jeudi 2 février 2012

Objets inanimés...

...avez-vous donc une âme ? Non, je ne prétends pas égaler Lamartine, loin s'en faut, mais j'ajouterai : avez-vous donc une âme maléfique ? Je m'explique. Tout au long de la journée, la ménagère (ou le ménager, si le masculin existe) doit se coltiner nombre de tâches qui, paraît-il, sont facilitées par un tas d'objets tous plus géniaux les uns que les autres. Parlons-en tiens ! Pour préparer le repas, on dispose d'ustensiles que nos grand-mères nous auraient enviés à coup sûr : la dernière "cocotte minute" et son couvercle clipsable. Ce fameux couvercle avec lequel on bataille pendant des minutes interminables afin qu'il veuille bien s'enclancher correctement. Le jour où on se laisse aller à ouvrir une boîte de conserve (personne n'est parfait !), c'est le fameux anneau sur le couvercle qui nous reste dans les doigts : nous voilà donc obligés de retourner tous les tiroirs de la maison afin de mettre la main  sur notre bon vieil ouvre-boîte ! Méfiez vous aussi de tous ces paquets, emballages qui affichent ce petit logo "ouverture facile" ; facile pour qui, on se le demande !

J'aurais plein d'autres exemples à vous citer mais il en est un à côté duquel je ne peux pas passer : la housse de couette ! Le drame, l'horreur, le cauchemar absolu ! Mais qui a inventé ce truc ? Je veux qu'il se dénonce tout de suite. Cette personne n'a jamais essayé de mettre une couette dans sa housse, j'en suis certaine ! Elle ne s'est jamais retrouvée totalement épuisée, échevelée, transpirante après dix minutes de combat acharné.

Heureusement, après l'effort, le réconfort. Arrive l'heure du fimotage, patouillage et modelage : moment tant attendu de la détente. Enfin presque... Avant d'y parvenir, il faut passer par l'étape obligatoire du déballage de pain de pâte polymère...voyez-vous à quoi je pense ?  Par quel bout le prendre ? Même pas une inscription "ouverture facile" (inutile mais rassurante). Tout y passe : les ongles, les lames du cutter, voire les dents pour en venir à bout ! Surtout, n'espérez pas récupérer le fameux papier transparent pour emballer vos restes de pâte. Après la bataille, il n'en reste que des lambeaux totalement inutilisables !

Est-ce-que Carolina a autant bataillé ? Je ne pourrais l'affirmer. En tout cas le résultat qu'elle nous montre aujourd'hui ne laisse transparaître aucun énervement, seulement une harmonie de formes, couleurs et textures dont elle a le secret. Personnellement, j'aimerais bien connaître le secret des ses craquelures (ceci est un appel Carol !)

ojivascreationfimo

En extrapolant un peu (juste un petit peu), la forme de ses perles fait penser à une petite languette qui aurait tout à fait sa place sur un emballage de pâte (n'est-ce-pas mesdames et messieurs les fabricants !)

Posté par Lacofimo à 06:40 - - Commentaires [29] - Permalien [#]