Dave alias Spikekid est un artiste canadien, il travaille sur différents supports dont l’image virtuelle et l’argile polymère et ses œuvres sont modernes pertinentes et particulièrement belles. Ses sculptures sont pleines de fantaisie et riches de détails réalistes, chacune d’entre elles raconte une histoire et nous fait voyager dans un monde imaginaire, de la sortie dans l’espace jusqu’à une plongée au fond des mers en passant par les bêtes microscopiques et les fées. Dave a gentiment accepté de se présenter sur votre journal favori.

Gods_of_the_Sea_Spikekid

*********************************

PDP - Salut Dave, peux-tu te présenter à nos lecteurs, qui es-tu ou vis-tu ?

DAVE – Je suis un homme d’âge moyen qui vit à Toronto, Ontario, Canada. Je gagne ma vie en tant que concepteur graphique / artiste, créant des animations pour une télévision locale de ma ville. Je suis aussi peintre et j’ai récemment recommencé à peindre après 12 ans. Le hobby avec lequel j’ai cependant le plus de plaisir à travailler est l’argile polymère.

PDP - Depuis quand travailles-tu l’argile polymère  et pourquoi t’y es-tu intéressé? Qu’est ce qui a fait que tu aies choisi cette matière et pas une autre pour sculpter ?

DAVE – Quand j’avais 10 ans j’aimais travailler la pâte à modeler. Contrairement aux autres enfants de mon âge, je prenais ça au sérieux et consacrais plus d’une heure à faire un dinosaure aussi soigneusement que je pouvais. Pour essayer de les conserver, je les mettais au freezer ou, en hiver, dehors pour la nuit. Ceci durcissait mes précieuses sculptures un moment, mais une fois réchauffées elles pouvaient être accidentellement écrasées.

Des années après, mon petit frère m’a parlé de Fimo. J’ai essayé et apprécié sa consistance pareille à celle de la pâte à modeler, et aussi la façon dont elle gardait la forme pendant que je la travaillais. Tout ce que j’avais à faire était de cuire le truc 15 minutes et mon rêve devenait réalité ! Malheureusement j’avais perdu mon intérêt, en grande partie, à créer des dinosaures. J’avais fait quelques choses intéressantes comme des broches, des magnets pour le frigo, et quelques boucles d’oreilles pour mes copines.

Ce n’est qu’il y a 10 ans que j’ai considéré le hobby à un autre niveau. Assez curieusement, quelqu’un m’a montré une figurine soi-disant pour enfant qui représentait un joueur de hockey. J’ai trouvé ça extraordinaire, et très soigné pour un jouet en plastique. J’ai collectionné ces figurines avec enthousiasme pendant un an jusqu’à ce que l’idée me vienne à l’esprit que j’étais peut-être capable d’en faire autant. J’avais décidé de prendre tout mon temps et ma première sculpture, bien que loin d’être parfaite, montrait de réelles promesses.

Avec mon troisième projet j’avais surmonté différents problèmes, et je créais des petites sculptures qui ont impressionné mes amis et ma famille.

clip_image004

PDP – Comment travailles-tu ? Fais-tu une recherche de style et de dessin avant chaque réalisation ou laisses-tu le jeu créatif influer sur le travail ?

DAVE – Je ne fais pas d’esquisse, ou très rarement. Un travail 3D est assez compliqué et doit être vu de tous les côtés, il faudrait trop de dessins. Je dois avoir la faculté de former le dessin dans ma tête assez rapidement, et de l’y garder. Tous les détails ne sont pas planifiés, des idées très intéressantes et des changements interviennent au cours du travail. Ceci rend le projet encore plus enrichissant puisque que ma vision n’est pas figée, et c’est chouette de me surprendre moi-même quand c’est fini.

Pour les recherches, j’utilise pratiquement toujours le WEB. J’aime l’Internet pour ça, à tout moment du jour et de la nuit, tu peux trouver par exemple à quoi ressemble un « coelacanth » … tu es en train de chercher « coelacanth » sur google en ce moment n’est-ce pas ? (Medusa says : YES ! and its ugly in real) (Médusa dit : oui et c’est laid en vrai)

clip_image006

Je choisis les sujets pour mon propre plaisir et seulement le mien. On peut me faire des suggestions, et m’offrir de l’argent (bien que pas assez …) mais je refuse. C’est un hobby, ma relaxation, mon remède pour vivre dans un monde informatisé. Je n’ai pas assez de temps pour réaliser mes propres idées alors pourquoi je dépenserais mon temps disponible pour réaliser celles des autres ?

PDP – Quand décides tu qu’un œuvre est terminée, parfaite ?

DAVE – Question intéressante. Rien n’est jamais fini, et certainement pas parfait ! La vraie nature de la créativité signifie qu’il y a toujours de la place pour l’amélioration ; la possibilité de faire mieux sur le prochain projet. Ne seriez-vous pas lassés si tout ce que vous faisiez était parfait ? Donc pour être fini, c’est simplement une question d’arrêter le travail en cours, ainsi vous pouvez en commencer un autre. Sérieusement, la vie est trop courte pour consacrer trop de temps à chaque chose.

PDP - Quelle est de tes œuvres celle que tu souhaites voir publiée ici, une qui te représente le mieux ? Pourquoi  celle ci?

DAVE – Je pense que “Gods of the Sea” est un de mes travaux les plus achevés. J’ai utilisé différentes nouvelles méthodes pour résoudre les problèmes, et cela a repoussé les limites de ce qui est possible avec l’argile polymère. Quand au thème, je ne m’en lasserai jamais et ai beaucoup de plaisir à chercher les histoires, la biologie et la mythologie – Je me sens parfois comme Jacques Yves Cousteau …

Un point intéressant à noter, j’ai construit ce travail devant un public, enfin tout comme, j’ai posté presque chaque semaine des photos sur mon groupe Facebook, demandant des commentaires, critiques et suggestions. C’était sympa, mais il y avait aussi le risque que ça ne plaise pas du tout. (Il y a des images de la progression en question sur ma page Flickr si vous voulez voir plus de détails et de techniques)

clip_image008

PDP - Pour réaliser une œuvre complexe avec une telle mise en scène, cela prend combien de temps ?

DAVE – “Gods of the Sea” s’est fait en quatre mois. Il faut tout de même compter que j’ai un boulot à plein temps, des corvées domestiques, et bien sûr des apéros dans le patio les soirs d’été. En termes d’heures, je dirais environ une centaine.

PDP – Certaines personnes vénèrent l’argile polymère alors que d’autres la dénigrent. Crois-tu que l’art réside dans la noblesse du matériau ou dans l’utilisation qu’un artiste en fait ? Et pourquoi ?

DAVE – Tout simplement l’Art peut résider dans un dessin dans le sable. J’apprécie les qualités de l’argile donc je l’utilise.

clip_image010

PDP – Qui sont les artistes que tu admires le plus dans ce domaine, as-tu des préférences ?

DAVE – Je ne m’en préoccupe pas beaucoup puisque je m’en tiens à moi-même artistiquement. J’admire toute personne qui consacre temps et efforts à s’exprimer. Cependant Jonathon Hoffman fait de superbes sculptures.

clip_image012

PDP - Tu montres sur ton site de nombreuses images de chaque travail, y compris pour les compositions virtuelles, qu’est ce qui te pousse à partager autant avec l’inconnu (question cosmique !)

DAVE – Artistes, musiciens, danseurs, écrivains etc. … tous ont une chose en commun: Ils ont besoin de s’exprimer. Parfois ils n’ont pas besoin d’une grande audience, tout ce dont ils ont besoin est un autre être humain qui partage la même vision du monde. Est-ce de l’égo ? Peut être – mais personnellement je trouve que c’est une épée à double tranchants – Quand je ne crée pas quelque chose à montrer au reste du monde, je me sens coupable, comme si je les laissais tomber.

clip_image014
PDP - Merci Dave pour tes réponses et pour ton partage de photos au groupe ARTFIGCLAY, avec tous nos compliments pour l’ensemble de ton travail. Je te laisse le mot de la fin, que souhaites-tu écrire à nos lecteurs passionnés de polymère ?

DAVE – Si vous vivez dans un monde créatif, il n’y a pas de règles. Littéralement. Comme la chaussure américaine hors de prix le dit : « Just do it ! «  « Faites- le ! » Et souvenez vous de ceci : c’est seulement une erreur de dire aux gens que ce n’est pas ce que vous vouliez faire…

*********************************

Vous pouvez retrouver Spikekid sur ses pages et y admirer l’ensemble de ses travaux comme une récente patineuse et autres personnages dont voici quelques exemple :

 
clip_image016clip_image018clip_image020

Sa page FLICKR complète

Son album FLICKR dédié aux sculptures

Son site WEB

****

Interview by Medusa Arte for Parole de pâte
aide traduction de Tewee