cassé, plan de travail super sale, pas de chaise ...)

2/Travailler avec une pâte très dure et des couleurs qui ne te conviennent pas

3/Me donner toutes tes créations et celles à venir. ;-p

Quel choix et pourquoi ?

Te donner mes créations faites avec des couleurs pourries et une pâte qui ressemble à du parmesan, le tout fait sur un plan de travail dégueu avec un couteau à crans.

Parce que tu es chouette, je te donne tout ça !!!

58286527_p

 

Merci Lilli Prune, pour cet agréable moment que j'ai passé en ta compagnie.

Je bave toujours autant, mais je n'ai pas pris un gramme ! :-p

Posté par Aneliz à 08:00 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , ,