Il était une fois, bien longtemps avant l'invention de la bande dessinée, les livres étaient remplis de mots et parfois de gravures. C’était l'époque des descriptions, quand le lecteur devait concrétiser une image dans sa tête en fermant les yeux après avoir lu. Quel exercice magique et si créatif! Ces livres ont fait voyager l'imaginaire de tant de monde depuis que Jules Verne les a écrits. Les réalisateurs de films les ont exploités pour nous montrer en images qui bougent une vraie fusée allant sur la lune ou encore plus récemment un vrai sous marin nucléaire luttant contre un vrai calmar géant. Aujourd'hui ces récits fantastiques ont inspiré les polyméristes des groupes Créationfimo et AFC dont voici les approches personnelles sous les ovations du public! Merci aux participantes et merci à Jules!

GINY

C'est vrai que ce roman est un gros délire de calmar géant! Comme marque page en revanche c'est plutôt gluant et à la longue ça peut sentir un peu dans la bibliothèque, mais assurément c'est très clair comme sujet et ce livre est identifiable rapidement par celui qui cherche Vingt mille lieues sous les mers, le grand vainqueur de cette série.

17_giny_fondblanc

17_giny-trucage

FLORENCE CREATION MY WAY

Voici ma version du livre De la terre à la lune, d'après les illustrations de 1865 pour la fusée et la lune. Le reste c'est mon petit délire Steampunk. Trop sympa à créer mais looooong, car tout à part la chaine est réalisé en fimo.

1_creationmyway

FEELINE

Ma version de l'Albatros, les rotors assurant la sustentation du bateau au dessus de l'eau et des pieuvres, et les hélices assurant la propulsion d'après le livre Robur le Conquérant

2_feeline

YSSEM

Voici Dada l'autruche de L'étoile du sud. Et bien sûr tout ce qu'elle cache dans son ventre dont une clef, une aiguille, et surtout le gros diamant noir que tout le monde cherchait. Au final, cela fait un pendentif de 7cm de large avec une petite planque sous son aile qui se referme dès qu'on le met autour du cou.

3_ysseym

SYLVIE GADOUILLE

A travers la Russie, de Moscou à Irkoutsk, le périple de Michel Strogoff à travers les bois, les forêts, les steppes... De la tente aux isbas aux édredons fleuris, jusqu'au palais du tsar.

4_gadouille

NANOU

Jules Verne, dans mes souvenirs d'enfant, c'est surtout les magnifiques couvertures illustrées de ses livres, qui m'ont donné envie de participer à ce challenge.

5_nanou

STEF DE BIJOUX-STEF

Un collier constitué de grosses perles creuses qui pourraient être des bouées se balançant au gré des vagues. Vous l'avez deviné il est inspiré du roman 20 000 lieues sous les mers. Bien sûr on y retrouve l'incontournable poulpe géant sur la première perle, suivi d'un morceau du Nautilus sur la seconde et enfin sur la dernière, les méduses du paysage sous-marin de l'île Crespo tiré d'une illustration de Neuville et Riou.

6_bijoux-stef

LAELIA

Pour moi, son œuvre est le voyage, réel, réaliste ou irréel ! Alors le tour du monde en 80 jours s'imposait ! Une grosse terre, un ballon et un bateau sans oublier le tic-tac de l'horloge!

7_laelia

VEFA

La couverture de Vingt mille lieues sous les mers m'a fascinée longtemps avant que je sois en âge de le lire ! Ce calamar géant est directement inspiré de celui de Christi Friesen, j'avais envie de me frotter au steampunk ;-p avec le hublot placé devant pour copier la couverture du livre.

8_vefa

FLORENCE LEMONDEDEFLO

Un monstre marin attaquant le Nautilus, mais dans un style assez enfantin.

9_mondedeflo

MARIE FRANCE

De la terre à la lune d'après la couverture du livre à décors rouge et or.

10_marriefrance

KREAKAT

Voilà, je me suis inspirée du roman Cinq semaines en ballon. Toujours ma signature avec la patine, 3 perles gouttes en guise de lest, un rappel du titre sur la voile, et quelques engrenages pour bien rappeler que Jules Verne a vécu à l'époque victorienne, apogée de la révolution industrielle, d'où le mouvement "Steampunk"

11_kreakat_1

Voici mon interprétation de 20 000 lieues sous les mers. Avec 2 scènes en une. L'attaque du calmar géant sur le Nautilus, et le Capitaine Némo près de la pierre tombale de l'un de ces hommes après l'enterrement sous-marin.

11_kreakat_3

CLARA DES IDÉES PLEIN LES DOIGTS

Quand le thème fut lancé, l'image du dirigeable m'est venue! L'idée des engrenages, était là aussi. Ce n'est pas une oeuvre en particulier, juste un sentiment général de ce que m'inspire Jules Verne.

12_clara

CYNTHIA LES BIDOUILLES

Voici ma participation, inspirée de 5 semaines en ballon. Moi c'est le ballon qui m'a raconté l'histoire en me la chuchotant à l'oreille. n_n

13_cynthia_2blanc

PERLORIANE

 

14_perloriane

FANCY PUPPET

15_fancypuppet

K RO

Un pendentif pour évoquer le salon d'observation du Nautilus comme dans l'illustration de couverture mais vu de l'extérieur.

16_karo

ANGELIQUE ET LE BAZAR MAGIQUE

20 000 lieues du centre de la terre ....

18_angelique

MARYY

Quand j'étais gamine, (il y a longtemps) un des premiers films que j'ai vu au cinéma, c'est 20 000 lieux sous les mers avec Kirk Douglas et James Mason. Et dans ma tête d'enfant il est resté cette image. Je me suis aussi inspiré des illustrations du livre. Merci aussi à Christie Friesen !

19_maryy_2

19_maryy_1

MEDUSA

J'avais très envie de parler de calmar géant de champignons géants et de dinosaures emboulonnés, puis finalement j'ai choisi d'aborder un autre aspect de Jules Verne avec Le Château des Carpathes. L'apparition de la cantatrice la Stilla, décédée quelques années auparavant, à son fiancé en quête de mystère au château hanté de ce fameux "burg" de Transylvanie est représentée en fimo et dessin.
...Et Franz allait enfin le suivre, lorsque, sur le terre-plein du bastion, où se dressait le hêtre légendaire, apparut une forme vague … Franz s’arrêta, regardant cette forme, dont le profil s’accentuait peu à peu. C’était une femme ...

20_medusa-carpathes

Un des derniers coup de théâtre de cette histoire avec la même apparition dans les murs du château:
... Franz laissa tomber son couteau sur le tapis. La Stilla était debout sur l’estrade, en pleine lumière, sa chevelure dénouée, ses bras tendus, admirablement belle dans son costume blanc de l’Angélica d’Orlando, telle qu’elle s’était montrée sur le bastion du burg. Ses yeux, fixés sur le jeune comte, le pénétraient jusqu’au fond de l’âme … (…)

20_medusa_stilla

J'espère que ce challenge donnera des ailes à votre imagination, vous donnera envie de lire des histoires à images et d'en modeler encore et encore .... bonne lecture et bon modelage!