mercredi 28 septembre 2005

COUP DE COEUR DE LA SEMAINE

Elle nous a présenté sa création comme "ratée"
à vous de voir

marieangecdc
et on aimerait bien connaitre la recette de son jade raté

Posté par dominool à 08:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 23 septembre 2005

Un peu de ménage

bazar31bazar21

Qui ne l’a pas déjà vécu ? On commence à découvrir le monde de la pâte polymère, on s’équipe en commandant différents objets, livres, outils et autres pour pouvoir réaliser ses créations. Petit à petit on découvre qu’on a accumulé beaucoup des choses et on ne sait plus ou le mettre et comment les ranger.

plan_de_travail
Photo Mathilde Colas

Voici le résumé d’une enquête menée auprès de différents 'polymèristes' sur

"COMMENT RANGER SON MATÉRIEL".


zonemh

Rangement pains de pâte polymère :
La plupart de personnes rangent leurs pains de pâte dans des boîtes ou des petits meubles à tiroir.

Il y en a de tous les styles :

* métalliques
*
style boites à gâteaux/biscuits assez bas pour ne pas avoir trop de pains empilés et trouver les couleurs plus facilement
* boites divisées par pâte (fimo classique, fimo soft, pains spéciaux comme pailletés, métalliques, perlés, transparents)
* des petits meubles en plastique à tiroirs (qu’on trouve dans des magasins de bricolage / meuble pour vis ou clous), chacun divisé par couleurs et outils
*
chaque pain est emballé dans du papier sulfurisé/cellophane
* tout est emballé individuellement dans des grands sacs genre zipplocs et classé par couleurs
Le rangement dans des boîtes semble être la méthode, préférée des polymèristes

meuble
Photo Ivana

Rangements des outils :

* une boite à outils sympa un peu plus grande qu’une boite à chaussures et avec quelques compartiments bien utiles pour les emporte pièces, tampons, boutons, moules. Dans la partie principale il y a des rouleaux, des cutters, des vernis, des lames, des verres pour les swirls, des règles, des équerres, des brochettes en bois, des pics ...

boite3

Rangements des canes :
Voici quelques conseils pour ranger les canes

Utiliser un tupperware à compartiment, avec une fermeture bien hermétique. Afin que les canes ne se touchent pas, les entourer de papier sulfurisé et les mettre dans un de rouleau en carton (genre rouleau de sopalin / papier ménage) ( Attention ne pas mettre la pâte au contact direct de papier, car le papier dessèche la pâte).

**Ne pas oublier de garnir le fond de papier alu pour que le plastique de la boite ne fonde pas au contact de la pâte.

Rangements des perles :

Pour le rangement des perles on peut utiliser plein de matériel de récupération :

* Pour les perles (rocailles, facettes, etc) des boîtes à fromage en bois ou des boîtes à bonbons en fer – qu’on peut ranger dans un grand carton rigide.
*
Pour les petits accessoires il existe des boîtes en plastique avec compartiments (par exemple chez Castorama)* On peut ranger les perles selon leurs catégories (verre, petites rocailles, grosses rocailles, bois, etc…) dans des sachets placés dans des caisses en sachet, boîtes à compartiments ou dans des tiroirs différents.
*
Ou encore pour toutes les petites bricoles genre perles à écraser, accessoires pour agrémenter les colliers ou bracelets, le rangement peut se faire dans de petites boîtes transparentes prévues pour la pêche.

boite2

Rangements pour les créations en cours :

un plateau qu’on transporte selon l’endroit ou on veut travailler peut être très utile.

Rangements livres, autres informations :

Des classeurs dans lesquels on peut ranger les leçons imprimées qu’on trouve sur le net, les images qu’on découpe de modèles qui plaisent.

Et une bonne bibliothèque pour les livres.

****
bureau1

BON RANGEMENT A TOUS

Propos recueilli par Ivana

Posté par marlasevy à 10:30 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 22 septembre 2005

magicienne de la pâte polymère

POLYMER CLAY INSPIRATIONS
Un livre de Patricia KIMLE
Editions North Light books
image_4
une approche vraiment différente de la pâte polymère,
basée plus sur la recherche personnelle que sur des techniques rigides,
on peut  suivre  étapes par étapes les vingt projets facilement compréhensibles grâce aux photos,
mais aussi s'inspirer des techniques expliquées en les adaptant facilement à sa propre personnalité,
plusieurs projets inspirés par la nature,  ( nacre, pierre, feuilles, bois,........)
par les tissus, les bijoux,  par les arts (peinture, aquarelle, vitrail)
cette artiste  nous fait oublier la matière, la pâte polymère, du plastique ???
on pourrait en douter, alors si vous avez envie de vous transformer en magicien-ne,
régalez -vous avec ce livre qui nous souffle quelques secrets introuvables sur le web !!!!
Ps: se munir de fimo liquide et d'encres pinata, sinon frustration assurée !!!
à acheter
site de Patricia kimle



Posté par dominool à 13:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 21 septembre 2005

COUP DE COEUR DE LA SEMAINE

aucune majorité ne se dessinant, nous avons deux coups de coeur
pour cette semaine,


yves2celinem
yves  et céline

Posté par dominool à 08:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mardi 20 septembre 2005

des pâtes non !!! mais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La machine à pâte

 

Débutant ou confirmé, c'est un investissement à faire. Il y a un avant pasta et un après pasta. Les possibilités sont décuplées avec cette merveille.

 

Pour quoi Faire ? 

 

Conditionner l'argile, faire des skinner blend, texturer, mélanger les couleurs, faire des feuilles très fines de translucide, faire des plaques de pendentifs bien régulières, mélanger pâte et pigments, la cane cervelle, craquelé, mokumé gané

 

 

 

 

Gain de temps :

Résultats rapides et nets.

Gain de temps notable pour ramollir la pâte,
faire des dégradés de couleurs
s'attaquer à des techniques plus élaborées au point qu’on l’appelle
parfois la magic machine.

 

Des erreurs à éviter :

 

- Passer une couleur claire sans avoir nettoyé les rouleaux préalablement (pour enlever les poussières ou trace foncées de pâtes).

 

- Passer un gros morceau d’argile polymère ou y mettre des objets plus gros que l’écartement et tout déglinguer.

- Passer un boudin de pâte à une épaisseur trop fine en premier ( Toujours commencer par le plus large)

- Tenter de faire une feuille trop fine et gâcher son travail.

- c'est tout craquelé si la pâte n'est pas assez chaude, et ça colle si elle est trop chaude

Des surprises :

Des motifs de canes passées à la pasta machine peuvent donner des résultats surprenants, beaux et parfois un peu moins. Feuilles lisses, régulière et c'est rapide .

 

 

 

Sa largeur : De 14 à 20 cm


Epaisseur des feuilles obtenues : De 5 mm à 0,5 mm voir plus fine qu’une feuille de papier pour les meilleurs fimoteurs.
pour avoir une feuille extra-fine, étaler sa plaque de pâte sur du papier style "papier cuisson" et passer au cran le plus élevé,

 

Quand on a besoin de plus que ses 2 mains :

Mettez du papier sulfurisé dessus et dessous votre pasta machine pour que la pâte ne colle pas au métal. Travailler doucement et surveillez bien.

coller aussi une feuille sur le dessus de la machine en la pliant , elle servira de guide
legeste2
cas de la cane cervelle où il faut trois mains !!!

Comment la nettoyer?

Régulièrement pendant le travail (surtout avant des couleurs claires et impérativement avant le blanc) : Lingettes bébé ou nettoyantes (méthode la moins écolo), avec des chiffons, coton+alcool à 90° ou liquide vaisselle, papier essuie tout humidifié( en langage courant « sopalin »). En passant sur les rouleaux et en les faisant tourner.

 

Vous allez vite vous apercevoir que la machine s’encrasse dans les coins. Comme celle ci (à Yves)

pastasale1

 

Avec des ustensiles pointus vous essayerez sans doute d’aller débarrasser ces coins, mais vous n’échapperez pas au nettoyage un peu plus complet. Deux solutions s’offrent à vous:

- Démontage, nettoyage puis remontage ( pour le refaire très souvent) ici (pour avoir l’explication en français, utilisez un traducteur sur internet )

- Démontage définitif pour obtenir ça :

photo_003

 

 

Il faut démonter la pasta machine comme sur le lien au-dessus.

Voici un résumé :

Dévisser au niveau des flèches

photo_009

 

puis

photo_005photo_0071

 

Le coté où il y a la molette ne peut pas s’enlever complètement. Tirer doucement dessus pour enlever les éléments inutiles :

photo_002

 

Attention : il faut laisser les lames qui décollent la pâte des rouleaux. 

 

Des pti’ astuces :

 

- Un doigt de gant enfilé sur la manivelle pour éviter qu’elle ne tombe trop souvent

- Faut faire attention a ne pas enfermer d' air dans la pâte pour ne pas avoir de bulle a la cuisson

-  Du mika shift avec la pasta machine!Préparer la pâte métallique ou perle. (Or c'est la meilleure) En la passant dans la machine 20 fois dans le même sens***très important. Passer dans les dents de la partie tagliatelle. Ramasser le gâchis crée et faire une cane carrée avec le résultat en serrant dans la main. Couper de fines tranches et admirez les effets miroitants. Cuire. 

- Attention : interdiction de faire des pâtes alimentaires avec la pasta machine une fois qu’elle a été utilisée pour l’argile polymère même après un nettoyage profond ! 

- Pour faire des fines feuilles il ne faut pas trop chauffer la pâte sinon elle colle et pas trop refroidir non plus sinon elle se déchire.

- Trouver un plan de travail adéquat pour pouvoir la fixer et protéger la table avec des chiffons, du carton, etc.…

Ca y est ! Vous êtes convaincus - où la trouver et à quel prix?

 

Votre grenier (0 euros), celui de votre mère ( quelques flatteries), brocante (négociation), La Foire Fouille et autre discount ou camion outilleur (10 à 15 euros), Alinéa et Ikéa (20 à 30 euros), dans les magasins spécialisés en outils de cuisines (c’est là qu’on trouve plus de choix en tailles mais c’est là aussi qu’elles sont le plus cher)

 

Et surveiller vos grandes surfaces habituelles ( Auchan, Cora, Super U etc., ils font parfois des semaines spéciales Italie !)

Vérifier que ses rouleaux n’ont pas d’irrégularités.

J’ajouterais que la mienne, achetée en discount, était la même que celle que l’on trouve dans des magasins chic de cuisine (même le carton était identique) avec la gravure de la marque en moins et quelques dizaines d’euros en moins aussi.
et si vous ne trouvez pas cette merveille une adresse sur le net

....Merci a tout ceux qui m' ont apporté leur avis...

Céline de Lens 

 

Posté par celine0804 à 09:09 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 19 septembre 2005

Ju, l'Etktombe!!!!!???

Je suis très heureuse de faire ma toute 1ère interview avec Juliette que j’ai de suite trouvée très chaleureuse et talentueuse. J’aimerais donc vous la faire découvrir et vous faire voyager dans son univers créatif.
ju1

Juliette , ou Ju ? Tu es une des " petites jeunes " du groupe créationFimo, peux-tu nous dire un petit mot sur ton jardin secret ?

Avant de commencer à te répondre, je tiens à dire que j’ai été très étonnée et émue que tu veuilles m’interviewer !

Pour te répondre : je viens d’avoir 22 ans, et rentre en maîtrise (enfin, master depuis les nouvelles réformes) de sociologie. Mon jardin secret . . . créer en polymère en premier lieu bien sûr ! J’adore voyager aussi : je suis notamment partie un peu plus de deux mois en Inde après le bac. J’aime l’urbain, mais aussi me retrouver à faire les cueillettes dans la Drôme ! Pfff, tu sais, c’est dur de se décrire comme ça, en quelques mots !

Ah si : une grande passion, le cinéma ; je suis ouvreuse bénévole dans un ciné d’art et d’essai et je vais y voir de nombreux films, souvent trois, quatre dans la semaine!

Depuis quand et comment as-tu été contaminée par le virus de la polymère ?

La fièvre polymérique m’a prise il y a un peu moins de deux ans, je crois que je suis simplement tombée sur des blocs de polymère dans un magasin de loisirs créatifs. A l’époque, j’avais envie de me mettre aux bijoux, mais j’ai à peine eu le temps de faire un collier avec perles achetées que je suis tombée dans la polymère jusqu’au cou et ne me suis plus arrêtée !
ju11

Tu as fais tes premiers pas seule ou tu as rejoint d’autres polyméristes ?

Seule dans mon coin ! Je ne connaissais pas du tout cette pâte avant de tomber dessus, alors j’ai essayé en ayant l’avis de la famille et des amis pour me guider.

Lorsque je vois tes créations si hautes en couleurs, tes harmonies de lignes, je me demande si tu as commencé par d’autres activités créatrices ?

Et bien, oui, enfin pas trop ! Il y a maintenant cinq ans j’ai suivi pendant une année un atelier pluridisciplinaire où j’ai survolé : le dessin, la gravure, le modelage, le modèle vivant, mais rien d’approfondi. Sinon, cinq ans de cours de piano et quatre de violon  !
ju3

Tu te lances dans une création après avoir bien réfléchi à un projet, fait des croquis, ou bien tu as une démarche spontanée ?

Alors là. . . il y a quelques temps dès qu’une idée me venait je la notais dans un calepin que j’avais toujours avec moi, mais je me suis rendue compte qu’à chaque fois que je me mettais à tripatouiller c’était autre chose qui sortait de mes mains, donc j’ai un peu laissé tomber, mais c’est bête car finalement c’est toujours utile de garder dans un coin les idées qui nous traversent la tête. . . Bon, tu me permets de prendre une bonne résolution : remettre le p’tit carnet dans mon sac !

ju4

Quelles ont été les étapes dans ton parcours de " polymériste" ? Tu as débuté par une couleur, par un thème…. ?

Pas du tout, n’en ayant pas vu auparavant et ne connaissant pas le forum creation fimo ni aucun autre, c’est donc en parfaite autodidacte que je me suis lancée ! Donc non, pas de thème ni de couleurs précises, juste des perles, des essais. Ensuite est venue la découverte de créationFimo qui a été pour moi une source incomparable de créations : ce groupe est génial, il cumule techniques, leçons, photos de créations, personnes super sympatiques. . . . bref, ça ne pouvait que me booster à me perfectionner ! Aujourd’hui, j’essaie de faire plus de choses cohérentes, qui me ressemblent plus, je commence à être vraiment contente de ce que je réalise, cela me correspond vraiment.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Dur de répondre ! Je ne sais vraiment pas. Souvent cela sort de mon esprit directement par association d’idées, ou par essai. Sinon, bien sûr parfois je vois un joli modèle sur quelqu’un, qui me donne une idée mais finalement je me retrouve souvent à réaliser totalement autre chose ! c’est la même histoire qu’avec le carnet !
ju5ju5b

Tu travailles par petites séquences ou bien tu te plonges des heures dans la création ?

Parfois quand je n’ai pas le temps, je passe juste une demie heure, ou même un quart d’heure à faire de petites choses, juste par pure envie de tripatouiller la pâte ! Mais j’ai déjà passé des après midi ou des nuits sur mes blocs !

Peux-tu nous décrire l’univers et ton environnement lorsque tu travailles la pâte ?

Alors ça ! Bon, mes perles, pièces en polymère je les réalise chez moi. Mais étant souvent dehors avec mes amis (oui, je squatte dehors le soir ou même la journée avec les potos !) je me retrouve donc à poncer et monter mes colliers en bavardant et buvant du thé avec eux ! Et c’est vraiment sympa, car souvent l’un deux me donne un avis sur mes créations, ce qui est très appréciable ! Je les remercie (ils se reconnaîtront en lisant cet article !) car eux aussi me permettent d’être en constante évolution, grâce à leurs critiques, conseils. . . (merci à vous les gazouilles !)

Quels sont tes projets ?

Même chose, dur de répondre ! pour l’instant maîtriser ma maîtrise de socio !

Sinon, au niveau polymère, évoluer encore et encore, être plus perfectionniste dans mes créations. . .

Monter des ateliers " polymère " dans des centres sociaux (cet été j’en ai réalisé un avec une amie, et ça a très bien marché, les filles étaient toutes joyeuses de repartir avec chacune leur bijou à la fin de la journée !)  et peut être toujours avec cette amie monter une micro entreprise ou quelque chose du genre pour nous permettre de faire des expos ventes, ateliers etc... en étant rémunérées. J’ai aussi rencontré un gars bijoutier de son état qui m’a proposé quand il sera installé de m’apprendre à travailler l’argent... j’attends cela avec impatience. D’ici là je pars samedi aux vendanges !

As-tu présenté tes œuvres à un public ? par quels biais ?

Oui ! Et c’est génial d’avoir un avis totalement extérieur sur ses propres créations. Pour l’instant, j’ai fais des braderies, mais surtout des expos ventes avec d’autres amies créatrices de bijoux à leurs heures perdues, comme moi (mais ça s’agrandit, l’une des amies s’est notamment mise à la création de sacs, vêtements. . . ), on fait un flyer que l’on distribue aux connaissances, en les invitant à venir nous retrouver chez l’une d’entre nous pour un aprèm’. Sinon, des créatrices de vêtements de la métropole lilloise ont réalisé un défilé, et les nanas sur le podium portaient nos bijoux. . . J’aimerais bien participer aux fenêtres qui parlent : c’est une manifestation qui a lieu tous les ans à Lille, où des créateurs exposent leurs œuvres à la fenêtre d’habitants, et ces fenêtres donnent sur la rue.
ju6

Surtout Ju, n’arrête pas, continue à nous émerveiller et un grand merci pour ta gentillesse

Ah ça non ! Pas d’inquiétude, je n’ai pas du tout l’envie d’arrêter !

Mais surtout un grand merci à toi, pour l’étonnement et le plaisir que cette interview m’a provoqué ! Je te remercie énormément, ton interview est une sorte de reconnaissance à laquelle je ne m’attendais pas du tout !

Ju le blog, l' album

Interview réalisé par Nina

Posté par marlasevy à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

samedi 17 septembre 2005

Méthode d'artiste (3)

Encore de nouvelles méthodes d' Artistes à découvrir.

Sophie (soso 090778)

soso

Etant très novice en FIMO (3 semaines environ), pour l'instant j'ai tendance à m'inspirer des modèles que je peux voir sur différents sites (dont parole de pâte et CREATIONFIMO) que j'arrange un peu à ma façon. Je commence juste à créer et dans ce cas je pars des perles que j'ai fait (des formes et couleurs différentes selon mes envies du jour) et après j'assemble (parfois un peu au pif). Voila...

Marie ange

251

Souvent au hasard de la rue , dans un magazine ou sur un écran , je repère un joli montage et à ce moment là, je le note sur mon cahier de recettes ..... mais comme je suis plutôt spécialisée dans les "faux" , je dessine plus des montages que des motifs de millefiori ... Par la suite, je réalise rarement ce que j' ai noté car  l' imaginaire s'en mèle et prend des directions tout a fait improvisées .... 

Marie-Christine (fimoteusement 53)

mariechristine

Quand je fimote longtemps le soir il m'arrive de ne pas m'endormir tout de suite et des idées de formes, plus de formes que de couleurs d'ailleurs me viennent à l'esprit. Au réveil, quand je m'en souviens, je les note. Je ne n'ai pas encore concrétisé ces idées. Elles sont pèle mêle dans une chemise. Souvent ce sont mes doigts qui me guident, car même si je veux suivre une idée, c'est rare que le résultat y ressemble. Je m'arrête quelquefois en cours de route quand le résultat me plait. En plus, ce que j'adore dans cette pâte, c'est justement la surprise dans l'apparition des couleurs lors des mélanges, par exemple, des bouts de canes. Comme je le dis parfois, je suis la reine des re bidouillages.

Virginie (site ou blog) 

virginie

En période de création, j'ai comme beaucoup un petit carnet, où je dessine, gribouille, crayonne, coloris des idées de montages, de couleurs, de formes, avec des annotations pour les longueurs, les éléments que je voudrais y trouver, et je colle aussi des photos de magazines, ou de modèles trouvés sur le web, mais jamais pour copier, juste pour m'inspirer d'un élément du bijou. En fait c'est comme un cahier de tendance, où l'on note tout ce qui ne peut pas tenir dans notre petite tête en fusion.

Inspirations : en temps normal, tout !!  la nature, l'art, la déco, la mode etc....
mais là, pas grand chose je peux pas tout faire en même temps, mon job actuel, me prend toutes mes
journées et toutes mes nuits....

Yves (site)

bouddha

J' ai un cahier, que j'emmène partout, j' y note plein de choses, des croquis...Mais en fait quand je pars avec ma pâte, je laisse mes mains travailler.

Inspirations : Tout, tout ce que je vois dans le métro, bus, les magasins de bijoux devant lesquels je passe le matin, le groupe bien sûr, le net.....

A suivre...
enquête
Céline

Posté par celine_M à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 16 septembre 2005

rien que les mains en toute simplicité

voici trois techniques hyper simples qui ne nécessitent
que de la pâte polymére
un instrument coupant ( lames ou cutter)
et ses mains

le faux cuir - couleurs terra cotta classic et blanc
simplesun
note: avec le terra cotta classic, ça marche tres bien avec le marron soft moins bien

un autre usage du marbré (couleurs au choix)
simplesdeux
simplestrois

note: au lieu de garder le dessin de surface de la boule de marbré, on coupe des tranches soit comme une cane soit comme si on pelait un fruit,
et on découvre d'autres effets,

un peu de rayures
simplesquatre

simplecinq

trois techniques toutes simples, à la portée de tout le monde,
à vous de jouer avec les formes et les couleurs,
dominique


cette leçon en images est la propriété de son auteur,
merci de respecter son travail et de ne pas en faire une copie sans son
autorisation.

This tutorial with images is an intellectual property of its author.
Please, respect his/her work and do not copy / reproduce / translate it without his/her authorization.
The journal staff  will be glad to provide you with an English translation, if needed.


Posté par dominool à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 15 septembre 2005

pas de pâte polymère mais !!!

pour le régal des yeux et pour l'inspiration
livre2



Je suis allée à la nouvelle "Grande bibliothèque du Québec il y a quelques semaines... pour réaliser que c'était effectivement une bien belle et bien grande bibliothèque.
J'y ai trouvé un livre qui mérite votre attention " The art and craft of jewelry" par Janet Fitch ( 1992 )
livredeux
Un seul mot selon moi : superbe! Bois, pierres, métal, plastique, verre, papier, objets trouvés, tout y passe et se transforme en chef d'oeuvre!
Les planches de photos sont tout simplement magnifiques et ne peuvent nous laisser sans l'envie d'essayer l'une ou l'autre des techniques proposées.
Il n'y a par contre pas beaucoup de schémas, ceux que l'on y trouve sont clairs et bien expliqués. Le tout accompagné de textes...... beaucoup de texte !
Même si je l'ai trouvé en anglais , le nombre incalculable de photos compense pour les bribes de texte qu'il nous reste à déchiffrer.

Peut-être ce livre s'adresse-t'il aux plus "avancés" d'entre nous, ou à tout le moins aux plus aventuriers du monde artisanal .*

Appréciation générale :
Positif:
- de très très belles images
- grande source d'inspiration
- grande diversité des projets
- facile à comprendre ( meme s'il est en anglais )

Négatif :
- Beaucoup de texte en continu ( long ? )
- Techniques quelques fois avancées.

Pour les images et les " AHHHHHHH" et "OHHHH" d'admiration que m'a fait dire ce livre, je dis : un livre à avoir pour l'inspiration qu'on pourra y puiser ad vitam eternam.!
livreun

*Certaines techniques demandent plus ou moins de connaissances et d'investissements , par exemple : travail de résines, de bois sculpté, de métal repoussé, soudures etc...
à se procurer

Marie-Hélène


Posté par dominool à 08:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 14 septembre 2005

pour pigmenter un peu la vie

LES PIGMENTS

  Vous cherchez désespérément une couleur particulière mais ne trouvez rien ???? Alors voici un tuto sur les pigments qui vous permettra de réaliser votre propre palette de couleur grâce à de la pâte transparente et 3 couleurs de base de pigments ! Mais tout d’abord un peu d’explications.
Les pigments les plus connus sont les ocres (autrefois exploitées en France dans une vingtaine de régions) qui sont des argiles riches en oxydes de fer, qui vont du jaune clair au rouge brique. Les autres couleurs dénotent la présence de manganèse (terre de Sienne et d'Ombre) ou de cuivre (terres vertes). Selon qu'elles s'utilisent crues ou calcinées, on élargit la gamme jusqu'à des bruns chaleureux ou sombres. Seuls trois sites d'extraction subsistent en France, avec des volumes de productions très réduits : les Ardennes pour la terre de Sienne, le Vaucluse et la Puisaye (Morvan) pour les ocres.

Donc il vous faut de la fimo transparente et des pigments : jaune, bleu et rouge (ce sont les couleurs primaires). A partir des ces couleurs primaires, on obtient les couleurs secondaires, c'est-à-dire :   -     en mélangeant du jaune et du bleu on obtient du vert.
en mélangeant du jaune et du rouge on obtient du orange.
en mélangeant du bleu et du rouge on obtient du violet.

Couleurs primaires                                Couleurs secondaires                 Couleurs tertiaires         

photounphotodeuxphototrois      

A partir de ces couleurs secondaires on peut obtenir les couleurs tertiaires comme indiquer sur le dessin : le mauve rosé, l’indigo, le vert d’eau, le vert « printemps »…etc.
               

Toutes ces couleurs sont obtenues en mélangeant autant d’une couleur que de l’autre, c'est-à-dire que pour faire du vert « secondaire » il faut mettre autant de jaune que de bleu.(au centre sur la photo)

            photosix

Mais à partir de là on peut créer de nouvelles teintes en ajoutant plus de l’un que de l’autre. Par exemple en mettant plus de jaune que de bleu on obtient un vert tirant vers le kaki (à gauche sur la photo). A l’opposé en mettant plus de bleu que de jaune on obtient un vert « sapin » !!! (à droite)

                 photoquatre            

                           

En premier, préparez votre mélange de pigments dans un petit récipient. Une pointe de couteau de chaque couleur suffit à colorer un quart de bloc de pâte ! Puis incorporer votre mélange à la pâte et malaxer jusqu’à obtenir une couleur uniforme.

Comme exemple de pigments on peut citer :
   - Les pigments Sennelier, en flacon de 200 ml, de 6.90 € à 20 € le flacon. (chez Gerstaecker)
   - Les pigments Raphaël chez Cultura, en flacon de 140 g, à 9.65 €. (www.cultura.com)
   - Les pigments Pébéo.

photopebeo

pigments pebeo


Pigments naturels de Roussillon -vaucluse-
vente en ligne                                                                                       
Pigments Sennelier 

photoroussillon1photosennelier1


on a utilisé de la pâte polymére transparente qui absorbe bien les pigments mais on peut utiliser également de la pâte blanche opaque ou beige, ( les pigments résistent moins au ponçage)         

Alors à vos pigments !!!
article élaboré par Lucie


Posté par dominool à 10:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,