par CHIFONIE

un1

En faisant jour après jour des stylos dans un corps de Fimo,
j'ai affiné ma technique, basée sur la méthode de Nadège, et voici quelques conseils supplémentaires qui pourront peut-être vous être utiles :

Pour éviter les bulles d'air dans le corps du stylo qui le fragilisent beaucoup, je préfère décorer un boudin brut, vierge de toute manipulation, plutôt que de triturer la pâte du corps (même si c'est tentant pour obtenir certains effets de couleurs). Je coupe donc dans un paquet neuf l'équivalent d'une rayure à une rayure et demi de Fimo (selon le diamètre souhaité) et je le transforme directement en boudin en le roulant sous ma vitre.
 

deux1
Ensuite je passe à la mise en place du fond du décor : si je veux un "plaquage" de dégradé comme sur cet exemple, j'enroule la fine bande de Skinner blend autour du boudin et je fais sortir les bulles d'air en lissant et si nécessaire en le tailladant en croix, puis en roulant le boudin
trois1


Puis c'est le perçage avec la longue pique en centrant le plus possible et en tournant pour la faire avancer ; ça déforme généralement le décor, mais comme pour l'instant ce n'est qu'un fond, ce n'est pas grave. Le perçage réduit la longueur du boudin, je le re-roule donc avec les mains et doucement en le roulant sous la vitre pour le remettre en forme autour de la pique (attention, si on roule énergiquement le boudin sous la vitre en gardant la pique à l'intérieur, cela agrandit le diamètre du trou d'une façon souvent exagérée, et ça fragilise le corps).

quatre1  
Prochaine étape, le décor à motifs : Lorsque la forme générale est à mon goût, percée, à peu près à la bonne longueur, je termine la décoration par l'adjonction de tranches de canes ou de motifs à l'emporte-pièce, et je roule doucement pour les faire adhérer et s'uniformiser avec le reste :

cinq1    
Ajustement final : je termine en plaçant la mine à l'intérieur pour ajuster l'extrémité du corps à sa forme (attention, la pâte colle à la mine, la décoller souvent en la faisant légèrement tourner), puis je retire la mine délicatement et j'enfourne sur papier accordéon.

six1  
Après cuisson, si la mine est un peu trop lâche dans le corps, on peut augmenter légèrement son diamètre en l'entourant d'un tout petit morceau de ruban adhésif :

sept1 
Le support :
Pour réaliser un support dans lequel le stylo soit vraiment stable, rien ne vaut l'empreinte du stylo lui-même (et pas d'un autre déjà cuit comme je le faisais initialement, car ils ont tous des formes similaires mais non semblables). Cela signifie que je prépare le support en même temps que le stylo pour qu'il soit en harmonie de couleurs et de décor mais que je ne le perce pas tout de suite (ou que je garde de la matière et des morceaux de cane pour le réaliser ensuite) :
  
C'est avec le stylo cuit que je perce son support, qui sera cuit dans la fournée suivante.
huit1
 
Pour les stylos dont on recouvre le corps de pâte, cela a peut-être moins d'importance, mais avec un corps tout en Fimo, la stabilité du stylo dans son alvéole est vraiment meilleure ainsi, selon mon expérience. Patience donc !
Chifonie

cette leçon en images est la propriété de son auteur,
merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son
autorisation.

This tutorial with images is an intellectual property of its author.
Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization.
The journal staff  will be glad to provide you with an English translation, if needed.