Non non, ce n’est pas un mythe.  

On est là devant sa page ou son ordi ou encore devant sa table d’atelier…on voudrait écrire le texte le plus réussi, réaliser le collier de la mort qui tue…mais rien ne vient…

l’inspiration semble être partie vagabonder sous d’autres cieux. C’est le syndrome de la page blanche et cela peut toucher toute personne qui  doit rédiger ou créer quelque chose peu importe qu’elle soit débutante ou professionnelle…

la page blanche est là, elle nous attend au tournant, prête à nous narguer.

Mais voilà, on est jeudi matin et il faut bien que le texte soit rédigé…des mots surgissent donnant l’illusion que ça y est l’inspiration est revenue…mais non une phrase plus loin je ne sais toujours pas où aller….

Tic tac, tic tac, le temps s’écoule,

tic tac, tic tac, le temps tyrannise mon imaginaire…

mais que je vais-je bien pouvoir dire…le stress monte…houlala, je cherche quelques trucs pour rompre ce blocage… Super le net regorge de conseils.  J’en note quelques-uns

Premier conseil, il faut prendre son temps.  Ha mais non, je n’ai pas le temps. Quoiqu' au final, la pression peut aussi aider.

Deuxième conseil, il faut écrire des mots et peu importe si ce n’est pas structuré, laissons les donc sortir comme les élèves quittant le bahut un vendredi en fin de journée.

Je griffonne et pour le coup la page est moins blanche.

Troisième conseil, ignorer la première phrase. Ça c’est assez facile finalement.

Quatrième conseil, se documenter. C’est là que je me dis que l’internet a du bon, c’est facile d’accéder à toutes sortes d’informations vraies ou fausses.

Cinquième conseil, contempler l’objet ou le thème en question…

Alors, je regarde la créa du coup de cœur du jeudi et moi qui adore les voyages, je me régale en voyant comment Isa07 a su s’inspirer des tissus péruviens pour la réalisation de son collier. Elle n’a pas dû avoir ce fameux syndrome de la page blanche ou alors si elle l’a eu, elle l’a bien surmonté.

isa07

Je partirais bien en voyage, moi…

à Lima par exemple.