lundi 14 septembre 2009

Pas si frivole que ça ...........

Caty et ses frivolités......
discrète, en quelques années, elle a fait d'énormes progrès et
ce n'est que le début.....
Voici une interview rondement menée par son amie Nefer,


22967812


Nefer :

Bonjour Caty, Il me faut avant tout te remercier vivement de bien vouloir prendre de ton temps pour nous accorder cette interview, car je sais que tu es absolument overbookée ces temps-ci.
Je sais aussi que tu es très émue malgré ta notoriété et ton talent largement reconnus. Tu ne te mets jamais en avant, ( il a fallu la menacer physiquement pour cette interview..) Pourquoi tant d'humilité et de discrétion?

Caty :
Oui je suis émue, tu me connais bien !! mais je ne pense pas avoir autant de notoriété ou de talent. Et puis j'avoue que je m'en fiche. Je ne pense pas que ce soit de l'humilité vraiment, enfin je ne sais pas. C'est juste que je préfère m'éclater dans mon atelier que de me faire connaître (pas commerciale pour deux sous j'avoue). Et la discrétion ça j'avoue que je la recherche. J'aime la tranquilité, être avec ceux que j'aime.

Mon bonheur est là : faire ce que j'aime et profiter des miens... lFaire partager ma passion aussi, avec mes élèves, mes amies,... le reste ce n'est que de l'illusoire qui passe.


Nefer :
Tu es également connue pour ta gentillesse et ton aptitude à toujours aider les autres,  Où puises-tu toute cette énergie pour nous soutenir et nous aider ?

Caty :
Heu... question piège là. Je ne sais pas d'où me vient mon énergie, mais c'est clair que j'ai toujours une longue liste de projets que je voudrais faire. Et je fais tout pour la réduire... mais elle s'allonge toujours plus. Quant à aider les autres, c'est pour moi naturel d'aider mon prochain, quel qu'il soit. On éprouve beaucoup de bonheur ensuite (enfin c'est mon cas). J'ai du mal avec l'égoïsme, le "MOI-JE", l'individualisme ou les envieux. C'est tellement bon des gens heureux !! Alors si chacun pouvait faire un tout petit peu pour l'autre... C'est tout bête pourtant. Déjà respecter autrui si l'on veut être respecté.

Mais je suis trop utopique parfois... et ça se retourne contre moi. Mais cela ne m'empêche pas de continuer.
35871112

Nefer :

Depuis combien de temps fais-tu de l'art polymèrique? Comment est-ce arrivé?


Caty :
De l'Art ?? Et oh, c'est un mot à ne pas utiliser. Et je ne sais plus depuis combien de temps exactement j'ai découvert ce merveilleux médium. 8 ou 10 ans je pense. Par contre je me souviens très bien comment. A l'époque j'étais en arrêt maladie pour migraines chroniques et lors d'un moment où je ne souffrais pas trop je suis allée sur le net.

A l'époque, il n'y avait pas grand chose sur le sujet en France et c'est par le plus grand des hasard que je suis tombée sur le site de Clo... Et ce fut réellement une révélation pour moi !! Enfin une matière qui ne semblait pas avoir de limites (et plusieurs années après je constate que c'est toujours le cas). Permettant de m'exprimer, de créer l'unique. Alors j'ai téléphoné de suite une amie pour qu'elle se rende dans un magasin me trouver les précieux pains. Elle m'en a ramené 3 : des pailletés en bleu, jaune et rouge.
L'aventure commençait !! Et la première cuisson finissait à la poubelle... brûlée. Mais qu'importe la magie avait opéré et depuis ça continue.



Nefer :
Tu es toujours en quête d'innovation, on a pu voir récemment sur ton blog  ta toute dernière collection, et son lot d'inventions plutot révolutionnaires, as-tu un carnet où tu notes tes idées? Comment te viennent-elles? Quelles sont tes plus grandes sources d'inspiration?



Caty :
Oui j'ai même plusieurs carnets. Un qui ne quitte jamais mon sac et qui me permet de gribouiller à n'importe quel moment où que je sois et ensuite je retranscrit dans les autres qui se trouvent dans mon atelier. Comment elles me viennent... ça je ne saurais le dire. C'est un détail aperçu quelque part et qui va se développer. Qui va grandir et devenir un projet. Quant aux sources... il suffit d'avoir les yeux ouverts pour en avoir. Tout d'abord j'adore les couleurs et un détail dans une boutique, ou bien dans la nature (il suffit de voir les couleurs de l'automne pour se délecter). Cela peut être aussi une publicité, un imprimé de tissu.
Une anecdote qui peut très bien illustré. Il y a quelques années sur une plage, une femme portait un maillot de bain plutôt moche... mais dont les couleurs m'ont interpellés. Du noir, bleu turquoise et orange... ma collection Pop était né.

Nefer:

Tes derniers colliers "free" sont magnifiques et ingénieux, comment l'idée d'un tel

montage a germé dans ton esprit et depuis quand ?

Caty
Concernant les colliers Free, j'ai réalisé les premiers il y a de ça un an déja. En fait juste avant le salon de Gaillac.
Quant à l'idée, comme quelques unes que j'ai pu développées, elle m'est venue en pensant à ma mère. Comme tu le sais elle est d'un âge certain et avec un certain handicap. Du coup j'imagine toujours des bijoux faciles à mettre et pratiques qui permettent  un maximum d'autonomie pour les enfiler. Et elle est très coquette. Donc j'avais imaginé ce collier sautoir qui ne tourne pas autour du cou, léger et sans besoin de fermoir. On le met et on le retire comme une écharpe. Et c'est ainsi qu'est né ce modèle.

43803512

Nefer :

Tu es adepte de l'eclectisme; tu adores faire de savants mélanges de ce qui n'aurait à priori pas de rapport; Cela doit demander beaucoup de matières différentes, d'outils etc... Est-ce que c'est le bordel dans ton atelier ? ( Cette question n'a pour but que de me rassurer personnellement, je le reconnais.)


Caty :
Oh oui je te rassure !! mon atelier est un véritable bordel et une vraie caverne d'ali baba. J'accumule tout en prévision... et ça stocke. Mais je suis comme une petite fille devant les sucreries entre mes perles, fibres, tissus... J'aime tout mélanger et voir ce que cela donne. C'est la surprise à chaque fois.
23909093
Nefer :

Je sais que tu es très demandée, Salons, Expos, les boutiques qui sont distributrices de ta ligne; comment trouves-tu le temps de sans cesse te renouveler sans te reposer sur tes lauriers?

Caty :
Et bien justement, je n'ai pas le temps (et surtout pas l'envie) de me reposer sur mes lauriers. Je dois avouer en toute modestie, que je ne suis jamais satisfaite totalement de mon travail... et donc j'ai l'envie constante de m'améliorer. Me reposer sur mes lauriers signifieraient que c'est la fin, que le parfait absolu a été atteint. Et heureusement j'en suis loin !!! Et j'ai encore beaucoup de route à faire.

Nefer :
Selon toi, est-ce ton passé de Graphiste qui te permet d'appréhender le bijou aussi pleinement  dans sa forme, sa ligne, ses couleurs comme dans un tout indissociable? ( Vous voyez... Je sais tout...)


Caty :
lol, oui tu sais tout. Effectivement j'ai été graphiste, secrétaire aussi et rédactrice... je suis surtout perfectionniste (et dans mon cas c'est un vrai  défaut parfois). Je dois toujours aller de l'avant.
Mais pour revenir à ta question, le processus d'un bijou est vraiment complexe. Tout d'abord pour les "grosses" créations, il y a le papier sur lequel je couche mon idée et où je le détaille étape par étape. Un véritable plan de travail. Et ensuite je réalise les différents composants. Mais il m'arrive souvent de réaliser selon mon humeur des morceaux (plaques, perles...) sans savoir ce que je vais véritablement en faire. Je stocke parfois pendant des mois avant que l'Idée ne surgisse. Que le processus ne se révèle en moi.
29614128
Nefer :
Tu me connais bien, je suis très " mécanique". Alors, à ton avis; la générosité, le partage, l'entraide, l'ouverture d'esprit sont-ils la clé du rouage de la Mécanique du Succès?

Caty :
Je n'aime pas le terme de Succès. Je ne calcule pas ce que je fais. Je suis moi-même et en accord avec mes valeurs. Après s'il en découle de bonnes choses, je ne vais pas te mentir, c'est tant mieux. Mais je ne fais pas les chosew en calculant les retombés, jamais, parfois je me dis que je devrais le faire et m'éviter des déconvenues... mais non je continue de faire les choses par instinct.  Je suis peut être naïve et dans ma bulle. Mais c'est toujours très surprenant quand quelqu'un, lors d'un salon par exemple, me dit connaître mon travail et mon site. J'ai vraiment du mal à réaliser l'impact d'internet. Et l'image qu'il transmet. Je ne suis que moi, une simple femme qui comme beaucoup a découvert ce médium et s'amuse avec.
22136247

Nefer :
Nous l'avons vu, tu viens de sortir ta toute nouvelle collection Gourmandiz, il y a dedans des modèles complétement nouveaux, et meme des inventions; as-tu déjà en tête de nouveaux projets pour la prochaine?

Caty :
Certains ne sont pas si nouveaux... mais je ne les avais que peu affichés. Mais ils ont évolués depuis la première version. Dès que je "maîtrise" mon sujet, je tourne la page et je m'attaque à d'autres projets. C'est mon moteur, me lancer des défits... les relever et réussir. Et bien sûr j'ai toujours de nouveaux projets. Certains aboutiront , d'autres en resteront juste au stade de projets... Mais il y aura toujours des nouveautés c'est sûr !! J'y travaille d'arrache-pied.


Nefer :
Quel conseil aimerais-tu donner à quelqu'un qui débute dans la polymère? N'importe quel conseil, celui qui te semble important.

Caty :

Il y aurait plusieurs conseils sûrement. Mais les principaux pour moi seraient de ne pas se rabaisser car ailleurs il y a "mieux" (et c'est toujours suggestif). Paris ne s'est pas fait en un jour. Et jour après jour on se construit. Le plus important est de s'épanouir avec ce médium.

Et puis il y a grand nombre d'artistes merveilleux et reconnus de part le monde pour prouver que les techniques les plus simples donnent des résultats magnifiques. Par contre la pièce la plus complexe ne sera jamais réussie si on bafoue les finitions. Il n'y a rien de pire que des traces de doigts sur une perle ou une plaque par exemple. Il faut toujours prendre le temps de travailler nos pièces et non se précipiter pour les enfourner ou les monter. C'est à mes yeux le plus important quelques soient les techniques utilisées.

36517241

36510424


Je vous invite maintenant, chers lecteurs,

à découvrir ou redécouvrir les "Frivolités" de Caty,

qui sont de petits feux follets colorés aimant se pendre aux cous des femmes pour les rendre plus belles et faire la vie plus légère et pétillante!      

Posté par dominool à 07:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :