hermineun1

Résidente de Ville Lachine, au Québec, Louise (alias Hermine)
est décidément une touche à tout très discrète. Depuis que je la connais , je suis sans cesse impressionnée par ses créations qu'elle ne nous montre que trop rarement. Je suis donc vraiment contente de pouvoir vous présenter cette entrevue que j'ai faite avec elle récemment et de pouvoir enfin vous la faire découvrir.

Bonjour Louise, commençons par le commencement: Depuis combien de temps "t'attaques-tu" à la polymère ? Et de quelle façon l'as-tu découverte ?

Je l’ ai découverte il y a environ 4 ans, en voulant faire des personnages pour les enfants des écoles que je visitais. La plupart, à ce moment-là, étant anglophones, ne comprenaient rien au vocabulaire que j'employais. Les objets ont été des déclencheurs fantastiques. En voyant ce succès, j'ai continué pour le club de lecture estival qui avait comme thème les contes de fées, puis ce fut les pirates, les Égyptiens et finalement le cirque.

herminedeux1

Ta première envie avec cette pâte fut quoi ? Faire des bijoux , figurines ou autres ?

Faire des figurines: comme tu le comprends avec ma réponse à ta première question.

Avant d'en faire de façon permanente, avais-tu un autre passe-temps aussi prenant que celui-ci ?
Oui, le tissage

hermineneuf

Et aujourd'hui ?

Aujourd'hui avec les bijoux ça va plus vite, je veux apprendre plein de techniques. Les figurines me demandent plus de temps à monter et à comprendre comment les faire. Il faudrait que je suive plus de cours à ce sujet.


herminesept

Je sais que tu as travaillé longtemps auprès d'enfants dans une des bibliothèques de la ville de Montréal. Est-ce ton contact particulier avec les enfants qui fait que tes créations ont cette âme d'enfant ou as-tu toujours eu cet aspect-là en toi ?

Je crois que je suis enfantine, même à mon âge. Les enfants m'attirent , même si je n'en ai pas, moins les bébés cependant.
Je m'émerveille sans cesse avec eux et ils me font découvrir plein de choses.

herminehuit

Lorsque j'ai ouvert le "coffre aux trésors" que tu m'a prêté pour l'entrevue,
j'ai été émerveillée devant le travail des deux chevaliers.
Peux-tu nous expliquer rapidement leur histoire ?
Est-ce encore pour un atelier pour les petits de la bibliothèque ?

herminequatre

Les deux chevaliers ont été inspirés par une technique dans " Polymer café ".
Tu vois, encore la technique!
Je vais aussi travailler sur un autre projet avec des enfants après l'école sur le Moyen Âge.
J'ignore encore si je vais en faire un jeu d'échec, quelque chose qui me trotte dans la tête depuis longtemps, ou si je ferai un tirage parmi les participants. On verra combien j'en aurai fait d'ici là. À ce jour, ils sont 5.


À la Montreal Clay Guilde (Guilde Montréalaise de pâte polymère) ta réputation de ‘re-couvreuse’ de bouteilles de l'espoir n'est plus à faire.
Simplement pour le mois dernier, combien en as-tu recouvertes ? 30
, 40 ? Où trouves-tu cette inspiration et cette motivation pour ces petites bouteilles destinées aux gens malades ?

Celles que j'ai remises ce mois-ci ont été faites de juin à septembre , je ne me sentais pas inspirée du tout. Je crois que j'en avais fait 60. Mystère pour l'inspiration. Au début, je faisais des croquis, maintenant ce sont les couleurs , les techniques apprises, le moment, une idée qui trotte, tout m'inspire.

Sur un sujet semblable, as-tu développé un style, une aptitude particulière au travers de toutes ces expériences polymèresques ?

Pas encore, je cherche. Je crois que je veux faire des petites sculptures, et apprendre sur comment faire des surfaces pour reproduire les tissus et le tissage.

herminetrois


Lorsque je regarde tes créations,
j'ai souvent cette impression de voir d'éternels prototypes, tests, essais et autres ébauches. As-tu l'impression d'avoir tout à apprendre ou bien est-ce la diversité de tes travaux qui nous donne cette impression ?

Tu as raison, je fais toujours des prototypes et des essais. Je suis une éternelle touche à tout et je me tanne (lasse) vite. Je suis incapable de refaire un objet 2 fois.

Par peur de l'ennui , de la répétition ?

Aucune idée, je virevolte d’ un sujet à l’autre depuis que je suis toute petite
: Esprit papillon ou curieux, qui sait ?

herminesix


As-tu une technique fétiche que tu utilises souvent ou bien procèdes-tu au hasard des choses ? Choisis-tu tes techniques de travail avant d'entamer un projet ou es-tu plutôt du genre à y aller selon l'inspiration du moment ?

Les deux. Je pars souvent d'une technique et je me laisse aller. Je note des idées plus pour mes mini-sculptures ou poupées que pour les bijoux. Je suis toujours en recherche. Je suis rarement satisfaite , je vois cependant une progression vers plus de minutie.

herminecinq

Finalement, à l'aube d'une jeune retraite, que penses-tu de la place que prendra la polymère dans ton nouveau mode de vie ?


Bonne question, je me le demande aussi. Cette année en a été une de réflexion intense, je croyais tout lâcher, par contre mes mains ne peuvent s'arrêter. Il y a tellement de choses à explorer, les livres altérés, les plus grosses sculptures, l'infini quoi... Peut-être vendre mes choses??? on verra. J'ai beaucoup de difficulté à juger de mon travail. Que les autres le fassent pour moi pas de problème, mais me vendre, là, c'est un autre volet.


Et bien j'ai été très heureuse de pouvoir faire cette entrevue avec toi. Chose particulière, je la termine à 13h34, le 5 octobre 2005 ... Donc c'est officiel... Bonne retraite mon Hermine !! Et Bonne continuation dans tes découvertes ‘polymesques’ !!

Marie-Hélène