vendredi 22 juillet 2005

Pépète rêve par Lydie

                            lydie                                 

feu

Quand Pépète rêve, vous savez c’ est comme dans le poème de Prévert où l’ enfant en classe ne sait plus très bien ce que font deux et deux et encore moins quatre et quatre. Mais dans l’ esprit de Pépète, alors que le songe l’ emporte, reste un nombre inamovible : 130, comme une borne, un signal qui clignote. 130°, la température idéale qui fait prendre forme aux rêves de Pépète comme 12° révèle un bon rosé et 36°8 nous fait péter la forme !



mokume

Une fois, à l’ occasion d’  un soupir d’ aise, s ’est élevée, derrière les paupières closes de PéPète, une sphère recouverte d’ un MG, orange et bleu, vous savez, comme dans le poème d’ Eluard où la terre est bleue comme une orange. leçon en images






Elle a flotté un instant et a fini sa flânerie au creux de son corsage, nichée.
Mais vernis ou klir ? Au moment, du choix, un vacarme assourdissant l’a emmenée ailleurs, sur autre bord

texture

où un troupeau d’ éléphants charge, échappé de la boite à empreintes, moules, formes, emporte-cœurs, emporte-étoiles, emporte-fleurs, emporte-gouttes, et autres textures.

petit clic

                              

texturedeux

petit clic

Un éléphant retient son attention, celui avec la trompe levée, elle le verrait bien juché sur une perle en équilibre, l’ éléphant comme au cirque sur la boule qui roule…

elephant

ivoire
comme, il serait beau ce pendentif moulé dans un ivoire aux teintes de sable blond

petit clic



transfert
quand le soleil décline sur l’ Afrique, la Pépète se joue la « Comtesse de Hong Kong »

dans son ciné privé et défile le gotha des reines d’ Asie, les belles aux visages sereins, (je tamponne ou je transfère et je transfère à cru ou bien TLS ?), article




jadefeuilleet qui pose leur céleste silhouette sur des feuilles de Ginkgo Biloba. Vert Jade, les feuilles
. J’ admire toutes les nuances de vert, vert à jaune, vert à gris, vert à bleu.






lapisBleu ??? Lapis Lazuli, alors, si zoli, si poli. Si POLI ???!!! N’ oublie pas le polissage, dit la voix de Pépète à Pépète : faut que ça brille, faut que ça jette des feux !

 

petit clic

corail1
Et le cinnabar, c ’est bien 6 portions de fuschia pour une de jaune et un grain de riz ou une noisette de noir
petit clic






rose Mais tout à coup, une autre voix chuchote à l’ oreille de Pépète : Mignonne, allons voir si la rose….Pas que la rose, pas que la rose !!!!

                                                                                                                        petit clic

          leçon en images



Se défend Pépète. Mille fleurs, mille et une fleurs, millefiori embaument les rêveries de la Miss, les colorent, les décorent et c’ est comme à Venise, on empile des tuyaux, on les ajuste, les presse, les compresse, les réduit, les replie, les coupe en deux, en quatre comme les cheveux et les fleurs paraissent !!! Grosso modo, c’ est comme là-bas se dit Pépète ! C’ est beau tout de même !
Vous voyez, c’ est comme ça que Pépète rêve et c’ est exactement comme dans le poème de Prévert où l’ enfant en classe ne sait plus très bien ce que font deux et deux et encore moins quatre et quatre.


Voilà les rèves de Lydie, à qui on souhaite un joyeux anniversaire !!!

 

Posté par dominool à 08:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :