Fleur rouge si fragile et si éphémère le coquelicot danse dans les champs dans l'air joyeux du printemps.

coquelicot-0

Le rouge du pétale est une base de rouge foncé et de rouge sombre, soit en dégradé soit en cible avec une très petite partie de sombre en contour, en l'absence de rouge sombre un mélange à base de rouge et d'une touche de noir sera assez bien. J'ai ajouté une finition noire très fine pour accentuer le dessin suivie d'une couche de doré. Le pétale formé j'ai écrasé deux longueurs côte à côte pour y placer du noir ce sera l'intérieur du pétale. Le pétale bien reformé en canne ronde il est roulé en long puis recoupé en quatre. Le coeur sera vert, j'ai utilisé du vert brillant clair et du noir qui peut être laissé ainsi, mais j'ai préféré l'aplatir et le couper en trois pour créer un coeur vert rayé. Chacun des quatre pétales est modelé pour que les formes s'imbriquent ensemble autour du coeur. Ensuite seulement le transparent intervient pour combler les creux entre les pétales et pour cerner le tout.

Avec les restes de rouge et or on ne jète rien et des bases de perles variées peuvent naitre au hasard des formes et accueillir les coquelicots en farandole.

tuto-coquelicot-medusa-PDP-2018

Leçon en images par Catherine/Medusa www.medusa.corsica

Merci de vos commentaires likes et partages ici et sur FB pour soutenir et faire vivre votre journal.
N'oubliez pas que la page Facebook est à votre disposition pour partager vos réalisations à partir des leçons proposées sur Parole de Pâte et plus encore. 

JOURNAL PAROLE DE PÂTE SUIVRE SUR FACEBOOK