... il y a deux sortes d'agriculteurs .
Ceux qui arrosent leurs prés d'herbicides, et les poètes.

Les premiers, et je ne vous cache pas qu'ils sont les plus nombreux, ont des champs de blé uniformément verts en ce moment. Sous le vent presque permanent par ici, les épis ondulent joliment et font comme des vagues argentées sur les collines. (Ben oui, j'ai presque honte de le dire, mais c'est beau aussi !)

Un de la deuxième catégorie, (un poète), cultive son champ en bas de chez moi, de l'autre côté de la route.
A chaque fois qu'on descend la pente raide, c'est comme un plongeon dans la joie pure : les blés sont envahis par les coquelicots ! On croirait la traversée d'un tableau de Monet (on prendrait volontiers une ombrelle et un long jupon pour s'y promener, afin que l'illusion soit complète) !
Les blés verts magnifient les taches rouges des fleurs joyeuses comme l'enfance du monde.

C'est cette joie simple et entière que procure la couleur dans sa force brute qu'Agnès cultive patiemment au fil de ses créations.

Elle s'en nourrit, et nous aussi du coup !

 

 

tableau_gadouille

 

 

 

perles_coquelicot

 

Témoin  ce tableau magnifique et ces quelques perles qu'elle nous offre comme un hommage aux champs de blés poétiques...