samedi 31 octobre 2009

Challenge Halloween

Belles de jour et belles de nuit, magnifiques laiderons de tous les pays, voici les horribles créatures et horribles créations que nous vous proposons !
HAPPY HALLOWEEN !

HERMINE

1_hermine

Black Bats

BRIN D'FOLIE

2_brindfolie_fantome

Spooky Tree

AMBRE36

3_ambre36_boiteabonbons

Halloween RIP

MY WAY

4_florencemyway

Halloween Werewolf

JESSICA

5_jessica_chauvesouris

Halloween Mask

PAXIFLORE

6_paxiflore

Head Tray

LE MONDE DE FLO

7_flo

Halloween Ghost

LULIANNE

8_lulianne

Grave Digger

MEDUSA

halloween_medusa

Halloween Owl

MYMYCREA

9_mymycrea_vampirefou

Vampire

PATAZARGOUILLE

9_patazargouille_balai_broche

10_patazargouille_chatsnoirs

Runaway Broom

FLORENCE PERLORIANE

10_perlorianne

Halloween Writing Wall

BBBLABELETTE MADAMEDUPONT

12_bbblabelette_girlycrane

Halloween Scarecrow

Witch CauldronSpinning 3D Jack-o-LanternWitch

Posté par Medusa Corsica à 06:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 29 octobre 2009

Il ne faudrait pas croire...

... que la rédaction de cet article du jeudi soit toujours une chose facile !

J'ai reçu de plus quelques témoignages qui tendraient à me faire accroire que d'aucuns d'entre vous l'attendent avec curiosité, voire avec intérêt, sinon avec impatience.
Fichtre !
La belle affaire !
Voici une bonne façon de mettre la pression à la chroniqueuse ( heu... en l'occurrence ici la chroniqueuse c'est moi...) qui transpire hebdomadairement devant sa page blanche, en se demandant quelles bêtises elle va bien pouvoir inventer pour distraire les lecteurs(trices) qui guettent sa prose !
Pffffou ! il y a des fois où ce n'est pas simple !
Un groupe vote et élit une création, et il faut inventer une astuce pour présenter l'affaire !
Certes, parfois je trouve quelque chose à dire de pas trop niais, mais parfois je sèche !
Parfois je n'ai strictement rien à dire !
Alors je meuble !

Comme cette semaine par exemple : le néant total !
J'ai beau tourner et retourner le problème dans ma tête, rien d'intelligent ne me vient pour présenter le coup de coeur de la semaine.
Pour une raison très simple, d'ailleurs : c'est que les membres de créationfimo ont choisi une création d'une certaine Gadouille...

Gadouille c'est moi.

Je ne vais tout de même pas faire d'autopromotion....
Mais bon, je peux toutefois vous montrer la bête :


lentilledemeduseverte

Et que vous en dire d'autre ?
Que je l'ai nommé "lentille de méduse verte", pour faire un clin d'oeil à Medusa dont je me suis amusée à faire la cane kaleidoscope qu'elle avait fait paraître en tuto sur le journal il y a quelque temps... en lui rajoutant une pointe de vert, parce que trop de bleu au bout d'un moment ça m'angoisse !


Que je remercie les membres de créationfimo de m'avoir élue cette semaine, et je salue au passage ceux qui ont voté pour moi en me disant en passant "le problème quand tu es élue, c'est que tu n'écris pas l'article du jeudi"...
Que cette remarque malicieuse m'a piquée au vif et m'a donnée envie de tenter cet exercice périlleux !

Voilà qui est fait !

Alors à la semaine prochaine !

Posté par gadouille à 08:17 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags :

samedi 24 octobre 2009

Une Interview de Laurie MIKA

Laurie Mika est une artiste un peu à part dans le monde de la pâte polymère, puisqu'elle utilise cette matière comme le support privilégié de sa peinture et de ses créations de mosaïques mixed-media.

Plasticienne généreuse dans la transmission des techniques qu'elle a développées, dans son livre "Mixed Media Mosaics" ou au cours des stages qu'elle anime aux quatre coins du monde (dont Reims en septembre 2008 : des photos par ici, ici et ), elle a bien voulu répondre à quelques questions pour notre journal :

pic_of_me__Laurie_Mika

Laurie, peux-tu nous retracer ton cheminement artistique et de ce qui t'a amené à utiliser la pâte polymère d'une façon aussi particulière ?

Aussi loin que je me souvienne, j'ai grandi en peignant et en dessinant. J'étais la reine du gribouillage ! J'ai pris seulement un cours d'art plastique au lycée mais quand je suis arrivée à l'université j'ai étudié l'art et j'ai adoré tous les cours de peinture que j'ai suivis. Après la "graduation" de la fac, j'ai travaillé quelques années dans une galerie d'art, et à cette période j'ai continué à peindre des toiles.

Ma première expérience en argile polymère, c'est un cours de millefiori que j'ai pris il y a environ 18 ans. J'avais vu des bijoux incroyables réalisés à partir de cannes et j'ai voulu savoir comment c'était fait. Après ce premier cours, je n'a jamais réalisé d'autre canne !

Ce qui m'avait initialement attirée vers la pâte polymère, c'est que les premières cannes que j'avais vues ressemblaient à de petits patchworks, et qu'à l'époque je peignais de grandes toiles qui ressemblaient elles-mêmes à des patchworks. Ces peintures avaient une allure très contemporaine, avec des morceaux de toile lavée et peinte, découpés en petits carrés et cousus sur une toile plus grande.

Et puis j'ai commencé à expérimenter la peinture sur tissu et créé une ligne de vêtements ; j'ai constaté que les boutons fabriqués à partir d'argile polymère étaient parfaits puisqu'ils pouvaient être lavés et que je pouvais les peindre pour les assortir aux tissus.

Quel parcours depuis ces premiers boutons ! Tu nous racontes ?

Ce que je fais aujourd'hui fait partie d'une l'évolution qui a débuté avec ces petits boutons peints ! J'ai transformé quelques boutons en leur donnant une forme carrée, et je me suis dit que cela faisait de bien belles tesselles. J'ai utilisé ces premières tesselles peintes à la main pour embellir des boîtes, puis j'ai essayé de les assembler sur une plaque de bois. J'ai aimé le rendu, et d'ailleurs j'ai conservé cette toute première mosaïque ! Et même si cette première mosaïque est assez basique, elle contient déjà tous les éléments essentiels présents dans mon travail d'aujourd'hui ! C'est vraiment par un processus d'essais et d'erreurs, en voyant ce que fonctionne ou non, par l'expérimentation et le jeu que j'en suis venue à créer aujourd'hui mes mosaïques mixed-media.

embrace_the_passion_Laurie_Mika

Il y a environ six ans je me suis acheté mon premier tampon en caoutchouc, et cet achat a marqué mon entrée dans un monde entièrement nouveau, celui du mixed-média et des arts altérés. C'était un monde dont j'ignorais jusqu'à l'existence.

C'était en 2003 et jusqu'alors, ma carrière artistique était très localisée. Je participais aux expositions d'art locales, j'exposais mon travail dans quelques galeries, et j'avais un site Web. Et c'était tout. Peu de temps après avoir commencé à employer des tampons dans mon travail, je suis entrée en contact avec un groupe d'artistes qui étaient impliqués dans l'enseignement, au cours de stages artistiques. Ces stages sont incroyables parce qu'il s'agit d'un groupe, pas moins 600 personnes ayant la même façon de penser, et qui se réunissent pour des activités artistiques, dans un environnement merveilleux et stimulant. Les ateliers sont fabuleux. J'essaye généralement de suivre un atelier lorsque j'ai terminé mon propre cours … c'est une friandise pour moi ! J'ai appris beaucoup de techniques formidables que j'ai incorporées à mon propre travail. Et c'est même une de mes stagiaires qui m'a recommandé à mon éditeur North Light Books. Ils m'ont contacté et puis voilà, je me suis retrouvée à écrire un livre !! C'était une grande expérience et je suis prête à la revivre encore !

life_Laurie_Mika

Bien que nous puissions déjà en deviner certaines, peux-tu nous parler des sources d'inspiration qui influencent ton travail ?

Il y a beaucoup de choses qui m'inspirent et influencent mon travail. Une des plus grandes influences est l'art médiéval et l'art de la Renaissance. J'aime ces panneaux, objets de dévotion plats et dorés, et leurs surfaces richement décorées. J'aime particulièrement les reliquaires anciens et les manuscrits enluminés. La plupart des pièces que je réalise sont des icônes ou des sortes de reliquaires, mais elles ne sont pas nécessairement des objets de dévotion ! Une autre source d'inspiration est l'art populaire mexicain, et en vivant à San Diego, si près de la frontière, j'ai pu m'y rendre de nombreuses fois. Lorsque je voyage, je recherche toujours des "trésors" à inclure dans mon travail et j'ai constaté que la pâte polymère était un support parfait pour incruster des objets. Pour cette raison, ma production artistique a gagné une qualité narrative dans laquelle chaque élément raconte une histoire.

J'aime la polyvalence de la pâte polymère et je m'efforce toujours de repousser ses limites. J'aime modifier la surface crue de la pâte et faire des expériences d'effets de surface. Je suis fana de feuille d'or en ce moment ! Je pense que mon approche de la polymère est un peu différente de celle de la plupart des gens parce que je ne me soucie pas vraiment de la couleur de la pâte pour la conception, mon intérêt est plutôt d'en modifier la surface en la peignant.

mika_laurie___05

Si j'ai bien saisi ton rythme de vie actuel, les projets et les opportunités ne manquent pas pour les mois à venir ?

Actuellement je jongle avec beaucoup de balles ! Après un été de détente agréable, j'ai repris le travail à plein temps, dans mon studio, et ce sont vraiment des moments que j'adore, lorsqu'il s'agit juste de "jouer". Et puis j'ai un programme de cours qui va me faire voyager dans le Colorado, le Wisconsin et Baltimore, et en début d'année prochaine je pars pour donner un cours en Australie (youpiii !) Cependant, ces jours-ci je ressens la pression d'essayer de tout gérer en même temps. Souvent je suis frustrée par le manque de temps dont je dispose pour créer réellement. Il y a toujours des propositions sur lesquelles travailler, des expositions auxquelles se préparer, des opportunités à rechercher. Mais j'aime ce que je fais et je ne l'échangerais pour rien au monde, en particulier parce que j'ai ainsi la chance de voyager au delà des mers, et de rencontrer des personnes merveilleuses ! (comme toi !)

paris_Laurie_Mika

Un grand merci à la charmante et infatigable Laurie de s'être prêtée à cette interview.

Vous pouvez retrouver son travail expliqué en images dans son livre Mixed Media Mosaics ;
un de ses projets figure également dans le livre
"taking flight" de Kelly Rae Roberts

mixed_media_mosaics_Laurie_Mika

Photos : collection privée Laurie Mika, reproduction interdite pour tous pays

awaking_dream_Laurie_Mika

Posté par madeinsassenage à 07:20 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

The interview of Laurie Mika (in English !)

Here's the original Interview of Laurie Mika, translated in French in a next message :


pic_of_me__Laurie_Mika

I grew up always painting and drawing. I was the Queen of Doodling! I only took one art class in high school but when I went to college I studied art and loved all of the painting classes I took. After graduating from college, I worked in an art gallery for quite a few years. During this time period I continued to paint canvases.

My first introduction to polymer clay was taking a caning/milifiori class about 18 years ago. I had seen some incredible jewelry made from polymer clay canes and I wanted to know how it was done. After taking that first class, I never made another cane! What initially drew me to polymer clay was that the canes that I had first seen looked like little quilt squares and at the time I was doing large canvas paintings that were quilt-like. These paintings were very contemporary looking with pieces of washed, painted canvas cut up into little squares that were then sewn onto a larger canvas. Then I started experimenting with painting on fabric and soon I was doing a line of clothing and found that buttons made out of polymer clay were perfect as they could be washed and I could paint the buttons to match the fabric.

awaking_dream_Laurie_Mika

What I do now is part of the evolution that started with those little painted buttons! I made some of the buttons into square shapes and thought they made beautiful tiles. I first used the hand painted tiles to embellish boxes. Next I experimented with placing the tiles on a flat piece of wood and even grouted the piece. I liked the look and I still have that very first mosaic. Even though that first mosaic looks pretty basic, it still retains all of the essential elements that exist in the work I am doing today! It really was through a process of trial and error, seeing what worked, experimenting and playing that led me to create what I am doing now, my mixed media mosaics.

embrace_the_passion_Laurie_Mika

About six years ago I walked into a rubber stamp store and bought my first official rubber stamp. Buying that rubber stamp was my entry into an entirely new world of mixed media and altered arts. This was a world that I didn’t know existed. The year was 2003. Up until this point, my artistic career was very localized. I participated in local art shows and had my work in a few galleries and had a website. That was it. Not long after I began using stamps in my work, I made a few great connections with a group of artists who are all involved in teaching at art retreats. These retreats are incredible because it is a group, with as many as 600 like-minded people, who gather together to create art in a wonderful and supportive environment. The workshops are fabulous. I usually try to take a workshop when I am finished teaching…it is my treat to myself. I have learned many wonderful techniques that I have incorporated into my own work. It was actually someone in one of my workshops that recommended me to my editor at North Light Books. They contacted me and the next thing I know, I am writing a book!! It was a great experience and I am ready to do it again!

life_Laurie_Mika

There are many things that inspire me and influence my work. One of the biggest influences is that of Medieval and Early Renaissance art. I love the flat, gold devotional panels and the richly embellished surfaces. I especially love the antique reliquaries and illuminated manuscripts. Most of the pieces that I do are either icons or shrines but they are not necessarily devotional! Another source of inspiration is Mexican folk art and living so close to the border in San Diego, I have been able to visit there often. When I travel, I am always looking for “treasures” to put into my work and have found that polymer clay is perfect medium for embedding objects. Because of this, my artwork has taken on a narrative quality in which each piece tells a story.

mika_laurie___05

I love the versatility of polymer clay and am always striving to push the clay to the limit. I love altering the raw clay surface and experimenting with surface effects. I am hooked on gold leaf at the moment! I do think that my approach to clay is a bit different than most people because I don’t really care about the color of the clay for design purposes, I am more interested in changing the surface of the clay by painting on top of it.

paris_Laurie_Mika

Currently I am juggling a lot of balls! After a nice relaxing summer, I am back to work full time. I have actually been in my studio again; I love it when I have time to just “play”. I will begin traveling in two weeks, teaching in Colorado, Wisconsin, then Baltimore and early next year I am off to Australia to teach. (yippee!) However, these days I do feel the pressure from trying to keep up with it all. I often get frustrated by the lack of time that I have to actually create art. There are always proposals to work on, shows to get ready for, and opportunities to search out. But I do love what I am doing and I wouldn’t trade it for anything, especially the chance to travel overseas and meet wonderful people! (like you!)

Thank you again Laurie !     Chifonie


mixed_media_mosaics_Laurie_Mika

Posté par madeinsassenage à 07:15 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 22 octobre 2009

Je ne sais pas si c'est grave, docteur...

... mais j'ai souvent tendance à traduire les gens en couleur.

Je pense souvent "une telle est violette, une telle est vert foncé, une telle autre orange avec un peu de rose, celle-ci est bleu-roi avec des petites touches de vert anis, celui-ci ocre-rouge..."

Bon, ça ne marche pas pour tout le monde, certains ont une couleur indéfinissable, d'autres sont changeants !

Mais tiens, par exemple : je ne connais pas Mouna personnellement, mais depuis le temps que j'admire ses créas, je me suis fait une idée de sa couleur : rouge.
C'est comme ça que je me la suis imaginée au fil du temps.
Je peux me tromper, bien sûr, mais cette semaine elle vient me conforter dans mon opinion en nous envoyant une collection qu'elle a appelé "red de toi". (J'admire aussi son talent pour trouver des noms très parlants à ses créations)
En voici un exemple avec une bague :

bague_red_de_toi

Je vous invite à admirer la suite de la collection sur son blog.

Et puis Isa a fait une "Folie" : elle a reproduit les motifs de sa robe sur son collier. En fait, c'est au cas où elle se ferait voler ses vêtements dans les vestiaires du sauna à Göteborg. Comme elle ne parle pas le Suédois, elle a trouvé plus pratique de reproduire les motifs afin de pouvoir montrer au gardien et aux policiers à quoi ressemblait sa robe !


Folie

Ingénieux, non ?
C'est vrai quoi, déambuler enroulée dans une serviette dans les rues d'un pays étranger, fut-il suédois, c'est toujours un peu gênant...
;-D

Posté par gadouille à 07:10 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :


lundi 19 octobre 2009

La toute nouvelle pâte de cuivre, la Art Clay Copper

Lors de la conférence Art Clay UK début octobre, deux nouvelles pâtes de métal ont été présentées.

L'une d'elle est la Art Clay Copper, une nouvelle pâte de cuivre. L'avantage de cette pâte est qu'elle cuit 30 min à 970 °C sur une plaque dans le four (et non dans du charbon activé).

Voici le tutoriel pour son utilisation.

ACC


ACC1
La Art Clay Copper se présente en paquets de 50 g. Elle sera disponible à la vente fin octobre, début novembre.

ACC2
La notice présente à l'intérieure est en japonais uniquement. Le sachet n'est pas refermable, il faut utiliser la pâte aussi vite que possible après son ouverture. Il faut stocker la pâte non utilisée enveloppée dans du film plastique et l'enfermer dans des sachets hermétiques pour éviter l'oxydation de la pâte à l'air.

ACC3

La pâte est souple et se réhydrate facilement. Étalez-la sur une épaisseur de 1 mm (4 cartes).

ACC4

La pâte se texture facilement.

ACC5

Découpez-la à l'aide d'emporte-pièces.

ACC6

Faites sécher la pâte à plat au sèche cheveux ou au four ou sur une plaque électrique à 150 °C pendant plus de 10 min. Vous pouvez la faire sécher sur une ampoule électrique pour lui donner la forme d'une lentille.

ACC7

Une fois sèche, limez les ronds à l'aide de limes.

ACC8

Puis, poncez-la à l'aide d'éponges à poncer pour adoucir ses bords.

ACC9

Percez les ronds à l'aide de forets de 1 mm à 2 mm du bord.

ACC10

Posez les morceaux secs sur une plaque de cuisson et enfournez à four chaud à 970°C pour une durée de 30 min. Attention de porter des protections (gants lunettes).

ACC11

Au bout de 30 min de cuisson, sortez les pièces du four (toujours avec les protections gants lunettes) et jetez-les dans de l'eau froide.

Les pièces qui étaient sorties noires du four à cause de l'oxydation "s'écailleront" dans l'eau.

Pour terminer leur nettoyage, plongez-les dans un bain de dérocher (acide) réalisé par exemple à  l'aide d'acide citrique (en pharmacie) ou de Ph- (produit pour les piscines) dans une proportion de 10 à 30 % (attention de toujours mettre l'acide dans l'eau et non l'inverse pour éviter les projections).

ACC12

Une fois que les pièces sont propres, sortez les de l'acide à l'aide de pinces, jetez-les dans un bain de bicarbonate de soude pour neutraliser l'acide. Rincez-les abondamment sous l'eau froide, séchez-les puis brossez-les.

Sabine Alienor

Edit : Suite aux nombreux messages concernant l'impossibilité pour certains de se mettre à ces nouvelles pâtes à cause de la cuisson au four impérative, je vous informe qu'il existe un forum dédié aux pâtes de métal comportant de nombreuses rubriques d'entraide.
Une de ces rubriques s'appelle "service cuisson", vous pourrez y demander que l'on vous cuise vos pièces (les modalités étant à voir avec la personne qui cuira vos pièces).
Le forum des pâtes de métal 

Sabine Alienor

Posté par Sabine Alienor à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

samedi 17 octobre 2009

Interview de Bettina Welker

Comme vous ne le savez peut-être pas, Bettina Welker est à la tête de la Guilde Allemande de Polymère et vient de publier son premier livre. Voici une petite interview de cette artiste afin de vous la faire connaître mieux.

bettina

Son livre est disponible au prix de 19,90€ sur son site ou encore sur celui de Polymerclay allemagne et sur le site Polkadot creations. Il est rédigé en allemand, mais une traduction des projets qu'il contient a été faite. Selon votre langue, un livret ou un fichier PDF en français en espagnol ou en anglais (pour bientôt) vous sera fourni.

Bonjour Bettina, quand et comment as-tu débuté avec l'argile polymère?

J'ai commencé à travailler avec l'argile polymère en 2003 après avoir surfé sur le net à la recherche d'une matière pour créer des boules de Noël pour les offrir comme cadeaux. J'ai pensé que la Fimo serait le plus adapté et je l'ai tapé dans le moteur de recherche Google. J'ai eu une tonne d'informations et un nouveau monde créatif s'est ouvert à moi. J'ai accroché instantanément et ne suis pas allée plus loin dans mon idée de boules. A Noël 2003 tous les cadeaux étaient des bijoux faits en argile polymère.

livre_Bettina

Comment as-tu évolué du loisir au travail professionnel de l'argile polymère?

C'est arrivé petit à petit. J'ai d'abord fondé la Guilde Allemande (en collaboration avec 4 autres personnes trés douées et totalement dévouées à la polymère) ce qui m'a poussé plus loin par le biais de l'organisation d'ateliers, d'abord avec des intervants internationaux puis nationaux. Mais je crois que mon premier pas vers une carrière professionnelle a été d'assister à la conférence Synergy1 en 2008 à Baltimore, Etats-Unis. J'y ai fait la connaissance de grands artistes de la polymère et j'ai commencé à travailler via le net à l'echelle mondiale à partir de ce moment.

photos_projets_livre_Bettina

Ou trouves-tu ton inspiration?

Le ciel est la limite. Je vois le monde avec les yeux grands ouverts, tout est important et se trouve analysé dans le but d'être reproduit avec l'argile. Et puis j'ai beaucoup de livres ( nous en avons tous, n'est-ce pas) j'aime les regarder de temps en temps pour y puiser de nouvelles inspirations. Les sites comme celui de Susan Lamuto : Daily Art Muse ou de Cinthia Tinapple : Polymer Clay Daily sont de grandes sources d'inspiration. Comme je l'ai dit, je regarde partout.

Quelle est la place de la polymère en Allemagne et comment a-t-elle évolué depuis tes débuts?

Question difficile. En fait l'Allemagne est le berceau de la Fimo, la première marque d'argile polymère et je la connais depuis mon enfance. Elle a du mal à être acceptée comme matériau artistique car le côté pâte pour enfant lui colle à la peau. J'ai cependant la sensation que les choses vont de mieux en mieux, la guilde allemande travaille beaucoup à la faire connaître comme médium artistique. Ces 6 derniers mois les meneurs de la guilde allemande ont travaillé en collaboration avec Viva Décor (les gens de chez Pardo) au dévellopement de la "Pardo Professional Art Clay" une nouvelle version d'argile Pardo qui va dans le sens des besoins d'artistes de l'argile polymère. Elle n'est pas encore commercialisée, mais cela ne devrait pas tarder et nous espérons que cela aura un impact sur la vision de cette matière.

Il reste encore beaucoup de choses à faire, mais nous travaillons à changer l'image de la pâte polymère.

bracelet_Bettina

Ton premier livre vient d'être publié, depuis combien de temps travailles tu dessus?

J'ai commencé à travailler sur ce livre en novembre 2008 avec plusieurs brouillons et j'y ai régulièrement travaillé au début du printemps 2009. Ensuite il y a eu une grande pause cet été, je n'avais pas le temps. A mon retour de vacances début août j'ai repris le travail entre 12 et 14 heures par jour pour le finir. Je voulais qu'il soit prêt pour pouvoir le présenter au premier Euro Clay Carnival en France (qui a eu lieu le WE dernier).

Quels sont tes projets maintenant?

Et bien, enseigner et organiser semblent être les mots magiques pour moi. D'abord l' Euro Clay Carnival qui débute jeudi de la semaine prochaine. Le week-end qui suit sera consacré à l'atelier annuel de la guilde allemande. En février j'enseignerai une journée complète au programme de la pré-conférence de Synergy 2 à Baltimore, puis en Mars et Octobre je serais à nouveau au Clay Corbieres Creatives. Nous organisons également une retraite pour la guilde allemande en mai 2010. Beaucoup de travail en vue.

J'espère trouver le temps de m'amuser un peu avec la pâte et travailler à de nouveaux projets.

Merci Bettina d'avoir pris le temps de répondre à nos questions, nous souhaitons beaucoup de succès à ton livre .

Sylvie-Maniguette

Posté par maniguette à 06:30 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

jeudi 15 octobre 2009

Quand j'étais jeune....

.... c'était houuuuuuu ! Il y a quelques temps déjà !
Donc quand j'étais jeune, ado, au lycée, on n'allais pas en boîte de nuit !
D'abord parce que c'était loin et qu'on n'avait pas de moyen de transport (à notre époque rares étaient les parents qui offraient le permis de conduire à leurs ados : il fallait travailler pour se le payer : alors quand on était au lycée....)
Et puis parce que ça ne nous serait tout simplement pas venu à l'idée !

Alors ou faisait des BOUMS ! (ben oui, vous avez vu le film... c'était un peu ça !)
On mettait la musique à donf (ben oui c'est pas parce que j'ai un certain âge que je ne connais pas les pratiques langagières de jeunes : j'ai des ados moi madame !), et alors il y en avait toujours un (en général c'était un garçon, et souvent c'était Jean-Michel) qui apportait un truc dément pour l'ambiance !
Une barre lumineuse avec des ampoules multicolores, qui clignotait et passait d'une couleur à l'autre au rythme de la musique !
(Ce truc-là doit avoir un nom, je demanderai à mon doudou qui doit savoir le nom de ce machin parce que c'est un garçon et qu'il a forcément utilisé ce bidule dans sa jeunesse.)

BREF !

C'est exactement ça que nous a envoyé Globe cette semaine, un collier et sa bague que je nommerais volontiers "Hommage à Jean-Michel", en souvenir des boums d'antant !!! ;-D

Copie_de_septambre2009_001

Vous entendez la musique ? C'est au moins les Stones !!!

 

Posté par gadouille à 07:42 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 14 octobre 2009

Coin des enfants Halloween

 

Avoir peur pour fêter l'halloween ? Bien sur! juste ce qu'il faut pour célébrer.

Fabrique des petits crânes pour mettre sur un tire-zip si tu les fais en petit, sur un bracelet a gourmettes ou  comme broche . Si tu les utilise pour autre chose envoies nous une photo.

Matériaux:

IMG_2843

Pâte noire,  fluo ou tes couleurs préférées. Quantité environ 1/16 de paquet pour les  petits crânes.

1 cure dents  et 1 tige de bambou, un clou , un stylo ou  2 perles de verre selon ce que l'on a sous la main pour les yeux.

1 trombone de couleur au choix, ou fil de métal ou tiges et clous en métal, une pince pour couper le metal ,

aimant ou broche pour la 3ième version

colle crya Aide des parents recommandé.

Déroulement : version 1 les étapes

43080763

 

1. Prends une boule de pâte , façonne la  en pressant pour aplatir la boule .

2. Presse au centre pour faire un creux de chaque cote

3.Avec la tige de bambou (utilise la partie plate) fais un trou pour  les yeux et les narines. ATTENTION pas trop profond.

4. Avec le cure dent fais les dents  en traçant les traits.

5. Perce un trou dans le sens de la hauteur ou de la largeur selon comment ta perle sera suspendue.

Tu peux aussi utiliser une trombone que tu couperas pour avoir ceci.

IMG_2840

Enfonce dans la pâte , retire , réserve . Cuisson.

6. Décore en mettant de la peinture contrastante dans les orifices créés et efface avant que ce ne soit bien sec.

Pour le tire zip il faut ajouter un anneau avant de coller le trombone dans les orifices.Aide des parents recommandé.

 

Version 2

IMG_2841

 

Répète les étapes 1 a  3.

Change les yeux en ajoutant dans le creux  des yeux des perles de la couleur qui sera utilisée pour faire le contraste.

Tu peux aussi faire de petites boules de pâte fluo afin que les yeux brillent dans le noir.

Continue vers la fin comme pour le premier modèle.

 

Version 3 ( avancée)

IMG_2842

Matériaux: Fil de métal, pinces , pâte blanche, écru et trans, mini emporte pièce rond, ovale ,en pétale ou triangulaire.

Broche ou aimant selon le modèle désiré, colle crya Aide des parents recommandé.

Déroulement:

Pour faire la pâte prépare 3 boudins , un pour chaque couleur mentionné ci-haut.

tord ensemble jusqu'a ce que tu voies des stries.

IMG_2845

prépare 2 boules,  une plus grosse que l'autre

Pour faire le crâne:

1.Prends une boule de pâte , façonne  en pressant pour aplatir la boule .

2. Presse au centre pour faire un creux de chaque coté.

Avec le cure-dent fais les dents du haut.

Avec les emporte-pièce fais les trous pour les yeux et les narines.

3. IMG_2846

Prépare la seconde boule en forme de banane. En faisant bien attention , aligne avec le crâne, presse la pâte un peu avec ton doigt pour suivre le haut du crâne.

4. Fais un trou dans les 2 parties sur le coté de ta perle. Décolle les avant de les cuire. Pour garder la forme place les 2 morceaux pres mais sans se toucher lors de la cuisson.

5. Cuisson

6. Montage: prépare un fil de métal (Demande l'aide a maman si tu le désires) fais une loupe avec une pince ronde enfile une perle, passe dans les trous, vérifie que ta mâchoire bouge si oui, ferme la tige de métal après avoir mis une autre perle de l'autre cote.

IMG_2847

Pour faire les creux des yeux j'ai utilise un mini emporte-piece.

7. Pour un magnet colle ton aimant .Aide des parents recommande.

Pour une broche, colle ton fermoir.Aide des parents recommande.

 

IMG_2849

la famille et les cousins

IMG_2839

Posté par gagrobi à 06:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 10 octobre 2009

Créer ses emporte-pièces

La nature est belle mais dans la majorité des cas, elle n'est pas éternelle.
J'ai un magnifique Gingko Biloba dans mon jardin. Ses feuilles sont splendides et font de magnifiques bijoux. Lorsque la saison le permet, je lui vole une feuille et découpe la pâte en suivant son contour.

Malheureusement, lorsque vient l'hiver, plus de feuille. J'ai donc voulu immortaliser leur forme si particulière.

emportepiece1
Prenez une feuille métallique fine, comme celle-ci, utilisée pour l'embossage. Il en existe de tous les métaux.

emportepiece2
Découpez une bande de métal régulière, d'environ 5 à 10 mm de hauteur.

emportepiece3
Mettez la bande de métal en forme autour de la feuille en vous aidant de pinces si nécessaire.

emportepiece4
Étalez de la pâte polymère sur une épaisseur de 3 mm minimum.

emportepiece5
Déposez la forme en métal sur la plaque de polymère. Enfoncez-la régulièrement. Puis, découpez la pâte autour du métal en laissant quelques millimètres de bord.

emportepiece6
Faites cuire la plaque de polymère avec le métal en vous référant aux instructions du fabricant.

Et voilà!

emportepiece7
De la même façon, vous pouvez aussi vous fabriquer un sceau à votre logo pour signer vos créations ;)

Amusez-vous!

Sabine Alienor

Posté par Sabine Alienor à 07:00 - - Commentaires [38] - Permalien [#]