Les enfants, filles ou garçons, jouent tous avec des poupées. Nous-même, nous en gardons quelques souvenirs. Les miens se résument aux expériences bizarres que mon frère et moi leurs faisions vivre : descentes mortelles du haut de l'escalier, bains prolongés dans le jacuzzi à bulles d'une marque américaine où les figurines sont l'archétype de la "femme parfaite", démembrements en règle (mon frangin était très fort pour cette dernière partie), j'en passe et des meilleurs. Oui, j'étais une enfant espiègle (utiliser un autre adjectif ne serait pas digne de mon image ;-p).

Rose-Marie crée des poupées si belles que je m'en aurai voulu de les avoir abimées. Chacune a son univers. Et on pourrait les regarder pendant des heures.

Les plans de mon nouveau hangar sous le bras, je suis donc partie lui poser quelques questions. (Pour celles et ceux qui ne savent pas pourquoi je parle de hangar, vous pouvez lire les dernières interviews. Et vous serez puni parce que vous ne suivez pas ! Non mais !) ;-p

Sans titre 9

Bonjour Rose-Marie. Comme pour une demande de passeport, commençons par les mentions obligatoires : âge, situation familiale, études, animaux, avis d’imposition… Bref que peux-tu nous dire sur toi ?

Bonjour ! J’ai été très heureuse de recevoir un mail de « parole de pâte » que je ne connaissais pas et qui m’a demandé si j’acceptais une interview ! C’était une très bonne idée !

 

J’ai 56 ans et je crée mes poupées depuis l’année 1995.Je suis mariée, j’ai un fils à Paris et une fille à Singapour ! J’ai parcouru la France où j’ai vécu dans plusieurs villes différentes après avoir passé mon bac à Toulouse qui est la ville de mon enfance et adolescence !

Actuellement, je vis à Paris depuis 2006 et je suis secrétaire dans une école d’Art ! Cette école est une pépinière de talents ! Les élèves sont très créatifs et je m’y sens très bien !

Mon avis d’imposition me demandez-vous ! Euh…. Je passe à la question suivante !!lol

Quand et comment s’est passée ta première rencontre avec la polymère ?

Ah ! LA pâte polymère ! Quelle trouvaille !

En fait, quand j’ai découvert que l’on pouvait créer des poupées grâce à cette pâte (des artistes allemandes, américaines et françaises l’utilisaient déjà et je trouvais leurs poupées magnifiques, pleines de vie et d’expression), j’ai voulu absolument créer les miennes, je ne connaissais rien aux volumes d’un visage et avec toute ma passion et  mon énergie, pendant des années j’ai créé et créé des visages jusqu’à ce qu’enfin je maîtrise  cette matière !

Chihiro

Te faut-il une ambiance spécifique pour travailler ?

J’aime avoir du temps devant moi et m’installer à ma table (de salle à manger !) être près d’une fenêtre, voir le temps au dehors, le ciel,  et je peux travailler des heures ! Mais ayant un emploi à l’extérieur à temps plein, ce temps devant moi je le trouve rarement !

Pourquoi des poupées et pas de dragons ou des fées ?

Oui J’aurais pu créer des fées aussi puisque je lisais beaucoup de contes étant enfant et je trouvais que c’était un monde merveilleux ! Mais je préfère créer des personnages qui me correspondent plus, réels, plus dans l’air du temps ! Je suis un Verseau !!

poupée

Il est écrit sur ton site  que tu adores les poupées depuis ta plus tendre enfance ! Les collectionnes-tu ? 

Un très grand souvenir d’enfance fût celui où je reçus en cadeau de Noël le poupon de mes rêves, je peux encore revoir les gestes que je fis alors et les mots de joie que j’adressai à ma mère pour le lui montrer !

Tout est dit je crois ! Ce moment m’a apporté tellement de bonheur que je veux peut-être, sans le savoir, le perpétuer encore et encore !

Je ne considère pas les poupées que j’achète comme une collection ! Elles sont choisies tout particulièrement car elles m’ont touchée, m’ont émue, de ce fait je n’en ai pas trop, ce sont des poupées le plus souvent créées par des artistes que j’aime de par leur belle personnalité, leur créativité et leur professionnalisme.

garçon roux

En général les poupées que l’on voit évoluer sur les blogs sont en vinyle. Pourquoi préfères-tu travailler la polymère

Je ne déteste aucune matière en ce qui concerne les poupées, il peut y avoir de très belles poupées en vinyle, en résine (j’en ai fait quelques-unes), mais la pâte polymère permet toutes les libertés, de créer ses idées les plus folles, de travailler en direct, dans l’instant, même s’il me faut des semaines pour créer une seule poupée. La polymère donne un rendu parfait quand on commence à la maîtriser.

Lorsque tu commences une nouvelle poupée, j’imagine que tu es arrêtée sur une idée bien précise. Arrives-tu toujours au résultat que tu souhaites ?

Oui c’est vrai, je ne démarre jamais sans avoir une envie impérieuse de créer la poupée que j’ai en tête depuis quelques jours et parfois plusieurs semaines, je sais comment sera son visage, ses yeux, ses cheveux. En général j’ai un coup de cœur pour un visage, une attitude d’enfant, que ce soit dans la rue, dans une photo de magazine.  Il m’arrive bien sûr, de ne pas réussir le visage que je voulais faire et à ce moment-là soit j’accepte la nouvelle tête qui s’impose à moi, soit je la jette carrément si elle ne me correspond pas.

Sans titre 8

J’imagine que pour créer des poupées, il faut garder une belle part d’enfance. Imagines-tu l’histoire de leur vie avant de les créer ?

Non pas du tout ! Avant tout, chacune correspond à une part de ma vie bien sûr, mais je n’imagine pas une histoire particulière avant de les créer. Je suis plutôt dans le souci de la sculpture, car un visage est très difficile à modeler, Il m’arrive de le laisser en « plan » plusieurs jours ou semaines, car je n’arrive pas à ce que je veux ! C’est plutôt l’idée de bien réussir qui m’obsède. La part d’enfance pour moi se situe dans les sentiments que je ressens pour mes poupées.

As-tu une photo d’une de tes toutes premières créations ?  Avec le recul que tu as aujourd’hui, qu’en penses-tu ?

……………. Avec le recul  je suis absolument affolée des poupées (affreuses) que j’ai pu exposer à mes tous premiers débuts !! Je les trouvais « belles » pourtant à cette époque ! Je faisais les visages plats comme pour un dessin ou alors si je faisais des volumes, cela ressemblait à des caricatures !!

chinoise & frère

De quelle poupée es-tu la plus fière ? Pourquoi ?

Choix très difficile ! Bon je refais un tour dans mon site  pour voir…..

Comme chacune est un défi à chaque fois, pour moi c’est une performance de réussir chaque poupée !

Bon je joue le jeu…. ou presque : j’en choisis deux car c’est un thème que j’aime tout particulièrement : l’ainé(e) d’une fratrie protégeant et s’occupant de son frère ou de sa sœur plus jeune : deux poupées illustrent bien cette idée : la petite chinoise portant son petit frère et la grande sœur népalaise portant son petit frère sur son dos.

Enfants népalais

Peux-tu nous donner le nom d’un(e) créateur(trice) qui te pousse à te surpasser ? Ou au contraire qui te donne envie de tenter des choses différentes ?

Oui bien sûr, de très grandes artistes en poupées qui ont commencé dans le début des  années 1980 à créer leur poupée en pâte polymère ou porcelaine, Une d’entre elles  Anne Mitrani a su me donner l’envie de me surpasser. Elle a illustré à merveille le nouveau courant dans l’histoire de la  poupée qui est celui de la poupée d’artiste contemporaine en créant des poupées presque vivantes et parfaites de beauté actuelle.

Tu as à ta disposition de la polymère, une pince à épiler, quatre allumettes, une cuillère à thé et une palette de peinture pour enfant (de la gouache en disques de couleur). Comment t’y prends-tu pour créer une tête….de crevette ?

Hmm…. la crevette ça ne m’inspire pas du tout, mais pas du tout !!

Sans titre 7

Hormis la polymère, touches-tu à d’autres loisirs créatifs ?

Je n’ai pas trop le temps de faire autre chose pour le moment. J’ai bien essayé l’aquarelle avec quelques cours, la peinture à l’huile ! j’ai du matériel mais le temps me manque.

Ton plus beau moment de créatrice ?

Un jour, je finissais une poupée, elle n’était pas encore habillée, j’avais monté tout le corps et je l’ai posée sur ma table de travail. Je l’ai regardé et j’ai cru qu’elle respirait…..

Es-tu pour ou contre la co-location ? (en sachant que tu as le choix entre dire que tu aimes et que tu adores)

J’adore la co-location avec mes poupées !! Uniquement !!

Sans titre 5

Merci beaucoup pour ce moment partagé Rose-Marie. Ce fut un réel plaisir. ;-)

Et maintenant, je ne peux pas vous laisser sans vous  mettre une petite chanson en tête pour la journée. Non, surtout ne me remerciez pas. C'est tout à fait naturel. ;-p