Chers lecteur, vous souvenez vous de la Fimo qui colle ? Certains d’entre vous ont changé de crèmerie et d’autres ont mis les pains à sécher comme on fait avec les châtaignes sur les feuilles de châtaigniers avant la mise en moulin, d’autres plus courageux ont conditionné la pâte collante sur des papiers absorbants au risque de perdre des composants important dans la vidange, ou l’ont coupée avec des marques plus dures. Vous nous eux, on a tous donné notre avis sur la pâte molle!

clay1

En réponse aux réclamations faites dans le journal Parole de pâte au printemps dernier et sur la page officielle Facebook de Staedtler concernant la baisse de qualité de la nouvelle Fimo, la société a lancé une série de tests auprès de plusieurs polyméristes expérimentés en vue d’analyses. Nous avons reçu chacun 8 pains de Fimo de consistances différentes, chacun à tester pour chacune des 13 questions du formulaire portant sur de la manipulation élémentaire à de la plus experte.

Aujourd’hui arrivent les résultats de ces tests, accompagnés d’explications assez intéressantes car elles ne se limitent pas seulement à un cas de figure mais à plusieurs.  Dans ce courrier sont listés les problèmes et les solutions ainsi qu’une notion de temps pour les voir aboutir. Je vous épargne les 13 cases du tableau et ne donne que les résultats totaux en points attribués par pain, sachant que nous n’avions que les lettres ABCDEFGH et pas le détail fourni aujourd’hui, ce qui sans le savoir nous a fait donner un max de points à la Classic :

H 38.34 pts FIMO Classic fabrication standard jan-feb2010
E 33.76 pts FIMO Classic essai de laboratoire optimisé
F 22.79 pts FIMO Classic essai de laboratoire avec plus de plastifiant
G 18.45 pts FIMO Classic fabrication standard avril 2010
D 05.20 pts FIMO Soft essai de laboratoire avec plus de plastifiant
A 02.15 pts FIMO soft fabrication standard avril 2010
C 01.94 pts FIMO Soft essai de laboratoire optimisé B
B 01.15 pts FIMO Soft essai de laboratoire optimisé C

Tout d’abord voici un résumé de ces explications fournies par Staedtler du "contexte" avec un peu de recul, ça peut sembler rébarbatif pour ceux qui connaissent déjà le sujet mais ça explique bien des choses pour les autres. La pâte polymère même bien conditionnée et entreposée continuait de durcir, cela posait des problèmes de stock et de fidélité sur la promesse d’une consistance. Donc un travail a été fait sur l’amélioration de la stabilité de la conservation à cru, une «réduction du phénomène de prise». Le passage au «sans phtalates» n’aurait donc pas de rapport direct, c’est la recherche pour améliorer le stockage qui ralentit le durcissement à cru qui est responsable de la mollesse de la pâte : comme la nouvelle pâte durcit moins vite en stockage, elle arrive donc bien plus molle qu’avant dans nos ateliers même si à la base elle sort de l’usine avec la même consistance. Dans le passé des réclamations avaient été faites contre la pâte qui durcit trop vite en stock alors que d’autres utilisateurs trouvaient ce fait positif. Une enquête a donc déterminé deux catégories d’utilisateurs à satisfaire en matière de consistance, la Soft et la Classic devraient répondre aux besoins de chacun mais le choix des couleurs n’est pas identique.

Les mesures annoncées par Staedtler concernent :
- la consistance des deux qualités de pâte: «Nous tiendrons compte de ces résultats dans nos processus de production et rendrons FIMO soft et FIMO Classic plus dures de manière à compenser le manque de prise (durcissement à cru). Les premiers essais ont révélé que l’aspect collant de la pâte s’en verra réduit.»
- Concernent également l’élargissement de l’offre colorée de la gamme Classic et de sa distribution : «Etant donné que nous voulons également satisfaire nos groupes cibles débutants et enfants, nous supposons que la future FIMO Soft sera toujours trop molle pour certains. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’étoffer la gamme FIMO Classic de manière à inciter les utilisateurs ambitieux de FIMO à opter pour ce produit … Les couleurs Fimo Soft appréciées existeront aussi dans la qualité Classic… Renforcement des activités de vente pour FIMO Classic avec pour but d’assurer une meilleure disponibilité de Classic … Ateliers internationaux et démonstrations consacrés à FIMO Classic» Staedtler nous informe également que ces mesures prendront un peu de temps, car une nouvelle série de tests est à faire avant de lancer la nouvelle qualité.  «Nous pensons qu’il faudra environ 8 mois pour que les blocs de FIMO Soft et FIMO Classic avec les nouveaux paramètres soient disponibles à travers le monde dans tous les magasins

Pour ma part j'ai hâte de tester cette nouvelle qualité promise dure à point et riche en choix de coloris, mais aussi de voir une meilleure distribution dans un bon esprit de juste concurrence, certains commerces faisant des tarifs trop élevés encore aujourd’hui pour un médium de plus en plus populaire. Peut être un nouveau défi … réguler le cours du pain!

Medusa

Lien vers l'article précédent sur ce sujet